Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Parcs Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Message du ministre

L'honorable John Baird, le ministre de l'Environnement

En ma qualit de ministre responsable de l’Agence Parcs Canada, je suis heureux de prsenter aux Canadiens et aux Canadiennes ce rapport annuel qui dresse le bilan de nos ralisations au cours de la dernire anne. Je suis fier de la faon dont l’Agence et son personnel dvou ont accompli leur mission consistant protger et mettre en valeur le patrimoine naturel et culturel de notre pays. Leur travail permet tous les Canadiens et toutes les Canadiennes d’apprcier ce patrimoine et d’en faire l’exprience.

Chaque anne, nos parcs nationaux, lieux historiques nationaux et aires marines nationales de conservation accueillent plus de 20 millions de visiteurs du monde entier. Le maintien de l’intgrit historique et cologique des lieux patrimoniaux du Canada compte parmi les grandes priorits de l’Agence. Par ailleurs, Parcs Canada marque des progrs notables sur le plan environnemental en rendant ses propres oprations et ses vhicules plus verts et en rduisant le plus possible son empreinte cologique.

En 2006-2007, l’Agence a continu raliser des progrs vritables en vue d’tablir de nouveaux parcs nationaux et de nouvelles aires marines de conservation. Une fois de plus, grce la participation active des Canadiens et des Canadiennes de tous les horizons, le personnel dvou et hautement qualifi de Parcs Canada a jou un rle dterminant dans la ralisation des objectifs du gouvernement du Canada en matire de dveloppement durable et de conservation du patrimoine.

Nos lieux patrimoniaux – naturels ou culturels – ont un impact retentissant sur les relations que nous entretenons avec les peuples autochtones. Par l’entremise de Parcs Canada, notre gouvernement continue travailler main dans la main avec la communaut autochtone afin de grer et de prserver adquatement nos parcs nationaux et notre patrimoine collectif.

Par ailleurs, notre gouvernement investit afin d’amliorer l’tat de nos biens patrimoniaux, en rparant et en remplaant des infrastructures mises la disposition des visiteurs ainsi que des immobilisations importantes; et en amliorant la sant cologique de nos parcs nationaux. Notre objectif consiste ouvrir les yeux des visiteurs sur la beaut de ces lieux fragiles et sur l’importance de veiller leur prservation.

Je me rjouis beaucoup de tout ce que Parcs Canada a russi accomplir en 2006-2007. J’ai parfaitement confiance en la capacit du gouvernement du Canada de relever les nouveaux dfis et de saisir le plein potentiel de nos extraordinaires ressources patrimoniales.

Le ministre de l'Environnement,

Le ministre de l’Environnement, L’honorable John Baird

L’honorable John Baird

Message du directeur gnral de l’Agence

Alan Latourelle, le directeur gnral de l’Agence

Je suis fier de prsenter ce rapport annuel, mettant en vidence les ralisations de l’Agence Parcs Canada pour la priode allant du 1er avril 2006 au 31 mars 2007. Les rsultats communiqus dans le Rapport annuel de 2006-2007 s’inscrivent dans le sillage des russites dcrites dans les rapports prcdents.

De nouveau cette anne, nous avons marqu des progrs pour ce qui est de recenser et de protger le riche patrimoine naturel et culturel que partage toute la population du Canada. Par ailleurs, nous avons poursuivi nos efforts dans le but d’amener un plus grand nombre de Canadiens et de Canadiennes s’intresser la prservation et la mise en valeur de ces lieux exceptionnels. Nous avons notamment pris des mesures pour faire en sorte que les gens d’ici, les visiteurs et les intervenants reconnaissent l’importance de nos lieux patrimoniaux, en soutiennent la protection et appuient les occasions d’en faire l’exprience.

Nous avons accompli toutes ces choses malgr la porte et la complexit des dfis imposs par divers facteurs internes et externes tels que les changements dmographiques, l’intrt accru de la population l’gard des enjeux environnementaux et l’importance que nous attachons la participation des collectivits locales.

De nouveaux dfis nous attendent, certes, mais ce rapport tmoigne clairement du ferme engagement de l’quipe de l’Agence l’gard de l’atteinte des rsultats durables.

Plus qu’une simple mission, prserver et faire connatre l’histoire du Canada, et mettre en valeur les richesses de notre patrimoine naturel et culturel sont non seulement des privilges auxquels l’Agence accorde une trs grande importance, mais aussi des responsabilits qu’elle porte avec fiert.

La capacit de Parcs Canada d’offrir aux Canadiens et aux Canadiennes une multitude de possibilits de vivre des expriences inoubliables – grce un rseau de parcs nationaux, d’aires marines nationales de conservation et de lieux historiques nationaux comptant parmi les plus vastes et les plus complets au monde – est intimement lie au dvouement et l’excellent travail de toute l’quipe de Parcs Canada, ces employs et partenaires qui, d’un ocan l’autre, contribuent vritablement faire du Canada un pays extraordinaire o vivre.

Le directeur gnral de l'Agence,

Alan Latourelle, le directeur gnral de l’Agence

Alan Latourelle

Section 1 : Vue d’ensemble de Parcs Canada

Cette section montre que Parcs Canada se situe avantageusement dans le cadre politique gnral du gouvernement. On y dcrit le mandat de l’Agence, le fondement lgislatif, les grands rseaux et programmes, les principaux dfis auxquels fait face l’organisation et les occasions qui s’offrent elle, ainsi que des rsultats particuliers et les progrs raliss par rapport certaines attentes en matire de rendement.


Mandat de Parcs Canada
 Au nom de la population canadienne, nous protgeons et mettons en valeur des exemples reprsentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada, et en favorisons chez le public la connaissance, l’apprciation et la jouissance, de manire en assurer l’intgrit cologique et commmorative pour les gnrations d’aujourd’hui et de demain. 

Rle dans le gouvernement

L’Agence Parcs Canada joue un rle cl dans la ralisation des objectifs du gouvernement du Canada en matire de dveloppement durable et de conservation du patrimoine (voir la Stratgie de dveloppement durable de Parcs Canada, affiche dans la section Bibliothque du site Web de l’Agence, www.pc.gc.ca ).

Dote d’un budget annuel d’environ 600 M$ et employant 5 400 personnes (dont 1 600 sur une base saisonnire) dans plus de 460 collectivits d’un bout l’autre du pays, Parcs Canada protge et met en valeur des exemples reprsentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada d’un ocan l’autre.

Fondement lgislatif

En dcembre 1998, le Parlement adoptait la Loi sur l’Agence Parcs Canada faisant de Parcs Canada une agence de service distincte du gouvernement du Canada. En 2000, le Parlement entrinait la Loi sur les parcs nationaux du Canada, modernisant ainsi le rle historique de Parcs Canada. Cette loi reconnaissait ds lors l’importance de l’aspect ducatif et exprientiel du mandat de Parcs Canada auprs des visiteurs, ainsi que le rle de ces volets dans la protection du patrimoine naturel du Canada, grce un rseau de parcs nationaux, dans l’intrt des gnrations futures. D’une manire similaire, la Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada, adopte en 2002, prvoyait la cration d’un rseau d’aires marines de conservation reprsentatif des ocans et des Grands Lacs du pays.

L’Agence Parcs Canada relve du ministre de l’Environnement. Parcs Canada est une agence de service distincte, et son directeur gnral relve directement du ministre de l’Environnement. La lgislation (loi C-7) tablissant le rapport hirarchique entre Parcs Canada et le ministre de l’Environnement est entre en vigueur en 2004-2005.

Le fondement lgislatif des programmes qui relvent de Parcs Canada est driv de la Loi sur l’Agence Parcs Canada, de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, de la Loi sur les lieux et monuments historiques, de la Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada, de la Loi sur le ministre des Transports et de la Loi sur la protection des gares ferroviaires patrimoniales.

Rseaux et programmes

Depuis plus d’un sicle, le gouvernement du Canada s’occupe de la protection et de la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel exceptionnel de notre pays. L’Agence Parcs Canada gre trois grands rseaux :

  • Le rseau des parcs nationaux du Canada;
  • Le rseau des lieux historiques nationaux du Canada; et
  • Le rseau des aires marines nationales de conservation du Canada.

Parcs Canada dirige ou coordonne des activits ayant pour objectif la conservation d’autres aspects particuliers du patrimoine canadien :

  • L’Initiative des endroits historiques;
  • Le Programme des difices fdraux du patrimoine;
  • Le Programme des gares ferroviaires patrimoniales;
  • Le Programme du rseau des rivires du patrimoine canadien;
  • Le Programme fdral d’archologie; et
  • Le Programme national des lieux de spulture des premiers ministres du Canada.

Parcs Canada contribue aussi la conservation du patrimoine international par son leadership et sa participation des congrs, des programmes, des agences et des accords internationaux. ce titre, l’Agence :

  • Reprsente le gouvernement du Canada la Convention de l’UNESCO pour la protection du patrimoine culturel et naturel mondial (Convention du patrimoine mondial);
  • Contribue au Programme sur l'homme et la biosphre de l’UNESCO;
  • Reprsente le Canada au sein de l’Union mondiale pour la nature (UICN); et
  • Reprsente galement le Canada au sein du Centre international d’tudes pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM), avec l’Institut canadien de conservation.

Les trois grands rseaux

Parcs nationaux du Canada

Le rseau des parcs nationaux du Canada permet de protger des exemples reprsentatifs des aires terrestres distinctes du pays et de favoriser chez le public la comprhension, l’apprciation et la jouissance de ces aires de faon les lguer intactes aux gnrations futures afin que ces dernires puissent, leur tour, en faire l’exprience et en profiter pleinement.

Lieux historiques nationaux du Canada

Le rseau des lieux historiques nationaux du Canada favorise chez le public la connaissance et l’apprciation du patrimoine culturel du Canada pour le bienfait, la sensibilisation et la jouissance des gnrations actuelles et futures, tout en respectant l’hritage prcieux et irremplaable que reprsentent les lieux, les personnes et les vnements qui ont faonn notre pays et les ressources culturelles associes aux lieux patrimoniaux du Canada. En outre, Parcs Canada encourage et appuie les lieux historiques nationaux que dtiennent et grent des tiers.

Aires marines nationales de conservation du Canada

Le rseau des aires marines nationales de conservation du Canada permet de protger et de mettre en valeur des aires reprsentatives des milieux marins distincts du pays, ainsi que des Grands Lacs. De plus, il encourage l’utilisation durable de ce patrimoine marin et en favorise chez le public la comprhension, l’apprciation et la jouissance, de faon le lguer intact aux gnrations futures. Parmi nos trois grands rseaux, c’est celui qui est le plus rcent et le moins dvelopp

Architecture d’activits de programme

Parcs Canada planifie ces grands rseaux et rend compte des obligations et de la ralisation de son mandat au moyen de son Architecture d’activits de programme (AAP), un ensemble d’activits de programme lies aux rsultats prvus et aux attentes en matire de rendement. Les six activits de programme sont les suivantes :


Principales activits de programme Sommaire descriptif
  1   Crer des lieux patrimoniaux La cration de lieux patrimoniaux englobe la planification des rseaux, la ngociation avec les intervenants aux fins d’inclusion dans les rseaux nationaux, l’obtention de l’approbation ministrielle et la cration de parcs nationaux, d’aires marines nationales de conservation, de lieux historiques nationaux et autres lieux patrimoniaux.
  2   Prserver les ressources patrimoniales Le maintien ou l’amlioration de l’intgrit cologique dans les parcs nationaux; l’utilisation viable des aires marines nationales de conservation et la protection de leurs cosystmes uniques; ainsi que le maintien de l’intgrit commmorative des lieux historiques nationaux grs par Parcs Canada, ou sur lesquels l’Agence a une influence; de mme que la protection et la gestion des ressources culturelles relevant de Parcs Canada, qui ne sont pas rattaches aux lieux historiques nationaux.
  3   Favoriser l’apprciation et la comprhension du public Favoriser la connaissance et l'apprciation du public comprend des programmes et des activits visant joindre les Canadiens et les Canadiennes dans la collectivit o ils vivent, travaillent et apprennent, et les inviter s'engager davantage dans la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel du pays.
  4   Amliorer l’exprience du visiteur L'Agence prpare le terrain pour que les visiteurs puissent vivre des expriences de qualit et enrichissantes en leur fournissant l'information, les infrastructures, les installations, les programmes, les services et le personnel ncessaires. Cela comprend l'information sur la planification d'excursions fournie avant la visite ou sur place, les services d'accueil et d'orientation, les programmes d'interprtation, les terrains de camping, les sentiers de randonne pdestre et autres services rcratifs, les programmes de scurit publique, ainsi que les renseignements de nature courante aprs la visite.
Activits complmentaires Sommaire descriptif
  5   Grer les lotissements urbains La gestion des lotissments urbains a trait la gestion et l'exploitation par Parcs Canada des collectivits situes dans les parcs nationaux du Canada et fournit des services municipaux tels que l'approvisionnement en eau potable, le dneigement, la collecte et l'limination des ordures, le traitement des eaux uses, l'entretien des routes et des rues, et les services d'incendie.
  6   Grer les routes de transit L a gestion des routes de transit comprend l’exploitation, l’entretien et la rparation des routes locales, provinciales et interprovinciales, des ponts et des voies navigables qui relient les collectivits et traversent les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux. Parcs Canada est aussi responsable de neuf canaux historiques nationaux et voies navigables nationales, dont la voie navigable Trent-Severn et les canaux Rideau, Lachine et de Chambly.

Dfis et possibilits influant sur le rendement

Les dfis particuliers auxquels Parcs Canada fait face et les occasions qui s’offrent elle dans la ralisation de ses engagements en matire de rendement sont exposs ci-aprs.

Dans l’ensemble, la population canadienne appuie gnralement le travail de Parcs Canada et les services offerts par l’Agence. Cependant, l’Agence ne peut parvenir aux rsultats prvus en agissant seule. Une vaste gamme de partenaires, d’intervenants et d’autres agences et ministres de tous les paliers de gouvernement participent directement ou indirectement aux activits de Parcs Canada. L’Agence s’efforce de miser sur les intrts communs pour faire progresser ses initiatives, mais il arrive que les intrts soient divergents et que le rythme des progrs vers un rsultat prvu ne rponde pas aux attentes l’intrieur des chances tablies.

La capacit financire de l’Agence constitue un dfi pour la cration de nouvelles aires patrimoniales protges. La hausse des cots dans les conomies de la Colombie-Britannique (Jeux olympiques) et de l’Alberta (secteur de l’nergie) altre aussi le potentiel de l’Agence pour ce qui est de restaurer ses installations existantes ou d’en amnager de nouvelles de faon rentable, quelle que soit la rgion du pays (p. ex., largissement de la Transcanadienne dans le parc national Banff), tant donn que les cots se sont accrus partout et que l’on observe une pnurie de main-d’œuvre dans certaines rgions en raison de la migration vers l’Ouest.

On observe galement des demandes concurrentes l’gard de terres prsentant un intrt particulier pour Parcs Canada dans certaines rgions naturelles du pays qui ne sont pas encore reprsentes dans son rseau et dans certaines rgions vises par l’agrandissement de parcs nationaux existants dans le but d’en amliorer l’intgrit cologique. Les gouvernements fdral, provinciaux, territoriaux et autochtones veulent forcment tous y trouver leur compte.

Les peuples autochtones ont toujours appuy le rseau des parcs nationaux. L’Agence continue travailler en troite relation avec les Premires nations dans le cadre des revendications territoriales, des dcisions de la cour et des accords d’tablissement existants, de manire grer collectivement les aires patrimoniales.

Certains engagements de l’Agence, comme le maintien et l’amlioration de l’intgrit cologique des parcs nationaux, sont des engagements long terme, tandis que d’autres questions lies l’intgrit cologique peuvent tre rgles plus rapidement et, par consquent, donner lieu une amlioration immdiate de la situation.

Enfin, l’Agence Parcs Canada, tout comme les administrateurs de rseaux de parcs d’autres pays occidentaux tels que les tats-Unis, la Nouvelle-Zlande et l’Australie, est confronte au dfi que posent les changements dmographiques – une population vieillissante, de plus en plus urbaine et diversifie – et la ncessit de demeurer pertinente aux yeux de la socit d’aujourd’hui. Parcs Canada doit donc veiller la conservation de richesses intemporelles tout en tenant compte des besoins actuels des Canadiens et des Canadiennes1.

Crer des lieux patrimoniaux

Les Canadiens et les Canadiennes ont la chance de possder des lieux patrimoniaux particulirement remarquables. Mais alors que l’Agence s’efforce de prserver ces lieux, elle est confronte des difficults bien relles : plus de 20 % du patrimoine bti avant les annes 1940 est dj perdu tout jamais; accrotre le nombre de parcs nationaux dans les rgions naturelles non reprsentes ncessite des investissements considrables et croissants, ainsi que des ngociations extrmement complexes; et la cration d’aires marines de conservation prsente elle seule des difficults insouponnables.

L’Agence dploie tous les efforts ncessaires pour obtenir le rsultat prvu en matire de cration de parcs nationaux et d’aires marines nationales de conservation. Cependant, puisque de nombreux facteurs intervenant dans ce rsultat chappent au contrle ou l’influence de l’Agence, il existe un risque que les objectifs rviss en matire de cration de lieux patrimoniaux ne puissent tre atteints.

Une fois qu’un immeuble du patrimoine est dmoli, il est perdu tout jamais; une fois qu’un milieu sauvage a disparu, on ne peut le recrer; une fois que les cosystmes marins sont endommags, il est difficile, voire impossible de les restaurer. En collaboration avec les Canadiens et les Canadiennes, Parcs Canada mettra tout en œuvre pour relever ces dfis et accrotre le nombre de lieux patrimoniaux canadiens qui seront protgs. Les objectifs ont t rviss de manire reflter les limites imposes par les fonds disponibles et sont maintenant plus ralistes compte tenu de la complexit croissante du processus de cration de lieux patrimoniaux.

Prserver les ressources patrimoniales

Les efforts de conservation mobiliss par Parcs Canada s’articulent autour des principes de l’intgrit cologique des parcs nationaux, de l’intgrit commmorative des lieux historiques nationaux et de l’utilisation durable des aires marines nationales de conservation. Des dfis se dressent devant ces efforts : les besoins surpassent les niveaux de ressources disponibles, et il existe des facteurs externes sur lesquels l’Agence n’exerce aucun contrle ou qu’elle n’influence qu’en partie.

Beaucoup de parcs nationaux sont situs dans des rgions o des menaces extrieures guettent leur intgrit cologique. Les parcs nationaux des les-du-Saint-Laurent et de la Pointe-Pele sont deux exemples de parcs qui se trouvent dans des rgions exposes aux menaces externes qui dcoulent en partie de vastes populations urbaines et de polluants aquatiques, qui chappent entirement leur contrle.

Cependant, des discussions pancanadiennes rcentes sur le rchauffement de la plante et les missions de gaz effet de serre ont permis de conscientiser les gens aux rpercussions de ces problmes sur le patrimoine naturel aussi bien que le patrimoine bti. Une culture axe sur la conservation du patrimoine bti s’installe graduellement tous les paliers de gouvernement et donnera lieu une protection accrue de nos ressources culturelles.

Favoriser l’apprciation et la comprhension du public

La composition de la population canadienne continue d’voluer : les Canadiens et les Canadiennes vieillissent, et le Canada se caractrise maintenant par une urbanisation accrue et par une plus grande diversit ethnique. La gnration des baby-boomers atteint peu peu l’ge de la retraite, et les jeunes gens grandissent dans une re de l’information o leur communaut et leurs relations prennent une dimension de plus en plus virtuelle. Tous ces changements auront des rpercussions sur les politiques publiques et la faon dont Parcs Canada excutera son mandat l’avenir. Rpondre aux besoins changeants de la population canadienne, tablir des liens avec les jeunes, et les nouveaux Canadiens et les nouvelles Canadiennes, favoriser leur participation et rpondre leurs besoins comptent parmi les plus grands dfis de l’Agence, mais aussi parmi les plus grandes possibilits qui s’offrent elles.

Le dfi qui se greffe l’tablissement de contacts avec de nouveaux auditoires exige que nous forgions des relations avec des individus et des organismes et que les parties s’efforcent de mieux comprendre leurs vises respectives.

L’Agence a donn suite aux recommandations de la Table ronde du ministre de 2005, portant sur les relations externes, les communications, la recherche et la prsentation des activits de Parcs Canada dans les coles d’un bout l’autre du pays (pour plus de dtails ce sujet, voir la Section 2) afin de solidifier nos assises.

Amliorer l’exprience du visiteur

Les visiteurs des parcs nationaux et des lieux historiques nationaux sonds continuent exprimer des niveaux levs de satisfaction et classent les services offerts dans ces lieux patrimoniaux parmi les meilleurs de l’ensemble du gouvernement fdral.

L’Agence a affect des fonds sur une base prioritaire afin de restaurer l’infrastructure et les installations mises la disposition des visiteurs, et elle a investi dans la recherche socio-conomique connexe de faon mieux comprendre les besoins actuels et ventuels des visiteurs. L’Agence donnera rapidement suite aux constatations qui maneront de cette initiative et s’efforcera de travailler plus efficacement avec ses partenaires. L’amlioration de l’exprience des visiteurs permettra de renforcer l’attachement des gens aux lieux patrimoniaux et de dvelopper chez eux une bonne thique d’intendance.

Parcs Canada continuera positionner et promouvoir les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux comme des lieux qui, par la richesse et l’importance de leurs valeurs patrimoniales, offrent aux visiteurs des occasions de vivre des expriences exceptionnelles et inoubliables. Ces expriences accrotront l’intrt des Canadiens et des Canadiennes l’gard de la conservation et de la protection de leur patrimoine longue chance.

Questions oprationnelles

En 1998, la valeur de remplacement des biens de Parcs Canada s’tablissait 7,1 milliards de dollars. En dollars actualiss de 2006-2007, cette valeur est estime prs de 10 milliards de dollars. La rfection des installations historiques et contemporaines de Parcs Canada est une grande priorit pour l’Agence.

En outre, les nouvelles recettes provenant de l’augmentation des droits sont rinvesties dans l’entretien et l’amlioration des installations de Parcs Canada mises la disposition des visiteurs.

Les ressources de Parcs Canada ont t utilises pour rgler les questions de sant et de scurit les plus urgentes, bon nombre desquelles, y compris l’entretien et la rfection des routes, ne sont lies qu’indirectement aux quatre principales activits de programme du mandat de l’Agence. Cette situation, jumele la hausse des cots dans le secteur de la construction, signifie que certains projets prvus ne pourront tre achevs au cours de ce cycle de planification.

Rsultats pour les Canadiens et les Canadiennes

Au fil des annes, les Canadiens et les Canadiennes ont continu exprimer leur satisfaction l’gard des services offerts par Parcs Canada. Les sondages raliss montrent effectivement qu’ils cotent Parcs Canada parmi les meilleures organisations du gouvernement fdral. Parcs Canada tire une grande fiert de cette cote de satisfaction et s’efforce de raliser son mandat de sorte que les gnrations futures puissent leur tour faire l’exprience et profiter pleinement de leur patrimoine.

Voici donc le rendement global de Parcs Canada en 2006-2007. La Figure 1 montre les rsultats prvus selon les diffrentes activits de programme, les attentes en matire de rendement, les dpenses de l’Agence, ainsi que les progrs raliss par celle-ci durant l’anne. Les progrs sont classs en quatre catgories :  respect des attentes ,  progrs raisonnables ,  mise en garde  et  information insuffisante .

Respect des attentes signifie que le rendement a t conforme aux niveaux cibles fixs par Parcs Canada, et cette cote s'applique gnralement des situations o le rendement a t atteint durant l'exercice faisant l'objet du rapport.

Progrs raisonnables signifie que les progrs raliss relativement un objectif pluriannuel (dans les domaines que l’Agence contrle ou sur lesquels elle exerce une influence directe) sont raisonnables et que s'ils continuent, ils permettront probablement d'atteindre l'objectif long terme.

Mise en garde signifie que les objectifs court terme ne sont pas atteints ou que les progrs raliss relativement aux objectifs long terme sont infrieurs aux attentes.

Information insuffisante signifie que l’on ne dispose pas d’information suffisante pour dterminer l’tat des progrs en cours.

Rendement global de l’Agence

L’Agence n’agira pas unilatralement pour crer des parcs nationaux ou des aires marines nationales de conservation. La russite de ces initiatives repose sur le soutien des collectivits locales, des intervenants, des collectivits autochtones et des provinces et territoires.

Parcs Canada fait cependant des progrs au chapitre de la cration de parcs nationaux selon les niveaux de financement dont l’Agence dispose. Le travail en vue de la ralisation des objectifs en matire de cration d’aires marines nationales de conservation a continu avancer, mais la situation est complexe et les dmarches prennent beaucoup de temps. Il est donc possible que l’objectif de cration de telles aires ne puisse tre atteint.

Par rapport aux trois dernires annes, le nombre de dsignations de lieux, de personnes et d’vnements d’importance nationale est infrieur la moyenne vise annuellement. Parcs Canada n’est pas la seule organisation soumettre ou parrainer des propositions de dsignations la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Parcs Canada a marqu des progrs depuis 2005-2006 au chapitre de la mise en œuvre d’un systme de surveillance et de rapports sur l’intgrit cologique de chaque parc national. De mme, de nombreux projets ont t mis en place avec succs dans diffrents parcs nationaux et contribueront en amliorer l’intgrit cologique. Toutefois, les ressources naturelles de nos parcs nationaux continuent d’tre menaces par divers lments, dont beaucoup chappent au contrle ou l’influence directs de l’Agence.

Parcs Canada fait des progrs pour ce qui est d’liminer l’incidence environnementale de ses propres activits, et des fonds servent amliorer l’intendance environnementale des lotissements urbains qui se trouvent dans les parcs nationaux ou proximit de ceux-ci.

Par ailleurs, on utilise ou on prvoit utiliser des fonds pour s’attaquer aux proccupations souleves dans le Rapport sur le rendement de 2005-2006 relativement l’intgrit commmorative.

Les lieux patrimoniaux de Parcs Canada continuent d’attirer plus de 20 millions de visiteurs chaque anne. Les sondages mens auprs de nos visiteurs indiquent que ces derniers sont trs satisfaits de la qualit des services de Parcs Canada et profitent bien des lieux patrimoniaux protgs. Les visiteurs de Parcs Canada continuent bnficier de visites scuritaires, en particulier si l’on tient compte de la nature de l’exprience que vivent les gens qui s’aventurent dans l’arrire-pays, et qui font du ski ou de la randonne dans des milieux souvent trs sauvages.

Toutefois, les Canadiens et les Canadiennes en gnral et les visiteurs connaissent encore mal les lieux historiques nationaux et les parcs nationaux du Canada; et leur niveau gnral de comprhension des raisons fondamentales pour lesquelles les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux prsentent une importance nationale ne rpond pas aux attentes. L’laboration de nouveaux produits et l’amlioration des produits actuellement offerts sont des mesures essentielles pour faire en sorte que les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux continuent prsenter un attrait comme destinations de voyage et de loisirs, de mme qu’ captiver l’intrt des gens et attirer les visiteurs long terme.

La Section 2 prsente les ralisations de Parcs Canada en 2006-2007 selon les principaux rsultats prvus.

Rapports du bureau du vrificateur gnral

La vrificatrice gnrale a valu le rendement de l’Agence Parcs Canada prsent dans la Section 2 du prsent rapport. Cette valuation se limite un niveau d’assurance d’examen et ne constitue pas une vrification. Le rapport d’valuation de la vrificatrice gnrale figure avant l’information sur le rendement de l’Agence, prsente la Section 2.

La vrificatrice gnrale a vrifi les tats financiers de l’Agence Parcs Canada. Ces tats financiers et le rapport de la vrificatrice gnrale sont prsents la Section 4 de ce Rapport sur le rendement.

La vrificatrice gnrale n’a comment aucune autre section du prsent rapport.

Dclaration de la direction sur la responsabilit l’gard de l’information sur le rendement

Le prsent rapport est fond sur les principes de prsentation de rapport et les autres exigences nonces dans le Guide de prparation des rapports ministriels sur le rendement de 2006-2007, publi par le Secrtariat du Conseil du Trsor. Il est galement conforme aux critres du justesse et de fiabilit du Bureau de la vrificatrice gnrale du Canada relatifs l'information sur le rendement prsenter au Parlement.

La Loi sur l'Agence Parcs Canada exige que la vrificatrice gnrale du Canada prsente une valuation quant la justesse et la fiabilit de l'information sur le rendement contenue dans le prsent rapport. Ce n'est pas le rle de la vrificatrice gnrale du Canada d'valuer le rendement effectif de l'Agence ni de faire des commentaires ce sujet.

La direction a tabli des systmes et des pratiques destins fournir une assurance raisonnable concernant la justesse et la fiabilit de l'information sur le rendement de l'Agence. Parcs Canada amliore constamment son information financire et sur le rendement en adoptant de nouvelles mesures et en amliorant la collecte de donnes pour d'autres mesures. Certains renseignements sont fonds sur les meilleurs jugements et les meilleures estimations de la direction. Les restrictions quant la qualit des donnes fournies et des plans d'amlioration proposs sont nonces dans le prsent rapport.

La haute direction de l'Agence supervise la rdaction de ce rapport et en approuve la version finale. Selon moi, l'information prsente est la meilleure dont on dispose l'heure actuelle, et elle permet de brosser un portrait dtaill, quilibr et transparent du rendement de Parcs Canada pour l'exercice 2006-2007.

Le directeur gnral de l'Agence,

Alan Latourelle, le directeur gnral de l’Agence

Alan Latourelle

Ottawa
Le 14 septembre 2007

valuation par la vrificatrice gnrale de l’information sur le rendement

valuation par la Vrificatrice gnrale de l’information sur le rendement

 

Critres d'valuation de la justesse et de la fiabilit