Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Défense nationale - Tableaux supplémentaires

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».





2009-2010
Rapport ministériel sur le rendement



Défense nationale






Renseignements supplémentaires (Tableaux)






Table des matières




Sources des revenus disponibles et des revenus non disponibles


Revenus disponibles
Activit de programme
(en milliers de dollars)
Revenus
rels
2007-08
Revenus
rels
2008-09
2009-10
Budget
principal des
dpenses
Revenus
prvus
Total des
autorisations
Dpenses
relles
Mettre sur pied et maintenir des forces intgres pertinentes, adaptes, efficaces et aptes au combat
Recouvrements des membres des FC 122 317 129 038 135 103 91 781 140 156 140 156
Recouvrements d’autres ministres 5 613 5 974 4 382 4 206 7 523 7 523
Recouvrements d’autres gouvernements /ONU/OTAN 837 605 950 47 194 5 446 5 446
Autres recouvrements 30 874 42 508 25 879 23 134 30 213 30 213
Sous-total 159 641 178 124 166 314 166 314 183 338 183 338
Mener des oprations
Recouvrements des membres des FC 2 185 2 394 1 390 1 668 6 498 6 498
Recouvrements d’autres ministres 513 543 278 389 1 940 1 940
Recouvrements d’autres gouvernements /ONU/OTAN 17 530 22 184 17 622 18 411 22 825 22 825
Autres recouvrements 1 262 4 214 2 133 955 2 557 2 557
Sous-total 21 491 29 335 21 423 21 423 33 820 33 820
Contribuer au gouvernement, la socit canadienne et la communaut internationale conformment aux intrts et aux valeurs du Canada
Recouvrements des membres des FC 570 519 500 477 802 802
Recouvrements d’autres ministres 7 208 10 495 5 678 9 150 7 567 7 567
Recouvrements d’autres gouvernements /ONU/OTAN 199 000 227 398 185 335 164 963 204 798 204 798
Autres recouvrements 16 218 3 893 3 664 20 587 2 267 2 267
Sous-total 222 996 242 305 195 177 195 177 215 434 215 434
Services internes
Recouvrements des membres des FC 10 253 10 390 10 339 8 483 10 565 10 565
Recouvrements d’autres ministres 226 340 17 187 926 926
Recouvrements d’autres gouvernements /ONU/OTAN 13 657 16 325 47 11 299 2 628 2 628
Autres recouvrements 15 979 24 670 22 786 13 221 29 494 29 494
Sous-total 40 114 51 725 33 189 33 189 43 613 43 613
Total des revenus disponibles 444 242 501 489 416 103 416 103 476 205 476 205


Revenus non disponibles
Activit
de programme
(en milliers de dollars)
Revenus rels
2007-08
Revenus rels
2008-09
2009-10
Budget principal
des dpenses
Revenus
prvus
Total des
autorisations
Dpenses
relles
Mettre sur pied et maintenir des forces intgres pertinentes, adaptes, efficaces et aptes au combat
Rendement du capital investi 4 211 1 742 S/O 444 444 253
Remboursements de dpenses des annes prcdentes 1 570 1 755 S/O 4 018 4 018 2 289
Revenus tirs de l’alination des biens excdentaires de l’tat 9 240 7 757 S/O 10 837 10 837 6 174
Autres revenus 255 (156) S/O 310 310 177
Sous-total 15 276 11 099 - 15 609 15 609 8 892
Mener des oprations
Rendement du capital investi 0 201 S/O 9 9 273
Remboursements de dpenses des annes prcdentes 747 937 S/O 25 25 757
Revenus tirs de l’alination des biens excdentaires de l’tat 494 1 459 S/O 48 48 1 467
Autres revenus 31 60 S/O 2 2 75
Sous-total 1 272 2 657 - 85 85 2 572
Contribuer au gouvernement, la socit canadienne et la communaut internationale conformment aux intrts et aux valeurs du Canada
Rendement du capital investi (14) 29 S/O (25)
Remboursements de dpenses des annes prcdentes 1 351 1 816 S/O 19 19 119
Revenus tirs de l’alination des biens excdentaires de l’tat 61 86 S/O 7 7 33
Autres revenus 4 211 6 627 S/O 0 0 2
Sous-total 5 609 8 559 - 26 26 129
Services internes
Rendement du capital investi 589 601 S/O 31 31 450
Remboursements de dpenses des annes prcdentes 60 298 61 483 S/O 3 107 3 107 45 524
Revenus tirs de l’alination des biens excdentaires de l’tat 7 605 5 626 S/O 822 822 12 044
Autres revenus 33 498 8 782 S/O 859 859 12 589
sous-total 101 990 76 493 - 4 819 4 819 70 606
Total des revenus non disponibles 124 147 98 807 - 20 539 20 539 82 199
Total des revenus disponibles et non disponibles 568 388 600 296 416 103 436 642 496 744 558 405

Source : Groupe du Sous-ministre adjoint (Finances et services du Ministre)

* Les chiffres tant arrondis, leur somme peut diffrer du total indiqu.

Nota :

  1. Les revenus disponibles dpassent de 60,1 millions le montant prvu au dpart, principalement pour les motifs suivants : une augmentation de 29,6 millions de dollars associe l’accroissement du montant des recouvrements auprs des forces trangres dans le cadre des ententes de partage des cots du Systme d’alerte du Nord et du carburant, une augmentation de 15,5 millions de dollars au titre des ventes de services d’alimentation, une augmentation de 11,5 millions de dollars reue plus tt que prvu pour l’utilisation des vhicules tout-terrain des Forces canadiennes et 3,3 millions de dollars associs de nombreux domaines o des recouvrements de cots ont lieu.
  2. compter de 2009-2010, les ressources pour l'activit de programme des Services internes sont prsentes sparment des autres activits de programmes; elle ne sont plus rparties parmi toutes les activits de programme comme par les annes prcdentes. Aux fins de comparaison, les revenus disponibles et les revenus non disponibles de l'anne financire 2007-2008 et de l'anne financire 2008-2009 pour le RMR de 2009 ont fait l'objet d'un redressement l'intrieur de l'activit de programme pour que soit constitu un rapport distinct sur l'activit de programme des Services internes.


Tableau : Rapport d'tape sur les projets ayant reu une approbation prcise du Conseil du Trsor


  • Les rgimes d'avantages sociaux des employs (RASE) ne sont pas inclus dans le cot des projets.
  • Les projets numrs dans le tableau sont :
    1. des projets dont les dpenses estimes dpassent les autorisations approuves pour le MDN par le Conseil du Trsor (30 millions de dollars avec une estimation fonde des cots) ou
    2. des projets comportant des risques particulirement levs, sans gard au montant de l'estimation.
  • Le processus d'valuation de la complexit et des risques du projet (ECRP) est appliqu pour tous les projets. L'autorisation relative aux dpenses du projet est fonde sur la valeur et les niveaux de l'ECRP. De plus, les rsultats de l'ECRP dterminent s'il est ncessaire d'obtenir l'approbation du Conseil du Trsor (CT) relativement au projet.

Numro du projet Titre du projet Phase Budget principal des dpenses 2009-2010 Estimation du cot total Cot estimatif total actuel (000 $) Dpenses antrieures 2008-2009 (000 $) Dpenses prvues 2009-2010 (000 $) Dpenses relles 2009-2010 (000 $) CART ($000)
Activit de programme : METTRE SUR PIED ET MAINTENIR EN PUISSANCE DES FORCES INTGRES, PERTINENTES, ADAPTES, EFFICACES ET APTES AU COMBAT
MARITIME EFFECTS
846 Sous-marins de la classe V - Mise niveau du sonar d'trave M 0 68 839 0 3 641 3 621 20
1216 Navire de patrouille extractier de l'Arctique D 35 559 34 900 8 510 16 875 8 419 8 456
1216 Navire de patrouille extractier de l'Arctique M 2 285 450 2 285 450 0 0 0 0
2549 Prolongation de la dure de vie des sous-marins canadiens M 886 363 896 194 819 319 27 000 17 670 9 330
2573 Projet de protection de l'environnement maritime M 61 119 55 507 48 343 2 580 941 1 639
2586 Modernisation des navires de la classe Halifax /prolongation de la vie de l'quipement des frgates (FELEX) M 2 352 990 2 353 370 83 393 314 878 295 274 19 604
2640 Missiles Sea Sparrow volus M 500 106 507 660 490 060 4 193 2 499 1 694
2664 Capteur lectro-optique perfectionn M 230 566 193 439 114 930 36 519 22 554 13 965
2673 Navire de soutien interarmes D 50 480 134 558 43 468 5 688 5 664 24
2673 Navire de soutien interarmes M 1 728 200 2 194 179 0 194 000 0 194 000
2796 Remplacement des navires-coles YAG 300 M 98 861 91 161 88 442 1 340 1 331 9
  TOTAL - EFFETS MARITIMES   8 229 694 8 815 257 1 696 465 606 713 357 973 248 740
 
EFFETS TERRESTRES
58 Prolongation de la dure du vhicule blind lger roues M 160 454 137 031 108 429 22 300 17 221 5 079
84 Remplacement de l'quipement GPS de l'Arme de terre M 40 517 40 509 35 907 3 441 2 408 1 033
562 Arme d'interdiction de zone rapproche (AIZR) D/M 110 499 118 724 6 287 12 233 1 474 10 759
675 Dtecteurs d'agents chimiques r (Projet du CEMFA) M 31 490 60 527 14 222 18 276 3 446 14 830
1017 Obusier lger tract de 155 mm r (OLT M777) (Note 1) MI 113 073 115 147 84 795 2 938 2 242 696
1070 Vhicule de patrouille blind M 122 757 121 998 116 044 2 088 1 987 101
1112 Projet amlior visant contrer les dispositifs explosifs de circonstance M 70 864 81 601 11 581 38 145 33 884 4 261
1203 Vhicule de soutien blind lourd M 143 833 159 335 141 359 850 6 989 (6 139)
1204 Systme d'arme tlcommand - vhicule blind lger M 42 477 45 945 22 570 9 844 16 855 (7 011)
1241 Char de combat principal (note 2) M 192 410 595 504 136 837 13 160 14 706 (1 546)
1242 Trousses de protection contre les dispositifs explosifs de circonstance et les mines M 42 886 38 574 19 079 21 200 14 491 6 709
1243 Systme de siges attnuateur d'impacts (SSAI) M 41 817 22 845 2 525 32 177 12 334 19 843
1350 Obusier lger tract D 230 449 206 022 15 462 97 471 13 307 84 164
1436 Modernisation de la dfense antiarienne basse altitude M 0 36 369 34 658 1 888 1 386 502
2346 Systme de vhicule de soutien moyen (Note 3) D 1 089 242 1 114 734 13 355 288 562 98 898 189 664
2349 Vhicule utilitaire lger roues M 296 624 293 376 288 476 5 432 4 660 772
2556 Projet de dtection d'chantillonnage et d'identification d'agents biologiques (points vitaux) des Forces canadiennes M 37 874 44 293 29 701 4 483 4 797 (314)
2637 Transports de troupes blinds M 2 348 900 2 283 935 2 165 328 47 924 39 613 8 311
2731 Prolongation de la dure de vie des transports de troupe blinds M 350 200 357 855 342 292 1 598 10 616 (9 018)
  TOTAL - EFFETS TERRESTRES   5 466 366 5 874 324 3 588 907 624 010 301 314 322 696
 
EFFETS AROSPATIAUX
86 Programme de vol oprationnel I 111 520 111 520 60 474 10 948 11 632 (684)
113 Systme avanc d'entranement distance pour le combat I 187 742 187 742 159 729 13 479 7 384 6 095
180 Projet de l'cran multifonction du CF-18 I 61 959 61 959 61 619 328 0 328
273 Capteur d'infrarouge multirle avanc du CF - 18 I 186 060 186 060 83 578 54 044 48 693 5 351
295 Remplacement du systme de gestion des communications - Aurora M 89 745 89 745 73 697 9 227 9 029 198
317 Remplacement du systme lectro-optique - Aurora M 49 162 49 162 48 725 352 170 182
405 Environnement canadien synthtique de conception avance (ECSCA) M 0 58 067 13 062 4 932 4 265 667
410 Simulateur de poste de pilotage - Aurora M 40 862 40 862 38 279 1 293 1 104 189
423 Remplacement des mesures de soutien lectronique - Aurora M 194 457 194 457 132 273 23 235 14 682 8 553
428 Acquisition de radars imageurs - Aurora M 280 018 280 018 198 643 36 818 24 607 12 211
451 Systme ITEP du polygone d'valuation de Primrose Lake M 41 607 38 134 29 865 8 842 3 882 4 960
536 Simulateur de mission - Aurora M 44 633 44 633 17 582 11 045 8 310 2 735
548 Systmes d'approche et d'atterrissage de prcision d'arodrome M 47 007 47 366 2 165 20 770 588 20 182
583 CF18 - Proposition de modification technique 583 M 854 309 854 309 847 164 3 766 2 290 1 476
627 Systme de guerre lectronique caractre dfensif du CF-18 M 177 981 177 981 24 839 43 095 39 392 3 703
646 Projet gnral de capacit de vision nocturne M 33 751 36 771 1 344 22 820 1 368 21 452
743 Modernisation des radars de contrle tactique M 39 019 39 665 3 303 9 050 417 8 633
877 Modernisation des systmes d'arrt d'aronefs M 29 773 29 772 151 9 590 194 9 396
965 Projet de prolongation de la dure de vie de la structure de l'Aurora M 261 347 260 209 30 688 53 500 3 479 50 021
1007 Hlicoptres de transport moyens lourds (Note 4) M 1 786 563 2 070 699 14 501 282 101 283 276 (1 175)
1036 Capacit de transport arien tactique (Note 5) M 2 766 485 2 925 282 620 974 588 719 482 756 105 963
1117 Capacit de transport arien stratgique M 1 522 292 1 403 118 1 257 433 164 707 41 711 122 996
1259 Projet du systme interoprable de surveillance, escorte et reconnaissance pour le Griffon MI 38 738 52 620 12 741 13 735 27 519 (13 784)
1454 Capacit provisoire de transport arien moyen M 202 519 207 454 140 839 57 828 43 057 14 771
1686 Armes air-air perfectionnes (de courte porte) du CF18 M 36 685 36 684 20 941 5 343 4 658 685
2320 Systme militaire automatis de contrle de la circulation arienne M 156 629 156 425 155 543 618 589 29
2371 Systme perfectionn pour la navigation et l'approche de prcision M 98 039 101 008 77 643 12 620 4 439 8 181
2517 Hlicoptres utilitaires de transport tactique des Forces canadiennes M 1 092 119 1 086 349 1 079 909 11 490 4 318 7 172
2526 Centre des oprations ariennes de rgion ou secteur M 140 368 140 368 132 784 3 563 3 586 (23)
2619 Instrumentation de suivi de la manœuvre de combat arien (ACMI) C 31 554 0 0 0 0 0
2657 Ravitaillement en vol stratgique - Airbus CC-150 310 M 133 876 138 436 5 037 0 4 840 (4 840)
2659 Munitions de prcision guidage de pointe du CF -18 M 55 244 55 244 12 092 21 411 3 017 18 394
2678 Hlicoptre de recherche et de sauvetage canadien M 772 159 773 549 764 429 4 300 757 3 543
2680 Hlicoptres maritimes M 3 163 089 3 174 085 1 464 797 558 883 195 095 363 788
2754 Missile air-air perfectionn moyenne porte du CF-18 M 100 250 100 250 74 498 9 752 12 190 (2 438)
5832 CF18 - Proposition de modification technique - Phase 2 M 423 281 423 281 252 863 52 255 48 488 3 767
  TOTAL - EFFETS AROSPATIAUX   15 250 842 15 633 282 7 914 202 2 124 459 1 341 782 782 677
 
OPRATIONS INTERARMES, NATIONALES, UNIFIES, et SPCIALES
224 Courtier des services d'information de la Dfense M 0 38 268 36 178 2 222 2 054 168
438 Projet de soutien spatial conjoint M 38 595 6 266 6 085 600 957 (357)
439 Projet interalli de mise au point de vaccins M 35 324 26 892 23 369 2 347 752 1 595
625 Projet Polar Epsilon - Capacit interarmes de surveillance de zones tendues partir de l'espace et appui connexe M 23 356 44 782 11 092 4 150 12 882 (8 732)
1210 Force oprationnelle interarmes X D 0 34 656 650 2 637 2 137 500
1111 quipement de l'quipe de neutralisation des explosifs et munitions des FC D/M 33 779 70 951 6 171 22 077 3 591 18 486
2398 Systme de commandement interarmes - Air - SCI(Air) M 0 42 169 28 901 2 844 2 770 74
2400 Systme intgr sur la gestion des ressources humaines de la Dfense M 0 98 747 93 859 3 243 3 181 62
2469 Systme de commandement des Forces canadiennes (SCFC) C 67 709 0 66 141 1 304 1 423 (119)
2800 Systme d'information sur la sant des Forces canadiennes M 101 652 7 498 0 14 000 17 118 (3 118)
3667 Surveillance de l'espace M 97 792 77 392 21 283 29 047 14 797 14 250
Divers Projet de modernisation de la cryptographie au Canada D 111 073 109 690 50 946 17 438 17 210 228
XXXX Projet d'ensemble Habillez le soldat I 284 147 152 448 131 931 44 735 24 724 20 011
  TOTAL - OPRATIONS INTERARMES, NATIONALES, UNIFIES, et SPCIALES   793 427 709 759 476 606 146 644 103 596 43 048
 
  TOTAL METTRE SUR PIED ET MAINTENIR EN PUISSANCE DES FORCES INTGRES, PERTINENTES, ADAPTES, EFFICACES ET APTES AU COMBAT   29 740 330 31 032 622 13 676 180 3 501 826 2 104 665 1 397 161
 
Activit de programme : MENER DES OPRATIONS
CONNAISSANCE CONSTANTE DE LA SITUATION
276 Renseignement surveillance acquisition d'objectif et reconnaissance D/M 99 634 101 075 55 832 11 527 7 086 4 441
1012 ISTAR FT - Systme de communication par liaison de donnes M 92 471 92 462 32 344 51 849 37 399 14 450
1013 ISTAR FT - Transformation de guerre lectronique (GE) M 71 542 71 551 2 954 27 611 23 328 4 283
1014 ISTAR FT- C2 M 33 724 33 565 2 050 12 664 7 507 5 157
2803 Projet de Tlcommunications militaires protges par satllite M 531 468 523 742 300 495 61 350 10 003 51 347
  TOTAL - CONSTANTE CONNAISSANCE DE LA SITUATION   828 839 822 395 393 675 165 001 85 323 79 678
 
OPRATIONS INTERNATIONALESS
1199 Capacit d'ouverture d'itinraire de circonstance M 164 370 179 949 80 310 61 579 38 467 23 112
1380 NOCTUA M 165 053 165 053 26 667 52 076 35 468 16 608
  TOTAL - OPRATIONS INTERNATIONALES   329 423 345 002 106 977 113 655 73 935 39 720
 
  TOTAL - MENER DES OPRATIONS   1 158 262 1 167 397 500 652 278 656 159 258 119 398
 
Activit de programme : SERVICES INTERNES
2272 Systme d'information - Soutien et acquisition du matriel I 332 653 144 343 54 629 35 330 44 093 (8 763)
2536 Soutien des soins de sant de rle 3 I 42 453 42 453 40 180 2 273 1 031 1 242
  TOTAL - SERVICES INTERNES   375 106 186 796 94 809 37 603 45 124 (7 521)
 
  TOTAL - ACTIVITS DE PROGRAMME   31 273 698 32 386 815 14 271 641 3 818 085 2 309 047 1 509 038

Lgende : D = Dfinition, M = mise en œuvre, C = Clture

Notes :

  1. Le montant en comptabilit d'exercice du projet est compris dans les chiffres relatifs au projet du M777.
  2. Le CT a accord l'approbation dfinitive (ADP) de la phase 2 du projet en juin 2009
  3. Le CT a accord 23 M $ supplmentaires dans le cadre de l'ADP en juin 2009
  4. Le CT a accord 290 M $ supplmentaires dans le cadre de l'ADP en juin 2009
  5. On a d avoir recours au fonds de prvoyance pour le projet en novembre 2009


Rapport d'tape sur les Grands Projets de l'tat

Pour l’anne financire 2009-2010

Table des matires


PROJET DE CAPACIT DE TRANSPORT ARIEN STRATGIQUE (CTA-S)

Description:

Le Projet de capacit de transport arien stratgique a pour objet d’acqurir quatre nouveaux aronefs pour les Forces canadiennes (FC) capables de manœuvrer partout au monde et ayant la rapidit ncessaire pour parcourir efficacement de longues distances afin de transporter du personnel et des cargaisons directement vers le thtre d’oprations, y compris dans un environnement o il y a des menaces.

Phase de projet :

Mise en œuvre: Les quatre aronefs ont t accepts la date prvue, et la clture de projet est prvue pour le printemps 2012.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre ou organisme responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal La Socit Boeing, St-Louis, Missouri, .-U.
Grandes tapes  


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Feuille de synthse - approbation dfinitive de projet (ADP) Juin 2006
Pravis d’adjudication de contrat affich sur le site MERX Juillet 2006
Adjudication du contrat Fvrier 2007
Livraison du premier appareil Aot 2007
Livraison du deuxime appareil Octobre 2007
Livraison du troisime appareil Mars 2008
Livraison du quatrime appareil Avril 2008
Capacit oprationnelle initiale (COI) Octobre 2008
Capacit oprationnelle totale (COT) Printemps 2012
Clture de projet t 2012

Rapport d’tape et explication des carts :

Les quatre aronefs ont t reus la date prvue et ont effectu prs de 8 000 heures de vol. Le bureau de projet travaille actuellement sur la phase de mise en œuvre en soutien cette acquisition. En raison de complexits durant la transition au soutien en service, la capacit oprationnelle totale (COT) sera reporte au printemps 2012 alors que l’infrastructure Trenton sera complte et que l’escadron pourra rpondre tous les mandats et tous les types de mission planifis qui sont noncs dans l’nonc de capacit oprationnelle. La clture de projet se fera aprs la COT.

Retombes industrielles et rgionales (RIR) :

Les RIR sont gales 100 pour cent de la valeur du contrat d’acquisition, la part de la socit Boeing dans le contrat des ventes de matriel militaire l’tranger pour le soutien en service et la valeur des moteurs. (Une entente distincte sur les RIR a t ngocie avec Pratt and Whitney USA pour la valeur des moteurs de C-17.) Les trois ententes sur RIR totalisent 1,9 G$. Plusieurs annonces sur RIR ont t faites et toutes les rgions du Canada tireront profit de ces contrats.

PROJET DE CAPACIT TRANSPORT ARIEN TACTIQUE (CTA-T)

Description:

Le Projet de la capacit en transport arien tactique vise doter les Forces canadiennes d’une capacit permanente de transport arien tactique. Ce projet permettra de remplacer la flotte CC130E/H Hercules des Forces canadiennes, qui a pris de l’ge. Ainsi, les Forces canadiennes disposeront d’une capacit en transport arien tactique assure et efficace ayant la souplesse et la rapidit d’intervention ncessaires pour soutenir les oprations nationales et internationales.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Le projet CTA-T est entr dans la phase de mise en œuvre avec l'attribution du contrat Lockheed Martin Corporation en dcembre 2007 pour 17 aronefs C130J-30. Des modifications de contrat pour le soutien en service et la formation de spcialiste de la maintenance ont t accords en dcembre 2009 et en fvrier 2010 respectivement. La livraison des aronefs dbutera au plus tard en juin 2010, et le dernier aronef sera livr au plus tard en dcembre 2012.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre ou organisme responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Industrie Canada et ses organismes rgionaux
Entrepreneurs et sous-traitants principaux Entrepreneur principal


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Lockheed Martin (LM) Corporation, Marietta, Gorgie, .-U.
Sous-traitant pour le soutien en service Cascade Aerospace, Abbotsford, ColombieBritannique, Canada
Sous-traitant pour le soutien en service IMP Aerospace, Enfield, Nouvellecosse, Canada
Sous-traitant pour le soutien en service CAE, Montral, Qubec, Canada
Sous-traitant pour le soutien en service Standard Aero, Winnipeg, Manitoba, Canada
Sous-traitant pour le soutien en service HAAS Group, Oshawa, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire rvise de projet (APP) Juin 2006
Demande d’expression d’intrt et de qualification Aot 2006
Publication de la demande de proposition (DP) Aot 2007
Approbation dfinitive de projet (ADP) Dcembre 2007
Adjudication du contrat Dcembre 2007
Livraison du premier appareil Juin 2010
Capacit oprationnelle initiale (COI) Automne 2011
Capacit oprationnelle totale (COT) Hiver 2013/2014
Clture de projet Printemps 2014

Rapport d’tape et explication des carts

Le premier aronef du Canada arrivera au pays en juin 2010, soit six mois avant la date de livraison initiale prvue. la fin de l’anne 2010, le Canada s’attend avoir reu cinq aronefs. Huit appareils doivent tre livrs en 2011, et les quatre autres doivent tre livrs d’ici le mois d’aot 2012.

tant donn les modifications rcemment apportes au contrat et la modernisation de l’infrastructure de la base principale d’oprations de l’aronef (Trenton, Ontario), les systmes de soutien sont progressivement mis en place en vue d’accueillir la nouvelle flotte.

Le projet CTA-T respecte actuellement le calendrier et le budget tablis.

Retombes industrielles et rgionales :

Lockheed Martin Corporation s’est engage faire en sorte que les retombes industrielles et rgionales de ce projet quivalent 100 p. 100 de la valeur du contrat pour les acquisitions d’immobilisations et le soutien en service, dont 15 p. 100 pour la participation de petites et moyennes entreprises. Pour le volet du soutien en service, 75 p. 100 de la valeur du contrat constituera du travail direct accompli par des entreprises canadiennes relativement ces aronefs et des aronefs similaires faisant partie de flottes internationales (chane de valeur globale). Par l’intermdiaire de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC), Industrie Canada gre les exigences en matire de retombes industrielles et rgionales pendant la dure du contrat et de toute modification qui y est apporte.

NAVIRE DE PATROUILLE EXTRACTIER/DE L’ARCTIQUE (NPEA)

Description:

Le projet de navires de patrouille extractiers/de l’Arctique (NPEA) a t conu pour offrir au gouvernement du Canada des vaisseaux de patrouille en mer pouvant se dplacer sur la glace afin d’assurer et de manifester la souverainet du Canada dans l’Arctique notre souverainet dans les eaux du Canada, y compris l’Arctique. Lorsque le projet prendra fin, les six huit NPEA fournis aux Forces canadiennes seront en mesure de :

  • faire une surveillance arme des eaux du Canada, y compris de l’Arctique;
  • fournir au gouvernement une connaissance de la situation, des activits et des vnements dans ces rgions;
  • collaborer avec d’autres lments des Forces canadiennes et d’autres ministres du gouvernement fdral afin d’assurer et de manifester la souverainet canadienne, quand et o cela sera ncessaire.

Phase de projet :

Dfinition/Mise en œuvre.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre ou organisme responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux

L’acquisition de NPEA devrait tre effectue dans le cadre de la Stratgie nationale d’approvisionnement en matire de construction navale (SNACN). L’approche d’approvisionnement sera revue l’appui de la diffusion d’une bauche de demande de propositions ds aot 2010, mais lorsque l’activit d’acquisition de la SNACN le permettra. Les NPEA constituent une part importante de la stratgie du gouvernement en matire de construction navale, qui permettra de crer les conditions ncessaires la livraison et au soutien efficaces et efficients de la flotte du gouvernement fdral long terme. Le processus d’acquisition de ces navires fait l’objet d’un examen visant faire en sorte qu’il tienne compte des options de construction navale long terme que le gouvernement devrait prendre en considration. Le premier NPEA devrait tre livr en 2014, et il devrait avoir atteint sa capacit oprationnelle initiale en 2015.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (ADP) par le Conseil du Trsor Mai 2007
Publication de la demande de propositions pour le soutien la dfinition, au gnie, la logistique et la gestion (DP SDGLG)
Request for Proposals (DELMS RFP)
Dcembre 2007
Clture de la DP SDGLG Fvrier 2008
Attribution du contrat du SDGLG Mai 2008
Approbation dfinitive de projet (ADP) dterminer
Attribution de la mise en œuvre du contrat dterminer
Livraison du premier navire dterminer
Capacit oprationnelle initiale (COI) du premier navire dterminer
Achvement de projet dterminer

Rapport d’tape et explication des carts :

Le projet continue de progresser de faon constante depuis que l’approbation prliminaire de projet (APP) a t obtenue en mai 2007. Le Conseil du Trsor a accord un pouvoir de dpenser de 42,8 M$ (anne budgtaire (AB), cot complet incluant la TPS et la taxe de vente harmonise (TVH), pour la phase de dfinition. En outre, le Conseil du Trsor a pris acte du cot indicatif complet prvu pour l’acquisition qui s’lve 3 030,8 M$ (AB), qui exclut la TPS et la TVH, pour la phase de mise en œuvre (construction). ce jour, aucune variation n’a t releve quant aux estimations des cots. Le projet de navire de patrouille extractier/de l’Arctique respecte l’heure actuelle le budget qui lui est allou. Ce projet en est actuellement la phase de dfinition, qui vise laborer un plan de conception qui rpond aux exigences et dont l’entrepreneur pourra se servir.

Retombes industrielles et rgionales :

Les RIR de ce projet quivalent 100 pour cent de la valeur des contrats pour acquisitions immobilisations et le soutien en service.

TRANSPORTS DE TROUPES BLINDS (TTB)

Description:

Les Forces canadiennes ont absolument besoin de transports de troupes blinds (TTB) dans tous leurs rles prvisibles, y compris la dfense du territoire, les oprations de maintien et d’imposition de la paix des Nations Unies, d’autres engagements internationaux et l’aide au pouvoir civil. Le parc existant de TTB ne rpond pas aux normes oprationnelles minimales lorsqu’on le compare aux armes et aux vhicules modernes et perfectionns auxquels les soldats canadiens sont confronts au cours des oprations. Ces vhicules comportent des lacunes sur plusieurs plans : protection, capacit d’autodfense, mobilit, capacit de transport et possibilit d’assumer de nouveaux rles. Le projet des TTB permet la mise en service d’un parc de transports de troupes blinds roues modernes. On fera l’acquisition de 651 vhicules blinds lgers (VBL) III selon six configurations : transport de section d’infanterie, poste de commandement, gnie, officier observateur avanc, sous blindage (filoguid poursuite optique, lanc par tube) et VBL III (excluant l’quipement).

Phase de projet :

Mise en œuvre: Tous les vhicules ont t livrs avant le mois d’octobre 2007, et les activits de construction des installations intrieures sont en cours. Le projet devrait tre achev en mars 2012.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre ou organisme responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal General Dynamics Land Systems, London, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation du Conseil du Trsor Dcembre 1995
Attribution du contrat Dcembre 1996
Livraison du premier vhicule Juillet 1998
Exercice de la premire option Juillet 1998
Exercice de la deuxime option Juillet 1999
Exercice de la troisime option Juillet 1999
Livraison du dernier vhicule Octobre 2007
Achvement de projet Mars 2012

Rapport d’tape et explication des carts :

En aot 1995, le gouvernement a autoris en principe l’acquisition d’un maximum de 651 TTB. En janvier 1997, le gouvernement a annonc l’adjudication d’un contrat la General Dynamics Land Systems – Canada pour la construction de 240 TTB huit roues motrices. Le contrat contenait trois options portant sur l’achat de 120, 120 et 171 autres TTB respectivement. Le gouvernement s’est prvalu des trois options. Tous les vhicules ont t livrs avant octobre 2007.

Les vhicules ont fait partie d’un nombre important d’exigences oprationnelles aprs leur mise en service et ils ont enregistr un bon rendement. Depuis, ils ont subi un certain nombre de modifications dans le but de s’ajuster aux menaces modernes, et d’autres travaux seront ncessaires afin de maximiser le rendement contre ces menaces. Un projet distinct a de plus t lanc afin de rsoudre ce problme.

En mars 2004, le Conseil du Trsor a autoris des dpenses de 129 M$ pour la construction de hangars qui faciliteront la maintenance des VBL III et les programmes d’instruction; les hangars permettront galement d’viter la dtrioration qui se produit quand les vhicules sont laisss l’extrieur. La construction de ces installations est termine Wainwright et elle est bien amorce Gagetown et Montral. La construction dbutera Petawawa cette anne et Valcartier l’an prochain. Les activits de construction se droulent bien et devraient prendre fin au dbut de 2012. Le projet pourra donc s’achever en mars 2012.

Retombes industrielles et rgionales (RIR) :

Le projet comprend les retombes suivantes pour les rgions et les petites entreprises:


Avantages industriels globaux
Contenu Retombes
Direct 852,9M$
Indirect 742,9M$
Total 1,595,8M$
Rgions et petites entreprises Retombes
Canada atlantique 151,4M$
Qubec 150,6M$
Ouest canadien 155,0M$
Petites entreprises 210,3M$

PROGRAMME DE MODERNISATION DE LA CRYPTOGRAPHIE AU CANADA (PMCC)

Description:

Le Programme de modernisation de la cryptographie au Canada (PMCC) s’tale sur 12 ans (des annes financires 2004-2005 2015–2016). Il vise moderniser l’quipement et l’infrastructure cryptographiques du gouvernement du Canada, en vue de sauvegarder les renseignements classifis et de permettre au Canada de continuer d’tablir des communications scuritaires, l’chelle tant nationale qu’internationale.

Le PMCC est un projet gnral qui comprend les sous-projets suivants :

  • Infrastructure du systme de cryptophonie et de recomposition tlphonique;
  • Famille du systme de cryptophonie et de tlphonie
  • Infrastructure classifie de gestion de la scurit;
  • Famille d’identification au combat (identification ami/ennemi;
  • Famille des chiffreurs de liaison;
  • Famille des chiffreurs de rseau;
  • Famille des radios scurises;
  • Environnement mobile scuris.

Phase de projet :

Il s’agit d’un projet d’ordre gnral; certains sous-projets sont en cours de dfinition, d’autres sont en cours de mise en œuvre.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Centre de la scurit des tlcommunications Canada
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Ministres et organismes du gouvernement du Canada qui utilisent du matriel cryptographique pour protger leurs renseignements classifis


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal S/O
Sous-traitants principaux Divers fabricants d’quipement cryptographique allis


Grandes tapes
Approbation prliminaire de projet (APP) pour le Projet gnral PMCC Mars 2005
Approbation prliminaire de projet (APP) pour un sous-projet de projet gnral PMCC : Infrastructure classifie de gestion de la scurit Novembre 2006
Approbation prliminaire de projet (APP) Infrastructure classifie de gestion de la scurit (mise en œuvre de la phase 1B et dfinition de la phase 2) Septembre 2009
Infrastructure classifie de gestion de la scurit – phase 1B termine 2011
Famille du systme de cryptophonie et de tlphonie – termin 2011
Infrastructure classifie de gestion de la scurit – phase 1A termine 2012
Environnement mobile scuris – termin 2012
Famille des chiffreurs de liaison – termine 2013
Infrastructure classifie de gestion de la scurit – phase 2 termine 2014
Remplacement des chiffreurs de rseau – termine 2014
Infrastructure classifie de gestion de la scurit – phase 3 termine 2016
Famille d’identification au combat (identification ami/ennemi) – termine 2016
Famille des radios scurises – termine 2016
Projet gnral PMCC – Clture du projet 2016

Rapport d’tape et explication des carts :

L’anne financire 20092010 constituait la sixime anne de ce programme chelonn sur 12 ans. Le PMCC respecte son budget.

En mars 2005, le Conseil du Trsor a accord son approbation prliminaire au projet gnral PMCC, dont le cot est estim 839 millions de dollars, ainsi que l’autorisation de dpenser pour les phases de dfinition et la gestion du projet en fonction d’une estimation de cot fonde de 80 millions de dollars.

En novembre 2006, le Conseil du Trsor a accord son approbation prliminaire au projet d’infrastructure classifie de gestion de la scurit, dont le cot est estim 182 millions de dollars, ainsi que l’autorisation de dpenser pour la mise en œuvre de la phase 1A en fonction d’une estimation de cot fonde de 31 millions de dollars.

En fvrier 2008, le Secrtariat du Conseil du Trsor a accord l’autorisation de dpenser pour une tape subsquente du projet d’infrastructure classifie de gestion de la scurit, c’estdire la mise en œuvre de la phase 1B en fonction d’une estimation de cot fonde de 12 millions de dollars, et la dfinition de la phase 2 en fonction d’une estimation de cot fonde de 3 millions de dollars.

Les dates d’achvement suivantes ont chang par rapport celles inscrites dans l’approbation prliminaire du projet gnral PMCC du mois de mars 2005.

La date de clture du projet d’infrastructure du systme de cryptographie et de recomposition tlphonique a t reporte septembre 2009 afin d’assurer une plus grande scurit pour la recomposition sur les nouveaux tlphones scuriss. Ce sousprojet a atteint sa capacit oprationnelle initiale en dcembre 2006, et sa capacit oprationnelle totale en juin 2009. Il s’agit du premier sous-projet du PMCC tre achev.

La date de clture du projet de remplacement du systme de cryptophonie et de tlphonie a t reporte dcembre 2011 afin de prendre le temps de coordonner les mises niveau supplmentaires du logiciel dont les nouveaux tlphones scuriss auront besoin des fins d’interoprabilit et d’une protection des renseignements amliore. En mars 2010, plus aucun poste cryptophonique de troisime gnration (STUIII) n’tait utilis au sein de la fonction publique canadienne.

L’achvement de la phase 1 du projet d’infrastructure classifie de gestion de la scurit a t report de 2008 2012. La phase 1 a t divise en phases 1A et 1B pour rduire la complexit de la gestion de projet.

L’achvement du remplacement des dispositifs d’identification au combat (ami/ennemi) a t report de 2010 2016 en raison des modifications apportes au calendrier d’excution du programme amricain.

L’achvement de la phase 2 de l’infrastructure classifie de gestion de la scurit a t report de 2011 2014 en raison de retards du programme de gestion des infrastructures cls des tatsUnis.

Le remplacement des chiffreurs de liaison sera achev en avance sur l’chancier, soit en 2013. Les trois premires tapes sont termines. Quatre vingt pour cent des dispositifs de chiffrement de liaison du gouvernement du Canada, qui chiffrent l’information durant la transmission entre deux points, ont t remplacs.

L’achvement du remplacement des chiffreurs de rseaux a t report de 2011 2014 pour l’harmoniser au calendrier de mise en œuvre du MDN.

L’environnement mobile scuris est une nouvelle famille de chiffrement qui a t ajoute au PMCC en juin 2007. Des dispositifs portables sans fil conus pour traiter des renseignements classifis sont actuellement mis l’essai et valus.

Retombes industrielles et rgionales :

Il y a aucune retombes industrielles associe avec ce projet.

AMLIORATION DU SYSTME D’APPROVISIONNEMENT DES FORCES CANADIENNES (ASAFC)

Description:

Le projet d’amlioration du Systme d’approvisionnement des Forces canadiennes (ASAFC) comblera les exigences ventuelles des Forces canadiennes en matire d’approvisionnement lors de toutes les situations oprationnelles tout en grant de faon efficace et conomique les stocks du ministre de la Dfense. Le systme sera dot d’une souplesse inhrente lui permettant de grer les changements apports la structure et la taille de la force ainsi qu’ tous les types de missions. Ce projet aura recours la technologie de l’information pour moderniser les oprations d’approvisionnement militaire des Forces canadiennes. Cette technologie permettra d’amliorer la productivit; de plus, elle amliorera la capacit en mesurer le rendement, augmentera grandement la visibilit de l’actif et fournira un puissant outil de gestion de l’approvisionnement. En outre, le nouveau systme d’approvisionnement disposera d’une capacit dploye. La solution dploye complte la mise en œuvre ministrielle qui prvaut depuis septembre 2001 sur les bases et les escadres ainsi que la mise en œuvre de novembre 2002, qui comprend tous les autres utilisateurs du Systme d’approvisionnement des Forces canadiennes, ici comme l’tranger.

Phase de projet :

Clture. Le ASAFC dploy a t mis en œuvre sur 17 navires ainsi que sur 2 sites pour le Commandement des Forces d’oprations spciales du Canada (COMFOSCAN).


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre ou organisme responsable Ministre de la Dfense nationalee
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministres et organismes participants Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal EDS Canada Inc., Ottawa, Ontario, Canada
Sous-traitants principaux Mincom Pty. Ltd., Brisbane, Queensland, Australie ADGA Group, Ottawa, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Attribution du contrat Janvier 1995
Installation du site initial Dcembre 1995
Livraison du Systme d’information de gestion d’entrept Juillet 1997
Livraison du Centre d’essais et de dveloppement Octobre 1999
Dbut du dveloppement du systme Novembre 1999
Fin du dveloppement du systme Mars 2001
Dbut de l’essai du systme Juin 2001
Fin de l’essai du systme Aot 2001
Dbut de la mise en service du systme Septembre 2001
Fin de la mise en service du systme Juin 2003
(acceptation officielle)
Clture de projet (tat E) Septembre 2004
Clture de projet (tat I) Printemps 2010

Rapport d’tape et explication des carts :

l’origine, le Conseil du Trsor a approuv le Projet d’ASAFC, dont le cot estimatif s’levait 289,3 M$. En avril 2000, il a approuv la rduction de la porte de certaines fonctionnalits et la hausse des crdits de prvoyance 9,8 M$. De plus, il a autoris la Dfense affecter 5 M$ la restauration de la composante Planification des ressources de distribution. La phase de mise en œuvre de cette composante a subi une rduction de porte, et le budget de projet est demeur 304,1 M$.

Le Projet d’ASAFC est pass de la mise en œuvre la clture en septembre 2004. Le financement de clture s’lve 3,6 M$. En mars 2006, le Conseil de gestion du programme de la Dfense nationale a approuv l’utilisation de fonds de clture pour le projet; ces fonds devaient tre utiliss en entier ou jusqu’ la fin des travaux. Le projet est termin et tous les financements de clture et toutes les activits connexes ont pris fin la fin de l’anne financire 2009-2010.

Retombes industrielles et rgionales :

Ce projet comprend l'ensemble les RIR suivant :


Retombes industrielles et rgionales
Rgion Retombes
Canada atlantique 51 M$
Qubec 45 M$
Ontario 26 M$
Ouest canadien 105 M$
Unallocated 10 M$
Total 240 M$

CANADIAN PROJET DE L’HLICOPTRE UTILITAIRE DE TRANSPORT TACTIQUE DES FORCES CANADIENNES (HUTTFC)

Description:

Le Projet de l’hlicoptre utilitaire de transport tactique des Forces canadiennes (HUTTFC) vise acqurir des hlicoptres qui aideront ces dernires remplir leurs rles en matire de transport tactique sur les scnes nationale et internationale. Le Projet de l’HUTTFC soutient les oprations de l’arme de terre, de la Force arienne et du Commandement de la Force expditionnaire du Canada (COMFEC) ainsi que la prparation civile aux situations d’urgence, tout en contribuant l’atteinte d’une vaste gamme d’objectifs de dfense. Le projet a permis de remplacer trois flottes d’hlicoptres vieillissants – le CH118 Iroquois, le CH135 Twin Huey et le CH136 Kiowa. L’hlicoptre Bell 412CF/CH146 exerce un rle unique et polyvalent, car il peut accomplir la majorit des tches qui incombaient auparavant aux flottes qu’il supplante. Les exigences oprationnelles du HUTTFC prcisaient, au nombre des tches principales de l’appareil, le transport tactique de troupes, le transport logistique, des missions de reconnaissance et de surveillance, la conduite et le contrle de tir, l’appui arosanitaire et l’vacuation des pertes, ainsi qu’un soutien en matire de commandement, de liaison et de communications. Ces capacits soutiennent les engagements oprationnels de la Dfense, les missions de maintien de la paix des Nations Unies et le travail d’autres ministres et organismes, notamment l’aide au pouvoir civil.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Le projet a permis la livraison d’une centaine d’appareils Bell 412CF/CH146 Griffon, d’un simulateur de vol, d’un simulateur de maintenance mixte, d’installations, de trousses de mission (y compris des ensembles de guerre lectronique), ainsi que d’autres quipements, documents et services. On prvoit qu’il sera termin en l’anne financire 2010-2011.


Ministres et organismes responsables et participantss
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Bell Helicopter Textron, Mirabel, Qubec, Canada
Sous-traitants principaux Pratt and Whitney, Montral, Qubec, Canada
BAE Systems Canada Inc., Montral, Qubec, Canada
CAE Ltd., Montral, Qubec, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Attribution du contrat Septembre 1992
Examen des lments critiques Avril 1993
Livraison du premier hlicoptre Mars 1995
Acceptation du simulateur Juin 1996
Livraison du dernier hlicoptre Dcembre 1997
Fin de projet l’anne financire 2010-11

Rapport d’tape et explication des carts:

Le gouvernement a approuv ce projet en avril 1992, et le Conseil du Trsor, en septembre 1992. Le budget original tait tabli 1,293 G$. Aprs avoir subi des rductions budgtaires imposes et assum certains risques de rendement, le projet sera achev en l’anne financire 2010-2011 et cotera quelque 200 M$ de moins que le montant initial approuv au budget du Conseil du Trsor. Il reste modifier le CH146 de manire le doter de la fonctionnalit Rcepteur d’alerte laser radar (RALR).

Retombes industrielles et rgionales :

Bell Helicopter a dclar ce jour des retombes industrielles rgionales directes et indirectes de 289,5 M$ et de 252,1 M$ respectivement, ce qui donne un total de 541,6 M$. Cette somme quivaut 107 pour cent de l’engagement global. L’entreprise Bell Helicopter-Textron Canada s’est engage fournir des retombes industrielles rgionales canadiennes valeur ajoute de 506,7 M$, comme suit:


Retombes industrielles et rgionales
Rgion Retombes
Est 10,0 M$
Qubec 420,2 M$
Ontario 32,1 M$
West 12,0 M$
Unallocated 32,4 M$
Total 506,7 M$

PROJET DE L’HLICOPTRE CANADIEN DE RECHERCHE ET DE SAUVETAGE (HCRS)

Description:

Le Ministre a pour objectif direct de maintenir une capacit nationale de recherche et de sauvetage. Le Projet d’hlicoptre canadien de recherche et de sauvetage (HCRS) visait remplacer les CH113 Labrador par une flotte de 15 nouveaux hlicoptres. Ces nouveaux appareils permettent de combler les lacunes oprationnelles des CH113 Labrador, d’liminer les difficults inhrentes la soutenabilit de ces vieux appareils et, compte tenu des prvisions des taux de disponibilit des appareils, de constituer une flotte de taille suffisante pour mener des oprations pendant de nombreuses annes au cours du XXIe sicle.

Stade de projet :

Achev. En juillet 2003, les 15 hlicoptres Cormorant ont t livrs. Les pices de rechange et l’infrastructure sont en place pour appuyer les oprations. L’instruction initiale est termine. La clture dfinitive de projet a t dclare en septembre 2004, mais certains travaux sont toujours en cours, et on prvoit que le projet sera entirement achev avant 2013.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal AgustaWestland International Limited [auparavant European Helicopters Industries Ltd. (EHI)], Farnborough, R.-U.
Sous-traitants principaux Westland Helicopters, Yeovil, R.-U.
Agusta Spa, Cascina Costa, Italie
Gnrale lectrique du Canada Inc., Mississauga, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor Avril 1998
Attribution du contrat Avril 1998
Livraison du premier appareil ( l’usine, en Italie) Septembre 2001
Livraison du dernier appareil ( l’usine, en Italie) Juillet 2003
Achvement de projet (achvement rel de projet) Septembre 2004
Clture dfinitive de projet 2013

Rapport d’tape et explication des carts :

Le projet a permis d’obtenir les pices de rechange des aronefs, l’quipement d’entretien et de soutien, un simulateur de pilotage et des installations pour les quatre bases de recherche et de sauvetage des Forces canadiennes. Il a galement permis d’tablir et de financer les deux premires annes de soutien en service par l’entrepreneur.

La flotte de Cormorant a t oprationnelle dans les escadrons de Comox (Colombie Britannique), de Gander (Terre-Neuve), de Greenwood (Nouvelle-cosse) et de Trenton (Ontario). Cependant, les oprations des CH149 au 424e Escadron Trenton ont t suspendues temporairement en raison du manque de disponibilit des appareils et de la difficult d’offrir une instruction adquate aux membres d’quipage.

Il convient de noter que, bien que la clture dfinitive de projet ait t dclare en septembre 2004, une partie du travail est toujours en cours, et on prvoit que le projet ne sera pas achev avant 2013. Les grandes tapes qu’il reste franchir sont lies un exercice triennal de rvision des publications techniques que l’on ne s’attend pas voir dbuter avant l’anne financire 2010-2011 et un certain nombre d’tapes lies des faiblesses persistantes des aronefs qui devraient subsister encore pendant au moins une anne.

Retombes industrielles et rgionales (RIR) :

L’entrepreneur (AWIL) s’est engag procurer des retombes industrielles directes et indirectes de 629,8 M$ dans les huit annes suivant l’adjudication du contrat. Selon les estimations, ces retombes mneront la cration ou au maintien au Canada d’emplois quivalant quelque 5 000 annes-personnes. Le projet aura des retombes conomiques dans toutes les rgions du Canada. L’entrepreneur a rempli ses obligations envers le Canada en ce qui concerne les RIR conformment au contrat des HCRS. De petites entreprises canadiennes profiteront galement des retombes de projet grce des commandes de l’ordre de 67 M$.


Retombes industrielles et rgionales
Rgion Retombes
Canada atlantique 43,1 M$
Qubec 317,7 M$
Ontario 146,5 M$
Western Canada 86,2 M$
Unallocated 36,3 M$
Total 629,8 M$

AMLIORATION DE LA MOBILIT DES FORCES

Description:

Le projet de l’Amlioration de la mobilit des forces (AMF) comporte deux phases. La phase 1 vise remplacer le parc de vieux engins blinds du gnie (EBG) Badger (Leopard 1) du Canada par une plateforme mobile fortement blinde qui pourra soutenir les nouveaux chars de combat principaux Leopard 2 (CCP) jusqu’en 2035. Dans le cadre de projet, on compte faire l’acquisition de 13 EPB Leopard 2, avec l’option d’en acheter cinq autres, y compris les outils de gnie de l’EPB. La phase 2 concerne l’acquisition d’outils de mobilit tactique destins aux CCP Leopard 2 en service. Il pourrait s’agir notamment de rouleaux de dminage, de charrues de dminage et de lames de bouteur.

Ce projet vise galement acheter deux vhicules blinds de dpannage (VBD) Leopard 2, avec l’option d’en acheter deux autres, comme variantes de soutien pour les EBG. Pour faire l’acquisition des VBD, on exercera les options contractuelles de projet de remplacement des chars (PRC).

Phase de projet:

Definition. On a entrepris la phase de dfinition de projet AMF avec l’approbation du Conseil du Trsor, accorde le 18 juin 2009.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Dterminer
Sous-traitants principaux Dterminer


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation de la phase d’identification – Phase d’identification Aot 2008
Approbation prliminaire de projet (APP) – Phase de dfinition Juin 2009
nouvelles approbations prliminaires de projet (APP) – Autorisation de dpenser pour la phase 1 Mars 2011
Capacit oprationnelle initiale (COI) - Phase 1 Avril 2014
Approbation dfinitive de projet (ADP) – Phase de mise en œuvre Avrill 2014
Capacit oprationnelle totale (COT) 2015
Clture de projet 2017

Rapport d’tape et explication des carts :

Le Chef d’tat-major de l’Arme de terre a approuv le cot total indicatif de projet, estim 376,4 millions de dollars (tous les cots sont en dollars de l’anne budgtaire, y compris la TPS) en aot 2008. Le 18 juin 2009, le Conseil du Trsor a approuv des fonds de dfinition de 11,3 millions de dollars. C’est ainsi que la phase de dfinition a pu dbuter.

Une lettre d’intrt pour la phase 1 a t publie le 17 juillet 2009 et la date de clture tait fixe au 28 aot 2009. La publication d’une bauche de DP concernant l’acquisition des EBG est prvue en mars 2010. On devrait donc publier la DP finale en septembre 2010.

Les responsables de projet exerceront les options contractuelles non provisionnes de projet de remplacement des chars (PRC) pour faire l’acquisition des VBD.

Les responsables de projet ont l’intention de prsenter en mars 2011 une nouvelle demande d’approbation prliminaire de projet (APP), pour avoir l’autorisation de dpenser pour la phase 1, et encore une fois en 2014 pour l’ADP de la phase 2.

Il n’y a aucune variation de cot signaler.

Retombes industrielles et rgionales :

Cette acquisition entranera des RIR dcoulant de l’acquisition des engins blinds du gnie, des vhicules blinds de dpannage et des outils de mobilit tactique. Ces RIR seront ngocies et acceptes par Industrie Canada avant l’adjudication du contrat.

MODERNISATION DES NAVIRES DE LA CLASSE HALIFAX (MCH)/PROLONGATION DE LA VIE DES FRGATES (FELEX)

Description:

Le projet MCH/FELEX est le volet principal de l’initiative globale de MCH. Il donnera lieu la planification et la gestion des carnages de demi-vie des frgates de la classe Halifax, l’acquisition des grands lments du nouveau systme de combat ainsi qu’ l’ajout de renforcements de la stabilit, d’amliorations de la dmagntisation et d’une fonction de commandant de groupe oprationnel bord de quatre navires. Puisque l’autorit d’intgration de conception de la MCH incombe au gestionnaire de projet MCH/FELEX, l’intgration de conception l’chelle des navires de tous les aspects de la MCH sera assure dans ce projet, y compris toutes les modifications techniques uniques et spcifiques requises pour respecter les exigences d’intgration. Afin de garantir que l’initiative globale de modernisation soit mene bien de manire opportune, efficiente et coordonne, le projet MCH/FELEX excutera l’ensemble de l’intgration des concepts, coordonnera les chanciers, grera le risque inter-projet et se chargera de la gestion de l’installation des quipements lors des carnages de demi-vie. Les acquisitions de grands quipements ralises par l’entremise de la MCH/FELEX comprendront un systme modernis de commandement et de contrle, un systme liaisons multiples, un mode d’identification ami-ennemi S/5, des mises niveau des radars, un nouveau systme de mesures de soutien lectronique, des mises niveau du systme interne de communication et l’ajout d’un systme d’arme Harpoon mis niveau. Ces acquisitions, en plus de soutenir la capacit existante, contribueront au nouveau rle d’oprations littorales de la classe Halifax.

Phase de projet :

Mise en œuvre: La mise en œuvre de projet MCH/FELEX se fera au moyen de trois grands contrats : deux contrats multinavires couvrant les priodes en cale sche ou les carnages et un contrat d’intgration des systmes de combat visant laborer, acqurir et installer la majeure partie des lments des systmes de combat de projet. Le projet devrait tre achev en janvier 2019.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur responsable du soutien en service (agent de conception de classe) Fleetway Incorporated, Halifax, , Nouvelle-cosse, Canada
Systme de communication interne DRS Flight Safety, Kanata, Ontario, Canada
Contrat multinavires (Est) Chantier maritime de Halifax, Nouvelle-cosse, Canada
Contrat multinavires (Ouest) Chantier maritime de Victoria, Colombie-Britannique, Canada
Contrat d’intgration des systmes de combat (ISC) Lockheed Martin Canada, Montral, Qubec, Canada
Systme de contrle d'armes de pointe Harpoon/AHWCS La socit Boeing, St-Louis, Missouri, .-U.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) Fvrier 2005 (FELEX)
Fvrier 2007
(HCM/FELEX
Approbation de la stratgie d’achat des carnages par le Conseil du Trsor Mars 2007
Approbation prliminaire rvise de projet (partie 1) Juin 2007
Attribution des contrats multinavires (priodes en cale sche et carnages) Mars 2008 (Ouest)
Mars 2008 (Est)
Approbation dfinitive de projet (ADP) (partie 2) Septembre 2008
Attribution du contrat portant sur l’intgration des systmes de combat Novembre 2008
Dbut des carnages Octobre 2010
Capacit oprationnelle totale (COT) Janvier 2018
Clture de projet Janvier 2019

Rsultats du projet :

Terminer les carnages de demi-vie des frgates de la classe Halifax pour que ces dernires soient nouveau dans un tat acceptable pour la seconde moiti de leur vie utile.

Retourner les 12 frgates l’autorit oprationnelle du Commandement maritime d’ici la fin du mois de janvier 2018, aprs avoir livr la capacit oprationnelle totale dcrite dans l’nonc des besoins oprationnels du projet MCH/FELEX, notamment :

  • installation et intgration de toutes les amliorations apportes aux frgates et au systme de combat dans le cadre du projet MCH/FELEX;
  • intgration au systme de combat des amliorations de capacit livres dans le cadre d’autres projets de modernisation des frgates de la classe Halifax;
  • deux installations de maintenance de la flotte aptes soutenir les frgates modernises de la classe Halifax;
  • livraison de tous les quipements d’essai et outils spcialiss ncessaires au soutien des frgates de la classe Halifax;
  • livraison de toutes les pices de rechange ncessaires au soutien des frgates de la classe Halifax;
  • modifications compltes apportes la frgate d’entranement;
  • instruction requise termine.

Rapport d’tape et explication des carts

: En septembre 2008, le Conseil du Trsor a octroy l’approbation dfinitive de projet (ADP) et le pouvoir de dpenser. Le cot total complet de projet, TPS incluse, est de 2,998 M$(AB).

Une demande de propositions visant des marchs multinavires (priodes en cale sche et carnages) a men la slection de deux soumissionnaires, Chantiers maritimes de Halifax sur la cte Est et Washington Marine Group (Chantiers maritimes de Victoria) sur la cte Ouest. Les contrats ont t attribus aux deux chantiers maritimes en mars 2008. Le contrat d’intgration des systmes de combat a t attribu Lockheed Martin Canada en novembre 2008.

Le projet est en maintenant sa phase de mise en œuvre et il respecte actuellement le calendrier et le budget.

Retombes industrielles et rgionales :

Les RIR pour ce projet sont quivalentes 100 pour cent de la valeur du contrat.

RENSEIGNEMENT, SURVEILLANCE, ACQUISITION D’OBJECTIFS ET RECONNAISSANCE (ISTAR)

Description:

: ISTAR est un projet gnral dont la phase de dfinition a reu l’approbation du Conseil du Trsor pour la phase de dfinition en avril 2003. Le projet a pour objet de concevoir, de livrer et de mettre au point une capacit ISTAR intgre et interoprable, qui amliorera l’aptitude des commandants visualiser la zone des oprations, grer les capteurs et les ressources de collecte de renseignements ainsi qu’ planifier et mettre en œuvre des mesures en vue de mener bien les missions oprationnelles. Il augmentera les capacits en place et inclura l’acquisition de nouvelles capacits en ce qui a trait aux communications, au commandement, au contrle ainsi qu’aux capteurs. Le projet englobe l’acquisition de vhicules ariens sans pilote (UAV) et de capteurs de localisation d’armes (WLS) ainsi que la transformation ou l’amlioration des plates-formes de capteurs actuelles, y compris la guerre lectronique, le vhicule blind lger III, le vhicule de reconnaissance Coyote, la dfense arienne base au sol, de mme que le soutien gomatique et les systmes tactiques de mtorologie.

Phase de projet :

: Mise en œuvre. l’appui des oprations, le projet a permis de livrer de l’quipement de commandement et de contrle, des vhicules ariens sans pilote, des capteurs de localisation d’armes et des capacits de guerre lectronique.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux actuels
Projet des radios de type 1 pour communication avec liaison de donnes – Ventes de matriel militaire l’tranger
- Foreign Military Sales (FMS)
US Army, .-U.
Radars anti-mortiers lgers (RAML) - Ventes militaires l'tranger US Army, .-U.
Contrat de service pour les petits vhicules ariens sans pilote Sur place, Bingen, Washington, .-U.
Terminal de tlsurveillance besoins oprationnels non planifis L3 Communications, CSW Salt Lake City, Utah, .-U.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) par le Conseil du Trsor Avril 2003
Approbation du MDN quant au besoin oprationnnel non prvu (BONP) TUAV Mai 2003
Approbation en retard de projet BONP UAV par le Conseil du Trsor
Capacit oprationnelle totale (COT)
Clture de projet
Mai 2005
Dcembre 2005
Juin 2009
Approbation dfinitive de projet du Rseau de tlcommunications transhorizon (ADP)
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Clture de projet
Novembre 2005
Juillet 2006
Fvrier 2010
Mars 2010
Approbation dfinitive de projet du Rseau de tlcommunications transhorizon (ADP)
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Clture de projet
Novembre 2005
Juillet 2006
Fvrier 2010
Mars 2010
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor pur le volet communications et liaisons de donne
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Dcembre 2006
Octobre 2009
Dcembre 2011
Approbation dfinitive de projet (ADP) de commandement et contrle (C2) par le Conseil du Trsor
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Fvrier 2008
Octobre 2009
Dcembre 2011
Approbation dfinitive de la phase 1 de projet (ADP) des capteurs GE par le Conseil du Trsor
Modification 1 (LM 1)
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Novembre 2005
Fvrier 2008
Mars 2008
Janvier 2013
In-Service Sensors Enhancement Treasury Board Effective Project Approval (EPA) March 2011
Medium Range Radar Treasury Board Effective Project Approval (EPA March 2011
Approbation dfinitive de projet (ADP) - Capteur acoustique WLS
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Clture de projet
Novembre 2005
Mars 2008
Novembre 2009
Mars 2010
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor pour le volet Famille de UAV
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor pour le volet Famille de mini UAV (LM 1)
Novembre 2005

Dcembre 2010
Approbation dfinitive de projet de radar anti-mortiers lger (RAML)
Capacit oprationnelle initiale (COI)
Capacit oprationnelle totale (COT)
Marsh 2007
Mars 2008
Juillet 2011
Fin de la livraison de tous les sous-projets ISTAR Septembre 2013
Fin de projet Mars 2014

Rapport d’tape et explication des carts :

L’obligation de rpondre aux besoins oprationnels non planifis continue d'tre un dfi pour la livraison de projet gnral, mais selon les estimations actuelles, le projet sera complt en 2013, conformment au calendrier contenu dans la soumission pour la modification de l’APP d’ordre gnral ISTAR FT approuve par le Conseil du Trsor en dcembre 2006. Les exigences en matire de financement de l’approvisionnement central sont dtermines dans les documents d’ADPde chacun des dix sous-projets. Les approbations dfinitives de projet ont t reues pour tous les sous-projets ISTAR FT, sauf pour trois d’entre eux.

La livraison d’quipement a effectivement commenc en raison des BONP dans l’Op Athena, et les dernires livraisons sont prvues pour 2013. Les sous projets actuellement approuvs en vue d’appuyer l’Op Athena et l’Op Archer sont les suivants:

BONP TUAV, Op Athena;
BLOS, Op Archer;
EGEM, Op Archer;
BONP Mini UAV, Op Archer;
Systme de reprage d’armes acoustiques, Op Archer;
Radars anti-mortiers lgers, Op Athena; et
Terminal de tlsurveillance, Op Athena.

En outre, le Conseil du Trsor a approuv le projet de communications avec liaison de donnes en dcembre 2006, et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) a reu du Conseil du Trsor, en fvrier 2007, l’approbation du contrat touchant les radios. Le premier dossier de vente de matriel militaire l’tranger des 1 300 radios a t accept, la livraison de cet quipement est prvue pour aot 2008, et la livraison finale a eu lieu en juin 2009. En fvrier 2008, le Conseil du Trsor a approuv les sous-projets de guerre lectronique et de commandement et contrle ISTAR. La phase de mise en œuvre est commence. Des mesures sont prises pour le sous-projet de commandement et contrle afin qu’une livraison prcoce soit effectue pour un centre de renseignement de toutes sources en soutien aux Jeux olympiques et paralympiques de 2010 Vancouver et au Sommet du G8.

Le projet de vhicule arien sans pilote tactique t complt en juin 2009 et les sous-projets du Rseau de tlcommunications transhorizon et du systme de dtection d’arme acoutistique se termineront en mars 2010.

La capacit oprationnelle totale (COT) des radars anti-mortiers lgers est lie un programme de mise niveau de la US Army. Ces activits sont reportes en raison d'un retard des tats Unis dans l’attribution de contrat pour la mise niveau de tous les radars anti-mortiers lgers amricains, anglais et canadiens afin qu’ils rpondent aux spcifications requises. Il n’y a pas de risque technique, puisque la mise en œuvre finale est dj utilise pour la livraison de nouveaux systmes aux tats Unis, et il s’agit uniquement d’un retard dans le processus d’attribution de contrat du ct des tats-Unis. La mise niveau est ncessaire, puisque la dfense a pris la livraison d’un vieux modle de premire srie limite pour rester dans les dlais BONP en sachant qu’il y aurait un programme de mise niveau pour que cela corresponde la COT. Cette mise niveau a t planifie afin de diminuer les cots de maintenance de la flotte en n’ayant effectuer des rparations et rvisions que sur une seule flotte plutt que sur les quatre actuelles.

Retombes industrielles et rgionales :

Les retombes industrielles dcoulant de projet ISTAR au Canada seront dtermines au cours de l’approbation de la mise en œuvre de la stratgie d’acquisition pour chacun des sous projets. L’industrie canadienne retire des retombes long terme de nombreux aspects de projet ISTAR grce la conclusion de contrats de soutien en service long terme avec celles-ci.

NAVIRE DE SOUTIEN INTERARMES (NSI)

Description:

Le navire de soutien interarmes (NSI) est un projet qui vise ce que la Marine canadienne maintienne le soutien logistique de son groupe oprationnel naval, tout en veillant ce que les Forces canadiennes disposent d’une capacit suffisante de transport maritime stratgique pour dployer et soutenir des oprations conformes aux politiques gouvernementales et pour accrotre la capacit du Canada d’exercer le commandement et le contrle interarmes des forces terre. Les navires remplaceront les deux btiments de soutien de la classe Protecteur qui sont actuellement en service sur les ctes Est et Ouest et qui ont pris de l’ge.

Phase de projet :

Dfinition/Mise en œuvre.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Aucun entrepreneur principal n'a t slectionn. La slection finale de l’entrepreneur principal aura lieu au moment de l’approbation dfinitive de projet (ADP)..


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Analyse des options Termine l’automne 2009
Approbation du Conseil du Trsor (prvue) – Approbation prliminaire de projet (APP) rvise Juin 2010
Recommencement de la phase de dfinition du projet t 2010
Phase de dfinition du projet termine Automne 2012

Rapport d’tape et explication des carts :

En aot 2008, le ministre de TPSGC a annonc la fin du processus d’appels d’offres concernant l’acquisition de trois navires de soutien interarmes.

Aprs avoir reu les propositions des soumissionnaires et les avoir values en fonction des exigences obligatoires concernant le projet NSI, l’tat a dtermin que les deux propositions n'taient pas conformes aux conditions essentielles de la demande de propositions (DP). Parmi les autres lments non conformes la DP, l’tat a soulign que les deux propositions dpassaient de faon importante les dispositions budgtaires tablies 1,575 G$ pour la mise en œuvre du contrat de projet visant la livraison de la capacit NSI (trois navires).

Entre le mois d’aot 2008 et le mois de septembre 2009, le bureau de projet a men une analyse des options visant examiner les cots par rapport la capacit en diverses options. Les travaux se poursuivent selon les mesures recommandes en ce qui a trait au projet NSI dans l’objectif d’obtenir l’approbation prliminaire de projet (APP) rvise du Conseil du Trsor d’ici juin 2010.

Retombes industrielles et rgionales (RIR) :

Les RIR de ce projet sont gales 100 pour cent de la valeur de chacun des contrats d’acquisition d’immobilisations et de soutien en service.

VHICULE UTILITAIRE LGER ROUES (VULR)

Description:

Les vhicules utilitaires lgers sont extrmement mobiles et essentiels pour faciliter le commandement tactique des units de combat, d’appui tactique et de soutien logistique du combat, pour participer la collecte et la diffusion de renseignements et pour assurer la liaison entre les formations de campagne et au sein mme de celles ci.

Le projet du vhicule utilitaire lger roues (VULR) vise remplacer les vhicules canadiens Iltis en acqurant deux types distincts de vhicules, soit 1 159 vhicules de modle militaire normalis (MMN) (G Wagon de Mercedes-Benz) avec soutien logistique intgr et 170 systmes de protection blinde (241,4 M$), aux fins d’utilisation par les units de campagne, ainsi que 1 061 vhicules militariss partir de modles standard qu’on trouve sur le march (vhicules militariss standard) (GM Silverado) (65,4 M$), qui seront principalement utiliss par la Force de rserve, portant le cot total de projet 306,8 M$.

Phase de projet:

Mise en œuvre.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal (phase 1) MMN Mercedes-Benz Canada (MBC), Toronto, Ontario, Canada
Entrepreneur principal (phase 2) Vhicules militariss qu’on trouve sur le march General Motors Defense Military Trucks, Troy, Michigan, .-U.


Grandes tapes
Grandes tapes (phase 1) MMN Date
Attribution du contrat Octobre 2003
Livraison des premiers vhicules fabriqus Fvrier 2004
Livraison des derniers vhicules fabriqus Novembre 2006
Clture de projet Juin 2010
Grandes tapes (phase 2) Vhicules militariss standard Date
Adjudication du contrat Octobre 2002
Livraison des premiers vhicules fabriqus Octobre 2003
Livraison des derniers vhicules fabriqus Dcembre 2004
Clture de projet Juin 2010

Rapport d’tape et explication des carts :

Le projet est en pleine mise en œuvre. Les questions en suspens portent sur la deuxime modification du contrat pour la production des vhicules MMN et la livraison des ensembles d’interrupteurs de batterie des vhicules militariss standard. La modification au contrat de production des vhicules MMN est requise afin de reflter les cots associs aux demandes de modification technique (DMT) de mme que les exigences supplmentaires de publication lies au soutien logistique intgr.

Un contrat de 1,71 M$ (incluant la TPS) a t octroy l'entreprise Kerr Industries en juillet 2008 pour la livraison de 1 061 ensembles d'interrupteurs de batterie. Ces ensembles sont ncessaires pour empcher le systme lectrique et les charges parasites qui y sont associes de drainer les batteries lorsque les vhicules ne sont pas utiliss. Les concessionnaires General Motors Corporation procdent actuellement leur installation. Le contrat a t modifi de manire repousser la date de clture au 30 juin 2030 sans qu’un financement supplmentaire soit ncessaire.

En ce qui concerne le contrat de production des vhicules MMN, un montant total de 19,6 M$, qui correspond 10 pour cent l’ensemble des factures acquittes, a t retenu en garantie. La modification devrait tre complte et signe d’ici le mois de juin 2010 et les fonds pourront alors tre dbloqus.

Un contrat de soutien initial (valu 17,9 M$, incluant la TPS) a t octroy Mercedes Benz Canada en novembre 2005 pour l’approvisionnement des pices de rechange, la prestation de services de rparation et de rvision (R&R), la location d’quipement de mise l’essai de mme que la prestation de services de soutien et d’ingnierie et de rparation des vhicules de quatrime ligne. La dernire (troisime) anne d’option de ce contrat a t exerce en octobre 2007. Ce contrat a t modifi (sa valeur a t augmente de 0,77 M$) et prolong jusqu’en juin 2009, date laquelle un nouveau contrat de soutien initial de transition (valu 9,3 M$, incluant la TPS) a t attribu Mercedes Benz Canada afin d'assurer la continuit du soutien pour la flotte de vhicules utilitaires lgers roues MMN. Un nouveau contrat de soutien a t attribu Mercedes Benz Canada en avril 2010, contrat valu 35,1 millions de dollars (TPS incluse) pour les 4 prochaines annes et assorti d’une possibilit de 3 prolongations d’un an.

Un contrat de 1,87 M$ (incluant la TPS) concernant les outils spciaux et l’quipement d’essai a t octroy Mercedes Benz Canada en novembre 2008. La livraison des outils spciaux et de l’quipement a eu lieu comme prvu en septembre 2009. En mars 2010, toutes les pices de rechange avaient t reues. Le Bureau de projet (BP) travaille actuellement dans le but de certifier que la capacit oprationnelle totale a t atteinte et de mettre fin au processus en vue de respecter la date prvue de clture du projet qui est le 30 juin 2010.

Malgr les modifications susmentionnes, le projet sera achev dans les limites du budget de 298,4 M$ attribu. La carrosserie des vhicules de la flotte est fissure par endroits et des problmes associs la pitre qualit et la mauvaise conception des postes de tir ont t soulevs. Une entente a t conclue avec Mercedes Benz Canada en ce qui concerne les vhicules dont la carrosserie est fissure et les vhicules potentiellement risque cet effet. Mercedes Benz Canada a fourni une station de tir amliore afin de combler ces lacunes, et la solution a t mise en œuvre en 2009 sur une partie de la flotte.

Retombes industrielles et rgionales :

la phase 1, les retombes industrielles doivent quivaloir la valeur totale du contrat. Selon le plus rcent rapport d’Industrie Canada, Mercedes Benz Canada a dpass de 300 M$ les objectifs de retombes industrielles rgionales. Aucune retombe industrielle n’est exige dans le contrat d’acquisition des vhicules militariss standard. Pour le contrat de soutien initial, les retombes industrielles et rgionales sont values 75 p. 100 de la valeur du contrat, et Industrie Canada indique que Mercedes Benz Canada est jour et que ses activits progressent. Les retombes industrielles et rgionales pour le contrat de soutien actuel doivent quivaloir 100 p. 100 de la valeur du contrat. Comme ce dernier a t accord en avril 2010, Mercedes Benz Canada en est aux premires tapes de mise en œuvre de son programme de retombes industrielles et rgionales.

OBUSIER TRACT LGER

Description:

Le Projet d’obusier tract lger est un lment du secteur d’activits des forces canadiennes. Ce projet comblera une lacune l’gard d’un aspect cl de la capacit actuelle de tir indirect de l’Arme de terre. Le projet prvoit notamment 25 obusiers tracts lgers M777 de 155 mm, muni chacun d’un systme de gestion de canon numrique (SGCN), et soutenu par des munitions amliores et un camion moderne. Les 25 obusiers (6 ont t livrs pendant une priode de trois mois qui s’est termine en juillet 2009, et le reste sera livr d’ici juillet 2011) s’ajouteront aux 12 obusiers M777 actuellement en service. Ces amliorations de la capacit en matire de ltalit, de porte, de prcision, de mobilit et de numrisation sont requises pour soutenir les missions futures et les tches qui sont susceptibles d’tre confies aux Forces canadiennes.

Phase de projet:

Dfinition. La phase de mise en œuvre du projet des obusiers lgers tracts (OLT) a dbut le 11 janvier 2010 avec l’approbation du ministre de la Dfense nationale. La phase de clture du projet devrait dbuter en dcembre 2012.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal BAE Systems, Barrow-in-Furrow, Cumbria, R.-U.
Sous-traitants principaux SELEX Sensor and Airborne Systems Ltd, dimbourg, R.-U.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation de la phase d’identification – Phase d’identification Janvier 2008
Approbation prliminaire de projet (APP) – Phase de dfinition Juin 2008
Contrat de vente de matriel militaire l’tranger, M777 Novembre 2008
Attribution du contrat de SGCN Novembre 2009
Approbation dfinitive de projet (ADP) – Phase de mise en œuvre Janvier 2010
Octroi du contrat du soutien des M777 Juin 2010
Capacit oprationnelle initiale (COI) Juillet 2011
Capacit oprationnelle totale (COT) Dcembre 2012
Clture de projet Mars 2013

Rapport d’tape et explication des carts :

: Le Conseil du Trsor a approuv le cot indicatif total de projet de 278,282 M$ (tous les cots sont AB, TPS incluse) et a dlgu au ministre le pouvoir d’accorder l’approbation dfinitive de projet (ADP) en juin 2008. Paralllement, un pouvoir de dpenser de 3,466 M$ a t accord pour la phase de dfinition, de 106,898 M$ pour l’acquisition des M777 (incluant l’quipement et les services auxiliaires) et de 25,302 M$ pour l’acquisition du systme de gestion de canon numrique (SGCN) [incluant le soutien]. Le ministre de la Dfense nationale a approuv la phase de mise en œuvre (approbation dfinitive de projet) pour ce qui est des lments restants du projet (soutien et munitions du M777). Le cot total du projet s’lve 277,929 millions de dollars (tous les cots sont exprims en dollars par an et comprennent la TPS). La diffrence de cot tait surtout attribuable aux variations du taux de change du dollar amricain et de la livre sterling.

La lettre d’entente de ventes de matriel militaire l’tranger pour l’acquisition de 25 obusiers M777 et de l’quipement de soutien a t signe en novembre 2008.

Le ministre des Travaux publics a sign le contrat du systme numrique de gestion de canon la fin de novembre 2009, et ce contrat est valu 10,081 M.

Le contrat du soutien des M777 devrait tre allou durant l’t 2010.

Retombes industrielles et rgionales (RIR :

Les RIR font partie intgrante de projet d’obusier lger tract. Le fabricant de l'quipement d'origine de l'obusier lger tract M777 de 155 mm s'est engag procurer des RIR directes et indirectes quivalant 100 pour cent de la valeur du contrat (moins la valeur de l'quipement fourni par le gouvernement des tats-Unis). Pour ce qui est du systme numrique de gestion de canon, le fabricant de l'quipement d'origine s’est engag procurer des RIR directes et indirectes quivalant 100 pour cent de la valeur des contrats.

tant donn la faible valeur du contrat du soutien initial des M777 et le fait qu’il concerne en grande partie des pices et de la main-d’œuvre, Industrie Canada a dcid de ne pas demander de RIR. Cependant, Industrie Canada surveillera la future procdure que suivront le Comit d’examen des acquisitions et le Comit consultatif de la rparation et de la rvision du ministre de la Dfense nationale pour les contrats sur le soutien en service ou le soutien long terme afin de dterminer s’il est justifi de demander des RIR.

CHAR DE COMBAT PRINCIPAL

Description:

Le projet de remplacement des chars vise remplacer la flotte canadienne de chars Leopard C2, qui a pris de l’ge, par une capacit d’appui-feu moderne, fortement blinde, mobile et directe. Le projet se subdivise en deux phases. La phase 1 comprend l’emprunt de 20 chars de combat principaux (CCP) Leopard 2 A6M et de deux vhicules blinds de dpannage (VBD) et l’obtention d’un soutien logistique auprs du gouvernement allemand pour un dploiement immdiat en Afghanistan ainsi que l’achat de 100 CCP Leopard 2 excdentaires au gouvernement nerlandais. Au cours de la phase 2, on procdera la rparation, la rvision, l’amlioration, la conversion et la mise en service dans les FC de 100 chars Leopard 2 et de vhicules blinds de dpannage.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Le Conseil du Trsor a donn son approbation prliminaire au projet le 29 mars 2007 et son approbation dfinitive la phase 2 le 11 juin 2009. Le cot plafond de ce projet est fix 650 M$.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Phase 1
Principal entrepreneur pour la modernisation des vhicules blinds de dpannage Rheinmetall Land Systems (RLS), Allemagne
Principal entrepreneur pour la modernisation des chars de combat principaux Krauss Maffei Wegmann (KMW), Allemagne
Contrat de prt pour les VBD et les CCP Gouvernement allemand
Entrepreneur principal pour l’achat des chars Gouvernement des Pays-Bas
Phase 2
Principal entrepreneur pour 20 chars Leopard 2 A4 (Ops) Krauss Maffei Wegmann (KMW), Allemagne
Principal entrepreneur pour 20 chars Leopard 2 A6 remettre au gouvernement de l’Allemagne Krauss Maffei Wegmann (KMW), Allemagne
Principal entrepreneur pour 42 chars Leopard 2 A4 utiliss pour l’entranement Dterminer – Avril 2010
Principal entrepreneur pour 8 vhicules blinds de dpannage Leopard 2 Dterminer – Aot 2010


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Conseil du Trsor – approbation prliminaire de projet (APP) Mars 2007
Phase 1 – contrat de prt auprs du ministre de la Dfense allemand Mai 2007
Phase 1 – attribution d’un contrat KMW pour la mise niveau des chars emprunts Mai 2007
Phase 1 – attribution d'un contrat RLS pour l'amlioration des chars prts Mai 2007
Capacit oprationnelle initiale (COI) Aot 2007
Phase 1 – acquisition de chars auprs du gouvernement des Pays-Bas Dcembre 2007
Lettre d’intrt Avril 2008
Prix et disponibilit Avril 2009
Phase 1 –modification a l’approbation prliminaire de projet (PPA) par le Conseil du Trsor Juin 2008
Approbation de l’nonc des besoins oprationnels Aot 2008
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor certaines conditions Juin 2009
Phase 2 – attribution d’un contrat KMW pour l’obtention urgente de 20 chars Leopard 2 A4 (Ops) Juin 2009
Phase 1 – Contrat avec KMW pour le remplacement des chars remettre au ministre de la Dfense de l’Allemagne – 20 chars A6 (Pays-Bas) modifis selon les normes allemandes Juillet 2009
Phase 2 – Contrat de rparation et de rvision de 42 chars utiliss pour l’entranement Juillet 2010
Phase 2 – Contrat pour 8 vhicules blinds de dpannage Novembre/dcembre 2010
Capacit oprationnelle totale (COT) (phase 2) Janvier 2014
Clture de projet Janvier 2015

Rapport d’tape et explication des carts :

  1. Le Conseil du Trsor a approuv la modification apporte l’APP le 19 juin 2008, permettant ainsi le remplacement en nature des chars prts. Le Canada conservera le Leopard 2A6 M prt par l’Allemagne. En retour, le Leopard 2 A6 achet aux PaysBas sera converti en un vhicule allemand standard et remis au ministre de la dfense nationale de l’Allemagne.
  2. Le 11 juin 2009, le Conseil du Trsor a approuv l’approbation dfinitive de projet, appuyant ainsi la phase 2 de la stratgie d’acquisition comme suit :

    1. fournisseur unique du fabricant pour un besoin urgent de rparation et de mise niveau de 20 Leopard 2 A4 en Europe, dont la livraison devrait commencer en septembre 2010, en vue de remplacer les chars Leopard 2 A6M en dploiement;
    2. acquisition concurrentielle pour la rparation, la remise en tat et la mise niveau limite de 42 chars d’entranement Leopard 2 A4 au Canada;
    3. acquisition concurrentielle pour la conversion de chars Leopard 2 A4 en vue de fournir 8 vhicules blinds de dpannage au Canada et 10 chssis au projet d’amlioration de la mobilit de la force;
    4. acquisition concurrentielle pour le soutien logistique intgr connexe, notamment en ce qui concerne les pices, l’entranement et les munitions.En raison des contraintes imposes par l’chancier en ce qui concerne l’atteinte de la capacit oprationnelle initiale (COI), les chars Leopard 2 A6M ont t dploys avec un grillage anti-projectiles. De plus, les charrues de dminage, les rouleaux de dminage et les bouteurs n’taient pas fournis avec les chars lous, et par consquent, certains Leopard C2 sont demeurs sur le thtre.
  3. L’ADP exigeait que le travail soit ralis au Canada dans le cas des chars utiliss pour l’entranement et des vhicules blinds de dpannage. La pression grandissante impose par le calendrier quant aux rsultats a rendu ncessaire le report de la capacit oprationnelle totale janvier 2014. En outre, la gestion des cots demeure serre, le plafond des dpenses tant fix en fonction des principaux livrables et des activits prioritaires.

    On travaille encore sur les questions suivantes :

    1. La gestion de multiples contrats;
    2. Le soutien des chars et des vhicules blinds de dpannage lous et dploys en Afghanistan - 20 chars Leopard 2 A4 (Ops) sont en cours de prparation en vue de remplacer de l’quipement sur le thtre l’automne 2010;
    3. Le respect de l’obligation de raliser le travail au Canada (dans le cas des chars utiliss pour l’entranement et des vhicules blinds de dpannage) et les risques connexes poss par l’chancier et les cots;
    4. L’acquisition continue des pices de rechange essentielles aux activits sur le thtre et aux activits de production;
    5. La remise au gouvernement de l’Allemagne des vhicules blinds de dpannage, des pices et de l’quipement d’essai qui lui avaient t lous ainsi que la conformit du contrat pour les Leopard 2 A6 aux exigences de l’Allemagne.

Retombes industrielles et rgionale :

Aucune retombe du genre n’est ncessaire lors de la phase 1. Pour la phase 2, les RIR sont obligatoires, et les entreprises soumissionnaires devront donc prsenter des propositions acceptables cet gard. Les entreprises retenues devront ainsi entreprendre des activits qui gnreront au Canada des RIR d’une valeur gale celle du contrat. Des reprsentants d’Industrie Canada et des organismes de dveloppement rgional valueront les propositions relativement ces retombes. Les entrepreneurs devront soumettre des rapports annuels sur les retombes gnres qui dtailleront leurs ralisations, et Industrie Canada examinera et vrifiera ces rapports.

PROJET DES HLICOPTRES MARITIMES

Description:

Le projet a pour but de remplacer les CH124 Sea King par une flotte de 28 nouveaux hlicoptres maritimes entirement quips et dots d’un contrat de soutien en service long terme ainsi que de modifier les navires de la classe Halifax en vue de rpondre aux besoins des nouveaux hlicoptres maritimes. On pourra ainsi remdier aux lacunes oprationnelles des CH124, liminer les difficults inhrentes la durabilit des hlicoptres plus anciens et constituer une flotte d’hlicoptres maritimes polyvalents de taille suffisante pour continuer d’excuter les oprations pendant de nombreuses annes au XXIe sicle.

Phase de projet:

Mise en œuvre. En novembre 2008, le projet a franchi l’tape des quatre ans dans la phase de mise en œuvre. L’objectif de projet est en train de passer de la conception et de l’ingnierie la fabrication et l’assemblage des aronefs, ce qui sera suivi par des tests en vol et la livraison des aronefs.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Sikorsky International Operations Incorporated, Stratford, Connecticut , .-U.
Sous-traitants General Dynamics Canada, Ottawa, Ontario
L-3 MAS, Mirabel, Qubec, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) Juin 2003
Avis d’appel d’offres affich sur le site MERX Dcembre 2003
Feuille de synthse (approbation dfinitive de projet) – FS (ADP) Novembre 2004
Attribution du contrat Novembre 2004
Premire livraison Novembre 2010
Premire livraison (Hlicoptres maritimes conformes) Juillet 2012
Livraison finale 2013
Clture de projet 2014

Rapport d’tape et explication des carts :

En dcembre 2008, la suite de discussions visant rduire les retards prvus quant la date de livraison des hlicoptres maritimes intgrs, le gouvernement et l’entreprise Sikorsky ont tabli un nouveau calendrier pour la livraison des hlicoptres dbutant en novembre 2010 et selon lequel la livraison d’hlicoptres amliors dbuterait en juillet 2012.

D’autres composantes de projet, telles que la construction de l’immeuble du centre d’entranement de Shearwater, Nouvelle-cosse, et le travail de modification du Navire canadien de Sa Majest (NCSM) Montral, ont bien progress et respectent le calendrier. Le premier test en vol des hlicoptres maritimes a eu lieu le 15 novembre 2008. Le second hlicoptre maritime, le premier appareil dot d’un quipement de mission complet, a effectu son premier vol d’essai le 29 juillet 2009. Des quipages du MDN faisant partie de la force d’essais combine forme avec Sikorsky ont commenc travailler sur l’essai de l’appareil le 10 juillet 2009. Le budget allou au projet est respect l’heure actuelle.

Retombes industrielles et rgionales :

: Les RIR sont gales la valeur totale du contrat d’acquisition d’immobilisations et plus de 80 pour cent de la valeur du contrat de soutien en service.


Retombes industrielles et rgionales
Rgion Acquisition de biens Soutien en service
Canada atlantique 239,1 M$ 825,9 M$
Qubec 555,8 M$ 399,2 M$
Nord de l'Ontario 3,2 M$ 7,6 M$
Ontario (sauf le Nord de l'Ontario) $924,3 M$ 1,073,2 M$
Ouest canadien $210,6 M$ 181,4 M$
Non attribu 10,0 M$ 105,7 M$
Total 1,943,0 M$ 2,593,0 M$

SYSTME D’INFORMATION – SOUTIEN ET ACQUISITION DU MATRIEL (SISAM)

Description:

Le projet du Systme d’information – soutien et acquisition du matriel (SISAM) vise mettre en place un systme d’information intgr sur le soutien et l’acquisition du matriel au ministre de la Dfense nationale en vue d’optimiser de manire conomique la disponibilit des systmes d’armes et d’quipement tout au long du cycle de vie. La porte du SISAM inclut tous les besoins d’information de bout en bout au sein de ce ministre et des Forces canadiennes qui sont lis aux fonctions de soutien et d’acquisition du matriel, lesquelles comprennent la systmique, le soutien logistique intgr, la configuration de l’quipement, la gestion des donnes techniques, la gestion des biens, la gestion de la maintenance, la gestion de projet, la gestion du rendement, le soutien oprationnel, la gestion des activits, l’analyse d’aide la dcision et la gestion des contrats.

Phase de projet :

Mise en œuvre. ce jour, les phases 1 4 de projet ont t ralises et la mise en œuvre de la phase 5 est en cours. L’achvement de projet est prvu pour 2012.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant S/O


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal IBM Canada, Ottawa, Ontario
Sous-traitants principaux SAP Canada, Ottawa, Ontario
Pennant Ottawa, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Phase de dfinition
Approbation prliminaire de projet (APP) – autorisation de dpenser pour la phase 1 Juin 1998
Attribution de contrat – principal intgrateur de systmes Dcembre 1998
SISAM – lancement de la phase 1 (202e Dpt d’ateliers, Montral) Septembre 1999
Phase d'excution
Autorisation de dpenser pour les phases 2 et 3 :

a. Mise en œuvre des contrats complexes;
b. Mise en œuvre des contrats complexes;
c. Soutien oprationnel et maintenance du SISAM;
d. Planification et dfinition de l’envergure – besoins prvus de l’Arme de terre.
Juin 2000
Autorisation de dpenser modifie pour la phase 4 :

a. Examen des possibilits de faire avancer le plus possible la mise en œuvre du SISAM dans les limites du futur financement disponible pour la phase 5;
b. Gestion du soutien oprationnel et de la maintenance du SISAM (en dehors de l’autorisation de dpenser de projet SISAM);
c. Ce projet a t considr comme un grand projet d'tat par suite de cette approbation.
Dcembre 2003
Autorisation de dpenser modifie pour la phase 5 afin de couvrir le dploiement de fonctions supplmentaires l’intention d’une base d’utilisateurs largie, y compris la Force arienne et l’Arme de terre.. Juin 2007
Clture de projet 2012

Rapport d’tape et explication des carts :

Aprs l’autorisation de la phase de dfinition, l’approbation dfinitive de projet (ADP) SISAM a t accorde au ministre de la Dfense nationale, en juin 2000, au montant de 147,8 M$. Ce montant a permis de couvrir les travaux des phases 1 3, qui sont termins.

Le projet suit une mthode cyclique d’approbation et de livraison. En dcembre 2003, une somme additionnelle de 34,4 M$ a t approuve pour financer la phase 4 de projet. En juin 2007, le projet SISAM a reu l’approbation du Conseil du Trsor, pour un montant de 170 M$, pour la phase 5. Les activits de la phase 5 comprennent la mise en œuvre des fonctions du SISAM au sein de l’Arme de terre et de la Force arienne. ce jour, le budget et le calendrier des activits de la phase 5 sont respects. On s’attend ce que le projet soit termin en 2012.

Retombes industrielles et rgionales (RIR) :

L’Ontario bnficiera de toutes les retombes industrielles, puisque toutes les dpenses lies au projet se font dans cette province.

HLICOPTRES DE TRANSPORT MOYEN LOURD (HTML)

Description:

Au cours de la dernire dcennie, la ncessit de dplacer le personnel et l’quipement par voie arienne s’est accrue, et la capacit en le faire est devenue un besoin essentiel pour que les Forces canadiennes puissent raliser tous les mandats qui leur sont confis. L’exprience des Forces canadiennes sur le plan oprationnel, surtout dans les thtres d’oprations actuels, a mis en vidence l’urgence de se doter d’hlicoptres de transport moyen lourd (HTML) afin d’appuyer les forces terrestres dans un environnement hostile. Ces appareils permettront de dplacer rapidement, efficacement et de manire scuritaire un grand nombre de militaires et d’quipement lourd partir d’une base avance, rduisant ainsi les possibilits d’attaque. Tant au pays qu’ l’tranger, les HTML fourniront au gouvernement un plus large ventail de solutions militaires que les flottes d’hlicoptres dont disposent actuellement les Forces canadiennes pour intervenir en cas de menace ou de situation d’urgence.

Ce projet permettra d’acqurir des HTML en vue d’appuyer les oprations terrestres au Canada et ailleurs dans le monde ainsi que l’entranement de l’Arme de terre pour bnficier d’une grande disponibilit oprationnelle. Les Forces canadiennes pourront ainsi se procurer au moins 15 hlicoptres, un soutien logistique intgr et d’autres lments de soutien connexes.

Phase de projet:

Mise en œuvre..


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal The Boeing Company, Philadelphia, Pennsylvania, -U.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Feuille de synthse - approbation prliminaire de projet (APP) Juin 2006
Pravis d'adjudication de contrat affich sur le site MERX Juillet 2006
Approbation dfinitive de projet (ADP) et attribution du contrat Juin 2009
Premier aronef conforme au pravis d’adjudication de contrat Juin 2012
Premier HTML Juin 2013
Capacit oprationnelle initiale (COI) Juin 2014
Capacit oprationnelle totale (COT) Juin 2015
Clture de projet Juin 2016

Rapport d’tape et explication des carts :

Le Conseil du Trsor a accord son approbation prliminaire au Projet des hlicoptres de transport moyen lourd en juin 2006 un cot estim 2,022 M$. En dcembre 2007, le Conseil du Trsor a accord son approbation prliminaire l’octroi de fonds supplmentaires de 12 M$. Ces fonds sont ncessaires en raison des retards occasionns parce qu’il fallait s’assurer que l’analyse et la supervision appropries taient effectues. En juin 2009, le Conseil du Trsor a accord son approbation prliminaire une estimation de cot fonde de 2,312 M$. Un contrat d’une valeur de 1,156 M$US a t octroy La socit Boeing en juin 2009. Le 22 mars 2010, un contrat d’une valeur de 262,5 millions de dollars a t attribu CAE relativement au systme d’entranement oprationnel. Le Projet des hlicoptres de transport moyen lourd respecte actuellement le budget qui lui est allou et devrait se terminer d’ici juin 2016.

Retombes industrielles et rgionales:

: La stratgie d’acquisition des hlicoptres de transport moyen lourd gnrera des RIR d’une valeur gale celle du contrat conclu pour les acquisitions d’immobilisations que pour le soutien en service intgr. La socit Boeing devra dterminer, 60 pour cent de l’ensemble de l’engagement en matire d’acquisition avant la signature du contrat. Pour le volet du soutien en service intgr, 75 pour cent de la valeur du contrat constituera du travail direct accompli par une entreprise canadienne. Par consquent, les entreprises canadiennes auront accs la chane de valeur mondiale de Boeing et pourront ainsi raliser des travaux long terme et de grande valeur au sein des flottes d’appareils trangres de Boeing dans le cadre de partenariats internationaux. Grce ces nouvelles activits conomiques qui seront gnres au Canada, les entreprises canadiennes occuperont une place enviable au sein de l’industrie arospatiale mondiale.

PROJECT DU SYSTME DE VHICULES DE SOUTIEN MOYEN - SVSM

Description:

Le projet du systme de vhicule de soutien moyen (SVSM) permettra le remplacement de la capacit lie la flotte actuelle de vhicules logistiques moyens roues (VLMR), qui a atteint la fin de sa vie utile en raison de son ge, de l’utilisation intensive qui en a t faite et de la corrosion. Le projet du SVSM cotera environ 1,2 G$ (sans la TPS) et assurera la livraison des vhicules suivants :

  • • Des camions moyens de modle militaire normalis (MMN) :
    Jusqu’ 1 500 camions, avec une possibilit de 650 camions supplmentaires
    Jusqu’ 150 systmes intgrs de protection blinde, avec une possibilit de 150 systmes supplmentaires
    Jusqu’ 300 remorques assorties de modle militaire, avec une possibilit de 240 remorques supplmentaires
  • Des vhicules moyens militariss qu’on trouve sur le march (vhicules militariss standard) :
    1 300 camions commerciaux dots de composantes militaires.
  • • Des ensembles de vhicules spcialement quips (VSE) :
    Jusqu’ 1 000 ensembles de VSE, avec une possibilit de 150 ensembles de VSE supplmentaires

Phase de projet :

Dfinition. MMN et ensembles de VSE et mise en œuvre : vhicules militariss standard et abris de base pour vhicules spcialement quips.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
On choisira un entrepreneur principal pour chaque composante de projet. La slection finale de l’entrepreneur principal sera intgre aux nouvelles approbations prliminaires de projet pour les vhicules militariss standard, les abris de base des VSE et les vhicules MMN suivies de l’ADP pour les ensembles de VSE.
Entrepreneur principal – vhicules militariss standard Navistar Defence LLC, Warrenville, Illinois, .-U.
Principal entrepreneur – abris de base pour vhicules spcialement quips DEW Engineering and Development ULC, Ottawa, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) Juin 2006
Vhicules militariss standard - avis d’appel d’offres affich sur le site MERX Novembre 2007
Vhicules militariss standard - nouvelle approbations prliminaires de projet (APP) Dcembre 2008
Vhicules militariss standard - attribution de contrat Janvier 2009
Vhicules militariss standard - premire livraison Juin 2009
Vhicules militariss standard - livraison complte Automne 2010
Abris de base des VSE - avis d’appel d’offres affich sur le site MERX Mai 2008
Abris de base des VSE - nouvelle approbations prliminaires de projet (APP) Juin 2009
Abris de base des VSE - attribution de contrat Juillet 2009
Abris de base des VSE - premire livraison Dbut 2011
Abris de base des VSE - livraison complte Automne 2013
Vhicules MMN - avis d’appel d’offres affich sur le site MERX Dbut 2011
Vhicules MMN - nouvelle approbations prliminaires de projet (APP) t 2012
Vhicules MMN - attribution de contrat t 2012
Vhicules MMN - premire livraison t 2013
Vhicules MMN - livraison complte Dbut 2015
Ensembles de VSE - avis d’appel d’offres affich sur le site MERX Automne 2010
Ensembles de VSE - approbation dfinitive de projet (ADP) t 2011
Ensembles de VSE - attribution de contrat t 2011
Ensembles de VSE - premire livraison Dbut 2012
Ensembles de VSE - livraison complte Dbut 2014
Clture de projet Automne 2015

Rapport d’tape et explication des carts :

En dcembre 2008, le bureau de gestion de projet du SVSM a reu du Conseil du Trsor l’autorisation de dpenser un montant de 351,8 M$ (AB), plus la TPS, et une nouvelle approbations prliminaires de projet (APP) pour une estimation indicative complte de 1,22 G$ (AB), plus la TPS, pour tous les volets de projet du SVSM. En juin 2009, l’autorisation de dpenser 161,4 M$ (AB) plus TPS pour des abris de base destins des vhicules spcialement quips a t obtenue auprs du Conseil du Trsor, et une nouvelle approbation prliminaire a t accorde pour une estimation indicative totale des cots de 1,24 G$ (AB) plus TPS pour tous les lments de projet de vhicules de soutien moyen.

Vhicules militariss standard – un accord de principe a t conclu en aot 2008 avec le seul entrepreneur dont la soumission tait recevable. La nouvelle APP et l’approbation de contrat ont t reues en dcembre 2008. Le contrat a t attribu en janvier 2009.

Abris de base des VSE – un accord de principe a t conclu en avril 2009 avec le seul entrepreneur dont la soumission tait recevable. La nouvelle approbations prliminaires de projet et l’approbation du contrat ont t reues en juin 2009. Le contrat a t octroy en juillet 2009.

MMN - Des parties d’une bauche de demande de propositions ont t affiches dans le site web de projet en octobre 2009 pour avis du secteur industriel. La version finale de la demande de propositions devrait tre publie au dbut de 2011.

quipement des vhicules spcialement quips - Une bauche de demande de propositions au sujet de l’quipement des vhicules spcialement quips sera affiche dans le site Web de projet la fin de 2009 afin de recueillir les commentaires de l’industrie. La version finale de la demande de propositions devrait tre publie au cours de l’automne 2010.

Il s’est produit des retards dans le calendrier; ces retards sont attribuables l'approbation tardive de projet et la pnurie gnrale de personnel. Il s’est galement produit des carts de cots attribuables la rception d’une seule soumission pour les vhicules militariss standard et les abris de base des VSE, dont les propositions de prix sont plus leves que prvus, la volatilit du march des matires premires et aux fluctuations des taux de change.

Un programme continu de gestion des risques a t mis en place et l’tablissement des cots pour la phase de mise en œuvre pour le MMN et l’quipement des vhicules spcialement quips se poursuit. Pour le moment, la clture de projet est prvue pour l’automne 2015.

Retombes industrielles et rgionales :

Des retombes industrielles et rgionales gales 100 p. 100 de la valeur du contrat seront exiges pour les vhicules militariss standard, vhicules MMN et les abris de base des vhicules spcialement quips (VSE). Il ne peut y avoir de retombes industrielles et rgionales pour les ensembles de VSE, car les accords commerciaux internationaux (Accord de librechange nordamricain, Accord sur les marchs publics de l’Organisation mondiale du commerce) s’appliquent.

PROJET DU SYSTME MILITAIRE AUTOMATIS DE CIRCULATION ARIENNE (SMACA)

Description:

Transports Canada (aujourd’hui NAV Canada) a mis sur pied un projet de systme national en vue d’automatiser les services de circulation arienne. Le ministre de la Dfense nationale et les Forces canadiennes ont tabli le projet du Systme militaire automatis de circulation arienne (SMACA) de sorte que les oprations ariennes militaires menes au Canada puissent continuer de se drouler efficacement au moyen d’un systme compatible avec le systme national. Le projet facilite directement l’atteinte de l’objectif de dfense qui consiste excuter des oprations de contrle de la circulation arienne.

Le projet SMACA fournira les infrastructures, les systmes et les capacits automatises essentiels pour assurer une interface efficace avec les Systmes de gestion de la circulation arienne (SGCA) et un change de donnes exact entre les applications. Il mettra en place un systme de gestion de la circulation arienne (SGCA) stable, durable et oprationnel et favorisera une intgration maximale au Systme canadien automatis de contrle de la circulation arienne (CAATS) de NAV CANADA. Dans les cas o les interfaces d’quipement ou de systme n’existent pas, on installera de l’quipement neuf. Tous les systmes radar de la Dfense seront conservs, et des interfaces entre eux et le SMACA seront tablies s’il y a lieu. En 2006, le CAATS ne pouvait plus appuyer les oprations militaires. Donc, le BP SMACA a dcid d’opter pour une solution interne pour faire avancer le projet. Depuis 2006, l’ESTTMA est charg de concevoir, dvelopper et mettre en œuvre la totalit des solutions relatives aux SGCA de la Dfense pour le SMACA.

Phase de projet :

Mise en œuvre.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Raytheon Canada Limited, Richmond, Colombie-Britannique, Canada
NavCanada, Ottawa, Ontario, Canada
Sous-traitants principaux Hewlett Packard Canada Ltd, Ottawa, Ontario, Canada
CVDS, Montral, Qubec, Canada
Frequentis Canada Ltd, Ottawa, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor Juillet 1993
Attribution du contrat Janvier 1994
Examen du concept prliminaire Septembre 1997
- Mai 2000
Examen des lments critiques Fvrier 2001
Essais de rception l’usine (fermeture) Janvier 2002
Premire livraison (Montral) Dcembre 2003
Contrat excut (dernier paiement) Dcembre 2004
Rception de l’approbation permettant de mettre un terme toutes les dmarches d’laboration entreprises de concert avec NAV CANADA et de s’occuper de rpondre aux besoins militaires minimaux de faon durable (approbation du CGB) Septembre 2006
Dbut de l’laboration du logiciel sur le systme Phoenix Octobre 2006
Fin de l’laboration du Phoenix NAMS II Octobre 2007
Capacit oprationnelle initiale (COI) – premire escadre oprationnelle grce l’quipement NAMS II Octobre 2007
Capacit oprationnelle totale (COT) – toutes les escadres ont reu l’quipement Juin 2009
Dbut des activits de clture de projet Juillet 2009
Comit suprieur de rvision (CRS) - clture de projet SMACA Janvier 2010
Fermeture du Bureau de projet (BP) Mars 2010
Fin de projet Dcembre 2010

Rapport d’tape et explication des carts :

TBS initially approved the project with an estimated cost of $179.2 million. The project funding was reduced by $15 million following departmental review. Partial return of funding was approved at the December 2003 Senior Review Board (SRB). Current departmental funding is $169.2 million.

l’origine, le Conseil du Trsor a approuv le projet, dont le cot estimatif s’levait 179,2 M$. Le financement de projet a par la suite t rduit de 15 M$ aprs un examen ministriel. En dcembre 2003, le Comit suprieur de rvision (CSR) a approuv le rtablissement partiel du montant initial. Le financement ministriel s’lve actuellement 169,2 millions de dollars.

Comme il a t indiqu lors de la runion du CSR de juin 2006, les objectifs de projet du SMACA ont t jugs irralisables avec CAATS. Le bureau de gestion de projet du SMACA disposait d’un certain nombre d’options et a recommand d’en cesser l’laboration du SMACA/CAATS , puis de continuer le projet grce la mise en œuvre d’une solution interne appele Phoenix. Avec l’aide du Chef d’tat-major de la Force arienne et du Sous-ministre adjoint (Groupe des matriels), le conseil de gestion de projet s’est dit d’accord avec ces recommandations en mars 2007. Le bureau de gestion de projet du SMACA a t invit se dissocier de projet CAATS de NAV Canada et se concentrer plutt sur la revitalisation et l’intgration des sources d’information de contrle arien de chacune des sept escadres (Comox, Cold Lake, Moose Jaw, Bagotville, Trenton, Greenwood et Goose Bay). Le bureau de gestion de projet doit aussi veiller au maintien des oprations conformment aux rgles de vol aux instruments militaires dans les escadres plutt que dans deux centres de contrle terminal militaires et poursuivre l’laboration et la mise en service de la solution Phoenix.

Depuis la rception des approbations en juillet 2007, la solution Phoenix progresse bien vers la mise niveau de la capacit actuelle du SGCA, qui comprend les sous-systmes suivants : le processeur de radar, les aides la navigation et le sous-systme mtorologique (NAMS), le progiciel de statistiques sur les mouvements d’avion, le systme de traitement des donnes de vol et le slecteur intgr de communications radiotlphoniques. Phoenix se fonde sur le systme de traitement des donnes radar II (RDPS II), un systme prouv faisant l’objet d’un certificat de navigabilit oprationnel et qui a t construit l’aide de matriel commercial standard et d’un logiciel libre, assurant ainsi un risque technique faible. Tout l’quipement et toutes les interfaces des services de circulation arienne militaire seront runis sous le rseau du systme de visualisation des donnes de l’environnement radar, dont le cycle de vie sera systmatique. L’installation de l’quipement Phoenix (NAMS II) la 8e Escadre Trenton est termine, et une autorisation de navigabilit oprationnelle provisoire a t accorde en octobre 2007, soit plus tt que prvu. Les activits de clture de projet, notamment la prsentation d’un rapport d’achvement de projet au Conseil du Trsor, prendront fin au cours de l’anne financire 2010-2011.

En mai 2009, le bureau de gestion de projet a mis en œuvre le dernier site (Goose Bay) avec 1) NAMS II, 2) le slecteur de communication vocale Frequentis et 3) la revitalisation des commandes de tour de contrle. Tous les sites sont maintenant dots de la mme technologie et des mmes interfaces et l’environnement Phoenix fonctionne depuis 2007 sans temps d’indisponiblit, ni panne importante. Les Jeux olympiques de 2010 Vancouver ont chang les priorits du personnel de l’ESTTMA, reportant la rvision des derniers SVDER appels le terminal d’entre de donnes de vol (FDET II). Avec l’approbation du CSR, le BP prvoit dlguer les responsabilits de mise en œuvre du terminal d’entre de donnes de vol (FDET II) au Directeur gnral – Gestion du programme d’quipement arospatial (DGGPEA), de fermer le bureau en mars 2010 et de procder la clture de projet en dcembre 2010. Le soutien de gestion du cycle de vie du matriel (GCVM) est en place afin de bien grer et coordonner les dernires responsabilits lies au FDET II et pour contribuer aux activits de clture de projet.

Retombes industrielles et rgionales (RIR):

Le projet SMACA profitera l’industrie dans les rgions du Canada mentionnes ci-dessous.


Retombes industrielles et rgionales (RIR)
Rgion Retombes
Canada atlantique 1,6 M$
Qubec 1,0 M$
Ontario 1,8 M$
Western Canada 45,8 M$
Unallocated To be determined
Total 50,2 M$

TLCOMMUNICATIONS MILITAIRES PROTGES PAR SATELLITE (TMPS)

Description:

Le ministre de la Dfense et les Forces canadiennes ont besoin de communications mondiales sres, garanties et directement interoprables avec celles de leurs allis. Le projet du systme de tlcommunications militaires protges par satellite (TMPS) est un systme volu de tlcommunications militaires par satellite canadien frquence extrmement haute qui rsiste au brouillage et qui permet aux Forces canadiennes de communiquer pratiquement partout dans le monde en toute scurit et de faon viable afin d’assurer le commandement et contrle de leurs forces et de leurs commandants dploys de mme que leur interoprabilit avec le principal alli du Canada, les tats-Unis.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Le projet de TMPS est mis en œuvre en deux tapes et son achvement est prvu pour l'hiver 2017.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Dpartement de la Dfense amricain
Principaux sous-traitants dterminer


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) Aot 1999
Approbation dfinitive de projet (ADP) Novembre 2003
Livraison du terminal initial t 2010
Livraison du satellite initial t 2012
Fin des livraisons de terminaux Automne 2014
Achvement de projete Hiver 2017

Rapport d’tape et explication des carts :

Le projet TMPS sera mis en œuvre en deux tapes. Dans la phase 1 complte, le protocole d’entente conclu en 1999 avec le dpartement de la Dfense des tats-Unis garantit l’accs aux satellites, et ce protocole assure la participation du MDN au systme volu frquence extrmement haute du dpartement de la Dfense des tats-Unis. De plus, des tudes de dfinition en vue du volet des terminaux ont t ralises. la phase 2, l’acquisition du volet des terminaux est en cours, et l’installation, s’il y a lieu, et les essais auront lieu partir de 2010.

En aot 1999, le Conseil du Trsor a donn son approbation prliminaire au projet TMPS, a accord une autorisation de dpenser pour la mise en œuvre de la phase 1, un montant estim $271 M$ (AB). De plus, il a donn au ministre de la Dfense la permission de conclure un protocole d'entente sur les tlcommunications militaires protges par satellite (TMPS) avec le dpartement de la Dfense amricain. Le protocole d’entente a t sign en novembre 1999.

En novembre 2003, le Conseil du Trsor a donn son approbation dfinitive au projet TMPS et a accord l’autorisation de dpenser pour la mise en œuvre de la phase 2 un montant estim 321 M$ (AB), ce qui comprend la TPS. Le cot total de projet (englobent les fonds approuv pour APP) est maintenant estim 555 M$ (AB), ce qui exclut la TPS. Le projet respecte le budget.

Retombes industrielles et rgionales:

En vertu des accords de la phase 1, le dpartement de la Dfense des tats-Unis s’est engag rpartir la charge de travail avec l’industrie canadienne proportionnellement notre contribution. Les fournisseurs des deux pays auront le droit de soumissionner. Au cours de la phase 2, le Comit consultatif suprieur de projet a convenu que l’acquisition et le soutien des terminaux seraient assurs au moyen des ventes de matriel militaire l’tranger et que l’installation ferait l’objet de contrats administrs par le ministre de la Dfense nationale. Industrie Canada cherchera obtenir des RIR quivalant la totalit de la valeur contractuelle.

PROJET DE PROLONGATION DE LA VIE DES SOUS-MARINS (PVSM)

Description:

Le projet de Prolongation de la vie des sous-marins (PVSM) consiste remplacer la flotte de sous-marins de la classe Oberon par quatre sous-marins britanniques existants de la classe Upholder (rebaptise au Canada classe Victoria ). Le projet permettra au Canada de conserver sa capacit sous-marine sans dpasser le budget d’investissement actuel. Il appuie la capacit du Canada d’assurer la surveillance et le contrle de son territoire, de l’espace arien et des zones maritimes de son ressort et galement sa capacit en prendre part aux oprations bilatrales et multilatrales.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Le projet a donn lieu l’acquisition de quatre sous marins de la classe Victoria munis de certificats de scurit de plonge jour, de 4 installations d’entranement des quipages (systmes de combat, commande du navire, commande des machines, manutention et lancement des torpilles) et a assur l’instruction de 4 quipages. La canadianisation de trois sous-marins et de 13 des 17 projets connexes a t complte. La canadianisation du dernier sous-marin (NCSM Chicoutimi) sera complte lors de sa priode de grand carnage, qui devrait dbuter en 2010. Le reste des projets connexes sera termin d’ici la clture de projet en mars 2013.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et ses organismes rgionaux


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Entrepreneur principal Le gouvernement du Royaume-Uni (R.-U.), Grande-Bretagne et Irlande du Nord, ministre de la Dfense, R. U.
Principaux sous-traitants British Aerospace Engineering (BAE) Marine Systems (auparavant Vickers Shipbuilding and Engineering Limited (VSEL)/Marconi Marine), Cumbria, R.-U.


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation par le Conseil du Trsor Juib 1998
Attribution du contrat principal Juillet 1998
Attribution du contrat de soutien initial Juillet 1998
Capacit oprationnelle initiale (COI) Avril 2006
Capacit oprationnelle totale (COT) Juin 2011
Clture de projet Mars 2013

Rapport d’tape et explication des carts :

Le PVSM a reu son approbation dfinitive en juin 1998, un cot total estim de 812 M$ (AB), excluant la TPS. Le Conseil du Trsor a relev le plafond des dpenses de 84,8 M$ en juin 2003 pour tenir compte de l’largissement de la porte de projet 17 projets et initiatives connexes qui voluaient hors du cadre du PVSM. Le PVSM respecte actuellement le budget.

Le Canada a accept les quatre sous-marins Upholder du Royaume-Uni. Voici un rsum de l’tat oprationnel de chacun de ces vaisseaux :

  • Le Navire canadien de Sa Majest (NCSM) Victoria est actuellement en priode de grand carnage l’Installation de maintenance de la flotte (IMF) Cape Breton. Il devrait sortir de cale sche en juin 2010 et sa priode de grand carnage se terminera en dcembre 2010.
  • Le NCSM Windsor est actuellement en priode de grand carnage l’Installation de maintenance de la flotte (IMF) Cape Scott. Il devrait sortir de cale sche la fin de 2010 et sa priode de grand carnage se terminera en 2011.
  • Le NCSM Corner Brook est oprationnel et participe divers exercices et patrouille. l’exception d’une priode courte de six mois qui dbutera en septembre 2009, il demeurera oprationnel jusqu’au milieu de l’anne 2011.
  • Le NCSM Chicoutimi (CHI) a t remis au Canada en octobre 2004. Alors qu’il tait en route vers le Canada, un incident imputable au systme lectrique s’est produit en mer, et le sous-marin a t renvoy au Canada par voie maritime. Bien que certaines rparations soient termines, on a pris la dcision de retarder l'achvement de la rparation et de la canadianisation sa priode de grand carnage. Le CHI a t attribu la socit Canadian Submarine Management Group (entrepreneur de soutien en service) en juin 2009. Sa priode de grand carnage devrait dbuter en 2010.

Selon les progrs accomplis ce jour et les renseignements actuels, tous les objectifs de rendement de ce contrat seront atteints dans les limites du budget allou.

Retombes industrielles et rgionales :

Les retombes industrielles directes et indirectes de projet s’lveront environ 200 M$. Ceci comprend les modifications canadiennes apportes aux sous-marins et la rinstallation des simulateurs et des btiments coles au Canada. Des retombes supplmentaires de 100 M$ se concrtiseront sous la forme de renonciations, en vertu desquelles les socits canadiennes prsentant des soumissions en vue de contrats de dfense au Royaume Uni bnficieront de compensations industrielles.

PROLONGATION DE LA DURE DU VHICULE BLIND LGER ROUES (PD-VBLR)

Description:

La prolongation de la dure du vhicule blind lger roues (PD-VBLR) portera sur les lacunes relatives aux capacits de commandement, d’appui au combat et de soutien logistique au combat pour s’assurer que les parcs actuels de vhicules blinds roues sont capables de fonctionner dans les environnements hostiles actuels et prvus. Le Projet de PD-VBLR amliorera la mobilit, la protection et la capacit des parcs de Bison en service (composes principalement de vhicules de transport de section d’infanterie) par le biais d’une prolongation de leur dure et de la conversion aux variantes de commandement et de soutien ddies aux nouveaux parcs de VBL III et de VBL de reconnaissance (Coyote). Les capacits suivantes seront fournies au cours de la priode de 2004 2011 :

  1. Conversion de l’ensemble du parc de Bison de 198 vhicules 32 ambulances, 16 ensembles de guerre lectronique, 4 lments de dfenses contre les agents nuclaires, biologiques et chimiques, 32 vhicules de dpannage et d’entretien, 32 quipes mobiles de rparation, 82 vhicules de commandement, de contrle, de communications et de renseignements;
  2. Approvisionnement de plaques de blindage additionnelles externes mises niveau pour les stocks d’oprations en raison de changements apports aux vhicules existants en vue de fournir l’quipage et la mission l’quipement essentiel avec un niveau de protection de base;
  3. Suffisamment de soutien logistique intgr pour maintenir le parc au cours des deux premires annes d’oprations.

Phase de projet :

Mise en œuvre. Un peu plus de 94 pour cent du parc de Bison a t converti.


Ministres et organismes responsables et participants
Ministre responsable Ministre de la Dfense nationale
Autorit contractante Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ministre participant Industrie Canada et l’Agence de promotion conomique du Canada atlantique


Entrepreneurs et sous-traitants principaux
Raffectation des rles de la flotte Bison
Entrepreneur principal
(6 variantes)
DEW Engineering and Development ULC (DEW), Ottawa, Ontario, Canada
Entrepreneur principal
(1 variante)
General Dynamics Land Systems – Canada (GDLS-C), London, Ontario, Canada


Grandes tapes
Grandes tapes Date
Approbation prliminaire de projet (APP) par le Conseil du Trsor Septembre 1996
Approbation dfinitive de projet (ADP) par le Conseil du Trsor Novembre 1998
Attribution du contrat initial DEW Janvier 2003
Approbation dfinitive rvise de projet par le Conseil du Trsor Septembre 2006
Nouvelle attribution du contrat DEW Mai 2007
Attribution du contrat GDLS-C Octobre 2007
Mise en œuvre – capacit oprationnelle initiale (COI) Mars 2009
Mise en œuvre – capacit oprationnelle complte (COT) Dcembre 2010
Achvement de projet Mars 2011

Rapport d’tape et explication des carts :

Au dbut, le Conseil du Trsor a approuv le projet de PD-VBLR un cot estim de 230,387 M$ (AB). En septembre 2006, le Conseil du Trsor a rduit le pouvoir de dpenser de projet en raison de l’annulation de la composante portant sur les vhicules blinds polyvalents. Ce changement est le rsultat d’une dcision prise par le ministre de la Dfense en mars 2005 visant retirer le parc de vhicules blinds polyvalents. Le cot total estim est maintenant de 170,3 M$ (AB). Les dates prvues pour la capacit oprationnelle initiale (COI) (aot 2008) et la capacit oprationnelle totale (COT) (dcembre 2009) ont t reportes en raison des retards obtenir l’approbation du contrat, raliser le prototype et effectuer une inspection fructueuse du premier article pour la variante d’quipe mobile de rparation. Le Projet de PD-VBLR respecte actuellement le budget et devrait tre termin d’ici mars 2011.

Retombes industrielles et rgionales (RIR):

stratgie de RIR n’est associe ce projet.

Le Projet de PD-VBLR est exclu de l’Accord sur le commerce intrieur en vertu de l’article 508 – Circonstances exceptionnelles. Les circonstances exceptionnelles sont relies aux difficults conomiques auxquelles l’conomie locale est confronte en raison de la fermeture de la Base des Forces canadiennes Chatham, au Nouveau-Brunswick. Une partie des travaux doit tre excute dans la rgion de Chatham (maintenant appele rgion de Miramichi). Une disposition du contrat conclu avec DEW Engineering and Development ULC prvoit que les travaux seront excuts dans la rgion de Chatham de la province du Nouveau Brunswick dans la mesure du possible et lorsque cette disposition est rentable pour l’tat.



Sommaire des programmes de paiements de transfert par activit de programme


(en milliers de dollars) Dpenses
relles
2007-08
Dpenses
relles
2008-09
2009-10
Dpenses
prvues
Total des
autorisations
Dpenses
relles
SUBVENTIONS
Mettre sur pied et maintenir des forces intgres pertinentes, adaptes, efficaces et aptes au combat 124 123 133 120 109
Mener des oprations - - - - -
Contribuer au gouvernement, la socit canadienne et la communaut internationale conformment aux valeurs et aux intrts du Canada 5 213 5 208 5 429 5 429 5 217
Services internes - - - - -
Total des subventions 5 337 5 331 5 562 5 549 5 327
CONTRIBUTIONS
Mettre sur pied et maintenir des forces intgres pertinentes, adaptes, efficaces et aptes au combat 10 449 11 098 20 163 9 256 9 171
Mener des oprations - - - - -
Contribuer au gouvernement, la socit canadienne et la communaut internationale conformment aux valeurs et aux intrts du Canada 160 485 182 106 214 254 224 140 221 483
Services internes - - - - -
Total des contributions 170 934 193 204 234 417 233 396 230 654
Total des paiements de transfert 176 271 198 535 239 980 238 945 235 981

Source: Groupe du Sous-ministre adjoint (Finances et services du Ministre)
* Les chiffres tant arrondis, leur somme peut diffrer du total indiqu.


Achats cologiques

Conformit aux exigences de la politique

Le Ministre a t il intgr des considrations relatives au rendement environnemental son processus de prise de dcisions en matire d'achats?
En cours

Rsum des initiatives visant intgrer des considrations relatives au rendement environnemental au processus de prise de dcision en matire d'achats :

(ES 3.1) Le MDN fait partie du Groupe de travail sur la gestion des produits, qui est prsid par le BEOG/TPSGC, et qui runit divers ministres fdraux. Par ailleurs, pendant l'valuation des biens et services produits par les OSS, on examine aussi le matriel pour s’assurer qu’il a des attributs cologiques.

(ES 3.2) Les membres du personnel (militaire et civil) qui assument des fonctions assujetties aux articles 32 et 34 de la LGFP doivent s’inscrire un cours en ligne : le Cours d'achats cologiques (C215E/F) sur le portail Campusdirect de l'EFPC. De plus, des modules de formation en approvisionnement cologique ont t tablis, et on a entrepris de les intgrer aux principaux cours d'acquisition et de soutien du matriel.

Le MDN est un membre actif du BEOG/TPSGC, qui est charg de l'laboration et de la mise en œuvre de la politique, des procdures, des outils et des contrats d'achat cologique en collaboration avec le SCT.

Rsultats atteints :

(ES 3.1) Le MDN a particip aux 37 quipes interministrielles de gestion des produits, dans les secteurs qui lui offrent la possibilit d'acheter des produits cologiques.

(ES 3.2) Le problme des pare feu, dans les rseaux informatiques du Ministre, qui empchaient le personnel d'avoir accs au Cours d'achats cologiques (C215E/F) de l'EFPC, a t rsolu la fin de l’anne financire. La mise en service du logiciel iAccess l’chelle du Ministre a t complte le 31 dcembre 2009. Le SMA (Mat) a publi le CANFORGEN 214/09 151750Z, en dcembre 2009 pour inciter les membres du personnel civil ayant des responsabilits en vertu des articles 32 et 34 de la LGFP suivre le cours d’achats cologiques en ligne sur le portail Campusdirect (EFPC). Le personnel civil peut accder gratuitement au portail Campusdirect de l’EFPC, mais ce n’est pas le cas pour les membres des FC. Le SMA (RH-Civ) est en train de ngocier un PE qui permettra aux membres des FC de suivre le cours en ligne. Le PE devrait tre sign et les membres des FC on devrait exiger que les membres des FC suivent le cours d’ici le 30 septembre 2010. Le module d’achats cologiques a t intgr dans le cours de base sur l’approvisionnement, le cours de gestion de projet, le cours sur les approvisionnements complexes, le cours de gestion du cycle de vie du matriel et dans les sances d’orientation du Groupe des matriels. Le module sera intgr au cours sur la carte d’achat d’ici la fin de septembre 2010.

Contributions afin de faciliter la mise en œuvre des achats cologiques l'chelle du gouvernement :

(ES 3.1) Le MDN est un membre actif du Groupe de travail sur la gestion des produits. tant donn le volume de biens et services utiliss, ce groupe de travail favorise l'examen des biens et services communs tous les ministres fdraux.

Objectifs en matire d’achats cologiques

Le Ministre s’est-il fix des objectifs en matire d’achats cologiques?
Oui

Rsum des objectifs en matire d’achats cologiques :

(ES 3.1) Examen de la gestion des produits (coordonn par le BEOG/TPSGC) : Nombre d'quipes interministrielles de gestion des produits auxquelles le MDN participe (en pourcentage des groupes de produits pertinents pour la Dfense).

(ES 3.2) Le problme des pare feu, dans les rseaux informatiques du Ministre, qui empchaient le personnel d'avoir accs au cours en ligne de l'EFPC, a t rsolu. Les membres du personnel qui devaient suivre le Cours d'achats cologiques de l'EFPC devraient avoir termin leur formation le 31 mars 2011 (dlai prolong d’une anne financire en attendant la mise en œuvre de la Stratgie fdrale de dveloppement durable de 2011).

Rsultats atteints :

(ES 3.1) Participation du MDN aux quipes de gestion des produits pertinentes : 37/37 – 100 %

(ES 3.2) D'ici le 31 mars 2011, le nombre de membres du personnel du MDN ayant suivi le Cours d'achats cologiques de l'EFPC atteindra le niveau exig (21 203). (Le dlai a t prolong d’une anne financire, comme mentionn ci-haut) : En date du 31 mars 2010, 2 315 membres du personnel du MDN avaient suivi le cours.



Rponse aux comits parlementaires et aux vrifications externes


Premier rapport du Comit permanent de la Dfense nationale, 39e lgislature, 1re session, Les Forces canadiennes en Afghanistan (Adopt par le Comit le 12 juin 2007; Prsent la chambre le 18 juin 2007)
Rapport original
Rponse du gouvernement

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
6. Le gouvernement devrait reconnatre le travail essentiel accompli par le rseau de soutien social aux victimes de stress oprationnel et appuyer ce rseau en lui affectant des fonds suffisants et d’autres ressources pour qu’il puisse continuer de rpondre aux besoins des militaires de retour d’Afghanistan et de leurs familles, car la demande de services augmente. Le gouvernement reconnat le travail essentiel accompli par le rseau de soutien social aux victimes de stress oprationnel et a attribu des ressources supplmentaires pour rpondre aux besoins croissants de ce programme.

Depuis la mise en place de ce rseau, soit en fvrier 2002, le ministre de la Dfense nationale (MDN) accrot chaque anne le financement qu’il accorde aux initiatives de ce dernier. Afin de rpondre la demande croissante de services, le gouvernement a approuv que le MDN augmente de 25 p. 100 les fonds qu’il accorde au rseau pour l’anne financire 2007-2008, les portant un total de 2,6 millions $. Grce cette augmentation, le rseau pourra engager deux nouveaux coordonnateurs pour soutenir leurs camarades militaires et vtrans, six autres pour soutenir la famille de ces derniers, quatre coordonnateurs rgionaux et un coordonnateur du Bureau des confrenciers.

De son ct, Anciens Combattants Canada (ACC) consacre chaque anne 500 000 $ aux oprations courantes du rseau ainsi qu’ la gestion et l’excution du programme. En outre, le budget 2007 consacre chaque anne 1 million $ supplmentaire ACC afin que le rseau puisse embaucher d’autres coordonnateurs de l’aide aux familles des militaires ainsi que du personnel de soutien, ce qui montre bien l’engagement du gouvernement l’gard de ce programme parfaitement valable.
Depuis le lancement, en fvrier 2002, du rseau de soutien social aux victimes de stress oprationnel (SSVSO), les fonds consacrs par le ministre de la Dfense nationale (MDN) aux initiatives SSVSO ont augment chaque anne. En 2006, un volet de soutien au deuil a t lanc pour soutenir les familles ayant perdu un proche. Seulement au cours de l’anne financire (AF) 2007-2008, le gouvernement a approuv une augmentation de 25 p. 100 du financement du SSVSO par le Ministre. En mars 2009, le MDN a mis en œuvre une structure de gestion rgionale dans le cadre de ce programme, et ce, pour reconnatre l’importance de soutenir le personnel de premire ligne et crer une capacit de gestion des cas plus solide. Une nouvelle entente a t signe avec le ministre des Anciens Combattants pour assurer une cogestion efficace et efficiente de ce programme. En misant sur le succs du programme, on a labor une stratgie complte qui comprend notamment l’laboration d’une initiative complte d’ducation et de prvention pour attnuer le syndrome de stress post-traumatique ainsi que les problmes de sant mentale, diminuer la stigmatisation, fournir des outils concrets aux dirigeants pour leur permettre d’intervenir leurs niveaux et lever les nombreux obstacles aux soins de sant mentale.

Onzime rapport du Comit permanent des comptes publics, 39e lgislature, 1re session, Le chapitre 2 du Rapport du vrificateur gnral du Canada de mai 2006, Dfense nationale - Le recrutement et le maintien en poste du personnel militaire (Adopt par le Comit le 30 novembre 2006; Prsent la chambre le 7 dcembre 2006)
Rapport original
Rponse du gouvernement

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
2. Que le ministre de la Dfense nationale, en commenant par la priode prenant fin le 31 mars 2007, rende compte, dans son Rapport ministriel sur le rendement annuel, de l’tat d’avancement de son plan d’action visant renforcer le recrutement et le maintien en poste du personnel militaire. Le Ministre devrait aussi faire rapport des progrs raliss dans la mise en œuvre de son plan national d’attraction des fins de recrutement et de son orientation stratgique en matire de recrutement national. En rendant cette information disponible au Parlement, le ministre doit tablir clairement les rsultats obtenus. Le ministre de la Dfense nationale veillera ce que les informations vises par cette recommandation figurent dans son Rapport ministriel sur le rendement annuel portant sur la priode qui prendra fin le 31 mars 2007. Le plan national visant attirer des candidats fait partie intgrante du Plan annuel des oprations du Groupe de recrutement des Forces canadiennes (GRFC), publi depuis les quatre dernires annes. Dans l’ensemble, les objectifs de recrutement pour l’AF 2009-2010 ont t atteints. En tout, 7 522 personnes ont t recrutes, ce qui reprsente 100,9 p. 100 de l’objectif de recrutement. Des 19 groupes professionnels prioritaires (les groupes professionnels les plus sous-dots, puisque le recrutement dans ces groupes tant des plus difficiles), force est de constater que le GRFC a atteint la totalit de l’objectif de recrutement dans 13 groupes professionnels et a dpass les 90 p. 100 dans 4 des groupes restants pour l’AF 2009-2010. L’Orientation stratgique en matire de recrutement national a t publie en fvrier 2007.
3. Que le ministre de la Dfense nationale prenne l’engagement formel de traiter les demandes pour devenir membres des Forces canadiennes dans un dlai de trente jours, de veiller ce que tous les candidats en soient avertis et de rendre compte de l’atteinte de ces objectifs dans son Rapport ministriel sur le rendement annuel. Le gouvernement continuera rechercher d’autres moyens d’acclrer le traitement des demandes, et il progresse dans l’laboration d’un systme toute preuve pour mesurer le rendement en fonction du cadre d’valuation du Conseil du Trsor concernant des normes de service. Les progrs raliss dans l’atteinte des objectifs ci-dessus figureront dans le Rapport ministriel sur le rendement annuel du ministre de la Dfense nationale, commencer par celui de la priode se terminant le 31 mars 2007. L’atteinte de l’objectif visant traiter 30 p. 100 des demandes en 5 jours et 70 p. 100 en 30 jours continue reprsenter un dfi considrable. Des amliorations ont t apportes au service offert aux candidats, ce qui a permis d’liminer le temps d’attente et de donner la priorit au traitement des candidatures. Mme si les commandants des centres de recrutement ont reu l’autorisation de mener un processus de traitement parallle afin de faire une utilisation optimale de leurs ressources tout moment et d’assurer la tenue simultane d’activits, on observe toujours des retards importants dans le rglement de trois problmes cls : retards attribuables aux difficults prouves rsoudre les problmes mdicaux dcouverts au cours des valuations de l’tat de sant, lesquelles exigent d’autres renseignements du spcialiste mdical civil du candidat; retards attribuables la confirmation des exigences en matire d’enqutes de scurit prliminaires; et, dans bon nombre de cas, retards attribuables l’attente de renseignements manquants de candidats dont les demandes sont incompltes.
8. Que le ministre de la Dfense dtermine le taux de dpart par attrition des femmes membres des Forces canadiennes et, lors des entrevues de dpart, qu’il cherche tablir quels facteurs ont pouss les membres fminins quitter les Forces avant la fin de leur service. Il devrait rendre compte des rsultats ainsi que des mesures correctives prises pour encourager les femmes terminer leur service dans ses rapports annuels sur le rendement, commencer par celui de la priode se terminant le 31 mars 2008. Une fois qu’il aura analys fond les rsultats au cours de l’automne 2007, le gouvernement pourra mieux comprendre les raisons poussant les femmes membres quitter les Forces canadiennes. S’il dcle des tendances exigeant des changements, le gouvernement prendra les mesures correctives appropries. Les rsultats de cette analyse de mme que toute mesure corrective prise figureront dans le Rapport ministriel sur le rendement annuel de la priode se terminant le 31 mars 2008. La stratgie de maintien en poste des FC, approuve par le Conseil des Forces armes (CFA) en mars 2009 et comptant 6 axes d’intervention et 43 initiatives, continue progresser sur un certain nombre de fronts (les principaux axes d’intervention sont la gestion de la carrire ou de l’emploi, la conciliation carrire-famille et l’instruction de base). Les recherches sur l’attrition dans les FC ont t largies. Les recherches axes sur l’attrition et le maintien en poste des femmes sont termines en ce qui concerne les groupes professionnels des officiers de la Marine de mme que ceux des pilotes et des oprateurs de systmes de combat arien. Une comparaison exhaustive des taux d’attrition des hommes et des femmes, tablie sur 20 ans, a t jointe au premier Rapport annuel sur l’attrition dans la Force rgulire (AF 2007-2008). Plusieurs tudes ont t menes sur l’attrition au cours de la premire anne de service ainsi que sur les tendances de l’attrition des membres des FC ayant particip la Force oprationnelle en Afghanistan. Afin d’appuyer la stratgie de maintien en poste des FC, on effectue toujours le sondage sur le maintien des effectifs des FC et le sondage de dpart des FC pour recueillir des donnes sur les intentions de mouvement du personnel.

Taux d’attrition des femmes de la Force rgulire
Anne financire Officiers Militaires du rang
2001-02 4,7% 6,9%
2002-03 6,5% 6,7%
2003-04 6,6% 6,5%
2004-05 5,4% 6,3%
2005-06 6,0% 6,2%
2006-07 5,0% 8,1%
2007-08 6,9% 9,8%
2008-09 6,0% 8,4%
2009-10 7,0% 8,7%

Les taux d’attrition des femmes de l’AF 2009-2010 taient suprieurs ceux des hommes. Les taux d’attrition des femmes ont augment au cours de la dernire anne, tandis que ceux des hommes sont passs de 7,2 p. 100 en 2008-2009 5,9 p. 100 en 2009-2010 pour ce qui est des officiers et de 9,6 p. 100 7,5 p. 100 pour ce qui est des militaires du rang. (Les taux relatifs l’AF 2009-2010 sont prliminaires.)

9. Que le ministre de la Dfense nationale rende compte des rsultats des entrevues de dpart qu’il mne auprs des membres des Forces canadiennes dans ses rapports annuels sur le rendement, commencer par celui de la priode finissant le 31 mars 2007. Il faudrait y prciser la mthodologie et la porte des entrevues. Le ministre de la Dfense nationale veillera inclure dans son Rapport ministriel sur le rendement annuel les informations vises par cette recommandation. Cependant, tant donn que l’analyse approfondie des rsultats des sondages ne sera entreprise qu’ l’automne 2007, il ne pourra rendre compte de ces rsultats qu’ partir de son rapport de la priode se terminant le 31 mars 2008. Le sondage de dpart est effectu auprs de l’ensemble des membres de la Force rgulire qui quittent les FC de leur propre gr. La participation ce sondage est volontaire. L’analyse des donnes de ce sondage vise valuer la satisfaction (accord) des militaires qui partent l’gard de plusieurs enjeux organisationnels et de dterminer dans quelle mesure ces enjeux et les facteurs de mcontentement influencent leur dcision de quitter les FC. Les rapports finals sur l’analyse des donnes recueillies entre 2005 et 2008 seront publis en septembre 2010. L’analyse des donnes du sondage effectu depuis l’t 2008, qui fait l’objet de la version en cours, a commenc. De mme, le sondage sur le maintien en poste des FC, qui est men auprs des groupes professionnels risque en ce qui concerne l’attrition, sert examiner les lments prcis lis au travail ou non et leurs rpercussions sur l’intention du militaire de rester dans les FC ou de quitter celles-ci au cours des cinq prochaines annes. Les rsultats du sondage sur le maintien en poste des FC font actuellement l’objet d’une analyse. Ils sont publis par groupe professionnel. Le sondage sur le maintien en poste des FC de 2010 est en cours. L’analyse des donnes commencera vers la fin de la prsente anne. Les rsultats de ce sondage permettront d’obtenir des mesures de rendement concernant la stratgie de maintien en poste des FC.
10. Que le ministre de la Dfense nationale fixe un taux d’attrition maximal acceptable de ses effectifs forms et surveille le rendement de l’ensemble des mesures instaures cet effet. Le Ministre doit commencer, ds la priode se terminant le 31 mars 2007, rendre compte de ses progrs dans son Rapport ministriel sur le rendement annuel. Le gouvernement inclura des taux d’attrition dans le Rapport ministriel sur le rendement annuel de la Dfense nationale, compter de celui de la priode se terminant le 31 mars 2007. Toutefois, les donnes porteront sur l’analyse de tendances plutt que sur des cibles prdtermines. En raison du nombre de facteurs influenant l’attrition, qui sont indpendants de la volont des FC (notamment l’tat de l’conomie canadienne), au lieu de fixer un objectif de taux d’attrition maximal acceptable de ses effectifs qualifis, les FC suivent de prs tous les aspects de l’attrition et ont recours la modlisation statistique pour prvoir le taux d’attrition de chaque groupe professionnel pour chaque AF. Ces prvisions servent dterminer, dans le cadre de processus officiels structurs, le nombre d’employs qui doivent tre recrute chaque AF, pour chaque groupe professionnel. Elles sont publies titre de Plan de recrutement stratgique (PRS). Au cours de l’AF, les taux de recrutement et d’attrition font l’objet d’un suivi mensuel et le plan de recrutement stratgique est rajust au besoin.

Mme si, entre 2006 et 2008, le taux d’attrition volontaire de la Force rgulire est pass de 4 p. 100 6,9 p. 100, cette augmentation tait raisonnable dans la mesure o les FC avaient la capacit de recruter et de former suffisamment de personnes ncessaires pour remplacer ceux ayant quitt les FC. Or, les besoins de recrutement et de formation supplmentaires qui se sont rvls ncessaires pour raliser les objectifs d’expansion de la Force ont mis rude preuve tant le systme de recrutement que celui de la formation.

Au cours de l’AF 2009-2010, le PRS a t fix un niveau plus lev que l’habitude. On a cherch recruter 7 454 employs. Le taux de recrutement rel a dpass l’objectif fix, 7 522 personnes ayant t recrutes dans la Force rgulire. Les dparts naturels prvus taient de 6 250; toutefois, compte tenu du ralentissement de l’conomie et du succs de la stratgie de maintien en poste des FC, seulement 5 293 personnes ont quitt la Force rgulire au cours de la dernire AF. Par consquent, grce une hausse du taux de recrutement et la baisse du taux d’attrition, les effectifs des FC ont augment de 2 229 au cours de cette priode. la fin de mars 2010, les effectifs globaux de la Force rgulire s’tablissaient 68 124, dpassant lgrement l’objectif de croissance de 68 000 fix pour 2011-2012.

Maintenant que les besoins d’expansion de la Force ont t satisfaits, le nombre de nouvelles recrues prvues dans le PRS pour les prochaines annes diminuera pour s’tablir environ 5 000 par anne. Cette baisse diminuera la pression exerce sur le systme de recrutement. Cependant, la vague de recrutement qui s’est produite au cours des dernires annes a fait en sorte qu’il existe un bassin d’employs qui suivent une formation professionnelle initiale ou lmentaire. On dploie des efforts pour augmenter la capacit de formation et pour faire passer le plus rapidement possible les membres du personnel faisant partie de l’effectif en formation lmentaire l’effectif qualifi en activit. Or, en raison de la dure de nombreux programmes de formation professionnelle et technique, il faudra attendre quelques annes avant de voir une augmentation substantielle de l’effectif qualifi en activit.

Quinzime rapport du Comit permanent des comptes publics, 39e lgislature, 1re session, Le chapitre 5 du Rapport de la vrificatrice gnrale du Canada de novembre 2006, La Rinstallation des membres des Forces canadiennes, de la GRC et de la fonction publique fdrale (Adopt par le Comit le 16 mai 2007; Prsent la chambre le 29 mai 2007)
Rapport original
Rponse du gouvernement

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
5. Que le ministre de la Dfense nationale, la Gendarmerie royale du Canada et le Secrtariat du Conseil du Trsor fassent tat, dans leurs rapports sur le rendement, des rsultats du Programme de rinstallation intgre relativement leurs employs, notamment du nombre d’employs concerns et des cots du Programme, et indiquent si celui-ci donne les rsultats escompts, et ce, partir du prochain rapport sur le rendement portant sur l’exercice termin le 31 mars 2008. Le gouvernement accepte cette recommandation. Le Programme de rinstallation intgr des FC (PRIFC) vise rinstaller les membres du personnel des FC et leur famille de la faon la plus efficace possible et au cot le plus raisonnable possible pour le public, tout en nuisant le moins possible l’employ et sa famille ainsi qu’aux oprations ministrielles.

Au cours de l’AF 2009-2010, les FC ont autoris la rinstallation de 16 859 militaires par le fournisseur de services, les Services de relogement Royal Lepage (SRRL) ou les Services globaux de relogement (SGR) Brookfield. De ce nombre,16 653 rinstallations ont t actives; on estime qu’au plus 15 900 militaires ont t rellement rinstalls. Selon les dossiers, les frais d’administration verss aux SRRL ou aux SGR Brookfield pour des services de rinstallation s’levaient un peu moins de 26 millions de dollars, y compris la taxe sur les produits et services. Le total des frais affrents aux remboursements accords au personnel des FC pour les prestations de rinstallation tait lgrement suprieur 242 millions de dollars. Tous ces chiffres refltent de lgres augmentations par rapport l’AF prcdente.

Dans le cadre du PRIFC, un nouveau contrat a t attribu aux SGR Brookfield en 2009. Ce contrat a pris effet le 1er dcembre. Il est noter qu’il s’agit de la mme entreprise qui dtenait le contrat prcdent, puisque les SRRL ont tout simplement chang d’appellation et s’appellent maintenant SGR Brookfield. Aucune nouvelle version du manuel sur le Programme de rinstallation intgre des Forces canadiennes n’a t publie au cours de la prsente AF. On utilise plutt la version de 2009 combine une srie de bulletins de clarification. Le manuel et les bulletins sont accessibles en ligne. L’accord sur les niveaux de service entre le Directeur – Gestion des activits de rinstallation (D Gest AR) ou le Directeur gnral – Rmunration et avantages sociaux et le Directeur gnral – Recherche et analyse (Personnel militaire) a t modifi. Maintenant, celui-ci ne fait que recueillir les donnes concernant les sondages sur la satisfaction de la clientle, tandis que le D Gest AR effectue l’analyse des donnes. Les toutes dernires donnes n’ont t reues par le D Gest AR qu’en juin (le taux de rponse est d’environ 8 p. 100). Elles n’ont pas encore t analyses.


Deuxime rapport du Comit permanent de la Dfense nationale, 40e lgislature, 2e session Services de sant offerts au personnel des Forces canadiennes, en particulier dans le cas des troubles de stress post-traumatique (Adopt par le Comit le 8 juin 2009; Prsent la Chambre le 17 juin 2009)
Rapport original
Government response

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
1. Le ministre de la Dfense nationale et le chef d’tat-major de la Dfense devraient faire ensemble une annonce publique, s’adressant tous les membres des Forces canadiennes, afin de dcrire les efforts importants qui sont faits pour offrir une conception claire, moderne et claire des questions de sant mentale au sein des Forces canadiennes. Les chefs de commandement, de formation et d’unit devraient faire des dclarations complmentaires leur personnel pour insister sur la ncessit d’imposer cette conception l’chelle locale. Le gouvernement est dcid offrir une conception claire, moderne et claire des questions de sant mentale dans les FC et a dj pris des dispositions pour assurer la mise en œuvre de la recommandation du Comit. Le 25 Juin 2009, le Chef d’tat major de la Dfense (CEMD) a fait une annonce publique pour lancer la Campagne de sensibilisation la sant mentale des FC, ayant pour thme Soyez la diffrence , qui a le double objectif d’duquer le personnel des FC sur les questions de sant mentale et de crer une culture de comprhension. Dans son discours, le CEMD a fait valoir l’ide que tous les membres du personnel peuvent faire une diffrence pour les personnes touches par des problmes de sant mentale. Il a galement soulign la russite de deux programmes non cliniques des FC : le Bureau des confrenciers des FC sur la sant mentale et les blessures lies au stress oprationnel, cr en 2007 pour instruire la collectivit militaire sur les questions de sant mentale, ainsi que le Rseau de soutien social aux victimes de stress oprationnel, un programme d’intervention par les pairs novateur mis sur pied en 2001.

Les efforts dploys par les FC ce jour ont russi conscientiser le cadre des chefs aux questions de sant mentale. Il reste cependant beaucoup de travail faire dans les rangs des grades infrieurs pour faire en sorte qu’eux aussi comprennent que les maladies mentales sont de vritables maladies et non une faiblesse personnelle. Dans le cadre de la Campagne de sensibilisation la sant mentale des FC, les chefs de commandement, de formation et d’unit seront incits faire des dclarations complmentaires leur personnel pour insister sur l’imposition de cette conception l’chelle locale.
Cela est termin. On poursuit avec le lancement de la campagne Faites partie du changement l’chelle des FC. Puisqu’il s’agit de sant mentale non clinique, cette responsabilit incombe au Chef du personnel militaire (CPM). Le lancement de cette campagne a t accompagn de la distribution de documents imprims et audiovisuels l’intention de toutes les units des FC. Un message gnral a t adress la population des FC. Une campagne de sensibilisation de suivi est galement mise en œuvre dans les principales bases du Canada avec l’aide et la participation des dirigeants locaux.
2. Le ministre de la Dfense nationale devrait faire faire une vrification indpendante des pratiques de gestion des soins fournis aux militaires afin de dterminer l’tendue de l’cart entre la politique que les Forces canadiennes ont nonce et les pratiques observes dans le traitement et les soins offerts couramment aux blesss des Forces canadiennes. Cela fait, les mesures ncessaires devront tre prises, dans toute la chane de commandement, pour liminer cet cart et amliorer les soins aux patients. Plusieurs autorits l’extrieur des FC ont rcemment tudi ces questions, dont le Bureau de la vrificatrice gnrale, le Chef – Service d’examen des FC, l’Ombudsman du MDN et des FC, le Comit consultatif sur la sant mentale – un organe civilo-militaire form d’universitaires et de reprsentants du MDN, d’ACC et de la GRC – dans le but de formuler des recommandations au sujet des questions de sant mentale. Agrment Canada, une organisation indpendante sans but lucratif reconnue en tant qu’autorit nationale pour ce qui est de l’tablissement et de l’valuation des normes en matire de soins de sant et l’agrment des tablissements de soins de sant, value galement la concordance entre politiques et pratiques. Les carts et les plans d’action sont bien dfinis et d’autres examens sont prvus, comme la vrification par Agrment Canada de l’ensemble du systme de soins de sant des FC ainsi que les examens continus du Comit consultatif sur la sant mentale. De plus, cet automne (22-23 septembre 2009), un groupe d’experts international dirig par le Mdecin chef adjoint et form d’experts militaires et civils du Canada, des tats-Unis, du Royaume-Uni, d’Australie et des Pays Bas, tudiera l’exprience de chacun des pays en matire de prvention du suicide et d’ducation en la matire, ainsi que la documentation actuelle et les pratiques exemplaires fondes sur des donnes probantes. Le gouvernement a hte de voir les rsultats de toutes ces tudes et s’emploiera activement mettre en œuvre les mesures recommandes afin d’liminer l’cart entre les politiques et les pratiques et amliorer davantage les soins aux patients. La vrification du systme de sant des FC par Agrment Canada se poursuit. Conformment la rponse initiale du gouvernement, lorsqu’il existe un cart entre la politique nonce par les FC et les pratiques observes dans le traitement et les soins offerts aux blesss des FC, des mesures appropries sont prises dans l’ensemble de la chane de commandement pour liminer cet cart et amliorer les soins aux patients. Ce point devrait tre considr comme tant termin.
9. Les Forces canadiennes devraient fournir leurs membres et leurs familles de l’information sur le risque de violence familiale associ au TSO et au SSPT et offrir des services aux familles de militaires qui subissent ou risquent de subir ce type de violence. Le gouvernement a dj pris des mesures cet gard. Une directive des FC a t communique faisant tat des tapes suivre lorsqu’un incident de violence familiale se produit. Elle explique la politique des FC en matire de violence familiale, tablit un cadre pour la gestion et la mise en œuvre de la politique l’chelle nationale et dans les units et confre des responsabilits et des pouvoirs pour les divers lments de la politique. Les FC ont galement mis sur pied une quipe interdisciplinaire comprenant des fournisseurs de soins de sant, des aumniers, des policiers militaires et des employs des Centres de ressources pour les familles des militaires qui participent l’instruction des militaires sur la prvention de la violence familiale et sur l’intervention en cas d’incident. Par ailleurs, le nouveau Bureau des confrenciers des FC sur la sant mentale et les blessures lies au stress oprationnel labore actuellement un nouveau programme d’tudes en matire de sant mentale qui comprendra de l’information sur le risque de violence familiale associ au TSO et au SSPT et coordonne sa mise en oeuvre. Alors que le nouveau programme est en cours d’laboration, les FC concentrent leurs efforts sur la faon de motiver les militaires encourager leurs familles assister aux sances d’information durant lesquelles le lien entre violence familiale et TSO sera abord. Les familles ont accs au soutien social par l’intermdiaire des coordonnateurs de soutien aux familles par les pairs dans le cadre du programme SSVSO. Le Bureau des confrenciers conjoint Sant mentale et blessures de stress oprationnel a labor un nouveau programme d’tudes en sant mentale li particulirement aux familles et la participation aux missions. Ce programme comprend notamment de l’information sur les comportements potentiellement ngatifs associs au traumatisme li au stress oprationnel (TSO) et au trouble de stress post-traumatique (TSPT). De plus, un nouveau programme destin aux familles est en cours d’laboration. Il porte sur la sant mentale en gnral et comprendra de l’information sur le risque de violence familiale associ au TSO et au TSPT. On examine actuellement la possibilit d’offrir ce programme sur le Web afin de le rendre accessible l’ensemble des familles. Ce nouveau programme tant en cours d’laboration, les FC concentrent leurs efforts sur la faon de motiver les militaires encourager leur famille assister aux sances d’information durant lesquelles on fait le lien entre violence familiale et TSO. Les FC continuent prendre position de faon proactive pour prvenir la violence familiale au moyen de l’ducation et de la sensibilisation. La Campagne de sensibilisation et de prvention de la violence en milieu familial dans les FC intitule Prenez position contre la violence en milieu familial a t lance en 2007. Elle a lieu chaque anne au cours de la deuxime semaine d’octobre. Cette campagne vise promouvoir un dialogue ouvert et franc sur la prvention de la violence familiale. Elle comprend notamment des affiches, des brochures, des fiches d’information sur la famille, la distribution de comptes rendus et une base de donnes sur les ressources l’intention des intervenants ou des fournisseurs de services, ainsi que des activits dans les bases ou les escadres. La Campagne de sensibilisation et de prvention de la violence en milieu familial dans les FC est mise en œuvre localement par l’intermdiaire des quipes d’intervention en cas de crise familiale des bases ou des escadres.
10. Les Forces canadiennes devraient instituer un programme de sensibilisation des professionnels de la sant embauchs contrat aux particularits de l’exprience militaire dans le contexte d’une mission internationale, surtout quand elle comporte des combats. Le gouvernement travaille dans ce sens. Des initiatives locales telles que la formation clinique collective offerte aux BFC Gagetown et Valcartier tous les professionnels de la sant, sont dj en voie de dvelopper chez les professionnels de la sant du secteur public et contrat une telle comprhension, mais il y aurait des avantages se doter d’une approche plus officielle. cette fin, le Groupe des services de sant des FC a commenc rcemment laborer une trousse d’orientation destine initialement aux employs civils, dont fonctionnaires et les entrepreneurs. La trousse devrait inclure des renseignements sur la culture des militaires, leur organisation, leur terminologie et leurs oprations nationales et internationales, dont celles comportant des combats, de mme que sur la sant au travail chez les militaires. La trousse pourrait tre prte ds novembre 2009. Des initiatives locales continuent tre labores. Elles comprennent notamment de l’information l’intention non seulement des fournisseurs de soins de sant, mais galement des membres des familles du personnel des FC. En outre, un guide d’orientation l’intention du personnel civil est toujours en cours d’laboration. Ce guide n’a pas t achev en novembre 2009, tel qu’il tait prvu initialement. Une nouvelle date d’achvement n’a pas encore t dtermine ce jour..
11. Les Forces canadiennes devraient officiellement reconnatre le besoin de faire intervenir, le cas chant, certains membres de la famille dans le traitement des militaires ayant subi une blessure psychologique, et faire en sorte qu’ils soient consults et inclus dans les plans de traitement, dans la mesure o cela peut tre utile. Le gouvernement reconnat pleinement la valeur ajoute par les membres de la famille dans le traitement des militaires blesss physiquement ou psychologiquement. La participation des membres de la famille, lorsqu’elle est pertinente, au traitement des patients des FC est une pratique bien tablie. Les FC ont diffus une instruction sur les soins aux militaires offerts par la famille qui reconnat officiellement l’importance de la participation de la famille aux soins du militaire et donne aux membres de la famille la possibilit d’aller aux cliniques des FC dans le but d’appuyer le militaire et de participer des programmes psycho-ducatifs. Ces programmes sont offerts aux centres rgionaux. Les familles sont invites la clinique pour un programme de formation intensif d’une semaine durant lequel elles sont informes de l’tat de sant du militaire et de leur participation son traitement et son soutien. Complt.
12. Quand des membres des Forces canadiennes sont blesss et ont besoin d’aide pour s’y retrouver dans les mandres administratifs complexes d’un programme de traitement et de soins, les Forces canadiennes devraient faciliter le recours un conseil dsign choisi par le militaire et collaborer avec ce conseil. Les membres des Forces canadiennes devraient tre informs de leur droit un conseil. Vu les consquences de tout stress additionnel sur les parents proches des militaires, les conseils pourraient comprendre des retraits des Forces canadiennes et d’autres professionnels (comme des mdecins, des psychologues et des conseillers spirituels ou religieux). Le gouvernement reconnat l’importance d’aider les membres des FC se retrouver dans les mandres administratifs parfois complexes des programmes de traitement et de soins. La dernire chose dont les militaires blesss et les membres de leur famille ont besoin, c’est d’une autre source de stress. Il y a dj de nombreux professionnels/entits chargs de veiller aux intrts des militaires blesss, notamment les gestionnaires de cas, les pairs-conseillers, les intervenants d’Anciens Combattants Canada, les Centres intgrs de soutien du personnel et la chane de commandement. On cherche de plus en plus recenser les lacunes du systme actuel et les combler, y compris par la cration des nouvelles Units interarmes de soutien du personnel qui constitueront un guichet unique pour les militaires malades et blesss. Les services comprennent l’assistance sur des diverses questions, dont l’administration des services de sant. Pour favoriser la mise en œuvre de l’Unit interarmes de soutien du personnel (UISP) et des Centres intgrs de soutien du personnel, deux services visant soutenir les familles de malades ou de blesss ont t mis en place :
  • officier de liaison avec les familles : soutien indfectible aux familles des membres des FC malades, blesss ou ayant des besoins spciaux;
  • soins aux enfants des blesss : services de soins aux enfants l’intention des familles de militaires malades et blesss et des familles de militaires morts au combat.
13. Les Forces canadiennes devraient penser assurer la continuit de soins de qualit, avant le perfectionnement professionnel de leurs membres. Le gouvernement convient que la sant de ses militaires qui se rtablissent devrait toujours venir en premier et que le personnel des FC ne devrait pas tre dplac d’un endroit l’autre si un tel dplacement risque de compromettre leur rtablissement. Cela est particulirement important dans le cas de problmes de sant mentale comme les traumatismes lis au stress oprationnel et le SSPT, o la stabilit de la relation entre le patient et son professionnel de la sant mentale est indispensable au succs du traitement et au rtablissement complet du militaire. Bien que les mdecins militaires puissent imposer lorsque c’est ncessaire des restrictions d’emploi militaires aux patients ayant besoin d’un traitement ou de soins particuliers pour assurer la continuit des soins, ce n’est pas toujours vident pour le gestionnaire de carrire qu’il devrait viter d’affecter un militaire ailleurs qu’ son unit d’attache. Le gouvernement reconnat qu’il s’agit d’un problme, et les FC sont dcides trouver des moyens d’amliorer leur rendement dans ce domaine. Ce faisant, elles chercheront atteindre l’quilibre dlicat entre la continuit des soins et le perfectionnement professionnel, un quilibre qui accordera la priorit la sant de nos hommes et de nos femmes, tout en vitant de mettre des obstacles sur le chemin de l’avancement professionnel, ce qui pourrait rendre les militaires hsitants signaler les symptmes d’une maladie mentale. Le Directeur gnral – Carrires militaires continuera collaborer avec les autres organisations au sein de la Dfense, qui sont charges des soins aux malades et aux blesss, afin de veiller ce que les militaires malades et blesss soient traits avec compassion. Toutefois, il faut aussi prendre en considration les limites imposes par le principe de l’universalit du service et la Loi sur la dfense nationale. cette fin, un conseil spcial a t cr. Il est prsid par le CPM et les membres suprieurs sont issus des commandements d’arme afin de faire en sorte que les dcisions concernant l’emploi futur des militaires blesss au combat soient prises au plus haut niveau possible. De mme, une politique a t mise en place pour permettre le maintien en poste des militaires malades et blesss qui ne respectent pas les principes de l’universalit du service, mais qui sont aptes au travail cinq jours par semaine, au cours des heures ouvrables normales, pendant une priode de transition d’au plus trois ans. la fin de cette priode, le Directeur – Gestion du soutien aux blesss (D Gest SB), de concert avec les tats-majors de l’UISP et Affaires Combattants Canada, veillera ce que le militaire reoive le soutien ncessaire pour commencer une carrire civile ainsi que les prestations de retraite et d’assurance-maladie associes son tat. En ce qui concerne les militaires dont l’tat de sant ne leur permet pas de travailler, ils seront maintenus en poste pour une priode d’au plus six mois pendant laquelle le D Gest SB, de concert avec les organisations mentionnes ci-dessus, veillera ce qu’ils aient un plan de transition sans heurt vers la vie civile.
14. Les Forces canadiennes devraient assurer le suivi de la sant mentale de leurs membres au cours des cinq annes suivant la participation une mission oprationnelle, afin de pouvoir dceler et traiter efficacement tout trouble de sant mentale. Le gouvernement reconnat la ncessit d’assurer le suivi de la sant mentale des membres des FC. En fait, les FC surveillent la sant mentale de leurs membres non seulement durant les cinq annes suivant une mission oprationnelle, mais tout au long de leur carrire. Les mcanismes qui leur permettent d’assurer ce suivi comprennent les occasions d’auto-dclarer des inquitudes au moyen d’un rapport obligatoire en fin de mission et lors de la dcompression dans un tiers lieu, un contrle exhaustif obligatoire de la sant mdicale et psychosociale/mentale qui a lieu quelques mois aprs le dploiement, un programme systmatique constant d’examens mdicaux priodiques tout au long de la carrire du militaire, l’occasion de se prsenter en tout temps pour obtenir des soins ainsi qu’un examen mdical pralable la libration. Les superviseurs ont galement la responsabilit de contrler le bien tre de leurs subalternes et de les orienter vers des services d’aide, le cas chant. Complt.
15. Les Forces canadiennes doivent reconnatre la persistance, dans leurs rangs, d’une certaine culture, peut-tre mme d’un prjug ngatif, l’endroit de la maladie mentale.

Les FC reconnaissent les prjugs ngatifs lis aux problmes de sant mentale et sont trs proactives en s’attaquant au problme. Le nouveau Bureau des confrenciers, qui comprend des cliniciens en sant mentale et des anciens combattants ayant souffert de TSO, participe activement l’ducation des membres des FC et de la chane de commandement toutes les tapes de la carrire d’un militaire, notamment en ce qui concerne la sant mentale et l’importance de crer un environnement positif afin que les militaires demandent des services de sant mentale tt. Plus rcemment, la campagne du CEMD a fait de la sant mentale une question de leadership.

Il y a des preuves indiquant que ces efforts visant rduire les prjugs ngatifs ont port fruit dans la mesure o les militaires demandent de l’aide beaucoup plus tt lorsque des problmes de sant mentale surviennent, ce qui indique une nette diminution des prjugs ngatifs en tant qu’obstacle aux soins. Par ailleurs, la Global Business and Economic Roundtable on Addiction and Mental Health a rcemment louang les Forces pour la russite de ses efforts visant liminer les prjugs associs aux problmes de sant mentale . M. Bill Wilkerson, prsident de la Roundtable, a dclar que les forces militaires et paramilitaires ont franchi le Rubicon en reconnaissant que la maladie mentale traduit un mauvais tat de sant et non une faiblesse personnelle .

On compte actuellement 8 priodes de 40 minutes d’enseignement sur l’information en matire de sant mentale et le TSO tout au long des cours de qualification militaire de base (officiers) [OMB](O) et de qualification militaire de base (QMB) l’intention des militaires commissionns et des militaires du rang respectivement. D’autres matires sur le sujet sont enseignes dans les autres cours ultrieurement pendant la carrire d’un militaire : Qualification lmentaire en leadership (10 priodes de 45 minutes), Qualification intermdiaire en leadership (2 priodes de 45 minutes) et Qualification avance en leadership (8 priodes de 45 minutes). Les FC passent continuellement en revue la formation pour mettre jour les connaissances et les matires de cours ou en ajouter de nouvelles. Les prochaines revues de la formation sur la sant mentale et le TSO visent enrichir les cours lorsqu’aucune formation n’existe ou amliorer la formation existante. l’automne 2009, on s’est prpar en vue d’offrir une formation normalise en sant mentale et TSO pralable au dploiement l’intention de tous les militaires, y compris les chefs de tous les niveaux. Cette formation pralable au dploiement comprend notamment la reconnaissance des comportements souvent associs aux situations de sant mentale, les interventions possibles ainsi que l’information sur les ressources disponibles. Le cours pilote a t donn en dcembre 2009. La mise en œuvre de la formation est prvue l’intention de la Force oprationnelle 3-10, en juin 2010, Valcartier et 2 500 militaires seront forms. On compte un autre volet de cette formation l’intention des membres des familles de militaires envoys en mission. Pour le moment, la formation sur place est donne deux bases. De plus, ceux qui sont loigns d’une base, d’une escadre ou d’un Centre de ressources pour les familles des militaires peuvent suivre cette formation par l’intermdiaire d’un webinaire En ce qui concerne les cours de QMB, un groupe de travail s’est runi en avril 2010 pour revoir compltement la matire et se prparer offrir un processus de base en trois phases pour former et encadrer les militaires tout au long de leur carrire et des cycles de dploiement. Cette formation sera mise en œuvre compter de janvier 2011. Elle comprend une mthode en trois phases fonde sur trois priodes prcises des cours de QMB (environ aux deuxime, septime et treizime semaines) lorsque les confrenciers invits du Groupe des services de sant et du Bureau des confrenciers conjoint prsentent les thmes sur la sant mentale et le TSO :

phase 1 - Premier module d’enseignement : dfinitions, habilits d’adaptation;
phase 2 – Module d’enseignement intermdiaire : raffirmation des comptences (ce que les participants ont retenu du cours, comment ils ont mis en pratique ce qu’ils ont appris jusqu’ prsent, l’tablissement des objectifs);
phase 3 – Dernier module d’enseignement – rsilience, recherche d’aide, types de ressources, dmythification ou dmystification de la sant mentale, peurs lies la stigmatisation, obstacles aux ressources, suicide et toxicomanie.

18. Le ministre de la Dfense nationale et les Forces canadiennes devraient runir toutes leurs installations mdicales en un mme lieu, sur les bases militaires, de manire promouvoir l’ide que toutes les blessures et tous les maux seront traits avec le mme respect et faire disparatre les prjugs ngatifs au sujet des problmes de sant mentale. Le gouvernement adhre ce concept et a tout mis en œuvre pour colocaliser l’ensemble des installations mdicales dans les bases militaires. Bien que des problmes demeurent, ceux ci sont lis aux limites des infrastructures plutt qu’ un manque de volont de colocaliser les services. mesure que de nouvelles cliniques seront construites dans le cadre du projet de rfection des tablissements des SSFC, l’ensemble des services seront situs dans le mme btiment. Ce projet fera en sorte que toutes les cliniques des FC respectent les normes en matire de services de sant et offrent des locaux et un amnagement adquats pour permettre au personnel de travailler efficacement. Le plan d’infrastructure actuel des Services de sant des Forces canadiennes tient compte de cette recommandation et permettra de regrouper toutes les installations en soins de sant sur les bases militaires. Ce point devrait tre considr comme tant termin.
19. Le ministre de la Dfense nationale devrait s’assurer que l’on consacre des ressources adquates l’tablissement d’un nombre suffisant d’units interarmes de soutien au personnel et de centres intgrs de soutien au personnel pour offrir ces services dans tout le pays. Le MDN s’efforce continuellement d’accroitre les ressources tant financires qu’humaines soutenant les tablissements l’chelle du pays. l’heure actuelle, il y a une unit interarmes de soutien au personnel, dont relvent 19 centres intgrs de soutien au personnel rpartis sur le territoire canadien. On value toujours avec les FC la ncessit d’tablir des centres additionnels. On prvoit mettre en œuvre l’intgralit de la nouvelle capacit au cours de l’AF 2010-2011.
20. La chane de commandement de l’unit de la Rserve doit intervenir directement et en amont auprs des rservistes de retour au pays pour qu’ils terminent le plus tt possible le processus post-dploiement, soit les mesures administratives, les entrevues et les rendez-vous mdicaux ncessaires. Dans le cas d’un rserviste qui bnficie de soins et de traitements continus aprs une priode de service temps plein, la chane de commandement de l’unit de la Rserve doit communiquer rgulirement avec le gestionnaire de cas des Services de sant des Forces canadiennes et suivre activement le programme de traitement du soldat. Le gouvernement est d’accord que la chane de commandement militaire doit intervenir directement dans la sant dans la sant des militaires rentrant au pays. Pour veiller ce que les rservistes rentrant au pays se livrent tous les entrevues, mesures administratives et examens mdicaux, le MDN a mis sur pied un programme appel quipe de liaison mdicale de la Rserve dans le cadre duquel on communique avec tous les rservistes regagnant le Canada et on les suit pour faire en sorte que toutes les tapes de dpistage postdploiement soient effectues.

ce jour, on a communiqu avec 90 p. 100 des membres de la Premire rserve ayant particip la ROTO 5 de la mission des FC en Afghanistan, le dernier contact ayant lieu 12 mois aprs leur retour au pays. Environ 80 p. 100 des membres de la Premire rserve participant la ROTO 6 ont eu leur contact initial.

L’quipe de liaison mdicale de la Rserve communique aussi rgulirement avec les gestionnaires de cas des FC, et le cas de tous les membres de la Premire rserve ayant besoin de soins sont abords lors de confrences de cas durant lesquelles on examine les besoins particuliers en matire de soins de sant ainsi que les plans de gestion de ceux-ci.
L’Initiative des quipes de liaison en soins de sant de la Rserve se poursuit depuis sa mise en vigueur il y a environ deux ans. Cette initiative comprend des sances d’information sur les droits l’intention de tous les intervenants de la Rserve et des communications par tape avec les rservistes envoys en mission, prenant fin une anne aprs leur retour au Canada. Jusqu’ prsent, on a communiqu au moins trois fois avec les membres de la Premire rserve ayant particip la rotation (ROTO) 5 de la mission des FC en Afghanistan. On considre que le dpistage initial concernant cette ROTO est termin. Il est noter que certains soldats, bien qu’ils aient fait aussi initialement une dclaration volontaire, ont maintenant fait part de leurs proccupations concernant la rintgration (problmes d’insomnie, cauchemars, problmes familiaux et consommation accrue de boissons alcoolises). Tous ces militaires font l’objet d’un suivi et sont dirigs vers des organisations appropries tant internes qu’externes. Le dpistage initial concernant les participants de la ROTO 6 est galement largement termin. Environ 77 p. 100 d’entre eux ont rpondu une deuxime demande de suivi effectue six mois aprs leur retour au pays. Le travail se poursuit concernant les participants de la ROTO 7. Environ 65 p. 100 d’entre eux ont rpondu la premire demande de suivi. L’quipe de liaison mdicale de la Rserve a commenc rcemment communiquer avec des rservistes envoys en mission en petits nombres dans le cadre d’autres oprations internationales qui sont en cours.
22. Le Comit invite le ministre de la Dfense nationale et les Forces canadiennes continuer de s’efforcer d’appliquer avec compassion les rgles existantes concernant l’universalit du service et les critres minimaux d’efficacit oprationnelle, afin que les soldats qui se rtablissent puissent continuer de servir au sein des Forces canadiennes, tant que la fonction qu’ils remplissent satisfait aux exigences oprationnelles des Forces canadiennes. Le MDN et des FC s’efforcent toujours de traiter les militaires avec compassion, tout en respectant les limites imposes par le principe de l’universalit du service et la Loi sur la dfense nationale. Il y a l’heure actuelle un certain nombre de politiques existantes ou prvues ayant pour objet de retenir les services des membres des FC qui se rtablissent. Par exemple, les FC sont autorises retenir l’effectif pendant un certain temps des militaires qui ne sont pas en mesure de respecter toutes les exigences de l’universalit du service tant qu’ils sont employables. De plus, il y a des occasions pour ces militaires de service dans une composante de la Force de rserve, qui n’est pas assujettie aux mmes conditions d’universalit que la Force rgulire et la Premire rserve. Traiter nos militaires blesss avec compassion est le moins que l’on puisse faire, compte tenu du sacrifice qu’ils sont prts faire pour leur pays. Politique – Le Directeur gnral – Carrires militaires continuera collaborer avec les autres organisations au sein de la Dfense, qui sont charges des soins aux malades et aux blesss, afin de veiller ce que les militaires malades et blesss soient traits avec compassion. Toutefois, il faut aussi prendre en considration les limites imposes par le principe de l’universalit du service et la Loi sur la dfense nationale. cette fin, un conseil spcial a t cr. Il est prsid par le CPM et les membres suprieurs sont issus des commandements d’arme afin de faire en sorte que les dcisions concernant l’emploi futur des militaires blesss au combat soient prises au plus haut niveau possible. De mme, une politique a t mise en place pour permettre le maintien en poste des militaires malades et blesss qui ne respectent pas les principes de l’universalit du service, mais qui sont aptes au travail cinq jours par semaine, au cours des heures ouvrables normales, pendant une priode de transition d’au plus trois ans. la fin de cette priode, le D Gest SB, de concert avec les tats-majors de l’UISP et Affaires Combattants Canada, veillera ce que le militaire reoive le soutien ncessaire pour passer une carrire civile ainsi que les prestations de retraite et d’assurance-maladie associes son tat. En ce qui concerne les militaires dont l’tat de sant ne leur permet pas de travailler, ils seront maintenus en poste pour une priode d’au plus six mois pendant laquelle le D Gest SB, de concert avec les organisations mentionnes ci-dessus, veillera ce qu’ils aient un plan de transition sans heurt vers la vie civile.

Gestion de carrire – Une cellule compose de trois gestionnaires de carrires spcialiss a t cre pour grer la carrire des malades et des blesss. Ds qu’un militaire est inscrit sur la Liste des effectifs du personnel non disponible, la gestion de sa carrire ne relve plus du gestionnaire de carrires de son groupe professionnel, mais de l’un des trois gestionnaires de carrires responsables des malades et des blesss. Ces derniers prennent toutes les dispositions ncessaires pour la rhabilitation du militaire; ils communiquent avec tous les autres fournisseurs de soins des FC au nom du militaire; ils rencontrent personnellement (en personne ou par voie lectronique) chaque malade et chaque bless; chaque anne, ils donnent des sances d’information et font des entrevues avec le militaire et sa chane de commandement; ils veillent, autant que possible, ce que les cours de formation professionnelle se poursuivent si la situation mdicale du militaire le permet. Ds que le militaire est rtabli, le gestionnaire des carrires responsables des malades et des blesss veille alors ce que le militaire rintgre son service et que la gestion de sa carrire relve de nouveau du gestionnaire de carrires de son commandement d’arme.
23. Le ministre de la Dfense nationale devrait immdiatement fournir de meilleurs moyens de transport (comme des fourgonnettes modernes ou des autocars avec chauffeurs) dans les bases militaires isoles afin que les militaires et les membres de leur famille disposent d’un transport adquat lorsqu’ils doivent se rendre l’extrieur de la ville pour des services de soins de sant ou des rendez-vous mdicaux. Le MDN cherche actuellement des moyens pour permettre aux militaires malades et blesss et aux membres de leur famille participant leur traitement, d’avoir accs du transport leur donnant accs des services de soins de sant l’extrieur de la base, si ncessaire. certains endroits, les commandants des bases ont galement dpens des fonds pour obtenir du transport accessible pour permettre ceux ayant besoin d’aide de se rendre leurs rendez vous avec des fournisseurs de soins de sant. En cours. On se procure des vhicules au besoin.
24. Les Forces canadiennes doivent rappeler aux militaires qu’ils ont une obligation de tenir leur famille pleinement informe des services de soutien social et mdical leur disposition. Les Forces canadiennes doivent aussi continuer d’inciter les familles des militaires se prvaloir de ces services de soutien mdical et social. Le gouvernement reconnat le rle important des familles qui facilitent l’efficacit oprationnelle des FC et est sensible au caractre unique de la vie militaire. Tout est mis en œuvre pour encourager les militaires et les membres de leur famille utiliser les ressources de soutien mises leur disposition. En 2008, le Chef du personnel militaire du MDN a lanc une initiative de transformation ayant comme objectif prcis d’amliorer le soutien offert aux familles militaires. Tout au long des annes 2008 et 2009, de longues et de vastes consultations avec les chefs des FC, les familles et les fournisseurs de soins ont rvl des lacunes dans le systme de soutien aux familles, et des recommandations ont t formules en vue de combler l’cart entre les besoins des familles et les services disponibles. Les FC tudient ces solutions et envisageront d’apporter les changements ncessaires aux services actuellement offerts par les Centres de ressources des familles des militaires afin que les familles militaires soient informes des services de soins de sant et de soutien social qui existent dans leur collectivit et y aient accs.

Par suite de l’initiative de transformation du CPM, une stratgie d’amlioration des services aux familles des membres des FC a t labore pour combler les lacunes relatives au soutien aux familles dans les principaux domaines suivants :

  • soins aux enfants;
  • services de transition (tudes, emploi, accs aux soins de sant);
  • sparation et runion des familles;
  • sant mentale et soutien social.

Vingt-et-un projets ont t mis l’essai et ont donn lieu de nombreuses recommandations sur le programme des services aux familles, l’ajout, l’expansion et la rvision de services et de politiques. la lumire des rsultats positifs obtenus dans le cadre de plusieurs projets pilotes, les initiatives suivantes ont t mises en œuvre :

  • ligne d’information l’intention des familles : un numro de tlphone sans frais pour aider les familles comprendre la politique, l’information et les services en vigueur;
  • FamilyForce.ca : un portail Web permettant aux familles des membres des FC d’accder l’information, aux services et aux ressources locaux, nationaux et internationaux;
  • Conseil national pour les familles des militaires : un conseil consultatif compos de bnvoles pour permettre aux familles des militaires de communiquer avec le CFA;
  • indice du bien-tre des collectivits : une valuation normalise de la sant de chaque communaut des FC;
  • officier de liaison avec les familles : soutien indfectible aux familles des membres des FC malades, blesss ou ayant des besoins spciaux;
  • soins aux enfants des blesss : services de soins aux enfants l’intention des familles de militaires malades et blesss et des familles de militaires morts au combat.
25. De concert avec les autres intervenants membres du Partenariat fdral pour les soins de sant, le ministre de la Dfense nationale, le ministre des Anciens Combattants et les Forces canadiennes devraient tenir chaque anne une confrence nationale sur les meilleures pratiques et les progrs dans l’ensemble des soins de sant chez les militaires, en mettant l’accent tout spcialement sur les soins de sant mentale. Le gouvernement a commenc tudier de quelle faon il peut accrotre l’intrt des professionnels de la sant mentale canadiens pour les questions intressant les FC et les anciens combattants. C’est dans cet esprit qu’a eu lieu Ottawa le 22 janvier 2009 un Symposium MDN-ACC d’change d’information en sant mentale, auquel taient convis des spcialistes de la sant mentale ainsi que des participants du MDN, d’ACC, de la GRC et d’autres ministres. Par ailleurs, du personnel d’ACC, de mme que de cliniques de TSO financs par ACC, ont fait des prsentations lors de confrences importantes portant sur les traumatismes lis au stress oprationnel comme celles de la Socit canadienne de psychologie, de l’International Society for Traumatic Stress Studies et du Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies. Le gouvernement du Canada fournira d’autres occasions d’changer ls meilleures pratiques et les progrs en matire de soins de sant mentale en organisant un symposium sur les traumatismes psychologiques et le stress oprationnel en 2011, en partenariat avec l’International Society for Traumatic Stress Studies. Le gouvernement continuera aussi de tirer parti des activits ducatives et des confrences rgionales qui tablent sur le travail dj effectu par l’quipe de coopration civilo-militaire des Services de sant des FC, avec l’ Initiative de soins au soldat bless . Cette initiative consistait en une srie d’activits ducatives runissant des fournisseurs de soins de sant et des gestionnaires suprieurs des services de soins de sant offerts d’une mme rgion gographique pour participer des sances d’information sur les besoins en soins de sant des militaires malades et blesss, y compris les besoins en soins de sant mentale. Ces activits se sont avres trs utiles en permettant un change d’information. Ce processus est termin, bien qu’en raison de sa nature il s’agisse d’un processus permanent.
32. Les Forces canadiennes devraient examiner rgulirement lacomposition des quipes multidisciplinaires des Centres de soutien pour trauma et stress oprationnels et rester ouvertes l’ide d’ajouter ou d’utiliser des professionnels cliniques qui ne se retrouvent pas habituellement dans le systme de soins de sant militaire, comme des thrapeutes matrimoniaux et familiaux autoriss, et ajouter les services de ces professionnels la liste des soins complmentaires assurs l’gard des personnes charge. Le gouvernement a dj pris des mesures en ce sens. Les quipes actuelles sont constitues des professionnels suivants, qui sont membres d’une organisation professionnelle et qui dtiennent un permis d’exercer dlivr par la province : mdecins de famille, psychiatres, travailleurs sociaux, infirmier et psychologiques en sant mentale. l’heure actuelle, les conseillers matrimoniaux et familiaux autoriss sont rglements uniquement au Qubec et cherchent le statut de professions rglementes dans d’autres provinces. Une fois qu’ils seront rglements, les FC tudieront leur contribution ventuelle aux soins offerts aux militaires et aux membres de leur famille, ainsi que leur ajout ventuel la liste de soins complmentaires assurs l’gard des personnes charge. Dans le cadre de leur mandat, les responsables des programmes du Centre de soutien pour trauma et stress oprationnels passent en revue la documentation nationale et internationale sur les vnements traumatisants, en portant une attention particulire aux questions lies au trouble de stress post-traumatique. Les FC ont recours aux pratiques exemplaires prouves dment vises par des organisations telles que l’International Society for Traumatic Stress Studies. Avant d’envisager un traitement ou une technique, il faut disposer d’une preuve tangible de son efficacit, ce qui exige normalement des essais contrls randomiss, publis dans des revues arbitres.

On a pris et on continue de prendre des mesures progressives tant en matire de traitement que de prvention de la maladie mentale et des blessures de stress oprationnel telles que le trouble de stress post-traumatique.

33. Les Forces canadiennes devraient fournir au Comit, au vrificateur gnral du Canada et l’ombudsman du ministre de la Dfense nationale et des Forces canadiennes une mise jour complte sans classification sur l’tat du Systme d’information (SISFC) de sant des Forces canadiennes ainsi que des prcisions claires sur le moment o le systme sera entirement fonctionnel.

34. Le gouvernement fdral devrait agir immdiatement afin de fournir les ressources ncessaires pour que le Systme d’information de sant des Forces canadiennes puisse tre entirement fonctionnel, l’aide notamment d’une base de donnes.

Le Groupe des services de sant des FC serait heureux de donner des briefings sur le Systme d’information sur la sant des Forces canadiennes (SISFC) et ses besoins futurs. Ainsi, le Groupe des services de sant des FC prparera une prsentation et prendra des dispositions pour offrir des briefings au Comit, la vrificatrice gnrale et l’ombudsman des FC comme il est propos la recommandation 33. Ces briefings pourraient avoir lieu cet automne. Un calendrier et un tableau des cots rviss devraient tre prts cet automne et seront communiqus au Comit, la vrificatrice gnrale et l’ombudsman des FC dans le cadre des briefings.

Le SISFC amliorera la gestion de l’information sur la sant produite dans les tablissements des FC. Cependant, les membres des FC reoivent galement des soins des systmes de soins de sant provinciaux. Par consquent, la capacit oprationnelle totale du SISFC ne sera pas atteinte avant que le SISFC soit dploy dans chaque clinique des FC puis reli au nouveau systme national de dossiers de sant lectroniques. Cela permettra aux fournisseurs de soins des FC et du systme public d’avoir accs des renseignements complets. Comme il l’est recommand, les FC, en tant que membre du PFSS, collabore avec d’autres organisations fdrales ayant des besoins similaires dans le cadre d’un effort pangouvernemental visant dfinir les pr-requis pour une participation fdrale au systme national de dossiers de sant lectroniques.

Le projet li au Systme d’information sur la sant des Forces canadiennes (SISFC) continue respecter le budget prvu. Durant la priode vise, une prolongation du budget de 23 mois fut demand au Conseil du Trsor afin de permettre la mise en œuvre du systme dans toutes les cliniques et les navires des FC. (Nota : Approbation du Conseil du Trsor obtenue durant l’t 2010). Le SISFC a galement t reconnu par le Dirigeant principal de l’information du Secrtariat du Conseil du Trsor comme tant un modle pour les autres ministres ayant des responsabilits en matire de prestation de soins de sant. Le Partenariat fdral pour les soins de sant poursuit le dveloppement d’une interface qui permettra aux ministres fdraux concerns d’tre relis aux systmes de dossiers mdicaux lectroniques des employs civils.

35. Le gouvernement fdral devrait mettre sur pied des programmes coopratifs de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, afin d’offrir aux professionnels de la sant comptents des mesures incitatives pour qu’ils acceptent de fournir leurs services aux membres des Forces canadiennes et leurs familles dans les rgions o ces services font dfaut.

36. Le gouvernement fdral devrait poursuivre sa collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin d’approfondir les rapports avec les services sanitaires et sociaux communautaires locaux et d’amliorer les services de soins de sant des Forces canadiennes.

En ralit, la plupart des mcanismes facilitant une telle collaboration existent dj. Tel qu’indiqu aux recommandations 5 et 25, il existe des forums de discussion avec les provinces, les territoires et les autorits sanitaires rgionales et locales. Ces mcanismes comprennent, entre autres, le Comit consultatif sur la prestation des soins de sant et les ressources humaines, Sous comit de planification des ressources humaines en sant ainsi que les activits diriges par le Groupe des services de sant des FC. En Ontario, des protocoles d’entente entre les FC et des rseaux locaux d’intgration des services de sant sont labors pour faciliter l’accs aux services de sant communautaires. Comme il a dj t mentionn, les membres du PFSS ont galement mis sur pied le Bureau des ressources humaines en sant pour renforcer les capacits en matire de soins de sant au sein du gouvernement fdral, permettant ainsi aux FC, par exemple, de mieux servir leurs membres et leurs familles. Le PFSS, conscient de l’importance de dvelopper davantage les relations avec les provinces et les territoires, a invit l’un des coprsidents du Comit consultatif sur la prestation des soins de sant et les ressources humaines d’assister aux runions du Comit de direction du PFSS. Cela constitue un outil permettant d’informer les organisations membres du PFSS des activits avec les provinces et les territoires et un forum au moyen duquel les membres du PFSS peuvent voquer les problmes auxquels ils sont confronts et sur lesquels ils aimeraient collaborer avec les provinces et les territoires. En ce qui concerne les militaires en service, les mesures dcrites dans la rponse du gouvernement ont t prises. La liaison ou la collaboration avec les divers partenaires est en cours aux niveaux local et national. La responsabilit des mesures lies aux personnes charge n’incombe pas aux FC.


Vingtime rapport du Comit permanent des comptes publics, 40e lgislature, 2e session, Le chapitre 5, La gestion et le contrle financiers - Dfense nationale du Rapport du printemps 2009 de la vrificatrice gnrale du Canada (Adopt par le Comit le 18 novembre 2009; Prsent la Chambre le 3 dcembre 2009)
Rapport original
Rponse du gouvernement

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
1. Que le ministre de la Dfense nationale remette au Comit des comptes publics au plus tard le 31 dcembre 2010 un rapport d’avancement sur la mise en œuvre des recommandations formules au chapitre 5 du Rapport du printemps 2009 de la vrificatrice gnrale. Le gouvernement accepte cette recommandation. Aprs la publication du Rapport 2009 de la vrificatrice gnrale, le MDN a labor un plan d’action pour orienter ses efforts dans la mise en œuvre des recommandations formules par la vrificatrice gnrale. Ce plan d’action a t prsent au Comit des comptes publics le 28 septembre 2009. Certains des progrs en voie d’tre raliss comprennent l’laboration d’une nouvelle stratgie ministrielle qui aidera tablir des liens clairs entre les activits quotidiennes du Ministre et les orientations gnrales du gouvernement, tel que dcrites dans la Stratgie de dfense Le Canada d’abord; l’laboration d’une Architecture des activits de programme qui dmontre comment les programmes de la Dfense atteignent des objectifs stratgiques, ainsi que la mise en œuvre d’une nouvelle structure de gouvernance en matire de gestion financire avec la nomination du premier dirigeant principal des finances du MDN et la mise sur pied du Comit des finances de la Dfense et du Comit de direction stratgique de la Dfense. Le MDN continuera d’assurer la mise en œuvre du plan d’action et prsentera un rapport d’avancement au Comit d’ici le 31 dcembre prochain. Consultez Rponse au vrificateur gnral .


Premier rapport du Comit permanent des comptes publics, 40e lgislature, 2e session, Le chapitre 4, Les soins de sant fournis aux militaires - Dfense nationale du Rapport d'octobre 2007 de la vrificatrice gnrale du Canada (Adopt par le Comit le 12 fvrier 2009; Prsent la Chambre le 25 fvrier 2009)
Rapport original
Rponse du gouvernement

Recommandation Rponse/Engagement du gouvernement tat
1. Que le ministre de la Dfense nationale remette au Comit des comptes publics un rapport d’tape dtaill d’ici le 31 octobre 2008 pour rendre compte de la faon dont progresse le mise en œuvre du plan labor pour remdier aux lacunes releves par le Bureau de la vrificatrice gnrale dans son rapport de vrification sur les soins de sant fournis aux militaires. Le gouvernement accepte cette recommandation, condition que l’chance soit repousse. Le gouvernement a labor un plan d’action pour donner suite aux recommandations formules dans le Rapport de la vrificatrice gnrale sur les soins de sant fournis aux militaires. Ce plan d’action a t prsent au Comit permanent des comptes publics le 31 janvier 2008. Un plan d’action actualis a t fourni la vrificatrice gnrale au printemps 2009. Le MDN a l’intention de fournir au Comit d’ici la fin juin 2009 un exemplaire de ce plan d’action actualis, qui comprendra des prcisions sur les progrs raliss ce jour. Des rapports d’tape sur la mise en œuvre de ces recommandations seront fournis rgulirement la vrificatrice gnrale. Des exemplaires de ces rapports seront fournis au Comit lorsqu’ils seront disponibles. Les mises jour sont envoyes au Chef – Service d’examen par l’entremise du CPM. Ces mises jour devraient tre achemines au Bureau du vrificateur gnral du Canada par l’intermdiaire des canaux appropris. Le MDN a accept de faire parvenir ces mmes mises jour au Premier officier canadien en service en mer, mais ne l’a pas encore fait.
2. Que le ministre de la Dfense nationale dfinisse dans son Rapport ministriel sur le rendement le cot total du systme de soins de sant destins aux militaires, de mme que le nombre de mdecins, d’infirmires, de dentistes, de pharmaciens, de techniciens mdicaux et d’adjoints aux mdecins l’emploi de ce systme. Le gouvernement accepte cette recommandation. Le MDN communiquera cette information dans le Rapport ministriel sur le rendement de l’anne financire 2009 2010. Dans les annes ultrieures, le MDN cherchera galement d’autres moyens de communiquer cette information au public. Dans le rseau de soins de sant militaire, les FC comptent actuellement 169 mdecins (y compris les spcialistes), 182 infirmiers (sans compter les 60 qui sont en voie de terminer leur prceptorat obligatoire), 40 pharmaciens, 29 travailleurs sociaux, 1 299 techniciens mdicaux et 139 adjoints au mdecin. En septembre 2009, les Services de sant des FC ont command une tude indpendante externe sur les cots associs la prestation de soins de sant aux membres des FC. Mene par les services d’experts-conseils de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, cette tude visait dterminer le cot relatif par personne des services de sant offerts aux membres des FC comparativement aux services offerts une population canadienne quivalente, de mme qu’ dterminer les raisons des diffrences observes. D’aprs les rsultats de cette tude, le cot total du rseau de sant des FC s’lve 684 M$ et les Services de sant des FC offrent des services quivalents ceux du rseau de sant canadien, mais un cot infrieur.
3. Que le ministre de la Dfense nationale mne une enqute approfondie d’ici le 30 juin 2009 sur l’tat de sant mentale des membres des Forces canadiennes et sur la qualit des soins de sant mentale qui leur sont offerts, eux ainsi qu’ leur famille, en mettant plus particulirement l’accent sur les militaires qui reviennent d’oprations l’tranger. Le gouvernement accepte l’intention de cette recommandation et s’emploie dj la mettre en œuvre. Des enqutes sont en cours dans le cadre d’un programme ordinaire ayant pour objet de dterminer les aspects du soutien du personnel devant tre revus. La premire enqute, le Sondage sur la sant et le style de vie des Forces canadiennes (2008), aidera dterminer l’tat de la sant mentale dans les FC en plus de dresser un portrait de la sant et de la condition physique globales des membres des FC. Le sondage insiste beaucoup sur les questions de sant mentale et pose des questions sur la dpression, la dtresse mentale, le syndrome de stress post-traumatique et le suicide. De plus, il y a longue section sur le recours aux services de sant mentale et la satisfaction des patients. Le sondage est envoy une slection alatoire de membres des FC puis est compar aux sondages antrieurs. Le sondage a t envoy en trois cycles pour tenir compte de variations saisonnires pour des facteurs comme l’activit physique. Le premier cycle a t envoy l’automne 2008. Bien que les rsultats pour les trois phases du sondage ne soient pas prts analyser avant l’automne 2009, des rsultats prliminaires sur la sant mentale pourraient tre disponibles d’ici juillet 2009. La deuxime enqute (intitule Votre opinion) mesure les attitudes du personnel des FC et de leur famille l’gard des FC et de leurs programmes de qualit de vie. La prochaine version de l’enqute sera envoye aux membres des FC en juin 2009 et comportera des questions visant mesurer l’accessibilit des services de sant mentale pour les membres des FC et leur famille. Obtenir les points de vue de ceux qui rentrent d’une opration outre mer est particulirement utile pour assurer que le systme de soins de sant des FC rpond aux besoins des militaires. Outre les deux enqutes, les membres des FC qui rentrent d’un long dploiement reoivent des briefings sur les questions de sant mentale et ont l’occasion d’aborder, en priv, toute proccupation personnelle avec un professionnel de la sant mentale, y compris leurs inquitudes quant l’accessibilit des services. De 90 180 jours aprs leur rapatriement, les militaires sont tenus de remplir un questionnaire dtaill sur la sant et de se soumettre une entrevue approfondie avec un professionnel de la sant mentale pour discuter de des questions en suspens. Le premier des deux sondages mentionns dans la rponse du gouvernement, le Sondage d’information sur la sant et les habitudes de vie des Forces canadiennes (2008), est termin et a t analys. Le rapport affrent a t produit et fait l’objet du processus d’approbation. La publication du rapport final est prvue au plus tard la fin de l’t 2010.
4. Que la Dfense nationale fasse rapport dans son Rapport ministriel sur le rendement de la situation et de la mise en œuvre du Systme d’information sur la sant des Forces canadiennes, et indique notamment si le budget et l’chancier sont respects. Le gouvernement accepte cette recommandation. Le MDN communiquera cette information dans le Rapport ministriel sur le rendement de l’anne financire 2009 2010. Dans les annes ultrieures, le MDN cherchera galement d’autres moyens pour communiquer cette information au public. Le projet li au Systme d’information sur la sant des Forces canadiennes (SISFC) continue respecter le budget prvu. Durant la priode vise, une prolongation du budget de 23 mois fut demand au Conseil du Trsor afin de permettre la mise en œuvre du systme dans toutes les cliniques et les navires des FC.
5. Que la Dfense nationale confirme dans son Rapport ministriel sur le rendement que tous les mdecins, infirmires, dentistes et pharmaciens dtiennent une autorisation d’exercer et que tous les techniciens mdicaux et adjoints aux mdecins sont accrdits. La Dfense nationale devrait aussi faire rapport du nombre de professionnels qui se prvalent du Programme de maintien des comptences cliniques. Le gouvernement accepte cette recommandation. Le MDN communiquera cette information dans le Rapport ministriel sur le rendement de l’anne financire 2009 2010. Dans les annes ultrieures, le MDN cherchera galement d’autres moyens pour communiquer cette information au public. Permis – La cellule nationale d’attestation des comptences tient jour une base de donnes des cliniciens autoriss ou agrs. Programme de maintien des comptences cliniques (PMCC) – Depuis 2009, la cellule du PMCC a dress un compte rendu dtaill des cliniciens ayant particip aux activits finances par le PMCC. Ont particip au PMCC au cours de l’AF 2009-2010 : Force rgulire – 56 infirmiers (24 p. 100); 144 mdecins gnralistes (78 p. 100); 80 adjoints au mdecin (52 p. 100); 152 techniciens mdicaux (14 p. 100), 8 dentistes (80 p. 100 des dentistes occupant des postes non cliniques). La majorit des mdecins gnralistes, des physiothrapeutes, des pharmaciens, des travailleurs sociaux, des dentistes et des techniciens dentaires, des techniciens de salle d’opration, de laboratoire et en radiologie des FC occupent des postes cliniques au sein de celles-ci et exercent une pratique clinique quotidienne. Tous les mdecins spcialistes et la plupart des nouveaux infirmiers diplms travaillent dans des tablissements civils et occupent des postes cliniques temps plein. Bon nombre de cliniciens de la Force rgulire participent galement au PMCC local qui n’exige aucun financement. Les chiffres relatifs ces derniers ne sont pas saisis actuellement par la cellule nationale du PMCC. Toutefois, un sondage d’valuation d’activit PMCC a t mis en œuvre le 1er avril 2010. Tous les cliniciens de la Force rgulire et de la Force de rserve des FC sont tenus de rpondre ce sondage lorsqu’ils participent une activit du PMCC. Cette donne sera saisie dans la base de donnes nationale afin de donner une reprsentation relle de la participation au PMCC. En prvision d’une mission, tous les cliniciens des FC doivent participer au PMCC; toutefois, les chiffres ne sont pas saisis sous le PMCC habituel en raison de la catgorie d’oprations de ces cliniciens. Habituellement, les cliniciens de la Force de rserve travaillent dans leur environnement clinique en exerant un emploi civil. Par consquent, ils doivent exercer leurs fonctions pendant un certain temps dans un environnement clinique des FC pour maintenir leurs comptences militaires. Au cours de l’AF 2009-2010, nous avons eu 95 participants. Les techniciens mdicaux de la Force de rserve disposent galement d’un programme de formation solide dans le cadre du PMCC de leur unit. Ils sont tenus de participer rgulirement ce programme.
6. Que la Dfense nationale tablisse un cadre de gouvernance pour son systme de soins de sant destins aux militaires, qui fasse intervenir le haut tat-major, les fournisseurs de soins de sant et les membres des Forces canadiennes qui utilisent le systme. Le gouvernement accepte cette recommandation. Les FC cherchent continuellement de nouvelles faons de favoriser la participation des militaires l’administration des programmes. Les FC examineront la structure de gouvernance actuelle du systme de soins de sant des FC dans le but de recenser les aspects pouvant tre amliors, en mettant un accent particulier sur la ncessit d’une participation des utilisateurs et des fournisseurs de soins de sant. Les CF ont commenc adresser les soucis du CPCP on ce qui concerne le gouvernance pour le systme de soins de sant destins aux militaires. Par exemple, le Comit de la gamme de soins est maintenant prsid par le Chef adjoint du personnel militaire et relve du Chef d’tat-major de la Dfense. Ce comit est charg de dterminer les actes et les avantages mdicaux offerts aux membres des FC. Il est form de dirigeants suprieurs du Commandement Canada, du Commandement de la Force expditionnaire du Canada et du Commandement – Forces d’oprations spciales du Canada, de mme que de fournisseurs de soins de sant et de hauts dirigeants du Commandement du personnel militaire. Les membres des FC dans le systme sont reprsents au Comit par leurs officiers suprieurs. Leurs points de vue sont galement communiqus au Comit par l’entremise des rsultats du Sondage sur la sant et le style de vie des Forces canadiennes et de l’enqute Votre opinion. Compte tenu de la composition du Comit de la gamme de soins et du rehaussement du niveau d’approbation jusqu’au Chef d’tat-major de la Dfense, les FC sont maintenant en mesure d’assurer que le systme de soins de sant rpond aux besoins des dirigeants suprieurs chargs de veiller l’application des politiques et des directives du gouvernement. Les Services de sant des Forces canadiennes sont pleinement intgrs une structure de gouvernance et de commandement bien dfinie et solide, qui est relie horizontalement et verticalement l’ensemble des organisations de la Dfense. En ce qui concerne les soins de sant et le service aux membres des FC, le Groupe des Services de sant des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) gre la Gamme de soins garantis par les Forces canadiennes. Le Gp Svc S FC exerce une fonction hirarchique directe en matire de commandement, de contrle, de gouvernance et de planification des activits par rapport au CPM, ce qui permet de reconnatre et de respecter la particularit du rseau de sant des FC. Mme si les services de sant constituent de faon vidente l’un des principaux axes d’intervention de la Dfense, le Gp Svc S FC a galement tabli d’autres liens complexes au sein du cadre des FC dans son ensemble, de la Dfense et d’autres ministres. Un des exemples est le lien direct entre le Mdecin-chef et le Ministre et le Chef d’tat-major de la Dfense. Le Gp Svc S FC est le quatorzime systme de soins de sant au Canada. Il s’agit de la pierre angulaire des FC. Il offre d’excellents soins de sant l’ensemble des membres des FC, quel que soit l’endroit o ils servent.

Rponse la vrificatrice gnrale et au Commissaire l’Environnement et au dveloppement durable (CEED)

Durant la priode vise, la vrificatrice gnrale (VG) et le commissaire l’environnement et au dveloppement durable ont dpos au Parlement deux rapports de vrification axs expressment sur la Dfense nationale : le chapitre 5 du rapport de mai 2009, intitul La gestion et le contrle financiers , et le chapitre 5 du rapport de novembre 2009, intitul L’acquisition de vhicules militaires pour service en Afghanistan .

Dans le chapitre sur La gestion et le contrle financiers , la VG a conclu que mme si le Ministre avait pris des mesures pour renforcer la gestion et le contrle financiers, il n’a pu dmontrer que ces derniers appuient la gestion financire des ressources, la planification globale et la prise de dcision, en particulier moyen et long terme. La VG a galement conclu que la mise en œuvre du Cadre de gestion intgre des risques se fait lentement au sein du Ministre et que la structure de gouvernance actuelle n’est pas axe sur la gestion financire.

Dans le chapitre sur L’acquisition de vhicules militaires pour service en Afghanistan , pour les quatre vhicules examins, la VG a conclu que la Dfense nationale avait pu fournir rapidement trois de ces vhicules afin de rpondre aux besoins oprationnels, mais pas toujours avec toutes les capacits ncessaires. La VG a signal que le projet relatif l’un des vhicules accusait un retard de deux ans par rapport au calendrier et qu’une sous-estimation du nombre de vhicules ncessaires l’entranement avait eu une incidence sur la quantit disponible pour les oprations. La VG a indiqu que le Guide d’approbation des projets du Ministre tait conforme aux politiques du CT en matire de gestion de projets, mais que les quatre grands projets urgents n’ont pas t grs conformment ce guide.

Ces deux chapitres, y compris les rponses du Ministre aux recommandations de la vrificatrice gnrale, peuvent tre consults sur le site Web de la vrificatrice gnrale grce au lien suivant : Derniers rapports de vrification du BVG

En mai 2009, la vrificatrice gnrale a galement dpos un rapport intitul La sant et la scurit dans les immeubles bureaux fdraux . Ce rapport tait principalement ax sur Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, mais la partie touchant la scurit incendie renfermait aussi trois recommandations qui visaient la Dfense nationale et plusieurs autres ministres et organismes et qui peuvent aussi tre consultes au moyen du lien ci-dessus. En novembre 2009, la VG a dpos un chapitre sur Scurit publique Canada intitul La gestion des urgences . Le MDN tait inclus dans cette vrification, ainsi que d’autres ministres et organismes fdraux, mais il n’a fait l’objet d’aucune recommandation. Le chapitre 1 du rapport de novembre 2009 du commissaire l’environnement et au dveloppement durable s’adressait l’Agence canadienne d’valuation environnementale (l’Agence) et s’intitulait L’application de la Loi canadienne sur l’valuation environnementale . Outre l’Agence, la vrification a port sur 12 entits, dont la Dfense nationale, mais toutes les recommandations s’adressaient l’Agence.

Durant la priode vise, en rponse la demande annuelle de la vrificatrice gnrale, la Dfense nationale a prsent des mises jour sur l’tat d’avancement de toutes les recommandations du BVG dposes au Parlement au cours de la priode de cinq ans allant de 2004 2005 2008 2009.


Vrifications externes (Nota : Il s'agit d'autres vrifications externes effectues par la Commission de la fonction publique du Canada ou le Commissariat aux langues officielles.)

Une quipe du commissaire aux langues officielles a effectu une vrification de la langue d’instruction dans les Forces canadiennes (FC) afin de dterminer le degr de conformit du Systme d’instruction individuelle et d’ducation (II&E) actuel avec la Loi sur les langues officielles afin de dterminer dans quelle mesure les membres des FC peuvent suivre des cours dans la LO de leur choix. Le commissaire a rendu le rapport public le 2 juin 2010; il contient ses recommandations, notre plan d’action et sa rponse au plan d’action. Ce rapport, y compris les recommandations et les rponses, est disponible sur le site web du commissaire aux langues officiels : site du CLO.

Le Commissariat aux langues officielles a examin la question des langues officielles au sein des FC plusieurs fois au fil des ans et plusieurs proccupations persistent. Notamment, on note des lacunes dans la planification stratgique et oprationnelle qui mne la prparation des plans d'instruction individuelle et d’ducation, le cadre et la livraison de cours (traduction des manuels, manque d’instructeurs bilingues, etc), et le fait que les LO ne font pas partie intgrale de la gestion de carrire. La vrification a regard de faon dtaille la question de la langue d’instruction pour tous les membres qui participent de l’instruction livre par les Responsables de l’instruction. Les conclusions et recommandations qui manent du rapport final nous aideront amliorer la conformit des FC la LLO et nous assurer que tous les membres puissent suivre des cours dans la LO de leur choix.

Sources: Groupe du Sous-ministre adjoint (Politiques), Groupe du Chef – Personnel militaire, Groupe du Chef – Service d’exame


Vrifications et valuations internes

Les ministres doivent fournir la liste de toutes les vrifications internes cls visant leurs travaux pendant la priode de rfrence. Les ministres doivent galement fournir un hyperlien vers les vrifications internes dj effectues.

Vrifications internes (priode vise par le rapport)

Les vrifications internes suivantes avaient cours ou devaient prendre fin au cours de l’anne financire 2009-2010. Vous pouvez consulter les rapports des vrifications termines en cliquant sur le lien suivant : http://www.crs-csex.forces.gc.ca/reports-rapports/index-fra.asp


Titre de la vrification interne Type de vrification tat Date d’achvement (voir la note 1)
Vrification interne du Projet d’aronefs de sauvetage voilure fixe Acquisition d’immobilisations Acheve Septembre 2009
Vrification interne de vrification de la gestion des stocks : surplus et limination Gestion financire / gestion des biens Acheve Septembre 2009
Vrification interne du passif relatif aux sites contamins Gestion de l’environnement/ gestion financire Acheve Septembre 2009
Vrification interne de l’valuation des immobilisations Gestion financire Acheve Septembre 2009
Vrification interne de la proprit intellectuelle du M113 LE Gestion des biens Acheve Septembre 2009
Examen de la prestation des services de RH Gestion des personnes Achev Septembre 2009
Examen du processus relatif aux prsentations au Ministre de la Dfense nationale/CT Gouvernance organisationnelle Achev Septembre 2009
Suivi du plan d’action de la direction concernant la vrification du contrat de soutien technique des systmes du CF188 Hornet Gestion des contrats Achev Septembre 2009
Suivi du plan d’action de la direction concernant la vrification interne : Vrification du contrat de maintenance du CP140 Aurora Gestion des contrats Achev Septembre 2009
Analyse des risques des contrats Gestion des contrats Acheve Septembre 2009
Sujet prcis li la scurit de la TI (partie 1) Gestion de la scurit Achev Novembre 2009
Sujet prcis li la scurit de la TI (partie II) Gestion de la scurit Achev Novembre 2009
Suivi de la vrification (mise jour) : Processus d’autorisation de scurit Gestion de la scurit Achev Novembre 2009
Suivi de la vrification (mise jour) : Vrification interne de la scurit des stocks sensibles Gestion de la scurit Achev Novembre 2009
Suivi du plan d’action de la direction concernant la vrification interne - scurit de la TI : certification et accrditation Gestion de la scurit Achev Novembre 2009
Vrification interne du contrat de soutien en service des petits navires de guerre et des navires auxiliaires Gestion des contrats Acheve Fvrier 2010
Examen de la mise en œuvre de la modernisation de la gestion Gouvernance organisationnelle/ Gestion financire Achev Fvrier 2010
Analyse des risques lis aux projets de gestion de l'information Gestion de l’information/ Acquisition d’immobilisations Acheve Fvrier 2010
Vrification de la grance financire du portefeuille de logements des FC Gestion financire Acheve Mars 2010
Suivi du plan d’action de la direction : dmnagements militaires Gestion des personnes Achev Mars 2010
Vrification de la visibilit des sous-traitants Gestion des contrats Acheve Juillet 2010*
Vrification de l’administration des congs et des absences des employs civils Gestion des personnes Acheve Juillet 2010*
Vrification de la gestion des recettes Gestion financire Acheve Juillet 2010*
Vrification des contrats de services professionnels Gestion des contrats / Gestion des personnes Acheve Juillet 2010*
Vrification de la gestion des incidents lis la scurit Gestion de la scurit Acheve Juillet 2010*
Suivi du plan d’action de la direction : vrification de la solde des rservistes des FC Gestion des personnes/ Gestion financire Achev Juillet 2010*
Vrification du Projet de regroupement des ateliers de l’IMF Cape Breton Gestion des biens immobiliers Rdaction du rapport Octobre 2010*
Vrification du Rgime de retraite des Forces canadiennes Gestion financire En cours Octobre 2010*
Vrification des conditions de paiement contractuelles Gestion des contrats En cours Octobre 2010*
Vrification de la Stratgie de dveloppement durable de la Dfense Gestion de l’environnement En cours Dcembre 2010*
Vrification du Projet de modernisation de la frgate de classe Halifax (FELEX) Acquisition d’immobilisations En cours Dcembre 2010*
Vrification de la scurit industrielle Gestion de la scurit En cours Decembre 2010*
Vrification du CMR Kingston Gestion financire En cours Dcembre 2010*
Vrification de l’quipement prt Gestion des actifs En cours de planification Dcembre 2010*
Suivi du plan d’action de la direction : vrification du contrat du Systme de gestion des donnes du CP 140 Aurora Gestion des contrats En cours de planification Dcembre 2010*
Refonte des immobilisations des services de sant - BFC Greenwood Gestion des biens immobiliers/ En cours de planification Mars 2011*
Perspective de VI du CS Ex Autre En cours de planification Mars 2011*

* indique la date laquelle on prvoit prsenter les rsultats de la vrification au Comit de vrification du Ministre – les dates prvues peuvent changer.

valuations (priode vise par le rapport)

Les valuations de programme suivantes avaient cours ou devaient prendre fin au cours de l’anne financire 2009-2010. Vous pouvez consulter les rapports des valuations termines en cliquant sur le lien suivant : http://www.crs-csex.forces.gc.ca/reports-rapports/index-fra.asp


Titre de l’valuation Activit de programme (lire la note 1) Type d’valuation tat Date d’achvement (lire la note 2)
Promotion des objectifs en matire de diplomatie de la dfense mis en œuvre par le Programme d’aide l’instruction militaire (PAIM) (Rebaptis Programme d'instruction et de coopration militaires (PICM) en juin 2010) Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative Acheve Avril 2009
Caisse de bienfaisance de la Marine royale canadienne Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative Acheve Avril 2009
Contribution l'Association civile de recherche et de sauvetage ariens (ACRSA) Mener des oprations valuation sommative Acheve Avril 2009
Comit d'examen du programme de dfense biologique et chimique (CEPDBC) Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative Acheve Avril 2009
Gestion des conflits (mode alternatif de rglement des conflits) Mettre sur pied et maintenir en puissance des forces intgres Suivi Acheve Juillet 2009
Fonds des nouvelles initiatives de recherche et de sauvetage Mener des oprations valuation sommative Acheve Juillet 2009
Soutien offert aux militaires blesss ou malades et leurs familles Mettre sur pied et maintenir en puissance des forces intgres valuation de l’incidence Acheve Dcembre 2009
Programme d’aide aux immobilisations Acquisition et liquidation de biens immobiliers et d'infrastructures d'informatique valuation sommative Acheve Dcembre 2009
Institut pour la Surveillance et la Recherche Environnementales Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative Acheve Dcembre 2009
valuation du Programme de contribution l’OTAN Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative En cours Dcembre 2010
COSPAS-SARSAT Mener des oprations valuation sommative En cours Juin 2010
Forum sur la scurit et la dfense Contribution au Canada et la communaut internationale valuation sommative En cours Juin 2010
Acquisition et liquidation de biens immobiliers Acquisition et liquidation de biens immobiliers et d'infrastructures d'informatique valuation sommative En cours Dcembre 2010
Connaissance de la situation Mener des oprations valuation de l’incidence En cours Dcembre 2010
Instruction Terre Mettre sur pied et maintenir en puissance des forces intgres valuation de l’incidence En cours Dcembre 2010
Stratgie de recrutement et d’intgration des FC Mettre sur pied et maintenir en puissance des forces intgres valuation de l’incidence En cours Mars 2011
Maintien de l’ordre et scurit pendant les Jeux olympiques de 2010 Mener des oprations valuation sommative (sous la direction de la GRC) En cours Mars 2011

Notes :
  1. Les activits de programme sont dtermines en fonction de l’AAP du MDN et des FC en place pendant l’anne financire 2009-2010.
  2. Reprsente la date relle ou prvue de prsentation de l’valuation au Comit d’valuation du Ministre – les dates prvues peuvent changer.