Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Diversification de l'économie de l'Ouest Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Section IV : Autres sujets d'intrt

Langues officielles

Diversification de l'conomie de l'Ouest Canada s'engage raliser les objectifs de la Loi sur les langues officielles (LLO) afin de rehausser la vitalit et d'appuyer le dveloppement des collectivits de langue officielle anglaise ou franaise, en situation minoritaire, et de favoriser la pleine reconnaissance et l'utilisation des deux langues officielles par la socit canadienne.

L’actuel Plan d’action pour la mise en œuvre de l’article 41 de la LLO de DEO (http://www.deo.gc.ca/rpts/strategies/ola/default_f.asp) est un plan pluriannuel visant la priode d’avril 2004 mars 2008. Par un certain nombre de consultations officielles et officieuses, l’chelle rgionale et dans l’ensemble de l’Ouest, incluant sa participation des consultations nationales avec les collectivits de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM), les universits, les associations et des groupes d’intervenants communautaires, DEO s’engage :

  • tablir des partenariats pour rpondre aux priorits cernes par les CLOSM;
  • fournir un soutien aux Organisations francophones vocation conomique (OFVE);
  • soutenir les projets des CLOSM.

Partenariats

Partenariat interministriel avec les communauts de langues officielles

DEO collabore avec Patrimoine canadien dans le cadre du programme de Partenariat interministriel avec les communauts de langues officielles (PICLO). Le protocole d'entente du PICLO vise encourager de nouveaux partenariats dans les collectivits de langue officielle en situation minoritaire et chercher des projets favorisant le dveloppement et la durabilit de ces collectivits.

Au Manitoba, grce au financement de DEO et de Patrimoine canadien, le Conseil de dveloppement conomique des municipalits bilingues du Manitoba (CDEM) a labor un projet qui permet : de faire progresser le dveloppement conomique dans les rgions rurales du Manitoba; d'aider et d'inciter les jeunes des collectivits bilingues du Manitoba amliorer leur esprit d'entreprise; tirer avantage des relations commerciales internationales existantes pour favoriser l'immigration d'entrepreneurs de la France et de la Belgique ainsi que des investissements dans l'conomie franco-manitobaine, tant dans les rgions rurales qu'urbaines.

Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, DEO et Patrimoine canadien ont contribu au projet de revitalisation de Maillardville. Ce projet, qui permettra de revitaliser le district commercial hritage francophone de Maillardville et de rviser le plan officiel de la Ville, vise aider la municipalit de Coquitlam bien profiter des retombes conomiques (touristiques et commerciales) des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010.

Plan d'action du gouvernement du Canada

Dans le cadre du Plan d'action pour les langues officielles du gouvernement du Canada, DEO et Industrie Canada rassemblent leur savoir-faire grce un protocole d'entente visant la mise en œuvre de projets pilotes d'enseignement et d'apprentissage distance ainsi que de stages dans l'Ouest pour les jeunes. Les projets pilotes d'apprentissage distance permettront d'enrichir le contenu des cours de franais et la prsentation de demandes en direct, alors que les stages offriront aux jeunes la possibilit d'amliorer leurs comptences et leurs aptitudes au travail dans leur province ainsi que de perfectionner leurs aptitudes dans la langue officielle de la minorit. En vertu de ce protocole d'entente, les ressources ont t offertes pour une priode de cinq ans qui prendra fin le 31 mars 2008.

En 2006-2007, DEO a aid des organismes francophones de l'Ouest canadien recruter six stagiaires pour des priodes allant de deux douze mois.

Quatre grands projets pilotes d'enseignement et d'apprentissage distance ont t financs au Collge Educacentre en Colombie-Britannique, au Campus Saint-Jean en Alberta, au Service fransaskois de formation aux adultes Inc. en Saskatchewan et au Collge universitaire de Saint‑Boniface au Manitoba. Ces projets permettent de veiller ce que les Francophones aient accs un enseignement post-secondaire en franais, peu importe o ils habitent. Les projets comprennent l'laboration des cours et du programme, les services en direct, les services lectroniques (counseling professionnel, prts tudiants, centre de ressources), des outils de communication lectronique et de formation pour les enseignants et le personnel.

Autre

DEO participe d'autres partenariats comme le Comit national de dveloppement conomique et d'employabilit (le comit), qui est un comit conjoint fdral et communautaire, et le Rseau de dveloppement conomique et d'employabilit (RDEE). Le RDEE est un rseau de bureaux pour le march du travail, les comptences et quelques lments de dveloppement conomique. DEO demeure un membre actif du comit conjoint et offrira encore un soutien l'activit Les Lauriers de la PME, un concours semestriel avec remise de prix dirig par le RDEE Canada, et dont la prochaine activit aura lieu Ottawa le 10 novembre 2007. Le concours souligne l'importante contribution des entreprises francophones de l'extrieur du Qubec l'conomie canadienne.

Organisations francophones vocation conomique (OFVE)

DEO continue de fournir les fonds pour le fonctionnement de quatre OFVE afin d'offrir aux entrepreneurs et aux petites entreprises francophones toute une gamme de services de qualit. Ce partenariat, sous l'gide plus vaste du Rseau de services aux entreprises de l'Ouest canadien, continue d'tre reconnu par le Commissaire aux langues officielles comme une pratique exemplaire pour cerner et satisfaire les besoins des entrepreneurs et des collectivits francophones de tout l'Ouest canadien.

Soutien et financement de projets

DEO continue d'appuyer des projets qui rpondent aux besoins de dveloppement conomique des CLOSM des diffrentes rgions de l'Ouest canadien. Par exemple, le Corridor Touristique Francophone de l'Ouest (CTFO) est une initiative des OFVE pour l'ensemble de l'Ouest visant promouvoir le tourisme francophone dans l'Ouest canadien. Ce projet fait la promotion des attractions touristiques, des petites et moyennes entreprises, et du caractre unique des quatre provinces de l'Ouest comme destination touristique pour les Francophones. Les cibles du plan d'action du CTFO pour 2005-2007 ont t atteintes et des discussions sont en cours pour renouveler l'initiative, dans le contexte des dbouchs qu'ouvrent les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver en 2010.

Priorits de gestion

Intgration de la planification des ressources humaines dans le processus de planification des activits

Pour DEO, c’est la rgion du Manitoba qui a pilot l’intgration du plan des Ressources humaines (RH) au plan d’activits rgional en 2005-2006. DEO-Manitoba a pouss l’exercice plus loin en mettant en œuvre une initiative de planification de la relve en 2006-2007. Toutes les autres rgions et directions gnrales ministrielles travaillent l’intgration de leurs plans de RH et de leurs plans des activits en se fondant sur les leons tires de l’exprience du manitobaine. Les rgions et les directions gnrales de DEO prsentent des rapports sur leurs progrs au milieu et la fin de l’anne financire. Ces rapports portent sur les principaux rsultats viss et sur les rsultats cerns dans les plans d’activits. Ce mme processus de rapport sera appliqu aux plans de RH.

Rsultats de l'initiative d'apprentissage

DEO a labor une stratgie d’apprentissage en 2006-2007 qui a servi de fondement au plan d’apprentissage du Ministre pour l’exercice 2007-2008. DEO a galement sign un protocole d’entente avec l’cole de la fonction publique du Canada en octobre, tablissant une relation courante avec l’cole. Grce ce partenariat unique, DEO augmentera sa capacit de rpondre aux exigences de la nouvelle Politique en matire d’apprentissage, de formation et de perfectionnement, et de faire preuve de leadership et d’tablir des pratiques exemplaires dans l’instauration d’une culture de l’apprentissage permanent.

En ce qui concerne la modernisation des RH, DEO a ralis les progrs suivants au cours de l’exercice 2006-2007 :

  • Vingt-trois (23) employs ont termin la formation d’orientation;
  • Quatre-vingt seize (96) pour cent des cadres et des gestionnaires ont termin la formation sur la dlgation de pouvoirs avant l’chance du 31 dcembre 2006, et 98 p. 100 l’avaient termine au 31 mars;

On a cern quels employs devaient suivre la formation de spcialiste fonctionnel en gestion de l’information et en acquisitions, gestion du matriel et des biens immobiliers, et ces employs ont t inscrits. Tous les employs inscrits ont termin la formation en gestion de l’information. La formation sur les acquisitions, la gestion du matriel et des biens immobiliers est termine 66 p. 100.

Augmenter la responsabilisation et la reddition de comptes sur le rendement

DEO a labor un systme de gestion de l’information sur le Web assorti de tous les outils ncessaires aux agents pour traiter tout le cycle de vie des projets de subventions et de contributions. Ce systme porte le nom de Projet de la Passerelle et a t adapt aux programmes de DEO grce une laboration interne. Le Projet de la Passerelle est devenu un mcanisme d’une valuation cohrente des propositions des clients, d’analyse des risques, de cration automatique des formulaires d’approbation signer par le dot de pouvoirs dlgus pertinents et de cration des ententes de contribution de DEO normaliss. Ce systme a permis DEO d’amliorer ses contrles internes, son efficacit, sa transparence et sa responsabilisation. Partout au Ministre, on peut accder immdiatement aux bases de donnes sur les projets cres par ce systme, que ce soit titre de rfrence ou des fins de rapport.

Au cours du dernier exercice, l’laboration du Portail de projet a donn lieu un module de rapport sur le rendement. Ce module offre les outils ncessaires pour saisir les rsultats des projets par rapport aux indicateurs de rendement tablis au moment de l’valuation des projets. On peut rapidement effectuer des analyses, des compilations et laborer des rapports sur les indicateurs de rendement normaliss, harmoniss avec l’architecture des activits de programme de DEO. En crant ce nouveau module, DEO a montr son engagement l’gard de la responsabilisation en mettant plus l’accent sur les rsultats des projets. Ce mcanisme favorisera galement un processus dcisionnel mieux clair.

DEO continue de travailler avec les membres du Rseau de services aux entreprises de l'Ouest canadien afin de renforcer leurs reddition de comptes, clarifier les attentes relatives au rendement et encourager une meilleure collaboration entre les divers membres, et ce, dans le but d'amliorer les services offerts aux entreprises et aux collectivits.

Formation des agents de projets afin d'amliorer la diligence raisonnable

Une quipe de l’ensemble de l’Ouest a labor et coordonn une formation sur l’laboration et l’valuation de projets dans chacune des quatre rgions. Les sances de formation des agents avaient deux buts : 1) enseigner, raffirmer et mettre jour le travail des gestionnaires et des agents au chapitre de l’laboration et de l’valuation de projets; 2) tablir et maintenir un degr cohrent de diligence raisonnable dans l’ensemble du Ministre. La planification de la formation des agents a dbut en juin 2005, et les formations ont t offertes dans les diffrentes rgions au cours des mois d’avril et mai 2006. On offrira au moins une formation par anne.

Progrs de la mise en œuvre du Cadre de responsabilisation de gestion (CRG)

Le Ministre considre que la mise en oeuvre du Cadre de responsabilisation de gestion (CRG) est une grande priorit. En se fondant sur les russites des valuations antrieures du CRG, DEO continue de rpondre aux dix lments essentiels du Cadre et, dans ce contexte, place une grande importance sur la fonction de vrification et d’valuation interne, les valeurs et l’thique.

DEO a cr et purvu un poste de directeur gnral, Vrification , valuation et thique, un poste qui traduit l’exigence du Ministre d’insister davantage sur la responsabilisation, la transparence et le comportement thique.

En outre, DEO a aussi cr un Comit de reddition de compte compos des cadres de la direction dont le mandat consiste laborer puis mettre en oeuvre un plan d’action pour la reddition de compte.

Gestion intgre des risques (GIR)

Le Comit directeur de la GIR est charg de veiller l’efficacit de la gestion des risques ministrielle en soulevant l’attention accorde ce secteur, en dfinissant les responsabilits des cadres suprieurs cet gard, en supervisant l’laboration de stratgies d’attnuation des risques pour les principaux risques ministriels et de programme, et en participant la prparation et la mise en œuvre des plans de continuit des oprations. Des Cadres de vrification axs sur les risques (CVAR) sont actuellement en place pour tous les programmes dont le travail de vrification et de surveillance est m par l’valuation des risques du programme.

En 2006-2007, le Comit directeur de la GIR a russi mettre en œuvre un certain nombre d’initiatives, notamment :

  • l’achvement d’un profil de risques ministriel et une valuation stratgique des risques;
  • l’introduction d’noncs de gestion intgre des risques dans les documents cls du Ministre, comme les plans d’activits ministriel et rgionaux, le RPP, le RMR, le cadre de fonctionnement, le cadre des subventions et des contributions et le cadre des AMG;
  • l’laboration d’un plan de continuit des oprations de DEO;
  • l’laboration d’instruments et de stratgies gnraliss et souples d’attnuation des risques pour les principaux risques ministriels et de programme.