Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Service correctionnel Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

SECTION 4 AUTRES SUJETS D’INTRT

4.1 Donnes supplmentaires sur les rsultats correctionnels

Dlinquants autochtones et non autochtones : donnes comparatives

Les tableaux suivants prsentent les rsultats en matire de rinsertion des dlinquants autochtones et non autochtones durant leur priode de surveillance dans la collectivit et aprs la fin de leur peine (date d’expiration du mandat). Des versions sommaires de ces tableaux montrant l’cart en matire de rsultats entre les dlinquants autochtones et non autochtones figurent la section 1.6 : Rendement ministriel.

Rincarcration pour tout type de condamnation durant la priode de surveillance


Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Toutes les condamnations

anne

237

240

228

220

228

moyenne sur trois ans

250

245

235

229

225

Mises en libert
(roulement)

anne

2 516

2 429

2 471

2 564

2 631

moyenne sur trois ans

2 529

2 502

2 472

2 488

2 555

Taux

anne

9,4 %

9,9 %

9,2 %

8,6 %

8,7 %

moyenne sur trois ans

9,9 %

9,8 %

9,5 %

9,2 %

8,8 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.



Non Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Toutes les condamnations

anne

937

916

860

874

830

moyenne sur trois ans

978

980

904

883

855

Mises en libert
(roulement)

anne

14 095

13 953

13 697

13 592

13 737

moyenne sur trois ans

14 341

14 154

13 915

13 747

13 675

Taux

anne

6,6 %

6,6 %

6,3 %

6,4 %

6,0 %

moyenne sur trois ans

6,8 %

6,9 %

6,5 %

6,4 %

6,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Rincarcration la suite d’une condamnation pour infractions avec violence durant la priode de surveillance


Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions avec violence

anne

61

48

59

60

49

moyenne sur trois ans

57

56

56

56

56

Mises en libert
(roulement)

anne

2 516

2 429

2 471

2 564

2 631

moyenne sur trois ans

2 529

2 502

2 472

2 488

2 555

Taux

anne

2,4 %

2,0 %

2,4 %

2,3 %

1,9 %

moyenne sur trois ans

2,3 %

2,2 %

2,3 %

2,2 %

2,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.



Non Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions avec violence

anne

188

202

187

172

143

moyenne sur trois ans

209

206

192

187

167

Mises en libert
(roulement)

anne

14 095

13 953

13 697

13 592

13 737

moyenne sur trois ans

14 341

14 154

13 915

13 747

13 675

Taux

anne

1,3 %

1,4 %

1,4 %

1,3 %

1,0 %

moyenne sur trois ans

1,5 %

1,5 %

1,4 %

1,4 %

1,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Rcidive - Condamnation pour infraction sans violence durant la priode de surveillance


Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions sans violence

anne

176

192

169

160

179

moyenne sur trois ans

193

189

179

174

169

Mises en libert
(roulement)

anne

2 516

2 429

2 471

2 564

2 631

moyenne sur trois ans

2 529

2 502

2 472

2 488

2 555

Taux

anne

7,0 %

7,9 %

6,8 %

6,2 %

6,8 %

moyenne sur trois ans

7,6 %

7,6 %

7,2 %

7,0 %

6,6 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.



Non Autochtones

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions avec violence

anne

749

714

673

702

687

moyenne sur trois ans

769

773

712

696

687

Mises en libert
(roulement)

anne

14 095

13 953

13 697

13 592

13 737

moyenne sur trois ans

14 341

14 154

13 915

13 747

13 675

Taux

anne

5,3 %

5,1 %

4,9 %

5,2 %

5,0 %

moyenne sur trois ans

5,4 %

5,5 %

5,1 %

5,1 %

5,0 %

moyenne sur trois ans

7,6 %

7,6 %

7,2 %

7,0 %

6,6 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Rincarcration dans un tablissement fdral pour toute condamnation dans les deux ans suivant la Date de l’expiration du mandat (DEM)


Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour tout type d’infraction

anne

95

70

96

100

113

moyenne sur trois ans

87

86

87

89

103

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

805

776

754

730

794

moyenne sur trois ans

751

766

778

753

759

Taux

anne

11,8 %

9,0 %

12,7 %

13,7 %

14,2 %

moyenne sur trois ans

11,6 %

11,2 %

11,2 %

11,8 %

13,6 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour tout type d’infraction

anne

342

357

389

379

381

moyenne sur trois ans

336

336

363

375

383

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

3 831

3 914

3 880

3 793

3 749

moyenne sur trois ans

3 778

3 809

3 875

3 862

3 807

Taux

anne

8,9 %

9,1 %

10,0 %

10,0 %

10,2 %

moyenne sur trois ans

8,9 %

8,8 %

9,4 %

9,7 %

10,1 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une infraction avec violence dans les deux ans suivant l’expiration du mandat


Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

62

41

54

59

67

moyenne sur trois ans

54

51

52

51

60

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

805

776

754

730

794

moyenne sur trois ans

751

766

778

753

759

Taux

anne

7,7 %

5,3 %

7,2 %

8,1 %

8,4 %

moyenne sur trois ans

7,1 %

6,7 %

6,7 %

6,8 %

7,9 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

171

181

188

174

204

moyenne sur trois ans

174

170

180

181

189

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

3 831

3 914

3 880

3 793

3 749

moyenne sur trois ans

3 778

3 809

3 875

3 862

3 807

Taux

anne

4,5 %

4,6 %

4,8 %

4,6 %

5,4 %

moyenne sur trois ans

4,6 %

4,5 %

4,6 %

4,7 %

5,0 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une infraction sans violence dans les deux ans suivant l’expiration du mandat


Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

33

29

42

41

46

moyenne sur trois ans

34

34

35

37

43

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

805

776

754

730

794

moyenne sur trois ans

751

766

778

753

759

Taux

anne

4,1 %

3,7 %

5,6 %

5,6 %

5,8 %

moyenne sur trois ans

4,5 %

4,5 %

4,5 %

5,0 %

5,7 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

171

176

201

205

177

moyenne sur trois ans

161

166

183

194

194

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

3 831

3 914

3 880

3 793

3 749

moyenne sur trois ans

3 778

3 809

3 875

3 862

3 807

Taux

anne

4,5 %

4,5 %

5,2 %

5,4 %

4,7 %

moyenne sur trois ans

4,3 %

4,4 %

4,7 %

5,0 %

5,1 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour toute condamnation dans les cinq ans suivant l’expiration du mandat


Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour tout type d’infraction

anne

142

165

147

171

159

moyenne sur trois ans

147

153

151

161

159

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

607

730

718

805

776

moyenne sur trois ans

611

654

685

751

766

Taux

anne

23,4 %

22,6 %

20,5 %

21,2 %

20,5 %

moyenne sur trois ans

24,0 %

23,4 %

22,1 %

21,4 %

20,7 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour tout type d’infraction

anne

675

641

577

640

644

moyenne sur trois ans

693

673

631

619

620

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 043

3 820

3 683

3 831

3 914

moyenne sur trois ans

4 122

3 993

3 849

3 778

3 809

Taux

anne

16,7 %

16,8 %

15,7 %

16,7 %

16,5 %

moyenne sur trois ans

16,8 %

16,8 %

16,4 %

16,4 %

16,3 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une condamnation pour infraction avec violence dans les cinq ans suivant l’expiration du mandat


Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

92

108

85

121

98

moyenne sur trois ans

96

101

95

105

101

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

607

730

718

805

776

moyenne sur trois ans

611

654

685

751

766

Taux

anne

15,2 %

14,8 %

11,8 %

15,0 %

12,6 %

moyenne sur trois ans

15,8 %

15,5 %

13,9 %

13,9 %

13,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

370

348

292

317

314

moyenne sur trois ans

373

361

337

319

308

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 043

3 820

3 683

3 831

3 914

moyenne sur trois ans

4 122

3 993

3 849

3 778

3 809

Taux

anne

9,2 %

9,1 %

7,9 %

8,3 %

8,0 %

moyenne sur trois ans

9,0 %

9,0 %

8,7 %

8,4 %

8,1 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une condamnation pour infraction sans violence dans les cinq ans suivant l’expiration du mandat


Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

50

57

62

50

61

moyenne sur trois ans

50

52

56

56

58

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

607

730

718

805

776

moyenne sur trois ans

611

654

685

751

766

Taux

anne

8,2 %

7,8 %

8,6 %

6,2 %

7,9 %

moyenne sur trois ans

8,2 %

7,9 %

8,2 %

7,5 %

7,5 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Non Autochtones

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

305

293

285

323

330

moyenne sur trois ans

320

312

294

300

313

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 043

3 820

3 683

3 831

3 914

moyenne sur trois ans

4 122

3 993

3 849

3 778

3 809

Taux

anne

7,5 %

7,7 %

7,7 %

8,4 %

8,4 %

moyenne sur trois ans

7,8 %

7,8 %

7,6 %

7,9 %

8,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Dlinquants et dlinquantes : donnes comparatives

Les tableaux suivants prsentent les rsultats en matire de rinsertion des dlinquants et des dlinquantes durant la priode de surveillance dans la collectivit et aprs la fin de la peine (aprs la date d’expiration du mandat).

Rcidive : condamnations pour infractions avec violence durant la priode de surveillance


Hommes

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions avec violence

anne

245

245

242

229

187

moyenne sur trois ans

260

258

244

239

219

Mises en libert (roulement)

anne

15 756

15 539

15 344

15 307

15 453

moyenne sur trois ans

16 020

15 801

15 546

15 397

15 368

Taux

anne

1,6 %

1,6 %

1,6 %

1,5 %

1,2 %

moyenne sur trois ans

1,6 %

1,6 %

1,6 %

1,6 %

1,4 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.


Femmes

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infractions avec violence

anne

4

5

4

3

5

moyenne sur trois ans

6

4

4

4

4

Mises en libert  (roulement)

anne

855

843

824

849

915

moyenne sur trois ans

850

855

841

839

863

Taux

anne

0,5 %

0,6 %

0,5 %

0,4 %

0,5 %

moyenne sur trois ans

0,7 %

0,5 %

0,5 %

0,5 %

0,5 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une infraction avec violence dans les deux annes suivant l’expiration du mandat


Hommes

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

229

218

236

231

265

moyenne sur trois ans

224

217

228

228

244

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 408

4 444

4 386

4 279

4 351

moyenne sur trois ans

4 329

4 349

4 413

4 370

4 339

Taux

anne

5,2 %

4,9 %

5,4 %

5,4 %

6,1 %

moyenne sur trois ans

5,2 %

5,0 %

5,2 %

5,2 %

5,6 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Femmes

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction avec violence

anne

4

4

6

2

6

moyenne sur trois ans

4

4

5

4

5

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

228

246

248

244

192

moyenne sur trois ans

200

227

241

246

228

Taux

anne

1,8 %

1,6 %

2,4 %

0,8 %

3,1 %

moyenne sur trois ans

1,8 %

1,8 %

1,9 %

1,6 %

2,0 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Sant mentale
Rvocation de la libration conditionnelle durant la priode de surveillance


Hommes

 

02-03

03-04

04-05

05-06

06-07

Rvocations

anne

259

372

424

453

547

moyenne sur trois ans

166

269

352

416

475

Mises en libert (roulement)

anne

469

640

725

825

949

moyenne sur trois ans

320

482

611

730

833

Taux

anne

55,2 %

58,1 %

58,5 %

54,9 %

57,6 %

moyenne sur trois ans

51,9 %

55,8 %

57,5 %

57,0 %

57,0 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.



Femmes

 

02-03

03-04

04-05

05-06

06-07

Rvocations

anne

27

26

40

45

69

moyenne sur trois ans

20

25

31

37

51

Mises en libert (roulement)

anne

48

55

81

111

123

moyenne sur trois ans

38

46

61

82

105

Taux

anne

56,3 %

47,3 %

49,4 %

40,5 %

56,1 %

moyenne sur trois ans

54,0 %

54,7 %

50,5 %

44,9 %

48,9 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Sant mentale
Rincarcration dans un tablissement fdral pour une nouvelle infraction dans les deux ans suivant l’expiration du mandat


Hommes

 

20-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration

anne

4

7

17

32

31

moyenne sur trois ans

1

4

9

19

27

Dlinquants atteignant la DEM

anne

16

101

170

215

249

moyenne sur trois ans

6

40

96

162

211

Taux

anne

25,0 %

6,9 %

10,0 %

14,9 %

12,4 %

moyenne sur trois ans

22,2 %

9,2 %

9,8 %

11,5 %

12,6 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).


Femmes

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration

anne

0

0

3

0

2

moyenne sur trois ans

0

0

1

1

2

Dlinquants atteignant la DEM

anne

5

12

19

16

18

moyenne sur trois ans

2

6

12

16

18

Taux

anne

0,0 %

0,0 %

15,8 %

0,0 %

11,1 %

moyenne sur trois ans

0,0 %

0,0 %

8,3 %

6,4 %

9,4 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Donnes sur la rcidive

Les tableaux de la section 1 montrent des statistiques sur les taux de rcidive dans le cas d’une infraction avec violence durant la priode de surveillance dans la collectivit et aprs la fin de la peine. Les tableaux suivants montrent les taux correspondants pour les infractions sans violence durant la mme priode.

Rcidive - Condamnation pour infraction sans violence durant la priode de surveillance


 

 

01-02

02-03

03-04

04-05

05-06

Condamnations pour infraction sans violence

anne

925

906

842

862

866

moyenne sur trois ans

962

962

891

870

857

Mises en libert
(roulement)

anne

16 611

16 382

16 168

16 156

16 368

moyenne sur trois ans

16 870

16 656

16 387

16 235

16 231

Taux

anne

5,6 %

5,5 %

5,2 %

5,3 %

5,3 %

moyenne sur trois ans

5,7 %

5,8 %

5,4 %

5,4 %

5,3 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007). Mises en libert (roulement) en date du 8 avril 2007.

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une infraction sans violence dans les deux ans suivant l’expiration du mandat


 

 

00-01

01-02

02-03

03-04

04-05

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

204

205

243

246

223

moyenne sur trois ans

195

200

217

231

237

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 636

4 690

4 634

4 523

4 543

moyenne sur trois ans

4 529

4 576

4 653

4 616

4 567

Taux

anne

4,4 %

4,4 %

5,2 %

5,4 %

4,9 %

moyenne sur trois ans

4,3 %

4,4 %

4,7 %

5,0 %

5,2 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

Rincarcration dans un tablissement fdral pour une infraction sans violence dans les cinq ans suivant l’expiration du mandat


 

 

97-98

98-99

99-00

00-01

01-02

Rincarcration pour une infraction sans violence

anne

355

350

347

373

391

moyenne sur trois ans

371

363

351

357

370

Dlinquants atteignant la DEM pour tout type d’infraction

anne

4 650

4 550

4 401

4 636

4 690

moyenne sur trois ans

4 734

4 648

4 534

4 529

4 576

Taux

anne

7,6 %

7,7 %

7,9 %

8,0 %

8,3 %

moyenne sur trois ans

7,8 %

7,8 %

7,7 %

7,9 %

8,1 %


Source : Systme d’tablissement de rapports (8 avril 2007).

4.2 Enqutes sur les incidents

Le processus d'enqutes du SCC comporte des enqutes nationales et locales sur les incidents et les questions qui influent sur les oprations du Service. Les enqutes sur les dcs de dtenus ou sur les blessures graves sont menes l'chelle nationale ou locale en vertu de l'article 19 de la LSCMLC. Le commissaire du SCC peut aussi ordonner, aux termes de l'article 20 de la LSCMLC, la tenue d'une enqute visant rendre compte de toute question ayant trait aux oprations du SCC.

Outre les enqutes effectues en vertu des articles 19 et 20 de la LSCMLC, le directeur gnral, Enqutes sur les incidents, et les responsables des units oprationnelles peuvent aussi ordonner, en vertu de la Directive du commissaire 041 (Rapport sur les incidents), des enqutes visant rendre compte des incidents et des questions qui touchent les oprations du Service.

Au cours de l'exercice 2006-2007, le SCC a men 126 enqutes nationales, dont 32 en vertu de l’article 20 de la LSCMLC et 94 enqutes de niveau II en vertu de l’article 19 de la LSCMLC (mort ou blessures graves) ou en vertu de l’article 9 de la Directive du commissaire 041. Comme le montrent les tableaux suivants, 72 enqutes portaient sur des incidents survenus en tablissement, 49, sur des incidents survenus dans la collectivit, et quatre, sur des incidents survenus dans un CCC, ainsi qu’une enqute sur un incident dans un tablissement rsidentiel communautaire (ERC).

Enqutes sur des incidents en vertu de l’article 20


Type d'incident examin

Collectivit

tablissement

Total

Complice d’un meurtre aprs le fait

1

0

1

Voies de fait contre un dtenu

0

1

1

Dcs - causes inconnues

0

1

1

Dcs - cause naturelle

0

2

2

Troubles majeurs

0

1

1

Meurtre

5

3

8

Meurtre et tentative de meurtre

1

0

1

Activit sexuelle entre patients

0

1

1

Agression sexuelle causant des prjudices corporels

1

0

1

Agression sexuelle contre une personne mineure

1

0

1

Suicide

0

11

11

Tentative de meurtre

0

1

1

Mort par suicide ou surdose

0

1

1

Arme et munitions manquantes et suicide d’un agent

0

1

1

Total

9

23

32



Enqutes de niveau II


Type d’incident

Col-lectivit

tablis-sement

tablis-sement/
CCC

tablis-sement/
ERC

Total

Accident/tentative d’vasion

0

1

0

0

1

Accusations de voies de fait graves

1

0

0

0

1

Agression grave, agression arme, etc.

1

0

0

0

1

Voies de fait graves, vol qualifi, squestration, etc.

1

0

0

0

1

Agression contre un dtenu

0

9

0

0

9

Agression contre un membre du personnel

0

4

0

0

4

Tentative de meurtre / voies de fait graves

1

0

0

0

1

Tentative de meurtre / agression arme / vol qualifi avec violence

1

0

0

0

1

Tentative de meurtre, vol main arme, etc.

1

0

0

0

1

Tentative de suicide

0

4

0

0

4

Tentative de suicide/blessures infliges par la personne elle-mme

0

1

0

0

1

Accusations de production de marijuana aux fins de revente

1

0

0

0

1

Accusations de possession en vue de la revente

1

0

0

0

1

Mort par surdose

1

1

1

0

3

Mort par surdose prsume

2

0

0

1

3

Mort de cause naturelle

3

14

2

0

19

Dcs de causes inconnues

0

4

0

0

4

vasion (un seul dlinquant)

0

2

0

0

2

vasion et vols qualifis subsquents

0

1

0

0

1

vasion (plus d’un dlinquant)

0

2

0

0

2

Bataille entre dtenus

0

1

0

0

1

Blessure d’un dtenu

0

2

0

0

2

Agressions multiples et agressions armes

1

0

0

0

1

Collision de vhicules

1

0

0

0

1

Suicide d'un dlinquant

4

0

0

0

4

Vol qualifi

1

0

0

0

1

Automutilation

0

2

0

0

2

Infraction sexuelle

15

0

0

0

15

Suicide

2

0

0

0

2

Tireur prsum

1

0

0

0

1

Dtenu illgalement en libert (DIL)

0

0

1

0

1

DIL en semi-libert et nouvelles accusations

1

0

0

0

1

Recours la force

0

1

0

0

1

Total

40

49

4

1

94



4.3 Glossaire

Accord conclu aux termes des articles 81 et 84

Accord conclu avec une collectivit autochtone aux fins de la prestation de services correctionnels aux dlinquants autochtones. Ces accords permettent au SCC, avec le consentement du dlinquant et de la collectivit autochtone, de confier la garde et la surveillance d'un dlinquant une collectivit autochtone. En vertu de l’article 84 de la LSCMLC, le SCC offre la collectivit autochtone de proposer un plan visant la mise en libert du dtenu et sa rinsertion dans la collectivit autochtone.

Autochtone

Membre d'une Premire Nation, Inuit ou Mtis.

Centre correctionnel communautaire (CCC)

Les centres correctionnels communautaires (CCC) hbergent principalement des dtenus en semi-libert et sont dsigns comme tablissements scurit minimale. Le directeur, les agents de libration conditionnelle et le personnel de soutien y travaillent en quipe, souvent en coopration avec des partenaires communautaires, afin de surveiller les dlinquants et de leur offrir des programmes, les prparant ainsi la libration conditionnelle totale.

Cercle de soutien et de responsabilit

Les cercles de soutien et de responsabilit (CSR) sont des groupes surtout confessionnels composs de bnvoles de la collectivit soutenus par des professionnels. Ils ont pour tche d'aider les dlinquants qui ont t condamns pour une infraction sexuelle et mis en libert jusqu' l'expiration de leur peine rintgrer la socit. L'objectif de ces groupes est d'amliorer la scurit publique dans les cas o le dlinquant constitue un risque lev.

Classement des dtenus selon le niveau de scurit

Tous les dlinquants font l'objet d'une valuation initiale au moment de leur admission et d'une rvaluation des intervalles rguliers pendant toute la dure de leur peine; ils reoivent la cote de scurit maximale, moyenne ou minimale et sont habituellement incarcrs dans un tablissement ayant un niveau de scurit correspondant. Le niveau de risque est fond sur une valuation des facteurs relatifs la scurit publique, au risque d'vasion et l'adaptation l'tablissement.

Collectivit autochtone

Nation autochtone, conseil tribal, bande, collectivit, organisation ou autre groupe dont la majorit des dirigeants est autochtone.
CORCAN

Organisme de service spcial (OSS) dont l'effectif est compos de dlinquants sous responsabilit fdrale qui ont ainsi l'occasion d'apprendre les comptences et les pratiques professionnelles ncessaires pour tre concurrentiel sur le march du travail.

Date d'expiration du mandat (DEM)

Date laquelle la peine impose par le tribunal prend officiellement fin.

Dtecteur ionique

Le dtecteur ionique est un appareil lectronique qui dtecte les quantits rsiduelles de certaines drogues sur les vtements ou des objets personnels tels que l'argent ou les cartes de crdit.

Double occupation

Placement de deux dlinquants dans une cellule conue pour un seul.

tablissements scurit maximale

Ces tablissements abritent les dlinquants qui prsentent un risque grave pour le personnel, pour les autres dtenus et pour la collectivit. Le primtre de ces tablissements est bien dfini, trs sr et hautement contrl. Les dplacements et les possibilits d'association des dtenus sont soumis des rgles rigoureuses et une surveillance directe.

tablissements scurit minimale

Ces tablissements sont destins aux dlinquants prsentant un risque limit pour la scurit du public. Le primtre de ces tablissements est dfini, mais il n'est pas directement contrl. Les dplacements et les possibilits d'association des dtenus l'intrieur de l'tablissement sont soumis une surveillance minimale.

tablissements scurit moyenne

Ces tablissements accueillent les dlinquants qui prsentent un risque pour la scurit du public. Le primtre de ces tablissements est bien dfini, protg et contrl. Les dplacements et les possibilits d'association des dtenus sont soumis des rgles et une surveillance gnrale.

tablissements multiscuritaires

tablissements qui abritent des dlinquants qui on a attribu des cotes de scurit diffrentes dans des zones de scurit distinctes.

tablissements rsidentiels communautaires (ERC)

Installations o des dlinquants sous responsabilit fdrale sont hbergs dans la collectivit en vertu d'un accord conclu avec un organisme externe.

Isolement prventif

Mesure visant isoler un dtenu pour l'empcher d'entretenir des rapports avec les autres dtenus dans le but d'assurer le maintien de l'ordre dans l'tablissement. Un dtenu peut faire l'objet d'un isolement non sollicit ou d'un isolement sollicit.

Loi sur le systme correctionnel et la mise en libert sous condition (LSCMLC)

Le cadre lgislatif qui rgit le Service correctionnel du Canada.

Mthadone

La mthadone est un produit synthtique toxicomanogne effet prolong, qui bloque les effets euphorisants de l'hrone. Selon de nombreuses tudes scientifiques, la mthadone rduit les effets ngatifs lis la dpendance l'hrone sur les plans physique, psychologique, social et criminel. Elle ne peut tre prescrite que par un mdecin qualifi.

Mise en libert sous condition

La mise en libert sous condition aide les dlinquants rintgrer la socit de faon graduelle en leur permettant de finir de purger leur peine sous surveillance dans la collectivit. Peu importe le type de mise en libert sous condition, tous les dlinquants sont superviss jusqu’ la date d’expiration de leur mandat.

  • Permission de sortir (PS)

Une permission de sortir peut tre accorde au dlinquant pour des raisons mdicales ou administratives, pour un service la collectivit ou un perfectionnement personnel li la radaptation, ou pour lui permettre d'tablir ou d'entretenir des rapports familiaux.

  • Une permission de sortir avec escorte (PSAE) peut tre accorde n'importe quel moment au cours de la peine.
  • Une permission de sortir sans escorte (PSSE) peut tre accorde un dlinquant qui a purg un sixime de sa peine ou six mois, selon la priode la plus longue.
  • Placement l'extrieur (PE)

Un placement l'extrieur permet un dlinquant scurit minimale ou moyenne qui ne prsente pas un risque inacceptable pour la socit, de travailler, moyennant rmunration ou titre bnvole, dans la collectivit, sous surveillance.

  • Semi-libert (SL)

La semi-libert permet au dlinquant de participer des activits dans la collectivit afin de se prparer la libration conditionnelle totale ou la libration d'office.

  • Libration conditionnelle totale (LCT)

Les dtenus sont normalement admissibles la libration conditionnelle totale, accorde par la CNLC, aprs avoir purg un tiers de leur peine jusqu' concurrence de sept ans.

  • Libration d'office (LO)

Suivant la Loi, les dlinquants purgeant une peine d'emprisonnement d'une dure dtermine qui la libration conditionnelle n'a pas t accorde, ou dont la libert a t rvoque, sont librs d'office aprs avoir purg les deux tiers de leur peine.

Ordonnance de surveillance de longue dure (OSLD)

Ordonnance impose par le tribunal. Le dlinquant vis est surveill conformment la LSCMLC. L'ordonnance de surveillance de longue dure entre en vigueur aprs que le dlinquant a fini de purger toutes les peines imposes pour les infractions dont il a t reconnu coupable. La priode de surveillance laquelle le dlinquant est assujetti ne doit pas dpasser 10 ans.

Pavillon de ressourcement

Ces types d'installations peuvent tre situs ou non dans les rserves des Premires Nations. Il existe deux types distincts de pavillons de ressourcement pour les dlinquants sous la garde ou la surveillance du SCC.

Un pavillon de ressourcement tabli aux termes de l'article 81 est une unit correctionnelle communautaire autochtone situe dans une collectivit ayant conclu un accord avec le Service de la Scurit publique et de la Protection civile aux fins de la prestation de services de garde et de surveillance de dlinquants autochtones et non autochtones. Le deuxime type est un tablissement situ sur les terres du SCC et administr par le SCC avec l'aide d'une collectivit autochtone.

Programmes correctionnels

Les programmes correctionnels sont conus pour amliorer le niveau de connaissances et de comptences des dlinquants afin d’accrotre leurs chances de russir leur rinsertion sociale aprs leur mise en libert.
Rvocation
Si un libr conditionnel ne respecte pas les conditions de sa mise en libert ou est accus d'une infraction criminelle, sa libert sous condition (semi-libert, libert conditionnelle totale) est suspendue, et le dlinquant est rincarcr. La CNLC tient ensuite une audience officielle o elle examine le cas en vue de dcider s'il faut rvoquer la libert sous condition et maintenir le dlinquant en incarcration. Dans le cas contraire, la libert conditionnelle du dlinquant est rtablie.

Systme de gestion des dlinquants (SGD)

Principale base de donnes informatise utilise par le SCC pour conserver les renseignements relatifs aux dlinquants.

4.4 Renseignements supplmentaires

Site Internet du Service correctionnel du Canada : www.csc-scc.gc.ca

Personnes-ressources du SCC

Bill Staubi
Directeur gnral
valuation du rendement
340, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0P9
Tlphone :       613-992-8723
Tlcopieur :     613-995-5064
Courriel :          StaubiBH@csc-scc.gc.ca

Jennifer Wheatley
Commissaire adjointe par intrim
valuation du rendement
340, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0P9
Tlphone :       613-996-1710
Tlcopieur :     613-943-9292
Courriel :          WheatleyJM@csc-scc.gc.ca


1 Il s’agit du rsultat stratgique relatif l’AAP qui figure dans le Rapport sur les plans et les priorits (RPP) de 2006-2007. Dans le plus rcent RPP (2007-2008), la formulation a t modifie comme suit :  Les dlinquants sont logs et rintgrs de faon sre et efficace dans les collectivits canadiennes de faon ce que la scurit du public soit maintenue.

2 Il est possible d’obtenir plus de renseignements sur le SCC dans le RPP 2007-2008, l’adresse suivante : www.tbs-sct.gc.ca/rpp/0708/csc-scc/csc-scc_f.pdf

3 Pour obtenir plus de renseignements, consulter le glossaire la fin du prsent rapport.

4 Source : Systme de gestion des dlinquants du SCC. Veuillez prendre note que, durant une anne donne, de nombreux dlinquants passent de l’incarcration la libration sous condition. Dans de tels cas, les dlinquants sont compts une seule fois dans chaque catgorie.

5 Le niveau de rfrence est le solde actuel, en dollars, des fonds auxquels a accs un organisme chaque anne, tel qu’approuv par le Conseil du Trsor et dans le budget lgislatif li aux lois canadiennes.

6 Les cots administratifs de surveillance sont pris en considration dans la rpartition 72-28% ci-dessus.

7 Le SCC a modifi sa dfinition du terme employ pour l’harmoniser avec celle de l’Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada. Auparavant, les employs occasionnels, les employs en cong sans solde et les employs suspendus taient compts. Source : Systme de gestion des ressources humaines du SCC (31 mars 2007).

8 Source : Systme de gestion des ressources humaines du SCC (donnes du 31 mars 2007 sur l’quit en matire d’emploi).

9 Selon les dernires donnes de Statistique Canada (donnes du recensement de 2001).

10 Source : Direction gnrale de la recherche du SCC. Pour obtenir plus de renseignements, consultez L’volution de la population carcrale fdrale (aot 2006), disponible au : www.csc-scc.gc.ca/text/rsrch/special_reports/highlights-2006_f.shtml

11 Ibid.

12 Ibid.

13 Le cot annuel moyen par dlinquant a augment de 4,1 % entre 2004-2005 (68 216 $) et 2005-2006 (71 004 $). Source : Direction gnrale du contrleur du SCC.

14 Puisque les bureaux de libration conditionnelle sont pour la plupart situs dans des locaux lous, les questions d’entretien diffrent de celles des tablissements correctionnels.

15 Les Dpenses prvues comprennent le Budget principal des dpenses en plus des modifications dj approuves par le SCT. Le Total des autorisations tient compte des dpenses prvues ainsi que du budget supplmentaire et du crdit pour ventualits 5 du CT. Pour en savoir plus, veuillez consulter la section 3.2 - Renseignements financiers.

16 Le SCC labore actuellement des mesures de rendement pour tous les niveaux de son architecture d’activits de programmes. Ces mesures seront utilises dans le cadre des rapports de 2008-2009.

17 Puisqu’elles fournissent un indicateur plus fiable, les moyennes mobiles (des taux) sur trois ans constitueront la principale mthode utilise par le SCC pour mesurer les amliorations long terme l’gard du rendement. Par ailleurs, les objectifs annuels ont t tablis et les rsultats annuels sont surveills troitement afin de fournir des indications claires des changements potentiels en matire de tendances. Le SCC s’est engag amliorer ses rsultats, comme le montrent les rsultats annuels et les moyennes mobiles sur trois ans.

18 Les engagements l’gard des rsultats n’ont pas t tablis pour 2006-2007.

19 CORCAN est exploit l’aide d’un fonds renouvelable, et les cots d’exploitation sont compenss par les recettes

20 Bien que ce ne soit pas une activit de programme, la Gestion organisationnelle soutient toutes les activits de programme, et les cots connexes sont rpartis dans l’ensemble de l’AAP, dans d’autres tableaux financiers, comme le montre le budget principal.

21 Compte tenu des mesures de rduction des dpenses prsentes en novembre 2006, le SCC a modifi ses attentes en matire de rendement en vue d’atteindre les rsultats lis la scurit publique noncs dans le RPP 2007-2008.

22 Des rsultats plus dtaills figurent la section 2.1.1. Les incidents graves en tablissement comprennent le meurtre d’un employ, le meurtre d'un dtenu, la prise d’otages et la squestration, les vasions partir d’un tablissement ou lors d’un dplacement avec escorte, les suicides ainsi que toute voie de faits contre un employ ou un dtenu ou toute bagarre entre dtenus qui cause une blessure grave.

23 Population carcrale (roulement) dsigne le nombre de dlinquants ayant pass au moins une journe dans un tablissement au cours de l’exercice.

24 Les donnes comprennent ce qui suit :  Acte commis , Tentative , Menace , Souponn , Acte planifi , et ainsi de suite.

25 Le Personnel des tablissements dsigne le nombre d’employs du SCC dans les tablissements un moment donn au cours de l’anne. Le nombre reprsente davantage un instantan plutt qu’un roulement (voir note de bas de page 24).

26 Les donnes des deux tableaux ci-dessous comprennent les blessures mineures et graves .

27 Le Rapport sur les plans et les priorits de 2006-2007 fait tat d’une stratgie qui comporte six volets, mais un d’entre eux (assurer une coordination et un leadership dans l’excution et l’laboration de services de sant mentale) a t intgr aux autres lments de la stratgie. Les cinq lments sont : mettre en oeuvre un processus de dpistage et d’valuation cliniques l’admission; offrir des soins de sant mentale primaires dans tous les tablissements du SCC; crer des units de soins de sant mentale intermdiaires dans certains tablissements pour hommes; assurer l’uniformit des normes et des approches dans les centres de traitement de la sant mentale du SCC; et mettre en oeuvre l’initiative de sant mentale dans la collectivit.

28 La cration d’units de soins de sant mentale intermdiaires dans certains tablissements pour hommes est le seul lment de la Stratgie de sant mentale du SCC qui demeure non financ.

29 Un financement sur cinq ans, partir de 2005-2006, a t reu dans le cadre de l’Initiative sur la sant mentale dans la collectivit.

30 Compte tenu des mesures de rduction des dpenses prsentes en novembre 2006, le SCC a modifi ses attentes en matire de rendement en vue d’atteindre les rsultats lis la scurit publique noncs dans le RPP 2007-2008. court terme, le SCC peut seulement rendre compte des rsultats fonds sur l’tat de sant mentale des dlinquants au moment de l’admission. long terme, le SCC vise amliorer sa capacit de rendre compte des rsultats correctionnels fonds sur l’tat de sant mentale des dlinquants avant leur libration dans la collectivit.

31 On doit analyser au cas par cas les statistiques concernant les rvocations afin de dterminer la pertinence d’un cas donn. Par consquent, mme si l’on continuera de les surveiller attentivement, les donnes sur les rvocations ne serviront pas d’indicateur de rsultat au cours des prochaines annes.

32 Cet indicateur de sant mentale n’tait pas disponible l’admission en ce qui concerne la plupart des dlinquants ayant atteint la fin de leur peine il y a cinq dix ans. Les quelques dlinquants ayant subi une valuation de sant mentale l’admission ne reprsentent pas la population des dlinquants au cours des dix dernires annes. Pour cette raison, le SCC ne peut rendre compte pour l’instant du taux de rcidive des dlinquants souffrant de troubles de sant mentale dans les cinq ans suivant la date d’expiration de leur mandat.

33 Le rapport et les recommandations sont accessible l’adresse suivante : www.parl.gc.ca/39/1/parlbus/commbus/senate/com-f/soci-f/rep-f/pdf/rep02may06high-f.pdf

34 Il n’y a eu aucune raction officielle du gouvernement au rapport du comit snatorial.

35 Source : Rapport sur le rendement du SCC de 2004-2005.

36 Compte tenu des mesures de rduction des dpenses prsentes en novembre 2006, le SCC a modifi ses attentes en matire de rendement en vue d’atteindre les rsultats lis la scurit publique noncs dans le RPP 2007-2008.

37 Il est important de mentionner que, bien que le SCC contribue rduire le taux long terme des dlinquants rincarcrs dans un tablissement fdral, plusieurs facteurs externes influent sur ce rsultat, y compris le profil des dlinquants, les lois, les tendances en matire de peines, les capacits d’application des lois et les vnements qui surviennent dans la vie des dlinquants aprs la fin de leur peine, lorsqu’ils ne relvent plus du SCC.

38 Le RPP 2006-2007 du SCC prsente aussi le pourcentage de dlinquants accuss d’une nouvelle infraction. Cependant, aprs une analyse approfondie, les donnes lies aux condamnations sont considres comme un meilleur indicateur du risque de rcidive fond sur les rsultats. On continuera aussi de surveiller les donnes sur les chefs d’accusation.

39 Le SCC a tabli un dlai d’attente d’un an pour la communication de donnes sur les nouvelles condamnations des dlinquants afin de permettre au processus judiciaire de suivre son cours. La communication de ces rsultats la fin de chaque exercice ne serait pas reprsentative des rsultats actuels puisque les tribunaux n’auraient pas encore eu la possibilit de traiter les accusations.

40 Pour obtenir plus de renseignements, consulter le rapport de recherche intitul Le retour en toute scurit des dlinquants dans la communaut (SCC : avril 2005), accessible l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/rsrch/safe_return2005/safe_return2005_f.pdf

41 Des renseignements sur le modle de continuum des soins offerts aux dlinquants autochtones sont accessibles l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/prgrm/correctional/abissues/plan06_f.shtml#6

42 La source des donnes dans les tableaux suivants est le Systme de gestion des dlinquants (8 avril 2007).

43 Compte tenu des mesures de rduction des dpenses prsentes en novembre 2006, le SCC a modifi ses attentes en matire de rendement en vue d’atteindre les rsultats lis la scurit publique noncs dans le RPP 2007-2008.

44 Accessible l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/prgrm/correctional/abissues/documents/spac06_f.pdf

45 Accessible l’adresse suivante : www.statcan.ca/francais/freepub/85-002-XIF/85-002-XIF2006003.pdf

46 Il n’y a eu aucune enqute auprs des employs l’chelle des ministres en 2006-2007.

47 Pour obtenir plus de renseignements sur le CRG, visiter le site : www.tbs-sct.gc.ca/maf-crg/index_f.asp

48 Le cadre pangouvernemental est utilis pour les rapports de l’ensemble du gouvernement, comme en tmoignent des documents comme Le rendement du Canada. www.tbs-sct.gc.ca/report/govrev/06/cp-rc_f.pdf

49 Le programme d’amlioration de la gestion du SCC n’est pas une sous-activit, mais il est compris dans cette colonne.

50 Les services en tablissement constituent une autre sous-activit. Toutefois, aucun RPP n’y est associ.

51 Renseignements de nature trs dlicate et personnelle.

52 Accessible l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/PA/audit_druginterdiction2006/druginterdiction2006_f.pdf

53 Arosol base de capsicine olorsineuse (poivre de cayenne).

54 Les voies de fait contre le personnel et les dtenus et les bagarres entre dtenus sont incluses seulement s’il en rsulte des blessures graves.

55 Les donnes prsentes portent, entre autres, sur les incidents qui entranent des accusations ou des condamnations.

56 Les rvocations peuvent tre motives par de nouvelles infractions ou pour autres raisons, telle la non- conformit aux conditions de mise en libert.

57 Outil de surveillance de la gestion du SCC : Services de sant (30 novembre 2006).

58 Voir le plan budgtaire 2007, disponible l’adresse suivante : www.budget.gc.ca/2007/pdf/bp2007f.pdf

59 Selon l’AAP, la rmunration des dtenus constitue elle aussi une sous-activit. Il n’y a ni plan ni priorit dans le RPP qui soit associ la rmunration des dtenus.

60 La dfinition et l’analyse des facteurs dynamiques orientent l’agent de libration conditionnelle ou l’intervenant de premire ligne vers des domaines de proccupation propres aux dlinquants.

61 En vertu de l’article 84 de la Loi sur le systme correctionnel et la mise en libert sous condition (LSCMLC), le SCC permet aux collectivits autochtones de prsenter un plan relatif la libration d’un dlinquant et sa rinsertion dans une collectivit autochtone.

62 Accessible l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/rsrch/reports/r130/r130_f.pdf

63 L’unit Sentiers autochtones a ouvert de nouveau ses portes le 1er juin 2007.

64 Les rsultats concernant la rinsertion des dlinquants figurent la section 1.6 : Rendement ministriel, sous la priorit Transition dans la collectivit. Des donnes supplmentaires sur les rsultats correctionnels sont prsents la section 4.1.

65 En raison des mesures de rduction des dpenses, la formation a d tre restreinte, et certains agents de libration conditionnelle ne l’ont pas reue. Par consquent, cette initiative a t reporte dans l’exercice suivant, comme le montre le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008.

66 Les rsultats tiennent compte de toutes les inscriptions aux programmes qui se sont termins au cours de l’exercice; cela comprend les programmes achevs, les abandons, les transfrements de dlinquants vers un autre tablissement, etc.

67 Il est possible d’obtenir plus d’information sur CORCAN sur le site Web du SCC, l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/prgrm/corcan/home_f.shtml

68 Selon l’architecture d’activits de programmes.

69 Un dlinquant peut obtenir plus d’un certificat.

70 Donnes sur les employs : Systme de gestion des ressources humaines, 31 mars 2007.

71 Accessible l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/pblct/sphrm07_10/StrPlaHRMn_f.pdf

72 Le Systme de gestion des dlinquants est utilis pour recueillir, stocker et rcuprer des renseignements sur les dlinquants sous responsabilit fdrale.

73 Accessible l'adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca/text/pblct/sphrm07_10/StrPlaHRMn_f.pdf

74 Source : Systme de gestion des ressources humaines du SCC, 31 mars 2007.

75 Accessible l’adresse suivante : www.psagency-agencefp.gc.ca/survey-sondage/2005/index_f.asp

76 Quatre groupes sont viss par l’quit en emploi, selon la Loi sur l’quit en matire d’emploi : les femmes, les Autochtones, les membres des minorits visibles et les personnes handicapes.

77 Un cadre de gestion et de responsabilisation ax sur les risques fournit aux gestionnaires de programme un nonc concis qui les aide prvoir, surveiller et valuer les rsultats tout au long du cycle de vie d’un programme, d’une politique ou d’un projet et prparer des rapports cet gard.

78 Accessible l’adresse suivante : www.tbs-sct.gc.ca/pol/doc-fra.aspx?id=12340

79 Mme s’il ne fait pas partie du comit de direction, le vrificateur en chef relve directement du commissaire. De plus, l’t 2007, un nouveau secteur des services de sant, dirig par un commissaire adjoint, a t ajout la structure organisationnelle du SCC.

80 Tel que mentionn, en 2007-2008, un nouveau secteur des services de sant a t ajout la structure organisationnelle du SCC et est dsormais responsable des services de sant au lieu du Secteur des oprations et des programmes correctionnels. Le nouveau secteur, qui comprend de nouvelles directions gnrales l’AC et dans les rgions, contribuera au soutien et l’amlioration continue de la qualit des services de sant fournis aux dtenus, tout en garantissant l’application uniforme des politiques. Le secteur garantira galement l’application de pratiques normalises et assurera une meilleure intgration des services de sant physique et mentale.

81 Comprend les 58 tablissements ainsi que les centres correctionnels communautaires, qui figurent en italique.

82 Comprend l’unit spciale de dtention.