Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Agence canadienne de développement international

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Message de la ministre

L'honorable Beverley J. OdaEn tant que nouvelle ministre de la Coopration internationale, j'ai le plaisir de rendre compte des ralisations de l'Agence canadienne de dveloppement international au cours de l'anne 2006-2007. Le rendement de l'Agence reflte l'engagement continu du gouvernement du Canada dans la coopration au dveloppement, non seulement dans le contexte de doublement du budget d'aide entre 2001-2002 et 2010-2011, mais aussi en termes d'amlioration de l'efficacit de l'aide du Canada. L'Agence a puis dans des rapports-pays et sectoriels ainsi que dans d'autres sources, continuant ses efforts pour dmontrer des rsultats aux Canadiens et aux Canadiennes et des progrs concrets dans le renforcement du rgime de responsabilisation de l'ACDI.

L'ACDI a mis davantage l'accent sur deux secteurs cruciaux en 2006-2007 : la gouvernance dmocratique et l'galit entre les femmes et les hommes. L'Agence a tabli son Bureau de la gouvernance dmocratique dans le but de mobiliser l'expertise canadienne dans ce domaine et a fait des progrs considrables dans un certain nombre de domaines-cls.

L'ACDI ragit aussi aux nouvelles priorits du gouvernement telles que l'attention renouvele sur les Amriques.

L'ACDI progresse dans la mise en oeuvre de son programme d'action sur l'efficacit de l'aide. L'engagement de notre gouvernement assurer la responsabilisation quant aux rsultats a t ritr dans le budget 2007. Il y a une augmentation de la concentration gographique et sectorielle, une programmation plus efficace et une dmonstration plus claire de rsultats concrets aux Canadiens et Canadiennes. L'Agence a augment sa prsence sur le terrain et gre les ressources humaines de faon satisfaire aux exigences de l'avenir.

Le prsent document est un tmoignage de nos ralisations, accomplies dans un contexte de dfis continus, d'normes changements et d'incertitude mondiale. Je le dpose avec respect l'attention du Parlement.

L'honorable Beverley J. Oda, C.P., dpute
Ministre de la Coopration internationale

Dclaration de la direction


Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement (RMR) de 2006-2007 de l'Agence canadienne de dveloppement international.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prsentation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2006-2007 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement :

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor;
  • Il repose sur le(s) rsultat(s) stratgique(s) et sur l'architecture des activits de programme du ministre approuvs par le Conseil du Trsor;
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable;
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l'gard des rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies;
  • Il rend compte de la situation financire en fonction des montants approuvs des budgets des dpenses et des Comptes publics du Canada.

Robert Greenhill
Prsident, Agence canadienne de dveloppement international
26 septembre 2007


SECTION I : APERU ET RENDEMENT DE L'AGENCE

1.1 Renseignements sommaires

L'Agence canadienne de dveloppement international (ACDI) est le principal ministre fdral responsable des politiques et des programmes en matire de dveloppement et d'aide humanitaire. Depuis sa cration en 1968, l'ACDI s'est btie une rputation internationale d'innovation et de leadership dans les domaines importants comme : la promotion de l'galit entre les femmes et les hommes, la participation considrable de la socit civile au programme d'aide; une mise en œuvre prcoce des principes d'efficacit de l'aide; un engagement dans les tats fragiles; la mise en application d'une gestion axe sur les rsultats et la rforme du systme d'aide humanitaire.

L'ACDI, qui travaille avec des partenaires au Canada et l'tranger, gre, avec le ministre des Affaires trangres et du Commerce international (MAECI) et avec le ministre des Finances, l'enveloppe de l'aide internationale (EAI)1 , une enveloppe d'environ 4 milliards de dollars.

Approximativement 73 pour cent de l'EAI, soit prs de 3 milliards de dollars, constituait le budget annuel de l'ACDI en 2006-2007. L'Agence gre un budget semblable en 2007-2008.

Ensemble, l'ACDI, le ministre des Finances et le MAECI s'assurent que les ressources de l'enveloppe sont dpenses conformment aux priorits du gouvernement. De faon plus spcifique, le gouvernement actuel s'est engag devant les Canadiens et les Canadiennes ce que l'aide soit plus efficace et produire des rsultats concrets et mesurables. Tel qu'nonc dans les Rapports sur les plans et les priorits (RPP) 2006-2007 et 2007-2008 de l'ACDI, cet engagement est au cœur du programme de l'Agence et guide ses actions.

De plus, dans le budget 2007, le gouvernement du Canada a non seulement ritr son engagement doubler l'aide de 2001-2002 2010-2011, mais il a aussi fourni des ressources supplmentaires qui refltent ses priorits actuelles, par exemple : 200 millions de dollars sont consacrs la reconstruction et au dveloppement en Afghanistan (150 millions par l'entremise de l'ACDI et 50 millions par l'entremise du MAECI)2 et 115 millions de dollars au dpart, qui pourraient atteindre 230 millions au fil du temps, sont consacrs la garantie de march novatrice en vue de mettre au point un vaccin contre le pneumocoque.


Un chantillon reprsentatif des rsultats de dveloppement choisis, 2006-2007

  • Grce aux contributions totales de l'ACDI en 2006 au Programme alimentaire mondial (PAM) et la Banque de crales vivrires du Canada, le Canada a aid apporter une aide alimentaire environ cinq millions de personnes partout dans le monde. En 2006, le Canada tait le quatrime bailleur en importance du PAM aprs les tats-Unis, la Commission europenne et l'Organisation des Nations Unies (ONU).
  • Il a t montr que de fournir de la vitamine A des enfants de moins de cinq ans rduit leur risque de mortalit de 23 pour cent en moyenne. Grce l'ACDI, le Canada est une source importante de financement des programmes de vitamine A. De 1997-1998 juin 2007, grce au financement de l'ACDI, l'Initiative pour les micronutriments, dont les bureaux sont Ottawa, s'est procure environ 4 milliards de glules de vitamine A, qui ont ensuite t distribues par l'intermdiaire de divers partenaires dont, principalement, l'UNICEF, Helen Keller International et les ministres de la Sant des pays en dveloppement. D'aprs des estims de l'UNICEF, le soutien du Canada dans la distribution de supplments de vitamine A a sauv plus de 2,1 millions de vies entre 1998 et 2005, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.
  • L'ACDI soutient actuellement environ 2 500 bnvoles canadiens, dont des jeunes, qui travaillent dans des pays en dveloppement.
  • Le soutien du Canada pour le programme de dveloppement de l'enseignement primaire a aid le gouvernement de Tanzanie investir davantage dans l'ducation, ce qui a accru le taux net d'inscriptions dans les coles primaires de l'ordre de deux millions d'enfants qui, autrement, n'auraient pas pu aller l'cole.
  • En Afghanistan, le Canada est le principal bailleur du Mcanisme de microfinancement et de soutien (MISFA), qui a plus de 330 000 clients, dont les trois-quarts sont des femmes.
  • Au Pakistan, les droits des femmes ont t amliors par la cration d'environ 50 comits des droits de la personne l'chelon des villages, par l'ouverture de comptoirs de services spciaux pour les femmes dans trois postes de police et par la cration d'une cellule d'aide juridique gratuite pour aider les femmes qui sont victimes de violence porter leur cause devant les tribunaux.
  • Hati, l'ACDI a aid tablir 9 209 centres de vote et inscrire 3,5 millions d'lecteurs pour les lections de 2006, contribuant atteindre le plus haut taux de participation au scrutin de l'histoire de ce pays.

Le prsent rapport reflte des actions rapides par rapport aux engagements pris par le gouvernement dans le budget 2007 quant une augmentation de la concentration, de l'efficacit et de la responsabilisation. Il contient plusieurs nouveaux lments servant illustrer la vaste tendue des rsultats atteints au cours de l'anne. En plus du tableau rcapitulatif des rsultats lis aux priorits de gestion et de programmation de l'Agence, il fournit une srie de rapports sur les rsultats de dveloppement dans les secteurs de concentration de l'ACDI. De plus, conformment l'engagement pour une plus grande responsabilisation nonc dans le budget 2007, qui se traduit par des rapports sur l'efficacit dans les pays slectionns, nous avons inclus des rapports-pays fonds sur des examens annuels de rendement de la programmation et sur des rsums d'valuations et de vrifications. Ces documents fournissent une valuation objective d'un chantillon reprsentatif de notre programmation.

TABLEAU RCAPITULATIF POUR 2006-2007

Justification

Rsultat stratgique : Veiller au dveloppement durable pour rduire la pauvret dans les pays les plus pauvres, les rsultats tant mesurs en fonction des progrs raliss l'gard des objectifs du dveloppement3 , savoir, le bien-tre conomique, le dveloppement social, la durabilit de l'environnement et la gouvernance (y compris la libert et la dmocratie, les droits de la personne, la primaut du droit, la justice et la responsabilisation des institutions publiques).

Alignement avec les rsultats du gouvernement du Canada : Un soutien direct au rsultat stratgique du gouvernement du Canada relatif la rduction de la pauvret mondiale grce au dveloppement durable et contribution indirecte d'autres rsultats dont celui d'un monde plus sr grce la coopration internationale et d'un Canada prospre grce au commerce mondial.

Avantages pour les Canadiens : Le programme d'aide contribue grandement accrotre le rayonnement et l'influence du Canada l'chelle internationale; il est l'expression concrte des valeurs chres la population canadienne; il permet d'tablir des relations long terme avec certains pays bnficiant de la plus forte croissance conomique dans le monde; il contribue une plus grande scurit dans le monde pour le bnfice de la population canadienne.


Ressources financires
Dpenses prvues Autorisations totales Dpenses relles
3 043 321 000 $ 3 198 338 974 $ 3 043 261 641 $


Ressources humaines (quivalents temps plein - ETP)
Prvues Relles
1 578 1 671


Priorits de l'Agence Type
Concentration stratgique En cours
Meilleure livraison des programmes En cours
Utilisation efficace des ressources de l'Agence En cours
Responsabilit claire quant aux rsultats En cours


Activits de programme Dpenses prvues Dpenses relles
Programmes gographiques 1 637 749 000 $ 1 588 475 777 $
Programmes de partenariat 279 608 000 $ 273 413 338 $
Programmes multilatraux 1 045 710 000 $ 1 084 080 278 $
Cohrence des politiques 65 346 000 $ 64 035 753 $
Engagement des Canadiens 14 908 000 $ 33 256 495 $ 4

Dcaissements de l'ACDI au titre de l'aide en 2006-2007

Dcaissements de l'ACDI au titre de l'aide en 2006-2007

Dcaissements de l'ACDI au titre de l'aide en 2006-2007

1.2 Rendement de l'Agence

1.2.1 Contexte

Depuis 2000, les Objectifs de dveloppement du millnaire (ODM) ont servi guider les actions de la communaut du dveloppement, y compris du Canada, vers un ensemble d'objectifs mondiaux, devant tre atteints avant 2015, portant sur la sant, l'ducation, l'galit entre les sexes, la durabilit de l'environnement, l'radication de la pauvret et de la faim et un partenariat mondial.

Les pays en dveloppement, souvent avec le soutien de bailleurs comme le Canada, ont fait des progrs concrets par rapport ces enjeux dans la plus rcente gnration : l'esprance de vie a augment de neuf ans, et ce, malgr les ravages causs par le VIH/sida; le nombre de personnes vivant avec moins de un dollar par jour est pass d'une personne sur trois en 1990 une personne sur cinq en 20045 grce, en partie, une croissance conomique rapide en Asie du Sud-Est, en Chine et en Inde; l'accs l'eau s'est amlior; l'accs l'ducation de base a augment de faon spectaculaire, surtout pour les fillettes en Afrique, et la gouvernance dmocratique se renforce dans toutes les rgions du monde.

Chaque rgion du monde en dveloppement est confronte des dfis et des occasions uniques. En Afrique subsaharienne, une croissance conomique et des avances dans la gouvernance dmocratique rcentes ont ouvert la porte un dveloppement durable long terme. Malgr ce progrs, le continent est toujours confront des dfis majeurs en ce qui concerne la sant publique, l'ducation de base, l'galit entre les hommes et les femmes, la dpltion des ressources naturelles et les conflits en cours dans plusieurs zones. En Asie, des rformes conomiques et une gestion conomique saine ont renforc sa croissance, et la plupart des pays du sud-est atteindront les ODM. Malgr les gains, il y a encore d'importants dfis relever en Asie du Sud, qui, en nombres absolus, continue de reprsenter une proportion norme des pauvres dans le monde, et on prvoit qu'il en sera de mme aprs 2015. L'cart de plus en plus grand entre les riches et les pauvres, ajout aux troubles lis des problmatiques sociales, sexospcifiques, ethniques et religieuses, continue d'avoir une incidence sur la stabilit rgionale.

Dans les Amriques, des progrs rcents dans la rduction de la pauvret, dans l'ducation et dans le secteur de la sant ont mis la plupart des pays sur la bonne voie pour atteindre les ODM, et ce, malgr des ingalits persistantes dans les revenus et les niveaux de vie. Cependant, des problmes de scurit grandissants, comprenant le crime et la violence, menacent de dstabiliser la rgion, plus particulirement en Amrique Centrale. En Europe orientale, au Moyen-Orient et au Maghreb, les bnfices obtenus grce une croissance conomique rcente n'ont pas toujours t distribus galement, et des situations de scurit instable continuent de reprsenter un dfi dans certaines rgions. Il y a toutefois dans ces rgions un certain progrs dans le renforcement des institutions, l'amlioration de l'ducation et du contexte commercial local.

1.2.2 Environnement de l'ACDI

Pour une aide internationale plus efficace

Au cours des dix dernires annes, il y a eu des travaux de recherche de plus en plus nombreux sur la faon d'amliorer l'efficacit de l'aide en termes de prestation et de responsabilisation l'gard des rsultats, de mme qu'un consensus international grandissant sur les faons et les moyens d'y parvenir.

En 2005, la communaut du dveloppement international a entrin la Dclaration de Paris sur l'efficacit de l'aide, une approche fonde sur des principes visant maximiser les consquences de l'aide sur les rsultats quant au dveloppement.


Leons apprises sur l'efficacit de l'aide

Les pays russissent quand il y a ...

  • de la volont politique, du leadership et de la participation du public;
  • une gouvernance ouverte et transparente;
  • des politiques saines et des institutions efficaces et responsables;
  • un quilibre entre l'tat, la socit civile et le secteur priv.

Les bailleurs russissent quand ils ...

  • s'alignent sur les priorits et les systmes des pays rcipiendaires;
  • renforcent les efforts de coordination et d'harmonisation;
  • adoptent des pratiques favorisant le dialogue des politiques, l'innovation et le financement conjoint;
  • amliorent la cohrence des politiques.

L'aide fonctionne quand les pays et les bailleurs ...

  • s'engagent dans une relation long terme et intgre, avec continuit et clart des objectifs;
  • font des efforts mutuels de renforcement des systmes des pays;
  • ont une gestion axe sur les rsultats et fonde sur la responsabilit mutuelle.

Au Canada, il y a un intrt marqu dans l'amlioration des mesures relatives l'efficacit de l'aide. Dans le budget 2007, le gouvernement a ritr la ncessit d'amliorer l'efficacit de l'aide apporte par le Canada et d'assurer la responsabilisation l'gard des rsultats par la prsentation d'un programme en trois volets qui vise :

  • Mieux cibler l'aide : le Canada ciblera l'aide bilatrale traditionnelle dans un nombre rduit de pays et cherchera devenir l'un des cinq plus importants bailleurs des principaux pays qui l'intressent;

  • Accrotre l'efficience de l'aide : le Canada tablira un barme afin de rduire les frais d'administration et dploiera un plus grand nombre d'employs sur le terrain;

  • Amliorer la reddition de comptes : le Canada examinera des options pour s'assurer que son programme d'aide fasse l'objet d'une valuation indpendante et fournira aux Canadiens des bilans plus frquents.

Ce programme appuie l'engagement pris par le gouvernement en 2006, la fois dans le Discours du trne et dans le Budget, soit celui d'assurer une plus grande reddition de comptes au chapitre de la rpartition de l'aide6 internationale et des rsultats obtenus. C'est dans ce contexte que l'ACDI a labor son programme d'action sur l'efficacit de l'aide qui comprend : 1) une concentration stratgique de notre programmation l o elle peut avoir les consquences les plus importantes, 2) une meilleure livraison des programmes, 3) une utilisation plus efficace des ressources de l'Agence et 4) une responsabilisation claire quant aux rsultats.

Le programme d'action de l'ACDI rejoint le programme en trois volets annonc dans le budget et va plus loin en fournissant un cadre de travail pour un choix judicieux de secteurs ou de mcanismes de livraison des programmes. L'Agence a mis en œuvre ce programme d'action au cours de la dernire anne. Une partie du travail accompli comprend : faire de la gouvernance dmocratique un secteur de concentration obligatoire dans tous les principaux programmes-pays; avoir cr le Bureau de la gouvernance dmocratique (BGD); amliorer le systme de gestion du rendement et laborer un plan de leadership canadien afin de reconnatre le rle de la socit civile dans la promotion de l'efficacit de l'aide l'intrieur de la communaut du dveloppement international.

Environnement oprationnel de l'ACDI

Le mandat de l'ACDI est excut grce des programmes avec des pays, des partenaires canadiens, multilatraux, internationaux et locaux. En 2006, le Conseil du Trsor (CT) a approuv une architecture des activits de programme (AAP) rvise et des rsultats stratgiques comme fondement de la Structure de gestion des ressources et des rsultats (SGRR) de l'ACDI. Cela reprsente un important pas en avant dans la faon dont l'ACDI saisit les rsultats. La structure a t labore pour articuler la contribution de l'Agence l'atteinte des rsultats de dveloppement des pays en dveloppement et, finalement, la rduction de la pauvret. Les relations sont essentielles la nature de la responsabilisation de l'ACDI l'gard des rsultats de dveloppement, que ces relations soient avec des gouvernements, des bailleurs multilatraux ou bilatraux ou avec la socit civile et le secteur priv l'intrieur ou l'extrieur du Canada.

Cette nouvelle structure fournit un cadre de travail solide pour la mesure du rendement et la reddition de comptes et a servi comme fondement pour le Budget des dpenses 2007-2008 de l'ACDI.

Diagramme 1: Tableau de concordance de l'architecture des activits de programme de l'ACDI

Diagramme 1: Tableau de concordance de l'architecture des activits de programme de l'ACDI

1.2.3 Les engagements cls : Points saillants des ralisations en 2006-2007

Le RPP 2006-2007 de l'ACDI prsente 11 ralisations cls l'appui des priorits et des engagements de l'Agence. Chacune des ralisations soutient les priorits de l'ACDI, c.--d. les progrs dans la mise en œuvre de son programme quatre volets sur l'efficacit de l'aide. Le tableau ci-dessous prsente le rendement de l'ACDI au regard de chacune des ralisations cls, ainsi qu'une liste de points saillants de la programmation et d'activits slectionnes servant confirmer la cote accorde chaque ralisation cl.

Il demeure entendu que la fiche de rendement de l'ACDI constitue un exercice valable mais subjectif, qui traduit les rsultats d'un processus de rflexion et d'autovaluation interne de l'Agence.


Priorit 1 : Concentration stratgique
Ralisations cls Sommaire du rendement et points saillants
Concentrer la programmation dans les secteurs prioritaires : Un nombre limit de priorits sectorielles, y compris la gouvernance dmocratique de faon imprative, sera identifi au sein des plus importants programmes-pays. L'ACDI intgrera l'galit entre les hommes et les femmes dans tous les secteurs, y compris la participation des femmes la prise de dcisions, les droits humains et l'accs aux ressources. Objectifs atteints - L'ACDI a fait une avance relativement ses objectifs en gouvernance dmocratique et en galit entre les femmes et les hommes, ainsi que dans d'autres secteurs de concentration. Voici quelques exemples de faits marquants qui appuient cette analyse :

  • La limite de trois secteurs par stratgies de pays.
  • Un accroissement du nombre de programmes spcifiques afin de promouvoir l'galit entre les femmes et les hommes.
  • Un accent accru sur la gouvernance dmocratique :
    • La mise en place du Bureau de la gouvernance dmocratique (BGD)
    • La gouvernance dmocratique comme thme obligatoire dans tous les principaux programmes-pays. En 2006-2007, 88 pour cent des programmes-pays comportaient un lment de gouvernance dmocratique, une hausse par rapport 81 pour cent en 2000-2001.
    • Le soutien l'Organisation des tats amricains, Hati, au Sngal, la Rpublique dmocratique du Congo et d'autres pays afin d'assurer la russite de 16 lections libres et justes.
    • Le soutien l'laboration d'une nouvelle constitution au Npal.
    • Le soutien des mcanismes de surveillance, y compris le renforcement du Bureau du vrificateur gnral au Mali.
    • Le soutien du renforcement du rle des reprsentants du Parlement et des lus au Cambodge, au Vietnam et au Bangladesh, des mdias au Bangladesh et de la socit civile en Chine et au Pakistan.
Se concentrer sur un nombre plus restreint de pays : Une stratgie financire est en cours d'laboration afin d'augmenter davantage les ressources bilatrales destines aux principaux pays de concentration. Objectifs partiellement atteints - Le retrait progressif de certains pays et la concentration dans les pays o l'ACDI peut faire une diffrence font partie des efforts de l'Agence vers la concentration gographique.

  • L'augmentation de la concentration des ressources dans un nombre plus restreint de pays. Entre 2000-2001 et 2006-2007, le nombre de programmes bilatraux de l'ACDI est pass de 89 68 et la concentration des ressources dans les 20 bnficiaires principaux s'est intensifie, passant de 65 pour cent des dcaissements bilatraux 78 pour cent.
  • Depuis 2002-2003, l'Afghanistan a t le premier bnficiaire en importance de l'aide bilatrale de l'ACDI.
  • Des engagements pluriannuels importants tant en Afghanistan qu'en Hati.
  • la Direction gnrale de l'Afrique, les six principaux pays bnficiaires - l'thiopie, le Ghana, le Mali, la Mozambique, le Sngal et la Tanzanie -ont bnfici de 717 pour cent des dpenses en APD en 2006-2007, contre 36 pour cent en 2001-2002.
  • la Direction gnrale de l'Asie, 84 pour cent des dcaissements visaient principalement six pays en 2006-2007, soit l'Afghanistan, le Bangladesh, la Chine, l'Indonsie, le Pakistan et le Vietnam, une hausse par rapport 63 pour cent en 2001-20028 .
Priorit 2 : Meilleure livraison des programmes
Ralisations cls Sommaire du rendement et points saillants
Examiner et renouveler les programmes de partenariat : L'ACDI terminera l'laboration de politiques et de principes rgissant sa collaboration future avec des organisations partenaires canadiennes. Ce processus comprendra galement un dialogue soutenu avec des intervenants canadiens et une attention particulire sera mise sur des liens efficaces avec les organisations non gouvernementales (ONG) des pays du Sud. Objectifs atteints -- De nombreux efforts ont t faits en vue du renouvellement des programmes de partenariat. Les prochaines tapes comprennent l'laboration d'un plan d'action pour le renouvellement ainsi que pour la reconnaissance de l'apport de la socit civile au dveloppement.

  • L'augmentation du rle de la socit civile dans le renouvellement du partenariat.
  • Un vaste change entrepris avec des intervenants au moyen de consultations et d'vnements nationaux partout au Canada.
  • Des organisations du Sud ont t reprsentes sur le comit d'experts conseil de l'ACDI.
  • Des principes pour le dveloppement de programmes de partenariats efficaces.
  • Le dveloppement de processus oprationnels simplifis afin de rduire de moiti le dlai de traitement pour les subventions et les propositions de contribution.
Optimiser le mcanisme multilatral : L'ACDI concentrera son appui en faveur des institutions les plus efficaces, qui auront obtenu des rsultats concrets sur le terrain. Au cours du prochain exercice, l'Agence travaillera avec d'autres ministres et bailleurs de fonds pour mettre au point des critres d'valuation efficaces et pertinents de ces institutions. Objectifs partiellement atteints - L'ACDI a accompli des progrs dans l'laboration d'un cadre servant l'valuation de l'efficacit et de la pertinence des organisations multilatrales, malgr les obstacles tels que le nombre et la diversit des organisations multilatrales et des pourparlers avec les autres bailleurs sur la possibilit d'une approche harmonise.

  • L'laboration d'un cadre servant l'valuation de l'efficacit et de la pertinence des organisations multilatrales, y compris l'augmentation de l'utilisation d'valuations pour clairer les dcisions de soutien des organismes individuels de l'ACDI.
  • Une entente entre le Canada, la Sude et le Royaume-Uni sur une approche institutionnelle conjointe afin d'amliorer la gouvernance conjointe d'UNICEF dans des domaines prioritaires.
  • Le progrs accompli par l'Initiative sur les bonnes pratiques d'aide humanitaire, y compris l'adhsion officielle des principes et bonnes pratiques de l'Initiative par le Comit d'aide au dveloppement (CAD) de l'OCDE; une entente sur une srie d'indicateurs servant mesurer la mise en œuvre de l'Initiative; une acceptation plus large des organismes humanitaires en ce qui concerne les rapports normaliss aux bailleurs.
  • La participation de l'ACDI dans le Fonds central de rponse d'urgence (FCIU) de l'ONU, une initiative nouvelle et d'importance, qui vise amliorer le temps de rponse des secours humanitaires par la mise en commun des ressources des bailleurs, les rendant ainsi plus rapidement accessibles en cas de crise.
Intgrer les principes internationalement convenus relativement l'efficacit de l'aide toutes les approches en matire de programmation : L'ACDI laborera un cadre stratgique et oprationnel pour renforcer les retombes sur le dveloppement du programme d'aide du Canada. Objectifs partiellement atteints - Bien que l'tude du CAD dmontre que le Canada performe bien dans l'application des principes noncs dans la Dclaration de Paris sur l'efficacit de l'aide, les rsultats se comparant ceux de la Commission europenne, des efforts sont toutefois requis pour amliorer nos rsultats et obtenir un rendement comparable celui de pays comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Sude.

  • Une observation complte des recommandations du CAD sur le dliement de l'aide aux pays les moins avancs;.
  • La mise en place d'une approche intgre associant scurit, diplomatie et dveloppement en Afghanistan, par exemple l'quipe provinciale de reconstruction de Kandahar comprenant des agents de dveloppement, des diplomates et des soldats.
  • La proportion de l'aide bilatrale consacre aux approches-programmes est passe de cinq pour cent en 2001-2002 environ 30 pour cent en 2006-2007. Ces approches ont t assorties de mesures destines assurer la responsabilisation, parmi lesquelles figurent le suivi et les valuations conjointes des bailleurs ainsi que le renforcement des systmes des pays, entre autres dans le domaine de la gestion des finances publiques.
Priorit 3 : Utilisation efficace des ressources de l'Agence
Ralisations cls Sommaire du rendement et points saillants
Grer le changement : Les mesures prises pour veiller un dveloppement efficace ont de profondes rpercussions sur tous les aspects des activits de l'ACDI. Un secrtariat a t form pour coordonner la transformation de l'Agence. Objectifs atteints

  • L'ACDI se conforme aux nouvelles Modalits et conditions approuves par le Conseil du Trsor en ce qui a trait aux subventions et contributions accordes par l'Agence.
  • La Carte routire des processus oprationnels de l'ACDI est un guide des oprations destin aux pratiques commerciales de l'Agence. Revue et amliore, elle est dj utilise. Du nouveau matriel de formation a aussi t prpar et reflte les changements effectus dans les pratiques commerciales de l'Agence.
Profiter d'effectifs reprsentatifs et en mesure de se renouveler, bnficiant des comptences de base et des processus oprationnels de soutien requis pour rpondre aux impratifs oprationnels, y compris assurer une prsence sur le terrain : En prenant appui sur des travaux rcents, l'Agence mettra tout en œuvre pour cerner les futures comptences cls requises et concevoir des stratgies de recrutement et des programmes d'apprentissage rpondant aux besoins oprationnels du ministre. Les obstacles entravant les processus oprationnels seront cerns et limins, tout en garantissant la responsabilisation, la transparence et une gestion approprie des risques. Objectifs atteints

  • Le plan d'action pour l'quit en matire d'emploi de l'ACDI a t mis jour et une initiative de recrutement visant les groupes minoritaires visibles a t lance.
  • L'augmentation de la prsence sur le terrain par l'ajout de personnel supplmentaire de l'administration centrale ou de ressources locales contractuelles, et ce dans un grand nombre de pays, y compris l'Afghanistan et Hati.
  • Une campagne de recrutement, de nouveaux agents de dveloppement pour les agents au niveau d'entre de la gestion de fonction critique de l'ACDI, les gestionnaires de programme, a t lance.
  • Dans le cadre de son processus de gestion de la relve, l'Agence a entrepris une vaste tude de son personnel de la direction pour assurer la poursuite de son leadership sur le plan des besoins oprationnels actuels et futurs.
  • L'adoption d'un cadre d'apprentissage communautaire et le dveloppement de programmes d'apprentissage pour les nouveaux agents de dveloppement et dirigeants bass sur les comptences cls actuelles et requises pour l'avenir.
Mettre en place un systme de gestion des ressources humaines (GRH) solide et bien administr, align sur les besoins oprationnels de l'ACDI, actuels et futurs : court terme, le but de l'ACDI consiste renforcer l'intgrit du systme de GRH ainsi que son efficacit oprationnelle, en travaillant en partenariat avec les gestionnaires pour veiller la prise de dcisions judicieuses en matire de GRH, rpondant aux besoins oprationnels et protgeant l'intrt gnral de l'Agence. En 2006-2009, les efforts seront axs sur la mise en place de cadres et d'instruments intgrs de GRH et de planification oprationnelle pour aider l'organisation cerner et combler ses besoins fonctionnels actuels et futurs. Objectifs partiellement atteints

  • L'ACDI met l'accent sur la mise en oeuvre de son nouveau cadre et appareil de gestion des ressources humaines et de la gouvernance, et tire parti de la structure de ses comits organisationnels par l'avancement de son programme de GRH.
  • L'ACDI a refait ses plans de travail chiffr pour mieux intgrer sa planification en matire de ressources humaines l'intrieur du processus de planification des activits.
Favoriser une approche pangouvernementale cohrente : L'ACDI met en place des ententes cadres stratgiques avec d'autres ministres fdraux cls pour tirer parti de leur savoir-faire, en premier lieu dans le domaine de la gouvernance, et accrotre la cohrence des politiques et des programmes. Des programmes pilotes portant sur la rforme judiciaire seront raliss dans le cadre de l'Initiative de gouvernance du secteur public, nouvellement cre. En consultation avec d'autres ministres, des travaux sont galement en cours pour laborer un cadre d'intervention de l'ACDI dans les tats fragiles et les tats aux prises avec une crise humanitaire. En collaboration avec ses partenaires, l'ACDI mettra profit sa premire anne d'exprience du cadre de gestion renouvel de l'EAI pour accrotre son efficacit, dans le but de favoriser la prise de dcisions stratgiques. Objectifs atteints

  • Une rponse pan gouvernementale et multi-sectorielle aux besoins humanitaires en Afghanistan et au Liban.
  • La coordination avec le MAECI la suite du conflit dans les secteurs frontaliers du Pakistan.
  • La mise en œuvre de la Convention d'Ottawa - une collaboration avec le MAECI, le Programme des Nations Unies pour le dveloppement (PNUD) et d'autres bailleurs pour assurer la lutte contre les mines et dans le secteur du dveloppement au Cambodge.
  • Un protocole d'entente entre l'ACDI et le MAECI dans le but d'assurer la cohrence sur le plan des politiques et des programmes, plus particulirement dans les pays fragiles; dfinir clairement leur mandat respectif, ainsi que les principes de fonctionnement, les rles et les responsabilits, visant encourager la coopration et liminer le chevauchement et le double emploi pour maximiser les rpercussions des ressources rares.
  • Une coordination avec le MAECI pour la mise en œuvre de la politique des programmes de paix et de scurit. Par exemple, le Fonds canadien pour l'Afrique poursuit son travail en collaboration avec le MAECI afin de livrer des programmes de paix et de scurit en Afrique occidentale.
  • Le Fonds canadien pour l'Afrique travaille avec Industrie Canada pour mettre sur pied des programmes de technologies de l'information et des communications en Afrique, ainsi qu'avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour aider les institutions africaines raliser plus facilement des recherches en sciences biologiques.
  • La collaboration entre l'ACDI et le MAECI, y compris le BGD de l'ACDI et la Force oprationnelle de stabilisation et de reconstruction (START) du MAECI pour dvelopper les outils, les approches, la cohrence et les connaissances ncessaires dans le but de maximiser l'influence de la politique et des programmes du Canada en soutien au dveloppement dmocratique l'tranger.
  • L'Initiative sur les systmes de sant en Afrique utilise une approche pangouvernementale afin d'amliorer les systmes de sant des niveaux rgional et national en Afrique.
  • La structure de gestion conjointe de l'EAI a permis aux principaux ministres d'assurer une cohrence d'un point de vue budgtaire dans tout le programme d'aide internationale.
  • L'laboration d'une vision plus long terme par le BGD soutenue par des ententes-cadres prcises en lien avec deux partenaires gouvernementaux : Statistique Canada et le Bureau du vrificateur gnral.
Priorit 4 : Responsabilit claire quant aux rsultats
Ralisations cls Sommaire du rendement et points saillants
Renforcer la gestion des risques l'Agence. L'ACDI poursuivra l'laboration du cadre intgr de gestion des risques. Ce dernier comprendra une stratgie de communication des risques mettant l'accent sur la diligence raisonnable et permettant ses partenaires de mieux comprendre le contexte oprationnel haut risque dans lequel volue l'ACDI. En outre, l'Agence mettra en œuvre une stratgie de gestion des risques financiers. Objectifs atteints

  • L'laboration d'une politique de gestion sur le risque fiduciaire pour les approches-programmes.
  • L'approbation par le SCT du Cadre de gestion et de responsabilisation ax sur les rsultats et les risques (CGRRR) de l'ACDI.
  • L'laboration d'un guide sur la diligence raisonnable afin d'aider les cadres dans une approche systmatique des questions sur le risque.
Renouveler le cadre de mesure du rendement de l'ACDI. L'Agence rvisera son AAP et sa SGRR pour mieux tenir compte des orientations et des priorits stratgiques du Canada. Objectifs partiellement atteints - Comme d'autres ministres ou agences, l'ACDI doit aller de l'avant en ce qui concerne la mise en œuvre de la SGRR.

  • La mise en place du modle de dirigeant principal des finances.
  • La mise en place du modle de dirigeant principal de la vrification.
  • Les progrs faits dans la mise en oeuvre de la SGRR.
  • L'approbation par le CT de l'architecture des activits du programme (AAP) servant au budget des dpenses de l'exercice 2007-2008.
  • L'laboration d'un cadre de mesure du rendement, y compris des indicateurs.
  • Le nombre de vrifications et d'valuations excutes, dont celles du Programme pour le Bangladesh, du Programme pour le Pakistan, de mme que des subventions et contributions de l'ACDI.

Rsultats obtenus en matire de gestion

Le CT value le rendement de l'ACDI en matire de gestion l'aide du Cadre de responsabilisation de la gestion (CRG) fond sur une srie d'indicateurs et de mesures. D'aprs l'valuation du CRG de 2006, les rsultats obtenus de l'ACDI sont positifs. L'Agence se classe trs bien pour ce qui est de la qualit et de l'utilisation des valuations et elle s'est amliore ou affiche un bon rendement au plan de l'analyse des programmes et des politiques, de l'efficacit de la gestion et du contrle des finances, et des vrifications internes. Cette valuation souligne galement les possibilits d'amliorations, y compris au plan de la clarification des rsultats stratgiques, afin de continuer promouvoir la gestion axe sur les rsultats et amliorer la gestion du risque de l'organisation.

La reconnaissance internationale de l'ACDI

Les ralisations et la contribution de l'ACDI dans diffrents secteurs ont mrit une reconnaissance internationale au cours de la dernire anne. En novembre 2006, l'ACDI a reu le prix Helen Keller du dveloppement international pour son rle de chef de file dans la distribution de supplments de vitamine A pour la survie des enfants du monde entier, bailleur d'une grande partie de l'approvisionnement mondial de glules de vitamine A.

Aux premires lignes de la lutte contre la faim, l'ACDI, le gouvernement du Canada et les Canadiens contribuent vritablement rendre le monde meilleur. Sur la scne internationale, le Canada est l'un de nos plus importants partenaires qui veillent ce que les enfants d'Afrique reoivent au moins une tasse de nourriture par jour pour qu'ils soient en mesure d'tudier, d'apprendre et de se btir une vie. Nous voulons remercier le gouvernement du Canada d'tre l'un de nos partenaires les plus fiables et les plus cratifs au chapitre de la lutte contre la faim. Cette anne, le Canada se classe parmi nos trois principaux bailleurs. Nous avons besoin de vous pour venir en aide toutes les personnes qui souffrent de la faim.

[Traduction]
Josette Sheeran
Directrice excutive du Programme alimentaire mondial
31 juillet 2007

En mai 2007, l'initiative pour les micronutriments, une organisation but non lucratif situe Ottawa qui met tout en oeuvre pour lutter mondialement contre les carences en vitamines et en minraux, s'est mrite le prix du Development Marketplace pour son projet Fortifying Flour with Micronutrients at Villages, Enrichissement de la farine avec des micronutriments dans les villages du Npal [traduction]. Ce projet tait financ par l'ACDI.

En fvrier 2007, la contribution du Canada dans les oprations de dminage humanitaire a t reconnue par l'Organisation des tats amricains (OEA) :  Le Canada a t l'un des plus rguliers et importants bailleurs dans les oprations de dminage humanitaire en Amrique latine , a affirm William McDonough, directeur de l'Office of Humanitarian Mine Action de l'OEA. Selon M. McDonough, l'aide humanitaire du Canada de mme que le soutien de 15 autres pays bailleurs ont permis au Costa Rica, au Honduras, au Guatemala et au Suriname de librer leurs territoires des impacts des mines et des munitions non exploses [traduction].

En juillet 2007, le Tanzania's Children's Book Project, avec le soutien de l'ACDI, s'est vu dcern par l'UNESCO, le prix d'Alphabtisation du roi Sejong pour les efforts mis dans la production des livres pour enfants en swahili et pour la formation des professeurs, des crivains, des diteurs et des illustrateurs. Pour la troisime fois, CODE, une organisation internationale canadienne d'ducation au service du dveloppement et ses partenaires d'Afrique, ont t dsigns laurats du prestigieux prix d'alphabtisation de l'UNESCO pour leurs importantes contributions la lutte contre l'analphabtisme dans les pays en dveloppement.

Le rle du Canada en Afghanistan a t reconnu plusieurs fois, tant l'intrieur qu' l'extrieur du pays. En mai dernier, par exemple, Seema Patel, consultante en chef du projet de reconstruction aprs-conflit Centre for Strategic and International Studies, a affirm devant la commission parlementaire :  Le Canada a jou un rle de chef de file dans le pays [Afghanistan], et j'aimerais qu'un plus grand nombre de pays membres de l'OTAN suivent son exemple. Sa stratgie et ses programmes portant sur la scurit et le dveloppement sont ce qui convient le mieux l'Afghanistan. Le Canada prche par l'exemple, consacrant ses fonds destins la reconstruction et au dveloppement des projets qui contribuent accrotre la fidlit et la confiance de la population - qui sont dirigs par la population locale et bnficient du soutien et du rle catalyseur des gens de l'extrieur. [Traduction] Les pages qui suivent prsentent un aperu du rle de chef de file que joue le Canada en Afghanistan.

Le leadership canadien en Afghanistan

L'objectif du programme de l'ACDI pour l'Afghanistan est d'appuyer les efforts dploys par le gouvernement de l'Afghanistan, le peuple afghan et la communaut internationale pour stabiliser le pays. Le Pacte de l'Afghanistan guide les efforts dploys par le Canada en Afghanistan afin de renforcer l'autorit et la lgitimit du gouvernement partout au pays et amliorer le bien-tre du peuple afghan.

Le Canada a engag 1,2 milliard de dollars en aide entre 2001-2002 et 2010-2011 par l'entremise de l'ACDI. Cela fait de l'Afghanistan le pays recevant le plus d'aide bilatrale des Canadiens. Cet engagement place galement le Canada parmi les principaux bailleurs bilatraux. Nous soulignons quelques programmes en 2006-2007 :

Le mcanisme de microfinancement et de soutien en Afghanistan (MISFA) (28 millions de dollars en 2006-2007) est un programme de microfinancement qui figure dornavant parmi les plus importants dans le monde. Lanc en 2003 par le gouvernement de l'Afghanistan, le MISFA est un programme de soutien multidonateurs qui vise btir le secteur du microfinancement en Afghanistan. Le Canada a largement contribu la mise en œuvre de ce programme qui connat un franc succs depuis son lancement et il est encore aujourd'hui le principal bailleur. Le MISFA finance 13 institutions de microfinancement qui, en retour, prtent des sommes modiques et offrent des services financiers aux pauvres de l'Afghanistan qui n'auraient normalement pas accs de tels services. L'ACDI a investi 56,35 millions de dollars dans le MISFA et, de ce montant, 28 millions de dollars ont t dbourss en 2006-2007. Le soutien de l'ACDI a permis au MISFA de dpasser largement ses propres prvisions.

Le Programme de solidarit nationale (PSN) (plus de 20 millions de dollars en 2006-2007) est le principal programme de dveloppement communautaire du gouvernement de l'Afghanistan. Au 31 mars 2007, plus de 16 500 conseils de dveloppement communautaires (CDC) avaient t lus et prs de 280 millions de dollars en subventions avaient t distribus aux CDC dans 279 districts des 34 provinces. Plus de 25 000 projets avaient t approuvs et quelque 11 000 avaient t raliss. Dans le cadre du PSN, plus de la moiti des projets communautaires visent des infrastructures productives comme les travaux d'irrigation, la construction de routes et l'lectrification des villages, autant de travaux qui favorisent la productivit et stimulent l'conomie locale. Un quart des projets portent sur l'approvisionnement en eau potable et l'hygine publique, contribuant ainsi amliorer la sant des gens de ces collectivits.

Le Fonds d'affectation spciale pour la reconstruction de l'Afghanistan (ARTF) (18 millions de dollars en 2006-2007) appuie le gouvernement dans ses efforts pour rtablir un gouvernement pleinement fonctionnel et reprsentatif. Il rembourse une partie du budget de fonctionnement du gouvernement afghan, y compris les dpenses salariales, les avantages sociaux et autres paiements destins aux fonctionnaires, ainsi que les dpenses de fonctionnement et d'entretien des ministres. L'appui de l'ACDI l'ARTF assure le paiement d'un salaire rgulier plus de 270 000 fonctionnaires, dont 144 000 enseignants.

Le Programme national de dveloppement ax sur les rgions (plus de neuf millions de dollars en 2006-2007, dont 6,1 millions ont t allous la province de Kandahar plus prcisment) appuie le ministre du Relvement et du Dveloppement rural en contribuant aux programmes de rduction de la pauvret et l'amlioration des modes de subsistance dans les rgions rurales par la cration d'Assembles de dveloppement des districts qui viennent en aide l'tablissement des Plans de dveloppement des districts. En plus d'aider les plus dmunis vaincre la pauvret extrme et trouver des modes de subsistance durables, ces plans permettent de combler les besoins propres aux fermiers qui dpendent de la culture du pavot, aux miliciens dsarms, aux rfugis rapatris et aux personnes vulnrables qui habitent dans les rgions rurales, y compris la population nomade Koutchi. Depuis 2001, 137 Assembles de dveloppement des districts ont t formes; neuf provinces ont de telles assembles dans tous leurs districts (y compris Kandahar) et trois provinces ont form ces assembles sur une partie de leur territoire. Plus de 540 projets de reconstruction, y compris des barrages, des routes, des ponts et des canaux d'irrigation ont t amnags pour desservir plus de deux millions de personnes. En outre, de nombreux projets impact rapide ont fourni des rsidences 4 000 familles et des semences et des engrais 70 000 agriculteurs.

Le Budget de dveloppement national de l'action antimines (sept millions de dollars en 2006-2007) : De la contribution totale, prs de quatre millions de dollars servent financer un projet de 12 mois dans les districts de Panjwayi et de Zhari, dans la province de Kandahar, o 2,9 millions de mtres carrs de sol contamin doivent tre dmins. Cette contribution a en outre permis huit millions d'Afghans de bnficier d'activits de sensibilisation aux dangers des mines. Par ailleurs, prs de 29 000 tonnes de munitions ont t repres et plus de 330 000 mines antipersonnel et 12 000 tonnes de munitions ont t dtruites depuis janvier 2007 dans le cadre du programme de destruction des mines antipersonnel et des minutions.

Certains programmes mis en œuvre par l'entremise de financement des partenaires canadiens, multilatraux et internationaux obtiennent les rsultats suivants :

  • Le renforcement de la primaut du droit (plus de deux millions de dollars en 2006-2007) : Dans le cadre d'un projet mis en œuvre par l'Organisation internationale de droit et de dveloppement, 75 avocats et 90 juges ont suivi un programme de formation. L'aide juridique est galement plus facilement accessible.
  • Le fonds de promotion des droits de la femme (prs de 300 000 dollars en 2006-2007) : Les droits des femmes l'ducation, les comptences et la participation aux processus politiques sont renforcs avec l'appui de l'ONG Droits et Dmocratie.
  • L'iodation du sel (750 000 dollars en 2006-2007) : L'Initiative pour les micronutriments se prpare offrir du sel iod plus de 10 millions d'Afghans, en vue d'aider protger des milliers d'enfants des risques de dficience mentale chez les nouveau-ns.
  • La vaccination contre la polio (cinq millions de dollars en 2006-2007) : Une composante de l'Initiative mondiale pour l'radication de la poliomylite, plus de sept millions d'enfants sont immuniss contre la polio, dont 350 000 enfants dans la province de Kandahar.
  • L'aide alimentaire (prs de 12 millions de dollars en 2006-2007) : L'ACDI contribue aux efforts du PAM pour atteindre plus de 3,4 millions de personnes.

Renforcement de l'efficacit de l'aide en Afghanistan

L'ACDI a rcemment termin l'examen du Programme pour l'Afghanistan pour la priode de mai 2005 janvier 2007. Les objectifs de cet examen taient d'valuer les progrs accomplis sur le plan des rsultats noncs et d'assurer que les fonds taient bien grs.

Malgr les contraintes videntes associes au programme de l'ACDI en Afghanistan, l'examen a rvl qu'un rgime de reddition des comptes et de gestion du risque appropri a t mis en place pour assurer que les fonds sont utiliss correctement. Le programme a fait de bons choix quant aux types d'initiatives finances et aux mcanismes utiliss. Parmi les huit projets les plus importants reprsentant 178 millions de dollars ou 63 pour cent des 285 millions dbourss par l'ACDI durant la priode vise par l'examen, six ont considrablement amlior la vie des gens. L'un des projets n'a pas donn le rendement escompt et les fonds ont t raffects d'autres initiatives qui fonctionnaient bien. Un autre a dmarr lentement; en fait, il n'en tait qu' ses dbuts. Parmi les 19 autres projets de moindre envergure, certains ont donn de bons rsultats tandis que d'autres ont eu des rsultats plutt mitigs. Citons notamment deux initiatives menes par des partenaires moins expriments.

Les auteurs de cet examen recommandent galement de renforcer la surveillance ou la supervision et le fonctionnement du programme sur le terrain par l'augmentation du personnel et l'ajout d'une unit de soutien oprationnel complte. Les auteurs ont relev un certain nombre de leons de l'exprience et recommand des amliorations dans trois secteurs : le renforcement de la surveillance et de la supervision; un meilleur suivi des rsultats et des rapports plus toffs, et enfin, le renforcement des activits du programme sur le terrain. L'ACDI applique dj ces recommandations l'heure actuelle.

1.2.4 Facteurs touchant le rendement en 2006-2007

Dans l'ensemble, l'Agence a russi faire beaucoup de progrs au plan des engagements pris dans le cadre de son RPP de 2006-2007. Ces progrs ont t accomplis malgr les difficults qui peuvent avoir eu un impact sur le rendement, mais qui nous ont galement permis de tirer de prcieuses leons.

Les travaux de l'ACDI dans des environnements o les risques - parmi les plus levs dans le monde - sont exacerbs par l'extrme pauvret, la guerre et les conflits, les traitements diffrents selon le sexe, l'instabilit conomique et sociale, la famine, les maladies infectieuses et les catastrophes naturelles. En 2006-2007, les conflits, les problmes de scurit, l'instabilit politique et le vieillissement de la main-d'œuvre taient parmi les plus importants facteurs touchant le rendement.

Les questions de scurit ont un impact sur la capacit de l'ACDI de mettre en œuvre et de livrer des projets tel que prvu et au moment prvu. L'aide au dveloppement dans les secteurs conflictuels et scurit rduite (comme dans la province de Kandahar, en Afghanistan) pose de srieux dfis, plus prcisment au chapitre de la prestation des programmes et des services de scurit du personnel. Les risques sont cependant attnus du fait de la prsence limite du personnel sur le terrain et du travail effectu en troite collaboration avec le gouvernement et les ONG partenaires. Dans ces circonstances, l'ACDI choisit prudemment ses partenaires en s'assurant de leur bonne rputation et de leur comptence dans des environnements de travail similaires. Dans la mesure du possible, une surveillance et des examens rguliers officiels et informels sont effectus la fois par le personnel de l'ACDI sur place et les entrepreneurs embauchs. L'ACDI utilise galement des informations recueillies dans le cadre des activits de surveillance par d'autres partenaires et bailleurs gouvernementaux et non gouvernementaux. Cela attnue le risque que l'ACDI ne puisse rendre compte de ses investissements.

L'instabilit politique peut galement nuire au rendement de l'ACDI. Les programmes que l'Agence offre en Cisjordanie et Gaza ont t restructurs aprs la victoire du Hamas, suite aux lections lgislatives palestiniennes de janvier 2006 et la suspension de l'aide canadienne l'Autorit palestinienne. Le Canada a suspendu, interrompu ou restructur les projets qui devaient tre raliss en collaboration directe avec l'Autorit palestinienne. Il a maintenu le niveau d'assistance aux Palestiniens, mais l'a rorient afin de rpondre des besoins humanitaires. Il a offert ce soutien essentiellement par l'entremise d'institutions multilatrales et d'autres partenaires.

L'une des difficults mergentes auxquelles l'Agence est confronte a trait aux dparts la retraite imminents du personnel. L'ACDI tente de compenser la perte de connaissances organisationnelles par des efforts d'intgration et de planification et par des stratgies de renforcement des capacits, afin de continuer offrir des services efficaces, durables et de haut niveau.

Sans tre exhaustive, la section qui suit met en lumire quelques leons tires des rsultats et des expriences de l'ACDI en 2006-2007.

La capacit des partenaires est essentielle une meilleure prise en charge locale : L'ACDI encourage une meilleure prise en charge locale et une plus grande responsabilisation en utilisant, dans la mesure du possible, les systmes, les procdures des institutions rgionales ou celles des pays en dveloppement afin de mettre en œuvre, surveiller et valuer les programmes et les projets. Si un gouvernement a de la difficult remplir ses fonctions de gestion et d'administration, l'ACDI, de concert avec d'autres bailleurs, tablit des objectifs ralistes et offre de la formation, une aide technique et des services de surveillance et d'valuation des stratgies visant rduire la pauvret.

Les outils spcialiss et les programmes de formation du personnel jouent un rle cl dans la promotion de l'galit entre les hommes et les femmes : L'ACDI a dvelopp sa capacit technique et celle de ses partenaires et continue d'intgrer les leons qu'elle tire des expriences acquises dans la mise en œuvre de ses nouveaux programmes. Par exemple, un examen de la situation des hommes et des femmes dans tous les programmes de l'ACDI en Indonsie a t effectu afin de tirer profit des leons apprises et d'intgrer ces expriences dans les prochains programmes. Cet examen a permis de constater que les outils et les programmes de formation utiliss pour un projet ralis en 2001 servaient encore de critre de base dans les interventions touchant les questions d'galit entre les hommes et les femmes. L'examen a galement relev que l'ACDI avait jou un rle considrable dans la prise de conscience et la connaissance des questions d'galit entre les hommes et les femmes, tant au gouvernement que dans la socit civile.

L'importance de la masse critique au sein de la socit civile : L'une des leons cls tires du programme de l'ACDI en Rpublique dmocratique du Congo (RDC) est qu'il est beaucoup plus efficace de travailler avec une coalition d'organisations partageant les mmes objectifs et qui se rallie autour de ces mmes objectifs, comme celui d'assurer un processus d'lection libre et quitable. Le risque dans ces situations est qu'une fois l'vnement pass, la socit civile est souvent fragmente, ce qui rduit la pression exerce sur les gouvernements afin qu'ils rendent des comptes. Pour rsoudre ce genre de problme, l'ACDI, en collaboration avec d'autres bailleurs, appuie le renforcement des ONG et des mdias de la RDC, l'thiopie, la Tanzanie, le Nigeria et le Kenya, afin qu'ils soient plus aptes de demander leurs gouvernements de rendre des comptes.

Leadership dans le domaine de l'innovation : Les partenariats publics et privs parviennent souvent trs bien faire appel l'expertise canadienne, d'autres pays, ainsi qu' des organisations de la socit civile et du secteur priv pour venir en aide aux pays en dveloppement. Le Canada continuera de chercher des approches innovatrices comme l'tablissement de partenariats avec la fondation Gates en vue de financer la recherche pour un vaccin contre le VIH/sida ou en appuyant une garantie de march (AMC) pour les vaccins anti-pneumocoques. Les AMC ont t crs pour inciter l'industrie laborer et produire des vaccins qui rpondent aux besoins particuliers des pays en dveloppement. Ces deux initiatives sont conformes au programme canadien en matire d'aide au dveloppement et les rsultats des programmes de vaccination ont clairement dmontr qu'ils taient parmi les moyens les plus efficaces de lutter contre les maladies infectieuses.

1.3 Rsultats obtenus par l'ACDI dans les secteurs d'intervention prioritaires

Cette nouvelle section prsente les rsultats de l'aide au dveloppement dans les secteurs suivants : la gouvernance dmocratique, le dveloppement du secteur priv (DSP), la sant (y compris le VIH/sida), l'ducation de base, la durabilit de l'environnement, et l'galit entre les hommes et les femmes, ces deux derniers points tant aussi des thmes transversaux.

Gouvernance dmocratique

Contexte : La gouvernance dmocratique est essentielle aux pays en dveloppement qui veulent atteindre les ODM. D'importants progrs ont t accomplis au cours des 30 dernires annes avec l'effondrement de 60 dictatures, plus particulirement en Afrique et en Europe de l'Est, et plus de 81 pays ont fait des progrs importants au chapitre de la dmocratisation. Toutefois, de nombreux dfis demeurent. Malgr une tendance la baisse dans le nombre de conflits arms dans le monde, il en existait encore 25 en 2005. La participation des femmes la politique est encore trs faible; elles occupaient moins de 16 pour cent des siges des assembles parlementaires dans le monde en 2005.

L'approche de l'ACDI : Une gouvernance dmocratique est efficace dans la mesure o elle est multidimensionnelle et o elle y introduit le respect des droits de la personne, l'galit entre les hommes et les femmes et la primaut du droit. Elle doit avoir des institutions publiques responsables et inclusives qui ont les capacits techniques et organisationnelles d'laborer et de livrer un vaste ventail de politiques et de services. Et cela demande un engagement envers la dmocratie, une participation communautaire, des mdias indpendants et une socit civile active qui puisse faire chec la corruption et l'abus de pouvoir

Selon l'ACDI, la gouvernance dmocratique sous-tend quatre lments qui se renforcent mutuellement : la libert et la dmocratie; les droits de la personne; la primaut du droit; et des institutions publiques responsables, en plus de l'galit entre les hommes et les femmes.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007 : L'ACDI a dbours 473,8 millions de dollars ou 17,1 pour cent de son budget total dans la gouvernance dmocratique.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • Avec le soutien de l'ACDI, le protecteur du citoyen (Defensor del Pueblo) de la Bolivie, une ONG qui dfend et protge les droits fondamentaux des pauvres et plus marginaliss a russi remdier des cas de violation des droits de la personne dont le nombre avait atteint les 3 000 en 2006, donner une formation sur le respect des droits de la personne 4 000 fonctionnaires et lancer une campagne contre la discrimination sur les ondes de 129 postes de la radio et de la tlvision.
  • Dans ses efforts pour mettre sur pied des systmes juridiques impartiaux et accessibles, qui produisent une justice rapide et efficace, l'ACDI a contribu au renforcement de la capacit du ministre de la Justice du Bangladesh rdiger de meilleures lois et amliorer les poursuites, la justice juvnile et les systmes d'aide juridique du pays.
  • L'ACDI a aid le gouvernement du Mali mettre en oeuvre sa rforme fiscale qui lui a permis de dpasser pour une premire fois ses revenus provenant des droits de douane, augmentant ainsi de manire significative les revenus de l'ensemble du pays. C'est un moyen efficace d'assurer un gouvernement responsable et transparent qui offre des services publics essentiels aux citoyens.
  • L'ACDI a aid les parlementaires du Cambodge tablir de nouvelles pratiques de rdaction des lois et des sances de consultation avec les intervenants et le public cambodgien, encourageant par la mme occasion des dbats clairs avec son Parlement et, favorisant les principes de libert et de dmocratie.
  • L'ACDI a tabli le BGD afin de regrouper les efforts dploys par l'Agence au chapitre de la gouvernance dmocratique et de miser pleinement sur l'avantage comparatif du Canada.

Sant

Contexte : Chaque anne, prs de onze millions d'enfants de moins de cinq ans meurent de causes vitables; trois millions de personnes meurent du VIH/sida; deux millions de la tuberculose; 1,2 million de la malaria et 529 000 femmes meurent en couche. Les services de sant sont de pitre qualit, inefficaces et discriminatoires.

Approche de l'ACDI : Les programmes de l'ACDI mettent l'accent sur les politiques, les initiatives et la recherche pertinentes qui prviennent et contrlent les maladies lourdes de consquences lies la pauvret comme le VIH/sida; amliorent la sant sexuelle et gnsique et rduisent la morbidit et la mortalit maternelle, ainsi que la nutrition et la scurit alimentaire. L'ACDI a galement bonifi ses efforts pour renforcer les systmes de sant et les ressources humaines en sant.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007 : L'ACDI a dbours 681 millions de dollars en sant, y compris pour le VIH/sida.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • Depuis dcembre 2006, le soutien de l'ACDI au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme avait permis d'offrir un traitement antirtroviral pour le VIH 770 000 personnes (comparativement 384 000 l'anne prcdente), un traitement contre la tuberculose deux millions de personnes (le double de l'anne prcdente) et 18 millions de moustiquaires de lit traites l'insecticide afin de protger les familles contre le paludisme (135 pour cent de plus que dans l'anne prcdente). Grce ces initiatives, environ 1,8 million de vies ont pu tre sauves depuis 2002.
  • Les moustiquaires de lit traits l'insecticide ont dmontr qu'elles permettaient de rduire le nombre de dcs chez les enfants causs par le paludisme d'environ 20 pour cent. En plus d'offrir son soutien au Fonds mondial, l'ACDI a vers plus de 43 millions de dollars de 2003 jusqu'au milieu de 2007 pour la distribution de moustiquaires de lit en Afrique, par l'entremise d'organismes partenaires comme l'UNICEF, la Socit canadienne de la Croix-Rouge et Vision mondiale. Ce financement a permis la distribution de plus de 4,5 millions de moustiquaires de lit, sauvant ainsi quelque 128 000 vies d'enfants.
  • Au Mali, grce au financement du Fonds genre et dveloppement dans le cercle de Bandiagara, on a pu liminer la pratique de la mutilation gnitale des femmes dans 68 villages, ce qui a influ sur la vie d'environ 47 000 femmes et filles en ge de procrer. Cette russite a galement contribu l'laboration d'un protocole rgional visant liminer cette pratique.
  • Le traitement moderne contre la tuberculose ne gurit pas seulement le patient infect, mais galement la transmission de la maladie. Il en cote en moyenne moins de 200 dollars pour sauver la vie d'une personne. L'Organisation mondiale de la sant (OMS) indique que le soutien de l'ACDI dans la lutte contre la tuberculose a sauv environ 750 000 vies au cours de la dernire dcennie. Le Canada a fait preuve de leadership dans le traitement de la tuberculose et a jou un rle actif au sein du partenariat international Halte la tuberculose. L'ACDI est le bailleur-fondateur de l'tablissement du Dispositif mondial pour l'approvisionnement en mdicaments antituberculeux, administr par l'OMS. Grce au soutien qu'elle avait pralablement apport cette initiative, l'ACDI a engag 25 millions de dollars en 2006-2007 qui a permis prs de 900 000 personnes atteintes de la tuberculose de bnficier du traitement sans lequel elles n'auraient pu avoir accs aux mdicaments appropris et sans lequel quelques 100 000 personnes auraient perdu la vie.

L'ACDI met l'accent sur le VIH et le sida

Le VIH/sida est un programme prioritaire de l'ACDI depuis plus de 10 ans. Le 1er dcembre 2006, Journe mondiale du SIDA, le Canada a lanc son approche globale et long terme pour lutter contre le VIH et le sida l'chelle mondiale. En 2006-2007, l'Agence a dbours environ 90 millions de dollars pour des activits se rapportant au VIH et au sida. La rponse globale du Canada l'endroit du VIH et du sida se fonde sur les points suivants : la promotion de l'galit des hommes et des femmes; le renforcement des rseaux de sant de manire assurer un accs quitable aux soins essentiels, des traitements et un soutien tous ceux qui en ont besoin; la promotion des droits des enfants et la protection et le soutien des enfants touchs par le VIH et le sida, et enfin, une approche efficace de la prvention fonde sur la preuve. L'Agence reconnat qu'il lui faut se pencher sur les dterminants complexes de la sant qui augmentent les risques de contracter le VIH/sida et qui minent la rsilience des hommes, des femmes et des enfants infects et affects par cette pidmie.

Un exemple probant de l'importance qu'accorde l'ACDI au VIH et au sida est son appui considrable au Fonds mondial, depuis sa cration en 2002. Ce Fonds fournit une aide financire d'envergure pour favoriser l'expansion des programmes dirigs par les pays et amliorer les services vitaux de soins de sant. la fin de 2006-2007, le Canada avait contribu prs de 530 millions de dollars au Fonds mondial.

Le Canada entend jouer un rle de chef de file dans la lutte mondiale contre le VIH/sida, plus particulirement dans les pays en dveloppement, Il appuie les efforts redoubls pour assurer l'accs universel aux programmes de prvention, de traitement, de soins et de soutien du VIH d'ici 2010. Le Canada a t un partenaire cl titre d'hte du Congrs international sur le sida Toronto en aot 2006. Le gouvernement du Canada a galement fait preuve de leadership en accueillant une table ronde de haut niveau o des ministres ont discut de l'impact du VIH/sida sur les femmes et les jeunes filles.

Canada was a key partner in hosting the International AIDS Conference in Toronto in August 2006. The Government of Canada also took a leadership role in hosting a Ministerial High Level Round Table discussion on the impact of HIV/AIDS on women and girls.

L'ACDI contribue actuellement aux initiatives suivantes :

  • Le dveloppement de nouvelles techniques de prvention. En fvrier 2007, Le Canada a annonc la mise en place de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH, un effort de collaboration entre le gouvernement du Canada et la fondation Bill et Melinda Gates pour contribuer l'effort international de mise au point d'un vaccin sr, efficace, abordable et accessible dans le monde entier contre le VIH. Le Canada engage un montant pouvant atteindre 111 millions de dollars dans cette initiative et la Fondation Gates en fournira jusqu' 28 millions de dollars.

  • Une meilleure protection pour les enfants affects par le VIH et le sida. La Southern African AIDS Trust a contribu au traitement de 340 000 enfants et 43 000 adultes affects par le VIH/sida et a offert des services de soins de sant domicile 42 000 personnes aux prises avec le VIH/sida.

  • La promotion de l'galit entre les hommes et les femmes par la prvention. Au Zimbabwe, quelques 20 000 femmes ont bnfici de programmes visant prvenir la transmission du VIH/sida du parent l'enfant : 14 000 femmes ont pris part des ateliers d'ducation et de sensibilisation, 6 500 femmes ont pass des tests et ont reu des services et des conseils, et plus de 800 femmes et 650 enfants ont eu accs des traitements antirtroviraux.

ducation de base

Contexte : Les pays en dveloppement ont ralis des progrs importants dans l'atteinte des objectifs du programme ducation pour tous et des ODM au cours des cinq dernires annes : les inscriptions dans les coles primaires ont augment, avec des avances spectaculaires dans les rgions o les inscriptions sont les plus faibles, plus particulirement en Afrique subsaharienne. Plus de filles que jamais frquentent l'cole. Depuis 2000, le nombre d'enfants qui ne frquentent pas l'cole a chut de 25 millions et les dpenses tant trangres que nationales pour l'ducation de base ont augment. Cependant, de nombreux dfis demeurent aux chapitres de la qualit et de la quantit des programmes offerts. Soixante-douze millions d'enfants ne frquentent pas l'cole primaire. Les enfants qui ne vont pas l'cole ou qui dcrochent sont gnralement issus de foyers dmunis et 57 pour cent sont des filles.

L'approche de l'ACDI : L'ACDI a dmontr un engagement soutenu aux programmes d'ducation de base, plus spcialement l'ducation des filles, la formation des enseignants et le renforcement des capacits des ministres nationaux de l'ducation. Avec d'autres bailleurs, l'ACDI investit dans la mise en œuvre de programmes d'ducation nationale, joue un rle de chef de file dans l'tablissement de partenariats internationaux et appuie les partenaires canadiens dans leurs efforts pour accrotre l'accs des groupes marginaliss et amliorer la qualit de l'ducation.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007 : L'ACDI a dbours 260 millions de dollars l'ducation de base en 2006-2007. Le Canada est en bonne voie de respecter ses engagements du G8 visant accrotre le financement de l'ducation de base en Afrique, lequel passera de 100 millions de dollars 150 millions annuellement d'ici 2010-2011. Le Canada a offert 25 millions de dollars dans un versement unique au programme d'ducation pour tous (l'Initiative acclre et le Rapport mondial de suivi). Ce financement aide les pays en dveloppement tablir et mettre en œuvre de bons programmes d'ducation nationale.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • Dans le cadre de son soutien au plan d'action pour l'alphabtisation au Sngal, l'ACDI a aid rduire le nombre de personnes analphabtes. En 2006, l'ACDI a soutenu la cration de 2 000 classes dans six rgions du pays, permettant plus de 62 000 personnes d'acqurir des comptences en lecture et en criture. Le soutien de l'ACDI l'alphabtisation au Sngal vise surtout les femmes et les jeunes.
  • Grce au soutien du Canada au programme d'alphabtisation CODE/Progresso au Mozambique, prs de 2 000 enseignants au primaire ont amlior leurs habilets d'enseignement grce des programmes de formation sur place; 56 000 livres ont t offerts sur le VIH/sida en portugais; 33 ouvrages et plus de 100 000 livres, manuels et carnets en cinq langues locales ont t publis et distribus. En 2005, Progresso a reu le Prix d'alphabtisation Unesco de l'Association internationale pour la lecture pour son travail au Mozambique.
  • Grce au financement du programme d'ducation de base Aide l'enfance Canada par l'ACDI, plus de 4 000 jeunes autochtones de la Bolivie et prs de 3 000 jeunes autochtones du Prou termineront bientt leur ducation officielle de base, de qualit. Quatre-vingt seize enfants handicaps ont t intgrs au systme d'ducation officiel.
  • La concentration des investissements de l'ACDI dans les programmes d'ducation de base - ils ont plus que doubl de 1999-2000 2006-2007 et ils seront bonifis de 150 millions de dollars annuellement en Afrique d'ici 2010-2011 - a contribu une augmentation d'au moins neuf millions d'inscriptions au niveau primaire en Afrique depuis l'an 2000.

Durabilit de l'environnement

Contexte : Depuis 1990, la proportion du couvert forestier de la plante a chut de un 30 pour cent; la consommation de l'nergie par unit de produit intrieur brut a chut, mais les missions de CO2 ont presque doubl; l'accs l'eau potable a augment, passant de 71 80 pour cent, mais 1,1 milliard de personnes n'y ont toujours pas accs et 2,6 milliards de personnes n'ont pas accs des services d'hygine publique; prs d'un milliard de personnes vivent dans des bidonvilles.

L'approche de l'ACDI : En plus d'intgrer systmatiquement l'environnement dans tous ses processus dcisionnels, l'Agence consacre beaucoup d'efforts dans la lutte contre les changements climatiques, la dgradation des terres, l'approvisionnement en eau potable, les services d'hygine et la recherche de solutions aux consquences de l'urbanisation sur l'environnement. L'ACDI applique rgulirement la Loi canadienne sur l'valuation environnementale (LCEV) et la Directive du Cabinet sur l'valuation environnementale stratgique des projets de politiques, de plans et de programmes en vue d'intgrer les liens environnementaux durables ses interventions en matire de dveloppement.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007 : L'ACDI a investi prs de 124,7 millions de dollars dans des initiatives environnementales, dont 63 pour cent ont t verss par l'entremise d'institutions multilatrales comme le Fonds pour l'environnement mondial (FEM). En raison d'une rduction du montant des fonds dbourss au FEM, l'Agence a rduit ses dpenses environnementales d'environ 38 pour cent depuis 2005-2006.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • L'ACDI a intgr un volet environnemental tous ses nouveaux projets. Aux termes d'une directive du Cabinet l'valuation environnementale stratgique applicable de 2004 2007, 116 mmoires de dcision au ministre ont fait l'objet d'une valuation environnementale stratgique reprsentant des investissements d'environ deux milliards de dollars dans divers programmes. De 2003 2006, 515 projets ont t valus aux termes de la Loi.
  • Au Honduras, quelque 20 000 personnes dans plusieurs communauts rurales ont bnfici d'un projet d'approvisionnement en eau potable qui a dpass l'objectif vis de 25 pour cent. Des comparaisons initiales avec les donnes de base ont rvl une baisse significative de la diarrhe et des infections de la peau dans cette rgion grce l'amnagement de latrines, l'amlioration des systmes d'vacuation des eaux uses domestiques et une meilleure formation en sant, traitement des eaux et mesures sanitaires.
  • En Chine, une expertise de niveau international et des conseillers politiques auprs du conseil d'tat aux affaires environnementales ont influenc la fois les politiques et les pratiques de ce pays. Les recommandations qui ont t formules ont orient l'laboration de rglements visant prvenir et contrler la pollution de l'eau des bassins fluviaux et instaurer des approches plus cologiques en matire de production et de recyclage industriels.
  • Au Prou, une nouvelle installation de gestion des dchets transforme environ 25 000 tonnes de dchets par semaine en produits recyclables et en compost pour les jardins communautaires.
  • L'ACDI dfend depuis longtemps le FEM, une organisation multilatrale qui subventionne des projets environnementaux dans les pays en dveloppement et qui fait la promotion de moyens de subsistance locaux viables. Par l'entremise de l'ACDI, le Canada a vers quelque 35,5 millions de dollars en financement de base au FEM en 2006. L'tude de rendement du FEM de 2005 indique que les programmes de l'organisation contribuent de manire significative la rduction de la perte de la biodiversit, jouent un rle important dans la promotion de l'efficacit nergtique dans les pays en dveloppement et contribuent rduire la production, les changes et les missions de substances l'origine de l'appauvrissement de la couche d'ozone.

Dveloppement du secteur priv

Contexte : D'importants progrs conomiques ont t accomplis dans les pays d'Europe de l'Est et d'Asie et des amliorations des mcanismes de transactions commerciales ont t observes en Afrique et en Amrique latine. Dans l'ensemble des pays en dveloppement, 19,2 pour cent des gens vivent avec moins d'un dollar amricain par jour par rapport 31,6 pour cent en 1990. Toutefois, l'cart entre les riches et les pauvres s'accentue; en 1990, le cinquime de la population la plus pauvre dans les pays en dveloppement dtenait 4,6 pour cent de la richesse nationale; en 2004, ce pourcentage est tomb 3,9 pour cent.

L'approche de l'ACDI : L'ACDI appuie les efforts des pays en dveloppement pour renforcer leurs secteurs privs, afin de promouvoir la croissance de l'conomie dans de nombreux domaines et ainsi contribuer la rduction de la pauvret et au dveloppement durable. Les programmes mettent l'accent sur la promotion de l'esprit d'entreprise, la cration d'un climat propice aux entreprises et le renforcement des liens aux marchs.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007 : Les investissements de l'ACDI dans le dveloppement du secteur priv ont t de 476,1 millions de dollars, soit 17 pour cent du total des dpenses de l'ACDI en aide, une augmentation d'environ 90 millions de dollars par rapport l'anne antrieure. L'agriculture est le plus important secteur d'investissement pour l'ACDI dans le DSP, avec un dbours de 183 millions de dollars en 2006-2007.

Dbourss de l'ACDI en 2006-2007

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • En Indonsie, l'ACDI offre depuis 2005 son soutien la Fondation pour l'Asie afin de crer en Sulawasi un environnement propice la croissance de petites et moyennes entreprises, en faisant œuvre de pionnier dans la cration de centres de services guichet unique dans huit districts qui mettent plus rapidement et plus efficacement les licences et les permis d'entreprises aux propritaires.
  • L'ACDI a engag 17 millions de dollars dans le dveloppement du secteur de l'hydrocarbure afin de soutenir les gouvernements de la Bolivie et du Prou dans l'application de meilleures pratiques de gestion et l'exploitation des ressources de manire plus cologique et plus efficace sur le plan technique. Par exemple, les investissements de l'ACDI ont jou un rle cl dans le renforcement des capacits des agences de rglementation du Prou dans tous les aspects techniques de la conception, la construction et le fonctionnement des pipelines de transmission et de distribution de gaz naturel.
  • Afin de promouvoir le dveloppement local en Ukraine, l'ACDI soutient depuis 2002 le dveloppement de cinq centres d'affaires satellites trs florissants par l'entremise d'un projet de rseau rgional qui soutient la croissance de petites entreprises et le dveloppement conomique Ivano-Frankivsk. Grce leurs services, plus de 700 nouvelles entreprises ont t lances et plus de 12 000 emplois ont t crs dans la collectivit, suscitant une hausse des investissements et des revenus fiscaux pour les gouvernements locaux.
  • Le soutien qu'apporte l'ACDI au Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale - 15 centres de recherche agricole internationale - a fait progresser les ODM, dont le premier qui vise rduire l'extrme pauvret et la faim dans le monde. Par le biais de l'ACDI, le Canada a vers environ 17,4 millions de dollars en financement de base en 2006 ce Groupe qui a ainsi contribu aux rsultats suivants : l'accroissement du rendement du bl (tout en rduisant les cots de production); l'accroissement du rendement de diverses varits de riz d'Afrique (tout en rduisant le travail des agricultrices); et l'amlioration de la qualit des protines de diverses varits de mas qui ont t semes sur des centaines de milliers d'hectares dans 25 pays.

galit entre les femmes et les hommes 9

L'galit entre les femmes et les hommes est un thme transversal qui est intgr dans tous les aspects importants des programmes de l'ACDI.

Contexte : En plus des trs hauts taux de mortalit maternelle en Afrique, les femmes reprsentent 75 pour cent des personnes affectes par le VIH, sans compter que la violence faite aux femmes est souvent plus intense dans les zones de conflit. Dans de nombreux pays en dveloppement, 60 pour cent des femmes sur le march du travail gagnent leur vie dans le secteur informel non protg. Dans certaines parties de l'Afrique, les femmes ne sont propritaires que de 10 pour cent des terres, bien qu'elles accomplissent prs de 75 pour cent des travaux agricoles. Les femmes ne forment que 17 pour cent des reprsentants des chambres basses ou uniques du Parlement.

L'approche de l'ACDI : Depuis plus de trente ans, le Canada joue un rle de chef de file dans la promotion des droits et de l'galit des femmes. L'galit entre les hommes et les femmes est un thme transversal dans tous les programmes de l'ACDI et il vise trois rsultats cruciaux : la participation gale des hommes et des femmes dans la prise de dcision; les droits des femmes et des jeunes filles; l'accs des femmes aux ressources et aux bnfices du dveloppement et au contrle sur ces mmes ressources et bnfices.

En 2006, l'ACDI a annonc son intention d'accrotre le nombre de programmes visant l'galit entre les hommes et les femmes, afin de reflter l'importance cruciale de donner aux femmes la possibilit de contribuer pleinement au dveloppement durable, tout en maintenant des programmes intgrs. La promotion de l'galit entre les hommes et les femmes est l'une des deux grandes priorits en matire d'aide sur lesquelles le Canada entend mettre davantage l'accent en 2007-2008.

Ralisations en vedette en 2006-2007

  • Au Malawi et au Kenya, l'ACDI a contribu la ralisation des droits fondamentaux des femmes et des jeunes filles par son soutien l'laboration et l'adoption de lois sur la violence conjugale. L'ACDI a galement contribu au renforcement de la capacit de ces pays intgrer des dispositions visant l'intgration de l'galit entre les sexes dans leur s processus de planification et de mise en œuvre, y compris l'laboration de plans budgtaires et de plans de dveloppement moyen terme.
  • En tablissant le Fonds Kore Fanm, le Canada est devenu le seul bailleur financer des projets appuyant les organisations hatiennes qui travaillent promouvoir, protger et dfendre les droits des femmes ainsi qu' prvenir la violence l'gard des femmes. Parmi les rsultats, on retrouve, en 2006-2007 : 17 partis politiques et les milieux politiques en gnral ont t sensibiliss sur l'importance de la participation active des femmes; 1 500 femmes et 300 hommes ont t sensibiliss l'galit entre les femmes et les hommes; une formation a t offerte plus de 1 600 membres de 23 organisations fminines, dans trois dpartements; des services de soutien organisationnel, et des centres d'aide aux femmes victimes de violence ont t mis sur pied dans trois dpartements galement.
  • Le travail financ par l'ACDI au Bangladesh visait notamment la cration d'emplois pour les femmes pauvres. L'une des initiatives fructueuses ce chapitre, Repousser les frontires de la pauvret, a permis d'augmenter les avoirs de plus d'un million de femmes extrmement pauvres, leur donnant ainsi la possibilit d'accrotre leur revenu et de grimper les chelons vers une situation permettant d'avoir accs des services de microfinancement. Le prolongement de ce projet a t approuv afin de donner plus de gens la possibilit de bnficier de cette initiative.
  • Au Malawi, par l'entremise de CARE Canada, un programme de sensibilisation au VIH/sida dans les coles a donn plus d'assurance aux jeunes filles; les comits de gestion des coles luttent maintenant contre les comportements abusifs envers les jeunes filles dans les coles.