Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Instituts de recherche en santé du Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Section I - Aperu

Message du ministre

Je suis trs heureux de prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2006‑2007 des Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC).

Au cours de la dernire anne, le nouveau gouvernement du Canada a nonc une vision et une stratgie sur la faon pour le Canada de russir dans l'conomie mondiale moderne. Le Canada peut tre un vrai chef de file dans une telle conomie, o les pays qui connaissent le plus de succs sont ceux qui conjuguent les meilleures ressources humaines, comptences spcialises, ides nouvelles et technologies avances pour crer un atout concurrentiel.

titre de ministre de la Sant, je suis d'avis que les IRSC constituent un partenaire important dans ce processus. Les IRSC aident maximiser notre impact dans trois domaines cls : la cration de nouvelles connaissances, la commercialisation de la recherche, sans oublier qu'ils aident former une population active trs instruite.

Ds le dbut, les IRSC ont dmontr qu'ils taient dtermins appuyer la recherche de calibre mondial. Toutes les demandes de financement prsentes aux IRSC sont soumises un examen par les pairs qui vise en garantir l'excellence. On peut voir presque tous les jours les preuves des rsultats de cette recherche et son influence. Au cours de l'an dernier, par exemple, des chercheurs des IRSC ont dtermin que les cellules souches dites cancreuses sont les vritables meneuses de jeu dans cette maladie, mais les traitements actuels contre le cancer ne permettent malheureusement pas de les attraper. Ces nouvelles connaissances constituent une rampe de lancement puissante pour les futurs efforts de recherche des chercheurs qui finiront par mettre au point des traitements plus efficaces contre le cancer.

Les IRSC jouent un rle important en aidant harmoniser la recherche avec les besoins des milieux d'affaires pour avoir un effet rel sur le march. Le programme avant-gardiste de dmonstration des principes (PDP), par exemple, permet de vrifier et de valider les technologies nouvelles avant le lancement de nouvelles entreprises. Le PDP amliore l'application commerciale des connaissances et de la technologie issues de la recherche en sant que mnent les milieux universitaires au profit des Canadiens.

Enfin, les IRSC continuent de contribuer normment l'avantage que constituent les ressources humaines pour le Canada. Les subventions et les programmes de formation des IRSC appuient le genre de talent dont le Canada a besoin pour produire des recherches de premire qualit et aider le pays prosprer dans l'conomie du savoir. Les IRSC ont aussi investi dans des stages et des bourses d'tudes comme ceux qui, en vertu d'une entente Canada-Chine, permettent des chercheurs de travailler et d'tudier dans les laboratoires des deux pays.

Le Canada et la population canadienne peuvent attendre avec impatience les retombes continues que produiront les investissements perspicaces des IRSC dans la recherche sur la sant.

Tony Clement
Ministre de la Sant


Message du prsident

Il y a une rvolution en cours dans la recherche en sant. De nouvelles disciplines scientifiques offrent de nouvelles possibilits intressantes d'amliorer la sant. Au cours des prochaines dcennies, des forces motrices cls - comme les horizons nouveaux issus de la biologie qui sont l'origine de diagnostics et de traitements nouveaux, des technologies qui peuvent relier notre corps, notre dossier de sant lectronique et les hpitaux, et la mdecine rgnrative, qui modifiera la faon de rparer ou de remplacer des parties du corps dfectueuses ou uses - vont transformer notre faon d'aborder la sant humaine et la prestation des soins de sant.

Les Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC) ont t crs dans ce contexte qui volue rapidement. Nous sommes maintenant prts aider le Canada prendre sa place l'avant-scne de la productivit mondiale et assurer la sant et la prosprit de la nation.

Nous le faisons de plusieurs faons : nous appuyons le perfectionnement de ce que le gouvernement du Canada a appel, dans Avantage Canada, la population active la plus instruite, la plus qualifie et la plus souple au monde. Depuis 2000, les IRSC ont doubl le nombre d'tudiants diplms qu'ils aident en investissant plus de 100 millions de dollars dans leur cheminement de carrire.

Nos ciblons nos investissements dans des domaines o le Canada peut tre un chef de file mondial, comme les tudes cliniques, la gntique humaine, la recherche sur les services de sant, la sant des populations et la sant publique, ainsi que sur des priorits du gouvernement et des Canadiens, comme l'obsit et l'autisme.

Nous attirons des investissements dans des projets nationaux de recherche scientifique et de commercialisation de grande envergure. En 2006‑2007, nos partenaires ont contribu plus de 90 millions1 de dollars des projets conjoints de recherche en sant. Les programmes en partenariat avec l'industrie optimisent le financement du secteur public un taux de 2 : 1 ou plus. Nous favorisons la commercialisation des dcouvertes canadiennes en facilitant l'tablissement de liens entre les universits et le secteur priv.

Nous garantissons aussi l'excellence en recherche en finanant seulement les meilleures demandes de subvention cotes la suite d'un examen par les pairs.

Le Canada est reconnu l'chelle mondiale pour l'approche stratgique, inclusive et axe sur les rsultats des IRSC. Un prestigieux comit d'examen international a flicit les IRSC pour ce qu'ils ont accompli jusqu'ici, soulignant qu'ils constituent un exemple pour le monde. Et au Royaume-Uni, le rapport Cooksey, qui traitait du soutien de la recherche en sant dans ce pays, a signal que les IRSC et le Canada reprsentaient un modle suivre.

Notre russite est attribuable en grande partie au personnel dvou et talentueux des IRSC, aux contributions des membres du conseil d'administration des IRSC, des directeurs scientifiques et des conseils consultatifs des 13 instituts, de nos bnvoles qui sigent aux comits d'examen par les pairs, ainsi que des centaines de partenaires des secteurs public, non gouvernemental et priv. Bien entendu, notre travail ne serait pas possible sans l'appui soutenu des parlementaires. Je profite de l'occasion pour les remercier de leur contribution et de leur appui d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Alan Bernstein
Dr Alan Bernstein, O.C., MSRC
Prsident, Instituts de recherche en sant du Canada


1. ce moment, ce montant reprsente seulement les fonds administrs par les IRSC. tant donn que les contributions en nature des partenaires ne peuvent tre valides et que les fonds des partenaires non-administrs par les IRSC ne sont pas inclus, les contributions des partenaires sont vraisemblablement sous-estimes.


Dclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement des Instituts de recherche en sant du Canada 2006-2007.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prparation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2006‑2007 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement :

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor;
  • Il repose sur les rsultats stratgiques et la structure des activits de programme de l'organisme approuvs par le Conseil du Trsor;
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable;
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l'gard des rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies;
  • Il fait tat des sommes qui ont t alloues et approuves dans le Budget des dpenses et les Comptes publics du Canada.

Alan Bernstein
Sign par : Dr Alan Bernstein, O.C., MSRC

Titre : Prsident, Instituts de recherche en sant du Canada


Renseignements sommaires

1. Raison d'tre

Les IRSC ont pour mandat d'exceller, selon les normes internationales reconnues de l'excellence scientifique, dans la cration de nouvelles connaissances et leur application en vue d'amliorer la sant de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de sant et de renforcer le systme de sant au Canada. (projet de loi C-13, 13 avril 2000).

Pour y arriver, les IRSC offrent une gamme de programmes visant obtenir des rsultats dans trois catgories de rsultats stratgiques, conformment au mandat et l'orientation stratgique des IRSC : 1) recherche exceptionnelle; 2) chercheurs exceptionnels dans des milieux innovateurs; 3) mise en pratique des rsultats de la recherche. Les IRSC financent plus de 11 000 chercheurs en sant et stagiaires dans 260 universits, hpitaux d'enseignement, centres de recherche et laboratoires gouvernementaux dans tout le pays qui sont actifs dans les domaines suivants : recherche biomdicale; recherche clinique; recherche sur les systmes et les services de sant; et recherche sur les dimensions sociales et culturelles de la sant et les influences environnementales sur la sant. Ensemble, ces activits aideront hisser le Canada parmi les leaders mondiaux dans la cration et l'utilisation de connaissances en sant pour amliorer la sant des Canadiens et des populations partout dans le monde.

Ressources financires (en millions)


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
862,8 $ 863,4 $ 843,3 $

Ressources humaines2


Prvues Relles cart
390 347 -43


2. Toutes les rfrences aux ressources humaines correspondent des quivalents temps plein (ETP), sauf avis contraire.

2. Sommaire du rendement par rapport aux rsultats stratgiques, aux priorits et aux engagements

Dans leur Rapport sur les plans et les priorits (RPP) de 2006‑2007, les IRSC ont pris des engagements l'gard des priorits et des investissements connexes dcrits dans le tableau qui suit. Ce tableau rsume galement le rendement des IRSC en regard des rsultats attendus et des priorits. Enfin, il offre une comparaison des dpenses prvues et relles pour chaque catgorie de rsultats stratgiques.


Sommaire du rendement 2006-2007
Dpenses prvues Dpenses relles
Rsultat stratgique 1.0 : Recherche exceptionnelle - les meilleures recherches en sant soient soutenues pour gnrer les connaissances en sant qui permettent de rpondre aux occasions et aux priorits.
Priorit no1 : recherche
Faire progresser les connaissances en matire de sant au moyen d'excellentes recherches thiques, dans l'ensemble des disciplines, des secteurs et des lieux gographiques. (En cours)
Activit de programme - Rsultat attendu Sommaire du rendement Dpenses prvues Dpenses relles
1.1 Financer la recherche en sant - Programmes de financement efficaces et efficients permettant de mener des recherches en sant thiques, de profiter des occasions de recherche et de donner suite aux priorits. Atteint 469,4 M$ 499,5 M$


Rsultat stratgique 2.0 : Chercheurs exceptionnels dans des milieux innovateurs - un solide milieu de recherche en sant capable d'entreprendre des recherches exceptionnelles.
Priorit n2 : chercheurs
Perfectionner et garder les chercheurs canadiens du domaine de la sant dans des milieux de recherche dynamiques, innovateurs et stables. (En cours)
Activit de programme - Rsultat attendu Sommaire du rendement Dpenses prvues Dpenses relles
2.1 Financer des stagiaires et des chercheurs en sant - Programmes de financement efficaces et efficients qui garantissent un bassin de stagiaires et chercheurs en sant hautement qualifis en mesure d'effectuer des recherches exceptionnelles. Atteint 217,7 M$ 190,4 M$
2.2. Financer des ressources en recherche, des collaborations et d'autres subventions en vue de renforcer le milieu de la recherche en sant - Programmes de financement et partenariats efficaces et efficients qui mnent un milieu de recherche dynamique et permettent la ralisation de recherches exceptionnelles. Atteint 73,2 M$ 66,2 M$
2.3 Renforcer et appuyer un solide milieu de recherche en sant grce des alliances nationales et internationales et tablissement de priorits - Des programmes nationaux et internationaux de recherche en sant ainsi que de solides alliances et partenariats sont labors et mis en oeuvre. Atteint 28,2 M$ 23,3 M$
2.4 clairer la recherche, les pratiques cliniques et les politiques publiques sur les questions thiques, juridiques et sociales (QEJS) qui ont trait la sant et la recherche en sant - Utilisation et application des connaissances en thique comme partie intgrante de la prise de dcision dans la pratique, la recherche et les politiques en matire de sant. Atteint 6,3 M$ 2,2 M$


Rsultat stratgique 3.0 : Mise en pratique des rsultats de la recherche en sant - adoption de la recherche en sant dans la pratique, les programmes et les politiques pour amliorer la sant des Canadiens et avoir un systme de sant productif; la stimulation du dveloppement conomique grce la dcouverte et l'innovation.
Priorit no3 : application des connaissances
Catalyser l'innovation en sant qui permettra de renforcer le systme de sant et la croissance de l'conomie au Canada.
(En cours)
Activit de programme- Rsultat attendu Sommaire du rendement Dpenses prvues Dpenses relles
3.1 Appuyer des activits sur l'application, l'change et l'utilisation des connaissances et sur les stratgies pour renforcer le systme de sant - La diffusion, l'change, la synthse et l'application efficaces des rsultats issus de la recherche sont mises en oeuvre pour crer de nouvelles connaissances, renforcer la capacit et les rseaux du Canada et, en collaboration avec nos partenaires, effectuer des recherches efficaces et l'application efficace des rsultats issus de la recherche en sant. Atteint 40,7 M$ 35,0 M$
3.2. Appuyer les efforts nationaux visant mettre en vidence les avantages conomiques pour le Canada des progrs en recherche en sant raliss dans des tablissements canadiens - Mobiliser le milieu de la recherche en vue d'amliorer les produits et services de sant, et de renforcer le systme de sant et l'conomie. Atteint
27,3 M$ 26,7 M$

Fonctionnement des IRSC

1. Approche en matire de recherche en sant

Les IRSC sont l'organisme de financement et promotion de la recherche en sant du gouvernement du Canada. Ils ont pour vision de faire du Canada un chef de file mondial dans la cration et l'utilisation de nouvelles connaissances grce la recherche en sant, et ce, au profit de la sant des Canadiens et de la collectivit mondiale. Le Plan stratgique des IRSC dcrit comment l'organisme ralise cette vision3.

Le modle unique d'instituts virtuels
Les IRSC sont structurs autour de 13 instituts virtuels disperss gographiquement, qui soutiennent la recherche et l'application des connaissances dans quatre domaines thmatiques : 1) la recherche biomdicale, 2) la recherche clinique, 3) les systmes et les services de sant; 4) les dimensions sociales et culturelles de la sant et l'influence du milieu sur la sant. Chaque institut forme un rseau de recherche en sant qui runit des chercheurs, des professionnels de la sant et des dcideurs qui proviennent d'organismes bnvoles de la sant, d'organismes gouvernementaux provinciaux et territoriaux, d'organisations internationales de recherche et de l'industrie, ainsi que des groupes de consommateurs. La Section III - Renseignements supplmentaires prsente des renseignements dtaills sur la structure organisationnelle et la gouvernance.


Instituts des IRSC

Institut de la sant des Autochtones (ISA)
Institut du vieillissement (IV)
Institut du cancer (IC)
Institut de la sant circulatoire et respiratoire (ISCR)
Institut de la sant des femmes et des hommes (ISFH)
Institut de gntique (IG)
Institut des services et des politiques de la sant (ISPS)
Institut du dveloppement et de la sant des enfants et des adolescents (IDSEA)
Institut des maladies infectieuses et immunitaires (IMII)
Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite (IALA)
Institut des neurosciences, de la sant mentale et des toxicomanies (INSMT)
Institut de la nutrition, du mtabolisme et du diabte (INMD)
Institut de la sant publique et des populations (ISPP)


Une approche multidisciplinaire axe sur la rsolution de problmes
Par l'entremise de leurs 13 instituts, les IRSC crent de nouvelles occasions pour les chercheurs en sant canadiens de produire des rsultats qui comptent pour les Canadiens et le reste du monde. Les IRSC suivent une approche de la recherche en sant et de l'application de ses rsultats qui est axe sur la rsolution de problmes, la collaboration et la multidisciplinarit. Mme si les recherches subventionnes sont proposes en majorit par les chercheurs, le financement de la recherche vise aussi des initiatives stratgiques en particulier qui rpondent des dfis prioritaires pour la population canadienne dans le domaine de la sant.

Un rle cl dans le Portefeuille de la sant
Le ministre de la Sant, par l'action du Portefeuille de la sant, est responsable du maintien et de l'amlioration de la sant des Canadiens. Le Portefeuille regroupe la nouvelle Agence canadienne de contrle de la procration assiste, les Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC), Sant Canada, le Conseil de contrle des renseignements relatifs aux matires dangereuses, le Conseil d'examen du prix des mdicaments brevets et l'Agence de la sant publique du Canada. Chaque membre du Portefeuille produit son propre Rapport sur les plans et les priorits et son Rapport ministriel sur le rendement.

Le Portefeuille de la sant compte environ 11 700 employs et son budget annuel est de plus de 4,6 milliards de dollars.

Ministre de la Sant


3. Pour obtenir des renseignements au sujet du Plan stratgique des IRSC pour l'innovation et la recherche en sant, consultez le site Web suivant : http://www.irsc-cihr.gc.ca/f/20266.html.

2. Activits de base des IRSC

Financement de la recherche et de l'application des connaissances
Les activits des IRSC comprennent le financement, la coordination et la promotion de la recherche en sant et de l'AC par des concours de subventions et bourses, ainsi que par des initiatives stratgiques. Les IRSC participent galement avec d'autres organismes fdraux un bon nombre de programmes, notamment les Rseaux des centres d'excellence, les Chaires de recherche du Canada (CRC) et le Programme de bourses d'tudes suprieures du Canada (PBESC).

Les IRSC consacrent une importante portion de leur budget des concours  ouverts , permettant des chercheurs ou des groupes de chercheurs d'identifier des domaines de recherche qu'ils jugent comme tant importants. Le restant du budget des IRSC est investi dans la recherche  stratgique , c'est--dire, la recherche concernant des sujets prcis et prioritaires aux yeux des Canadiens et dtermins par les instituts des IRSC la suite d'une vaste consultation.

Les IRSC offrent un ventail de programmes de bourses salariales et de bourses de formation pour appuyer les chercheurs en sant de toutes les disciplines, renforant les capacits dans les domaines o des besoins sont identifis. Ils laborent et appuient des programmes de formation novateurs qui favorisent une approche multidisciplinaire la comprhension de la sant et des maladies. Les IRSC contribuent galement l'amlioration des politiques et des pratiques relatives l'thique de la recherche au Canada et au niveau international.

Les IRSC conjuguent les investissements qu'ils effectuent dans la recherche et les chercheurs une importance croissante rattache l'AC afin de garantir que ces investissements ont l'effet le plus tendu possible sur l'amlioration de la sant des Canadiens, du systme de sant et de l'conomie.

Les IRSC ragissent aux besoins en sant des canadiens. Par exemple, les IRSC financent la recherche qui promet d'amliorer notre comprhension sur l'autisme ainsi qui adresse les besoins des enfants et adultes avec les troubles d'autisme, ainsi que leurs familles. En 2006-2007, les IRSC ont financ 3,1 millions de dollars en recherche relie l'autisme, rsultant en un investissement total de 26,1 millions de dollars depuis 2000 pour la recherche dans ce domaine. Les IRSC travaillent aussi de concert avec des partenaires dans le Portefeuille de la sant afin d'implmenter les nouvelles initiatives sur l'autisme annonc par le ministre de la Sant en novembre 2006 afin d'amliorer la connaissance et la recherche sur les troubles du spectre de l'autisme (TSA). Ceci permettra d'aider les personnes et familles relevant les dfis des TSA.

Processus d'examen par les pairs
Les IRSC grent un processus indpendant d'examen par les pairs pour valuer et choisir les demandes de recherche en sant afin de s'assurer qu'ils financent les meilleures demandes reues. Les demandes sont soumises, dans le cadre de concours, un examen rigoureux effectu par des experts du domaine, qui valuent les propositions en fonction de leur excellence, de la dmarche technique et de l'importance de l'innovation, sans oublier la valeur pour la sant de la population canadienne. La prsence d'examinateurs de l'tranger aide garantir que la recherche finance par les IRSC est concurrentielle sur la scne internationale.

En 2006‑2007, il y avait presque 130 comits d'examen par les pairs des IRSC. Le processus d'examen par les pairs a mis contribution plus de 2 200 membres de comits du Canada et de l'tranger qui ont fait bnvolement la fonction d'examinateurs experts.

Pour donner suite une recommandation formule par le Comit d'examen international (dcrite ci‑dessous), un nouveau systme de gouvernance a t mis en place, le Comit de la recherche et de l'application des connaissances (CRAC), pour rendre compte de toutes les dcisions sur la recherche prises aux IRSC.

Application des connaissances
Un lment cl du mandat des IRSC, l'application des connaissances (AC), est un processus dynamique et itratif qui englobe la synthse, la diffusion, l'change et l'application thique des connaissances en vue d'amliorer la sant de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de sant et de renforcer le systme de sant au Canada. Ce mandat est accompli en finanant les recherches sur l'AC ainsi que les activits dans ce domaine, en favorisant et en grant les partenariats qui peuvent acclrer l'AC, et en concevant des politiques, des cadres et des outils de mesure, d'analyse et d'valuation pour faire le bilan des rsultats et des retombes de la recherche en sant des IRSC.

Commercialisation
En 2006, au Canada, 532 socits de biotechnologie ont gnr plus de 4 milliards de dollars en revenus et plus de 1,7 milliards de dollars en recherche et dveloppement et une capitalisation boursire qui a dpass les 15 milliards de dollars4. Dans le contexte de leur stratgie de commercialisation et d'innovation, les IRSC ont mis sur pied un ensemble cohrent de programmes afin d'aider faire passer les dcouvertes issues de la recherche des milieux universitaires au march.


4. Source : BIOTECanada, Biotechnology in Canada; Facts: http://www.biotech.ca/content.php?sec=3

3. valuation de notre rendement

Aprs cinq ans, conformment la Loi sur les IRSC et l'engagement que ceux‑ci ont pris de rendre compte la population canadienne, les IRSC ont fait l'objet d'une valuation significative et exhaustive effectue par un prestigieux comit d'examen international (CEI) constitu de 27 experts distingus. L'examen avait pour but de dterminer si les IRSC remplissaient bien leur mandat et d'aider les IRSC tirer des leons de leur cinq premires annes pour poursuivre leur action.

Le comit a rencontr plus de 100 intervenants - dirigeants d'universits, des chefs de gouvernement, des partenaires de l'industrie, des reprsentants d'organismes de bienfaisance du domaine de la sant et des provinces ainsi que des membres de la direction et des employs des IRSC. Les membres du comit ont aussi eu accs des sondages dtaills et approfondis auprs de chercheurs de partout au Canada et une valuation de chacun des 13 instituts des IRSC.

Le rapport final a t publi en juin 2006 et est disponible sur http://www.irsc-cihr.gc.ca/f/31680.html. Le rsum du rapport intitul  L'an 5 - Rapport du Comit d'examen international, 2000-2005  se trouve la section IV du prsent rapport sur le rendement. De plus, diverses sections dans ce rapport prsentent les principales constatations tires de l'examen et la rponse des IRSC.

4. Partenariats des IRSC - Tirer le maximum de profit de notre impact

Les partenariats jouent un rle central dans les succs des IRSC depuis leur cration. En mettant en commun les ressources, nous avons t en mesure de financer plus de recherche dans des domaines d'importance stratgique commune correspondant une vaste gamme de dfis en matire de sant. Les IRSC s'associent des partenaires dans tout le continuum de la recherche en sant - de l'tablissement des priorits de recherche jusqu' l'application ventuelle des rsultats de la recherche en passant par le financement de la recherche et la diffusion des rsultats de recherche.

Les partenariats couvrent tous les instituts et toutes les initiatives stratgiques des IRSC, et les partenaires proviennent d'un vaste ventail de secteurs, y compris les ministres fdraux, d'autres organismes subventionnaires, des organismes de bienfaisance du secteur de la sant, des associations et des gouvernements provinciaux. Il y a de nombreux partenariats gnraux dans tous les IRSC, y compris des projets comme le Programme de partenariats rgionaux et l'Initiative de recherche clinique.

L'impact des IRSC serait considrablement moindre sans les partenariats. Depuis leur cration il y a sept ans, les IRSC ont conclu plus de 500 ententes de partenariat avec plus de 350 organismes. Pendant la mme priode, ces partenariats ont attir plus de 558 millions5 de dollars de financement supplmentaire pour des projets de recherche en sant pilots par les IRSC. La valeur d'un partenariat en particulier dpasse toutefois celle d'une opration financire. Les contributions non financires peuvent inclure l'accs des rseaux professionnels, des domaines de comptence, au partage de mthodes et de documentation et des ressources en nature.

Les IRSC travaillent avec des partenaires l'chelle nationale et internationale afin d'adresser les problmes de sant dans ce monde en dveloppement. Par exemple, les IRSC supporte le programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en sant mondiale, un nouveau programme de recherche en sant en collaboration avec les autres partenaires fdraux de l'initiative de recherche en sant mondiale (soit le Centre de recherches pour le dveloppement international, l'Agence canadienne du dveloppement international, et Sant Canada. Le programme supporte des quipes de chercheurs en sant canadien et de chercheurs dans les pays en dveloppement qui travaillent sur des projets de recherche adressant des problmes de sant mondiaux. En mars 2007, le gouvernement a annonc 20 millions de dollars qui supporteront 13 quipes de chercheurs.


5. ce moment, ce montant reprsente seulement les fonds administrs par les IRSC. tant donn que les contributions en nature des partenaires ne peuvent tre valides et que les fonds des partenaires non-administrs par les IRSC ne sont pas inclus, les contributions des partenaires sont vraisemblablement sous-estimes.

5. Risques et dfis

Les IRSC valuent continuellement les possibilits, les dfis et les risques trois niveaux, soit au niveau stratgique, celui des programmes et celui de l'organisme. Aux fins de l'analyse de l'environnement et de la dtermination d'une ligne de conduite au niveau stratgique, chacun des 13 instituts a un comit consultatif qui offre une grande varit de perspectives sur des questions de sant et de recherche en sant. Ces comits consultatifs dterminent les menaces pour la sant des Canadiens et les possibilits de perces dans les connaissances en sant, et laborent des initiatives de recherche stratgiques pour y ragir ou y donner suite. Pour ce qui est des programmes, les IRSC valuent les possibilits et les risques relatifs diffrents types de recherche et conoivent des mcanismes appropris pour financer la recherche. En ce qui a trait l'organisme, les IRSC cherchent tablir un cadre de gestion intgre des risques et le processus de planification gnrale consiste notamment dfinir et valuer les risques chaque anne.

Le rcent rapport du CEI a dcrit les principaux dfis et risques auxquels font face les IRSC, y compris les suivants :

Gouvernance et gestion

  1. La gouvernance jouera un rle crucial dans la prochaine phase de l'volution des IRSC. Il faudra plus de responsabilisation et de transparence tous les niveaux de l'organisation. Le conseil d'administration des IRSC doit examiner son rle titre de conseil principal de l'organisation et un comit de recherche unique devrait tre tabli pour rendre compte de toutes les dpenses de recherche.
  2. La croissance rapide et les difficults lies la gestion matricielle dans tous les instituts et Ottawa ont entran des problmes de gestion au sein des IRSC menant la conclusion que la direction a besoin de ressources additionnelles. Il faudrait dterminer, au terme d'un examen de l'organisation, quelle structure convient le mieux au traitement de ces questions.
  3. Il serait maintenant temps de donner aux directeurs scientifiques plus de pouvoir sur les activits des comits dans leurs domaines respectifs. Il semblerait aussi logique que les directeurs scientifiques forment le noyau d'un comit central responsable de la rpartition de tout le budget de recherche, en remplacement du Comit des priorits et de la planification de la recherche (CPPR).
  4. Le leadership crucial exerc par les directeurs scientifiques a amen le CEI s'interroger sur les problmes de relve lis au dmnagement des instituts tous les cinq sept ans et croire qu'il s'agit l d'une proccupation importante tant donn la perte de mmoire organisationnelle. Il faudrait rflchir des moyens de faciliter la transition pour les instituts.

    Programmes et examen par les pairs

  5. La croissance rapide, surtout des nouvelles initiatives stratgiques et des comits d'examen par les pairs, a entran une complexit excessive. Cette complexit doit tre rduite afin que les possibilits et les activits soient la fois cibles et grables.
  6. Une forte pression est exerce sur le systme d'examen par les pairs qui soutient la gestion de la majorit des fonds de recherche en sant et le milieu scientifique doit assumer plus de leadership. Il faut revoir ses processus et sa structure.
  7. Puisque les quipes et collaborations se forment souvent de faon imprvisible et selon une approche ascendante par rapport aux problmes complexes, les IRSC devraient dfinir une approche souple et rceptive pour favoriser la recherche multidisciplinaire.

    Application des connaissances

  8. La dfinition de l'application des connaissances n'est toujours pas claire dans l'ensemble de l'organisation.
  9. Il faudrait songer davantage exercer un leadership dans la commercialisation de la technologie.

    thiques

  10. Les IRSC devraient mettre plus d'accent sur la recherche en thique et tendre leurs responsabilits en matire de gouvernance, qui garantissent que la recherche qu'ils financent rpond aux normes thiques les plus leves.

    valuation

  11. Les rapports de fin de subvention sont d'importants outils de collecte de donnes sur les ralisations qui peuvent servir ultrieurement dans d'autres valuations. Il existe des techniques de mesure standard dans toutes les installations (de recherche) et on doit investir davantage pour veiller recueillir et analyser ces donnes comme illustration du succs relatif de l'organisation. Ce processus doit tre tabli de sorte que la prochaine valuation soit claire par de l'information objective sur le rendement des IRSC.

    Communications

  12. Les communications, activit importante et exigeante pour les IRSC, sont compliques surtout en raison de la diversit des auditoires possibles, notamment les partenaires financiers, les gouvernements fdral et provinciaux, les universits, les chercheurs en sant, les organismes internationaux et la population canadienne. La direction des IRSC doit trouver des moyens cratifs de tirer profit de divers outils et ressources en communications, notamment l'usage efficace du courrier lectronique et d'Internet, et devrait continuer d'amliorer ses communications avec les intervenants cls.

    Contexte de la recherche au Canada

  13. Un des obstacles majeurs et persistants qui se prsente aux IRSC et la recherche en sant au Canada est le manque apparent de coordination entre les gouvernements fdral et provinciaux en ce qui touche les nombreuses catgories et sources de financement existantes pour diffrents volets de la recherche en sant. Le soutien l'infrastructure et aux postes de chercheur est utile, mais il doit s'harmoniser avec les subventions de fonctionnement ncessaires la poursuite des recherches.

Pour donner suite aux risques et aux dfis signals ci-dessus dans le rapport du CEI, les IRSC ont mis en oeuvre de nombreux changements pour renforcer ces domaines :

Gouvernance et gestion

  1. Les IRSC ont renforc le rle de gouvernance de leur conseil d'administration en faisant un examen de la structure des comits actuels et des mandats connexes et en y apportant des rvisions et amliorations;
  2. Ils ont dlgu la responsabilit des dcisions de financement la gestion en crant le Comit de la recherche et de l'application des connaissances. Ce nouveau comit a tenu sa runion inaugurale en fvrier 2007;
  3. Les IRSC ont modifi leur structure organisationnelle pour optimiser le fonctionnement de l'organisation, renforcer la reddition de comptes et soutenir la rtention de la mmoire organisationnelle durant les priodes de transition dans les instituts. Cela comprenait la consolidation des fonctions d'administration et de soutien la prestation de services sous la vice-prsidente excutive et l'adoption d'un modle de chef des services financiers, tel que recommand par le Conseil du Trsor.

    Programmes et examen par les pairs

  4. Le Portefeuille de la recherche coordonne les efforts de rationalisation des programmes au moyen de l'initiative  IRSC amliors et simplifis  et entreprend aussi une restructuration interne en 2007-2008 en vue de mieux harmoniser les programmes et les ressources;
  5. Il labore un projet de normalisation qui suppose l'examen et la rationalisation du processus de gestion des concours;
  6. Il passe en revue les processus lis la composition des comits d'examen par les pairs, le recrutement des pairs examinateurs et l'valuation normalise des subventions.

    Application des connaissances (AC)

  7. Un nouveau vice-prsident, Portefeuille de l'application des connaissances et des partenariats, a t nomm en juillet 2006 et a consacr plusieurs mois au renforcement des capacits internes et l'examen des activits existantes;
  8. La Direction de l'AC a termin une tude pour guider l'valuation du volet AC dans l'examen par les pairs et est laborer des lignes directrices connexes. galement, on travaille la mise en place d'un module AC qui sera inclus dans les appels de demandes.

    thique

  9. Les IRSC ont lanc deux initiatives stratgiques favorisant l'thique en recherche, qui aideront toutes les deux renforcer les capacits dans ce domaine prioritaire au Canada, et favorisent l'enseignement dans le domaine de l'thique de la recherche.

    valuation

  10. Les IRSC ont renforc la capacit d'valuation et d'analyse, notamment les comptences analytiques pour mesurer l'impact des investissements dans la recherche en sant;
  11. Les IRSC dveloppent une base de donnes des rsultats de la recherche en se fondant sur un systme Web de rapports de fin de subvention, outil qui deviendra obligatoire pour tous les titulaires de subvention des IRSC; on prvoit terminer cet outil en dcembre 2007 pour rendre les donnes disponibles avant 2010.

    Communications

  12. La Direction des communications et du marketing a mis en oeuvre des stratgies et programmes novateurs qui ciblent une gamme de publics au moyen d'ateliers, du site Web des IRSC, de bulletins, d'avis quotidiens et d'activits de sensibilisation.

    Contexte de la recherche au Canada

  13. Les IRSC ont jou un rle actif dans la cration de la Stratgie de sciences et technologie du Canada. La nouvelle stratgie stipule que  le gouvernement peut optimiser les ressources en laborant une optique plus globale de toute l'enveloppe de soutien la R-D des tablissements d'enseignement suprieur, notamment en travaillant assurer le juste quilibre dans le financement des chercheurs, les cots directs et indirects de la recherche qu'ils effectuent, l'infrastructure et les rseaux de recherche ;
  14. Les IRSC continuent travailler de concert avec le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie du Canada (CRSNG), et chacun d'eux s'engage collaborer tant sur les plans fonctionnel que stratgique. Par exemple, en 2006-2007, les IRSC, le CRSH, le CRSNG et les trois organismes du Qubec ont conclu une entente visant tendre la porte du CV commun canadien pour les chercheurs de tous les secteurs de recherche, notamment les sciences naturelles, sociales et de la sant, le gnie et les sciences humaines;
  15. Les IRSC soutiennent et organisent le Forum des chercheurs en sant, qui runit des organismes de la sant, des organismes de financement et les principaux organismes de bienfaisance fdraux et provinciaux pour changer sur l'tat de la recherche et d'activits qui pourraient tre entreprises en collaboration pour soutenir la recherche en sant au Canada;
  16. Les IRSC ont termin une srie d'tudes qui valuent l'impact des investissements du gouvernement dans les infrastructures (Fondation canadienne pour l'innovation) et les programmes pour le personnel (CRC) sur la demande actuelle et future de subventions de recherche par l'intermdiaire des IRSC.

Conformit aux rsultats stratgiques du gouvernement du Canada

Le tableau suivant illustre comment les rsultats stratgiques et les activits de programme des IRSC cadrent avec les rsultats du gouvernement du Canada et y concourent :


Priorit stratgique des IRSC Activit de programme des IRSC Conformit aux rsultats stratgiques du gouvernement du Canada
1. Recherche exceptionnelle 1.1 Financer la recherche en sant conomiques : une conomie axe sur l'innovation et le savoir
2. Chercheurs exceptionnels dans des milieux innovateurs 2.1 Financer des stagiaires et des chercheurs en sant conomiques : une conomie axe sur l'innovation et le savoir
2.2 Financer des ressources en recherche, des collaborations et d'autres subventions en vue de renforcer le milieu de la recherche en sant Sociales : des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit
2.3 Renforcer et appuyer un solide milieu de recherche en sant grce des alliances nationales et internationales et l'tablissement de priorits Sociales : des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit
2.4 clairer la recherche, les pratiques cliniques et les politiques publiques sur les questions thiques, juridiques et sociales qui ont trait la sant et la recherche en sant Sociales : des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit
3. Mettre en pratique les rsultats de la recherche 3.1 Appuyer des activits sur l'application, l'change et l'utilisation des connaissances et sur les stratgies pour renforcer le systme de sant Sociales : des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit
3.2 Appuyer les efforts nationaux visant mettre en vidence les avantages conomiques pour le Canada des progrs en recherche en sant raliss dans des tablissements canadiens conomiques : une conomie axe sur l'innovation et le savoir

Rsum du rendement des IRSC

Nous devons mesurer le rendement des IRSC et en faire rapport si nous voulons respecter notre engagement de responsabilit envers les Canadiens et nous assurer que nos programmes et nos investissements aient le meilleur impact possible sur la socit canadienne et la recherche l'chelle internationale. Mesurer les rsultats et les rpercussions des investissements dans la recherche en sant constitue un dfi - qui donne du fil retordre tous les pays dans le monde. Il est difficile de dmontrer objectivement les liens directs entre des investissements particuliers dans la recherche et des rsultats identifiables et mesurables immdiats, court terme ou long terme. Comme en tmoigne le prsent rapport, les IRSC sont engags continuellement amliorer la mesure de leur rendement et les rapports ce sujet.

En 2006‑2007, les IRSC ont continu d'offrir aux chercheurs canadiens de nouvelles possibilits d'tre concurrentiels l'chelle internationale. Aujourd'hui, un plus grand nombre de chercheurs reoivent du financement, et ce, des niveaux suprieurs, dans plus de disciplines et dans toutes les provinces. Il en rsulte des dcouvertes issues de la recherche en sant qui sont destines faire une diffrence pour la sant des Canadiens, du point de vue de la prvention de la maladie et de l'amlioration des diagnostics et des traitements. De nouveaux programmes de recherche en sant ont t mis au point afin d'aider renforcer notre systme de sant pour mieux rpondre aux besoins des Canadiens. Des programmes comme le Programme de dmonstration des principes (PDP) jouent le rle de catalyseur pour la commercialisation des rsultats des recherches subventionnes par les IRSC.

Depuis leur cration en 2000, les IRSC ont russi  :

  • Faire passer le nombre de chercheurs en sant et de stagiaires financs par les IRSC d'environ 6 000 plus de 11 000, soit une augmentation de 83 %;
  • faire passer la valeur moyenne des subventions de fonctionnement octroyes chacun des chercheurs dans le cadre du concours ouvert annuel de 92 000 $  112 000 $, ce qui reprsente une augmentation de plus de 21 %;
  • financer un grand nombre de chercheurs en sant dans des domaines de priorit stratgique dtermins de concert avec le milieu;
  • encourager et catalyser la commercialisation de la recherche;
  • tablir d'importants nouveaux partenariats avec les organismes provinciaux de recherche en sant, l'industrie et les organismes de bienfaisance dans le domaine de la sant;
  • mettre en place de nouvelles ententes de collaboration avec des partenaires dans des pays du monde entier;
  • tablir des programmes afin d'amener les utilisateurs de rsultats de recherche en sant participer au processus de recherche en sant dans le cadre de programmes de recherche sur l'AC, de synthse et de traduction du savoir en action.