Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Statistique Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Message du Ministre

Ministre de l'Industrie, Tony ClementLe portefeuille de l’Industrie a connu une anne charge et russie en 2007-2008. En tant que ministre de l’Industrie, je me rjouis des progrs que nous avons accomplis relativement notre objectif de favoriser une conomie du savoir concurrentielle qui profite toute la population canadienne.

Une conomie concurrentielle fournit des emplois et des possibilits aux Canadiens, ainsi que des produits et des services de premire qualit aux consommateurs. Notre rendement conomique soutient la qualit de vie dont nous jouissons au pays, et Statistique Canada contribue de faon importante la ralisation de cet objectif.

Le portefeuille de l’Industrie regroupe Industrie Canada et dix autres organismes, socits d’tat et organismes quasi judiciaires. Ensemble, ils font progresser le dveloppement industriel, scientifique et conomique du Canada et contribuent faire en sorte que nous demeurions concurrentiels dans le march mondial.

En tant que pays, nous devons demeurer centrs sur la faon dont nous pouvons continuer d’offrir un environnement conomique innovateur et entrepreneurial, d’aider nos entreprises profiter des occasions d’affaires et d’offrir de la varit et de la qualit aux consommateurs. Le march mondial continue d’voluer, transformant les forces dynamiques qui influent sur le rendement du Canada. Je suis fier du fait que le portefeuille de l’Industrie participe cet effort collectif en ralisant ce qui suit :

  • Nous nous efforons de rendre notre part du march des services sans fil plus concurrentielle et, cette fin, nous avons lanc la politique-cadre pour la vente aux enchres du spectre rserv aux services sans fil volus. Cette politique-cadre vise offrir un vaste choix et un meilleur service aux consommateurs et aux entreprises, ce qui, selon nous, mnera aussi une diminution des prix.
  • Nous avons publi des lignes directrices pour clarifier l’application de la Loi sur Investissement Canada relativement aux socits d’tat trangres qui investissent au pays, afin de nous assurer que les Canadiens continuent de jouir des retombes dcoulant des investissements trangers.
  • Nous avons form le Groupe d’tude sur les politiques en matire de concurrence pour tudier de faon indpendante les lments cls des politiques canadiennes sur la concurrence et les investissements et en prsenter un compte rendu, afin de veiller ce qu’elles profitent rellement aux Canadiens.
  • Nous avons cr le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile en vue de soutenir les fabricants automobiles qui mettent sur pied des projets de recherche-dveloppement (R-D) stratgiques de grande envergure visant fabriquer des vhicules innovateurs, moins polluants et plus conergtiques. De la mme faon, les investissements raliss dans le cadre de l’Initiative stratgique pour l’arospatiale et la dfense continuent de favoriser la R-D stratgique qui se traduira par des produits et des services innovateurs et de qualit.

Une de mes grandes priorits en tant que ministre de l’Industrie continue d’tre la stratgie nationale des sciences et de la technologie (S et T), Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, annonce par le premier ministre Harper en mai 2007.

  • Le budget de 2008 comprenait des mesures et des initiatives l’appui de la stratgie des S et T qui s’levaient 654 millions de dollars sur trois ans.
  • Nous avons mis en place le Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation en vue de fournir au gouvernement des conseils stratgiques objectifs sur les questions touchant les sciences et la technologie au Canada.
  • Le gouvernement a accord 105 millions de dollars en 2007-2008 au soutien des activits de sept nouveaux centres d’excellence. Ces projets pilotes ont le potentiel de faire du Canada un chef de file mondial dans les domaines de recherche qui offrent des occasions d’affaires stratgiques l’industrie canadienne.
  • En mars dernier, le robot canadien deux bras, Dextre, a t install avec succs sur la Station spatiale internationale.

L’anne a t marque par les progrs et les russites, et c’est avec plaisir que je vous prsente le Rapport ministriel sur le rendement de Statistique Canada pour l’exercice 2007-2008. Je suis dtermin tirer parti de ces russites en 2008 et au cours des annes venir. De plus, je continuerai de collaborer avec les reprsentants du portefeuille de l’Industrie pour rendre le Canada plus efficace, plus productif et plus concurrentiel.

Le ministre de l’industrie,
Tony Clement

Dclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement pour 2007-2008 de Statistique Canada.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prparation des rapports noncs dans le Guide pour la prparation de la partie III du Budget des dpenses 2007‑2008 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement :

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor.
  • Il repose sur les rsultats stratgiques et l’architecture d’activits de programmes qui ont t approuvs par le Conseil du Trsor.
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable.
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l’gard des rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies.
  • Il rend compte de la situation financire en fonction des montants approuvs dans le Budget des dpenses et les Comptes publics du Canada.
La version originale a t signe par Munir A. Sheikh, Statisticien en chef du Canada.

Section 1 Aperu de l’organisme

Rsum du rendement

Raison d’tre

Le gouvernement du Canada a mis sur pied Statistique Canada afin que les Canadiens disposent d’une source fiable de statistiques sur leur pays. L’accs des donnes objectives est fondamental dans une socit dmocratique ouverte. Statistique Canada fournit ces renseignements aux Canadiens et leurs reprsentants lus, en vue de les aider participer et prendre des dcisions dans le cadre du processus dmocratique, sur les marchs ainsi que dans leurs activits sociales et personnelles.

Les statistiques produites par Statistique Canada sont essentielles l’laboration des politiques nationales. Une trs grande partie des activits de Statistique Canada vise satisfaire les besoins des administrations fdrale, provinciales et territoriales et des ministres stratgiques, ainsi qu’ fournir des mesures permanentes de la dynamique socioconomique et des tendances qui se dgagent, l’appui du programme gouvernemental de gestion transparente, responsable et fonde sur des donnes probantes. Les entreprises, les syndicats et les organismes sans but lucratif utilisent aussi les donnes de Statistique Canada pour prendre des dcisions claires. Beaucoup de ses publications importantes sont troitement surveilles par les acteurs des marchs et influent sur ces derniers.

Fondements constitutionnels et lgislatifs

En vertu de la Loi constitutionnelle de 1867 (art. 91),  le recensement et les statistiques  relevaient de la comptence exclusive du Parlement du Canada. La Loi (art. 8) prvoyait la tenue d’un recensement en 1871 et tous les dix ans par la suite. Des dispositions constitutionnelles subsquentes adoptes pour crer les provinces des Prairies ont impos la tenue d’un recensement quinquennal dans cette rgion.

Le Parlement a rempli ce mandat l’aide d’un ensemble de lois ayant comme corollaire l’adoption de la Loi sur la statistique de 1918. Par cette loi a t cr le Bureau fdral de la statistique, pivot d’un systme statistique trs centralis. Le Bureau est conu comme un organe indpendant, dtach de tout ministre ou organisme ayant des intrts en matire de politiques. Le modle canadien fait souvent l’envie des pays dots de systmes plus dcentraliss, dans lesquels des ministres responsables des politiques participent gnralement aux activits statistiques.

La Loi sur la statistique de 1970 a remplac toutes les lois antrieures. Ce fondement constitutionnel et lgislatif fait de Statistique Canada un organisme fdral ayant un mandat national qui consiste rpondre aux besoins statistiques de tous les ordres de gouvernement et, en fait, de tous les Canadiens.

Mandat

Le mandat de Statistique Canada provient principalement de la Loi sur la statistique. En vertu de cette loi, l’organisme a la responsabilit de recueillir, dpouiller, analyser et publier de l’information statistique sur les conditions conomiques, sociales et gnrales du pays et de sa population. La Loi exige galement que Statistique Canada coordonne le systme statistique national, en particulier pour viter le double emploi dans la collecte de donnes par le gouvernement. cette fin, le statisticien en chef peut conclure des ententes de collecte conjointe ou de partage des donnes avec les organismes statistiques provinciaux et territoriaux et les ministres fdraux, provinciaux et territoriaux, sous rserve de garanties de confidentialit dans le cas des donnes statistiques identifiables.

La Loi sur la statistique exigeait expressment que Statistique Canada effectue un recensement de la population et un recensement de l’agriculture en 1971 et tous les cinq ans par la suite (les recensements nationaux sont devenus quinquennaux en 1956). La Loi confre galement l’organisme des pouvoirs considrables de collecte de renseignements statistiques par l’intermdiaire d’enqutes auprs des entreprises et des mnages du Canada. La participation aux enqutes de Statistique Canada est obligatoire par dfaut, en vertu de la Loi, et les personnes qui refusent de participer sont passibles de peines. La Loi comporte par ailleurs des dispositions qui rendent volontaire la participation certaines enqutes, et Statistique Canada a gnralement opt pour la participation volontaire dans le cas des enqutes auprs des mnages autres que le recensement de la population et l’Enqute sur la population active qui fournissent des donnes conomiques essentielles. Les enqutes auprs des entreprises, y compris les entreprises agricoles, sont galement participation obligatoire.

Statistique Canada peut aussi, en vertu de la Loi, accder tous les dossiers administratifs (p. ex., donnes fiscales, dclarations la douane, enregistrements de naissances et de dcs). Ces documents sont des sources trs importantes de donnes statistiques, qui permettent Statistique Canada d’allger le fardeau de rponse des rpondants, qu’il s’agisse d’entreprises ou de particuliers. Statistique Canada est considr comme un chef de file parmi les organismes statistiques du monde entier du point de vue de la rduction du fardeau de dclaration, grce l’utilisation de donnes administratives. Des partenariats et des ententes de partage des cots avec d’autres ministres, d’autres secteurs de comptence et des organisations externes jouent un rle important pour la rduction du fardeau de rponse. Statistique Canada continue de promouvoir de tels arrangements, tant donn qu’ils ont dmontr qu’ils peuvent rpondre aux besoins des intervenants, ainsi qu’ ceux du systme statistique national et de la collectivit des chercheurs au Canada.

C’est par l’intermdiaire de tels mcanismes que Statistique Canada et le gouvernement du Canada permettent aux Canadiens d’avoir accs une source fiable de statistiques et de produits statistiques, ainsi que d’analyses et des services pertinents, adapts aux nouveaux enjeux, conformes aux exigences lgislatives applicables et de haute qualit concernant la socit et l’conomie canadiennes.

Organisme de services communs

En vertu de la Politique sur les services communs du Conseil du Trsor, Statistique Canada est un fournisseur de services communs facultatifs aux autres ministres et organismes fdraux en ce qui a trait aux services statistiques. La majeure partie des recettes disponibles de Statistique Canada, qui se chiffrent 103 millions de dollars en 2007-2008, provient de la prestation de services communs au sein de l’administration fdrale. Ressources humaines et Dveloppement social Canada, Sant Canada et Agriculture et Agroalimentaire Canada comptent parmi les principaux clients, mais bien d’autres ministres font galement appel aux services de Statistique Canada.

Rapport sur les plans et les priorits pour 2007-2008

Le Rapport sur les plans et les priorits pour 2007‑2008 fait tat de l’architecture d’activits de programmes selon trois secteurs, savoir la statistique conomique, la statistique sociale et la statistique du recensement. Le Rapport sur les plans et les priorits fait aussi tat de neuf initiatives prioritaires. l’intrieur du programme de la statistique conomique, les priorits taient les suivantes : laboration d’un indice des prix des services, nouvelles statistiques l’appui d’une formule de prquation rvise, refonte du Registre des entreprises et cration des Indicateurs canadiens de durabilit de l’environnement. l’intrieur du programme de la statistique sociale, les priorits taient les suivantes : statistique de la sant et statistiques l’appui de la Stratgie du droit de la famille axe sur l’enfant. Dans le programme de la statistique du recensement, les priorits taient de diffuser les donnes du Recensement de la population de 2006 et du Recensement de l’agriculture de 2006 et de tenir l’Enqute auprs des peuples autochtones.

Toutes ces priorits ont t respectes. Des dtails relatifs la ralisation particulire de chacune des initiatives prioritaires se trouvent la section 2.

En ce qui a trait ses plans permanents, Statistique Canada a continu de fournir des statistiques pertinentes et de grande qualit, en vue de respecter son mandat dans les secteurs de la statistique conomique, de la statistique sociale et de la statistique du recensement. Cela est particulirement ressorti en 2007, en raison de l’examen stratgique de tous les programmes, dans le cadre du nouveau Systme de gestion des dpenses du gouvernement. Cet examen approfondi a confirm la pertinence, la priorit et l’efficacit de ses programmes.

la suite de l’examen stratgique, le budget de Statistique Canada a t rduit de 21,5 millions de dollars par anne, un objectif qui sera atteint sur une priode de trois ans. Cela a entran la rduction de certains produits comportant une priorit moins grande et une moins grande capacit de dveloppement de nouveaux programmes et de renouvellement de l’infrastructure.

Accessibilit des donnes statistiques

Par accessibilit des donnes statistiques, on entend la facilit avec laquelle celles-ci peuvent tre obtenues. Elle est mesure en tenant compte du nombre de demandes de renseignements de la part des mdias et des mentions faites par ceux‑ci, ainsi que du nombre de visites et de consultations de pages dans le site Web, et des demandes soumises par l’entremise du Centre de contact national.

Les programmes de Statistique Canada ont pour objectif de produire des statistiques disponibles par l’entremise d’une vaste gamme de supports et de lieux facilement accessibles, ainsi que de sensibiliser les Canadiens au fait que ces statistiques sont accessibles, de grande qualit et que Statistique Canada est un organisme trs professionnel et impartial. Afin de mesurer le rendement de l’organisme l’gard de ces rsultats, Statistique Canada conserve plusieurs indicateurs de l’accs aux donnes qu’il produit et de la confiance que les Canadiens accordent ces donnes.

En 2007-2008, Statistique Canada a publi 286 communiqus de donnes relatifs aux principaux indicateurs conomiques et sociaux. L’organisme a galement publi 918 communiqus sur des sujets plus circonscrits ou spcialiss.

Le programme de surveillance des mdias mis en place par Statistique Canada suit la couverture faite par 42 grands quotidiens, ainsi que par trois rseaux nationaux de radio et de tlvision. Il suit en outre les demandes de renseignements prsentes par les journalistes par l’intermdiaire de la Ligne info‑mdias. Il tient aussi des statistiques sur l’accs aux donnes publies dans le site Web.

Comme le montre la figure 1.1, en 2007‑2008, le nombre de visites du site Web de Statistique Canada et celui de pages consultes par les utilisateurs du site a t similaire 2006‑2007. C’est donc dire qu’on a dnombr plus de 19 millions de visites du site Web de Statistique Canada et prs de 146 millions de pages consultes par les utilisateurs du site, chacune des deux annes financires. Au cours des exercices prcdents, on a not des augmentations marques chaque anne. La diffusion des donnes du Recensement de 2006 a contribu au niveau lev d’achalandage du site Web de Statistique Canada tout au long de la dernire anne.

Figure 1.1 Visites et consultations de pages, 2002-2003  2007-2008

Statistique Canada mne des recherches permanentes sur le site Web, y compris des analyses de l’achalandage et des renseignements utiliss, des vrifications de la convivialit et une enqute rgulire auprs des visiteurs du site Web, afin d’valuer leur satisfaction l’gard du site. Des lignes directrices font en sorte qu’aucun nouveau module ni application n’est offert aux visiteurs du site sans avoir t mis l’essai au pralable, afin d’assurer qu’il rponde aux besoins des utilisateurs du point de vue du contenu, des fonctions et de la convivialit.

Dans le cadre de l’valuation la plus rcente du site Web, qui a t mene au dbut d’avril 2007, 71 % des rpondants se sont dclars satisfaits ou trs satisfaits de leur exprience globale dans le site. Les tudiants continuent de reprsenter le groupe le plus important de visiteurs du site, soit 29 % des rpondants l’enqute d’valuation. Des renseignements plus dtaills sur les mesures de l’achalandage et de la satisfaction l’gard du site Web sont disponibles en ligne l’adresse suivante : http://www.statcan.gc.ca/about-apercu/evalutation-fra.htm.

Comme le montre la figure 1.2, en 2007‑2008, 2 280 mentions dans les mdias et 2 641 demandes de renseignements ont t dnombres durant l’anne, ce qui montre que les communiqus de Statistique Canada continuent de faire l’objet d’une vaste couverture dans les mdias. Les niveaux records de mentions dans les mdias concident habituellement avec la diffusion des donnes du recensement.

Figure 1.2 Mentions dans les mdias et demandes de renseignements de la part de ceux ci, 2000-2001  2007-2008

Confiance et crdibilit

Le niveau permanent d’achalandage lev du site Web et la satisfaction l’gard de ce site montrent bien la confiance que les Canadiens accordent la crdibilit de Statistique Canada et la qualit de ses donnes. Afin d’obtenir une mesure plus directe de la perception qu’ont les Canadiens de Statistique Canada, l’organisation a demand en 2007 Environics Research Group de reprendre un sondage d’opinion publique men pour la premire fois en 2005.

L’objectif tait d’valuer dans quelle mesure l’image de marque et le rle de Statistique Canada sont reconnus, si les activits de l’organisme sont considres comme valables, et dans quelle mesure les personnes souhaitent participer aux enqutes de Statistique Canada.

Les rsultats du sondage montrent quel point les Canadiens estiment Statistique Canada. Voici quelques-uns des principaux constats.

  • Statistique Canada jouit d’une grande notorit : 6 Canadiens adultes sur 10 pouvaient identifier l’organisme et son rle. Plus de 90 % ont reconnu l’organisme avec un peu d’aide.
  • Prs de 80 % de tous les adultes au Canada ont une impression positive de Statistique Canada et estiment que celui‑ci contribue la qualit de vie au Canada.
  • Parmi les Canadiens ayant accs Internet, un sur quatre a affirm avoir visit le site Web de Statistique Canada au moins une fois au cours des 12 mois prcdents, ce qui est une proportion trs importante.
  • Prs de 80 % des personnes qui ont visit le site Web de Statistique Canada ont dit avoir russi trouver l’information qu’elles y cherchaient.
  • Prs de la moiti des personnes (54 %) ont indiqu qu’Internet tait leur outil privilgi pour rpondre aux enqutes de Statistique Canada, soit le double du pourcentage enregistr en 2005 (26 %). Seulement une personne sur quatre a dit prfrer le questionnaire papier. Il s’agit d’une leon importante pour l’avenir.

La confiance qu’accordent les Canadiens Statistique Canada dpend de ce qu’ils considrent que l’organisme est objectif et impartial. Afin d’alimenter cette perception, en dcembre de chaque anne, Statistique Canada tablit au pralable les dates de diffusion de tous les principaux indicateurs conomiques pour l’anne qui vient dans son site Web. Il ne s’carte du calendrier en aucun cas. On peut accder ces dates l’adresse suivante : http://www.statcan.gc.ca/release-diffusion/index-fra.htm. En 2007‑2008, les 29 principaux indicateurs conomiques comportant des dates de publication ont t publis comme prvu.

L’assurance de la qualit des donnes est une raison essentielle pour laquelle les Canadiens font confiance aux statistiques produites par Statistique Canada. Mme si Statistique Canada est reconnu comme l’un des principaux organismes statistiques au monde du point de vue de la qualit des donnes (il a t identifi comme le premier organisme statistique au monde par le magazine The Economist), il assure un contrle permanent des risques et passe en revue les pratiques d’assurance de la qualit, afin de maintenir la confiance des utilisateurs de donnes.

l’automne 2006, Statistique Canada a entrepris un examen exhaustif des pratiques d’assurance de la qualit pour neuf des principaux programmes statistiques. Cet examen a t lanc par suite d’un petit nombre de cas o des erreurs ont t dceles dans les donnes diffuses. Mme s’il est normal que certaines erreurs se produisent, compte tenu de la somme importante de donnes produites par Statistique Canada, dont certaines sont recueillies par l’organisme lui-mme et d’autres viennent d’ailleurs (donnes administratives), il est imprieux de rduire la porte et l’importance des erreurs dans la plus large mesure possible. L’examen a pris fin au dbut de 2007, et les rsultats, de mme que les mesures prises pour donner suite aux recommandations formules, ont t publis le 4 juin 2007. Voir http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/070604/be070604a-fra.htm.

L’examen a permis de dterminer dans quels programmes il serait utile d’investir davantage pour renforcer encore les pratiques d’assurance de la qualit. Un certain nombre de pratiques exemplaires ont t dtermines, et des mesures ont t prises pour s’assurer que les pratiques exemplaires soient mises en commun et adoptes par tous les programmes pouvant en profiter. En outre, Statistique Canada a men un important exercice d’apprentissage de l’assurance de la qualit. Tous les employs participant la production des donnes ont t rencontrs, afin de passer en revue systmatiquement les pratiques d’assurance de la qualit. Les rsultats de cet exercice ont t analyss, afin de dterminer dans quels domaines une formation plus pousse en matire d’assurance de la qualit serait profitable.

En 2008, Statistique Canada a entrepris ce qui sera un processus permanent de contrle de la qualit des donnes diffuses, afin de rduire le risque d’erreurs dceles aprs la diffusion officielle. En outre, en 2008, Statistique Canada a mis sur pied un programme permanent d’examen d’assurance de la qualit similaire celui men en 2006‑2007. Un des lments importants de l’examen permanent est l’examen mensuel du rendement par le Comit des politiques, le comit de plus haut niveau de Statistique Canada, qui est prsid par le statisticien en chef. Toutes ces mesures visent faire en sorte que Statistique Canada continue de respecter les normes les plus leves de qualit des donnes attendues par ses utilisateurs des donnes et les intervenants.

Autres lments du modle de Statistique Canada qui suscitent la confiance

La confiance des Canadiens l’gard de leur organisme statistique national vient du fait qu’ils le peroivent comme un haut lieu de professionnalisme et de bonne gestion. Statistique Canada est largement connu et respect en tant qu’organisation bien gre.

  • Il est un chef de file reconnu en matire de pratiques de gestion des ressources humaines. En 2007, il a t nomm l’un des 20 meilleurs employeurs de la Rgion de la capitale nationale par le magazine Maclean’s et a reu l’Ordre d’excellence, le prix le plus prestigieux pour l’environnement de travail sain, de l’Institut national de la qualit.
  • Le Commissariat aux langues officielles lui a accord une cote  exemplaire  pour son programme de langues officielles. Il s’agit du premier organisme fdral tre reconnu de la sorte.
  • L’valuation de ses pratiques de gestion par le Secrtariat du Conseil du Trsor, en vertu du Cadre de responsabilisation de gestion, le place dans le quartile suprieur des ministres.
  • Il dispose d’un systme unique d’valuation des risques et d’valuation exhaustive des programmes, qui est ax sur la pertinence des donnes recueillies, l’assurance de la qualit et la rentabilit de chacun de ses programmes, sur un cycle de quatre ans. Ces valuations sont passes en revue par le Comit des politiques sur une base permanente. Les dtails figurent la section 4.

Tableau 1.1 Renseignements sommaires


Ressources financires (en milliers de dollars)
2007-2008
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
454 332 508 940 474 031



Ressources humaines (quivalents temps plein)
2007/2008
Prvues Relles cart
5 177 5 676 499



Priorits de Statistique Canada dcrites dans le Rapport sur les plans et les priorits pour 2007-2008
Nom Type valuation des progrs raliss l’gard des priorits
1. Indicateurs canadiens de durabilit de l’environnement Dj tablie Atteinte
2. Refonte du Registre des entreprises Dj tablie Atteinte
3. Indice des prix des services Permanente Atteinte
4. Nouvelles statistiques l’appui de la formule rvise de prquation Nouvelle Atteinte
5. Stratgie du droit de la famille axe sur l’enfant Dj tablie Atteinte
6. Programme de la statistique de la sant Permanente Atteinte
7. Recensement de la population de 2006 Dj tablie Atteinte
8. Recensement de l’agriculture de 2006 Dj tablie Atteinte
9. Enqute auprs des peuples autochtones Nouvelle Atteinte



Tableau 1.2 Activits de programme par rsultat stratgique
Rsultats prvus tat du rendement 2007-2008 Contribue aux priorits suivantes
Dpenses prvues1 Total des autorisations2 Dpenses relles3
Rsultat stratgique : Les Canadiens ont accs des statistiques objectives, de haute qualit, impartiales, des produits statistiques, des services et analyses sur l’conomie canadienne qui remplissent les exigences lgales, qui sont pertinentes la formulation de politiques et la prise de dcisions et qui rpondent aux questions d’actualit.
Statistique conomique Les statistiques conomiques produites par Statistique Canada sont accessibles facilement et sont offertes dans une vaste gamme de supports et de lieux.

Les Canadiens savent que ces statistiques sont disponibles et qu’elles sont de la plus grande qualit, et ils connaissent le professionnalisme et l’impartialit de Statistique Canada.
Atteint 202 238 240 154 224 467 1, 2, 3 et 4
Rsultat stratgique : Les Canadiens ont accs des statistiques objectives, de haute qualit, impartiales, des produits statistiques, des services et analyses sur la socit canadienne qui remplissent les exigences lgales, qui sont pertinentes la formulation de politiques et la prise de dcisions et qui rpondent aux questions d’actualit.
Statistique sociale Les statistiques sociales produites par Statistique Canada sont accessibles facilement et sont offertes dans une vaste gamme de supports et de lieux.

Les Canadiens savent que ces statistiques sont disponibles et qu’elles sont de la plus grande qualit, et ils connaissent le professionnalisme et l’impartialit de Statistique Canada.
Atteint 156 441 169 751 158 417 5 et 6
Rsultat stratgique : Les Canadiens ont accs des statistiques objectives, de haute qualit, impartiales, des produits statistiques, des services et analyses sur la population du Canada qui remplissent les exigences lgales, qui sont pertinentes la formulation de politiques et la prise de dcisions et qui rpondent aux questions d’actualit.
Statistique du recensement4 Les statistiques du recensement produites par Statistique Canada sont accessibles facilement et sont offertes dans une vaste gamme de supports et de lieux.

Les Canadiens savent que ces statistiques sont disponibles et qu’elles sont de la plus grande qualit, et ils connaissent le professionnalisme et l’impartialit de Statistique Canada.
Atteint 95 653 99 034 91 147 7, 8 et 9
Total5 454 332 508 940 474 031
… n'ayant pas lieu de figurer
1. Les dpenses prvues correspondent aux niveaux de rfrence soumis dans le Rapport sur les plans et les priorits pour 2007-2008 et ne comprennent pas les changements qui ont touch le financement au cours de l’anne (en milliers de dollars).
2. Le total des autorisations montre le niveau de rfrence rvis, rend compte des changements apports depuis la prsentation du Rapport sur les plans et les priorits et correspond aux Comptes publics pour 2007-2008 (en milliers de dollars).
3. Les dpenses relles correspondent aux Comptes publics pour 2007-2008 (en milliers de dollars).
4. Puisqu’il s’agit d’un projet recouvrement des cots, le budget de l’Enqute auprs des peuples autochtones n’est pas inclus dans le total des activits de la statistique du recensement.
5. Les dpenses prvues, le total des autorisations et les dpenses relles sont nets, aprs exclusion des revenus disponibles.
Notes :
Comme les chiffres ont t arrondis, leur somme peut ne pas correspondre aux totaux indiqus.
Toutes les activits de programmes de Statistique Canada sont lies aux affaires gouvernementales par rapport aux rsultats stratgiques du gouvernement du Canada.