Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

SECTION II : ANALYSE DES ACTIVITS DE PROGRAMME PAR RSULTAT STRATGIQUE

Analyse par activit de programme

La prsente section contient des renseignements dtaills sur les progrs raliss par le CRSH en ce qui a trait aux priorits, aux plans et aux rsultats prvus tels qu’indiqus dans le RPP de 2007-2008. Sa structure reflte l’Architecture des activits de programme du CRSH, elle aussi incluse dans le RPP. Il s’agit d’un rapport des activits de programme et des sous-activits principales. Pour connatre les indicateurs de rsultat et les critres de rendement, veuillez consulter le tableau 19 du RPP de 2007-2008 . Prenez note que tous les indicateurs du tableau 19 ne sont pas utiliss aux fins du prsent rapport, car certaines sources de donnes sont en cours d’laboration et que d'autres ne sont pas de nature annuelle.

Rsultat stratgique 1 : Les chercheurs – Une capacit de recherche de premier ordre en sciences humaines

Selon l'OCDE3, de tous les facteurs ncessaires au dveloppement scientifique et industriel d'un pays, la cration constante d'une main-d'œuvre comptente et hautement qualifie est indiscutablement le plus crucial :  […] il est presque impossible d’organiser des activits de R. et D. sans la contribution de personnes ayant une formation et des qualits particulires .

L'une des mesures de l'OCDE des progrs raliss en matire de rendement est l'augmentation du nombre de personnes qui dpassent le niveau d'enseignement tertiaire. L'inscription dans les universits canadiennes pour l'anne scolaire 2005-2006 a atteint une marque record pour une cinquime anne de suite. Selon des donnes de Statistique Canada datant de fvrier 2008 , les sciences humaines connaissent la plus grande croissance au sein des divers domaines d'tudes, avec une augmentation de 6,4 p. 100. En 2005-2006, 161 100 tudiants taient inscrits en sciences humaines. Un nombre record de 182 800 tudiants taient inscrits en sciences sociales et du comportement ainsi qu'en droit. Les inscriptions dans les domaines de la gestion, des affaires et de l'administration publique se chiffraient 169 300, un bond de 4 200 par rapport 2004-2005. Les trois domaines, toutes disciplines confondues, qui comptent le plus grand nombre d'tudiants – sciences sociales et du comportement et droit; affaires, gestion et administration publique; sciences humaines – reprsentent prs de la moiti (49 p. 100) du nombre total d'inscriptions dans les universits.

Les activits de programme du CRSH Les chercheurs – Bourses et prix et Chaires de recherche du Canada – apportent un appui et une contribution directe la capacit de recherche du Canada et la cration d'une main-d'œuvre hautement qualifie, facteurs mondialement reconnus comme tant essentiels au succs concurrentiel d’une socit novatrice fonde sur le savoir. ce titre, ces activits de programme soutiennent sa priorit no 2, soit appuyer une formation spcialise de haut calibre en recherche et instaurer un milieu propice l’apprentissage.

De plus, grce au volet sciences humaines du Programme des chaires de recherche du Canada, le CRSH a attir dans les universits canadiennes les plus brillants chercheurs du monde4.

Activit de programme 1.1 : Bourses et prix

Cette activit de programme vise aider les secteurs public et priv et les organismes but non lucratif combler leurs normes besoins en main-d’œuvre spcialise dans les sciences humaines et faciliter le renouvellement du corps professoral dans les universits. Prs de 30 p. 100 du budget gnral du CRSH rserv aux subventions et aux bourses5 est ddi l’attribution de bourses de matrise, de doctorat et de postdoctorat.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
102,3 M$ 105,6 M$ 100,3 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
25 ETP 22 ETP -3

Rsultat attendu : Qu'un personnel trs qualifi et des experts en recherche soient prts poursuivre diverses carrires axes sur le savoir au sein des universits, de l’industrie, du gouvernement et d’autres secteurs.

Rendement 2007-2008 : Dans son rapport intitul L'enseignement postsecondaire au Canada : Un bilan positif – Un avenir incertain, le Conseil canadien sur l'apprentissage indique :  Bien que plus de 40 p. 100 des Canadiens aient fait des tudes postsecondaires, jusqu' 70 p. 100 des emplois nouveaux et de substitution exigent aujourd'hui un diplme postsecondaire. Ce foss s'largira mesure que les comptences ncessaires augmenteront et que la croissance dmographique ralentira . L'activit de programme Bourses et prix tente de rpondre la demande grandissante de personnes ayant un haut niveau d'ducation et de formation postsecondaire dans divers secteurs de l'conomie. En 2007-2008, on trouvait au sein de 103 universits canadiennes du personnel enseignant et des tudiants financs par le CRSH.

Le budget fdral de 2007 a prvu 62 millions de dollars en nouvelles bourses d’une dure de trois ans pour les tudiants des cycles suprieurs. Consquemment, en 2007, les trois organismes subventionnaires fdraux ont pu dcerner, runis, plus de 600 bourses supplmentaires. Pour sa part, le CRSH a accord 100 bourses de matrise et 35 bourses de doctorat supplmentaires dans le cadre du Programme de bourses d’tudes suprieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier.

Total des bourses offertes en 2007-2008


Programme de bourses Nombre de bourses offertes en 2007-2008
Bourses d’tudes suprieures du Canada – Bourses de matrise 1 289
Bourses d'tudes suprieures du Canada – Bourses de doctorat 430
Bourses de doctorat du CRSH 650
Bourses postdoctorales du CRSH 144
Total 2 513

Programme principal

Dpenses relles par programme principal (sous-activit)


Bourses et prix par sous-activit Dpenses relles en 2007-2008
Bourses d’tudes suprieures du Canada 64,6 M$

Bourses d'tudes suprieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier

Cr en 2003 par le gouvernement fdral et administr par les trois organismes subventionnaires fdraux, le Programme de bourses d'tudes suprieures du Canada offre une aide financire aux tudiants de cycles suprieurs qui affichent un dossier scolaire fort impressionnant et qui ont accompli des ralisations remarquables. Il se divise en deux volets : la matrise et le doctorat, et 55 p. 100 des bourses attribues sont administres par le CRSH au profit des tudiants en sciences humaines. Le programme a rcemment t renomm le Programme de bourses d’tudes suprieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier.

Rsultat attendu : Qu'un personnel trs qualifi et des experts en recherche soient prts poursuivre diverses carrires axes sur le savoir au sein des universits, de l’industrie, du gouvernement et d’autres secteurs.

En 2005-2006, le Programme a atteint le nombre maximum de bourses de matrise dcernes des tudiants en sciences humaines, soit 1 200 bourses. Le nouveau financement reu du budget fdral de 2007 a permis au CRSH de dcerner 100 bourses de matrise et 35 bourses de doctorat supplmentaires, ce qui a port le total des bourses offertes dans le cadre de ce programme 1 735 pour l'exercice de 2007-2008. Quand ils auront termin leurs tudes, ces personnes hautement qualifies iront occuper des emplois qui requirent un haut degr de connaissances dans tous les secteurs de l'conomie. En 2007-2008, le CRSH a particip l’valuation officielle du Programme de bourses d’tudes suprieures mene par les IRSC; une valuation du Programme de bourses de doctorat du CRSH a t mise en route simultanment.

Bourses et prix : Faits saillants

Les demandes d’appui au CRSH ne cessent d’augmenter. Par exemple, le nombre de demandes au Programme de bourses postdoctorales du CRSH a augment de 2,9 p. 100 en 2007-2008.

Toutes disciplines confondues, les trois domaines qui comptent le plus grand nombre d’tudiants – les sciences sociales et du comportement et le droit; les affaires, la gestion et l’administration publique; les sciences humaines – reprsentent prs de la moiti du nombre total d’inscriptions dans les universits.

Selon des donnes de Statistique Canada datant de fvrier 2008, les sciences humaines connaissent la plus forte croissance (6,4 p. 100) de tous les domaines d’tudes.

Selon les indicateurs de rendement en recherche de l’OCDE, le Canada se classe au deuxime rang des pays de l’OCDE grce la part de son produit intrieur brut qu’il consacre la recherche et au dveloppement dans l’enseignement suprieur.

Profil d’une rcipiendaire d’une bourse de doctorat du Programme de bourses d’tudes suprieures du Canada

Engagement public dans l’laboration des politiques canadiennes en matire de biotechnologie

Les responsables de l’laboration des politiques canadiennes doivent constamment composer avec de nouveaux dfis socitaux et thiques au fur et mesure que la recherche mne la mise au point de nouvelles technologies. Les biotechnologies, comme la modification gntique des aliments, le clonage, les tests gntiques et les thrapies ncessitant l’utilisation de cellules souches, sont la source de quelques-uns de ces dfis. Les progrs fulgurants de ces technologies, leurs incidences interdisciplinaires, leurs impacts interministriels et leurs effets inconnus long terme s’avrent nanmoins tre des occasions pour d’ventuels dbats publics approfondis.

Les travaux de doctorat de Jennifer Medlock portent sur la volont du gouvernement du Canada d’inclure le public dans le processus d’laboration des politiques sur les biotechnologies. On sait que la viabilit des politiques requiert l’apport d’une vaste registre d’intervenants, dont les citoyens, chaque tape du processus de dveloppement technologique, de la conception la mise en œuvre en passant par la rglementation.

Mme Medlock estime que des approches misant sur la participation des citoyens permettent d’laborer des politiques inclusives et efficaces. Dpassant le cadre des biotechnologies, sa recherche comporte galement des applications importantes pour d’autres technologies mergentes, une poque o la science et les technologies connaissent une croissance importante au Canada.

Jennifer Medlock est une tudiante de doctorat la facult des communications et de la culture de l’University of Calgary.

Bourses spciales et prix

Le CRSH offre des prix et des bourses spciales afin de reconnatre l'extraordinaire dvouement et la crativit des meilleurs chercheurs canadiens. Les prix honorent les personnes dont l'originalit et la contribution remarquable la recherche en sciences humaines ont permis de mieux comprendre et d'enrichir la socit canadienne. Reconnatre le talent des chercheurs canadiens en sciences humaines est certes un bon moyen de rendre hommage aux chercheurs eux-mmes. Mais par une telle reconnaissance, on indique aussi clairement l’ensemble de la communaut des chercheurs quel point ses efforts sont apprcis et on montre aux Canadiens o vont leurs investissements dans le milieu de la recherche au Canada. Les profils des laurats de 2007-2008 et de leur recherche se trouvent l'adresse suivante : http://www.sshrc-crsh.gc.ca/site/winning-recherche_subventionnee/prize-prix-fra.aspx.

Activit de programme 1.2 : Chaires de recherche du Canada

Le Programme des chaires de recherche du Canada a t cr en 2000 dans le but d’tablir, d’ici 2008, 2 000 professorats de recherche dans les universits de tout le pays. Le programme a t conu prcisment pour attirer et garder au pays les meilleurs chercheurs de partout dans le monde, en ayant comme principal objectif de permettre aux universits canadiennes ainsi qu’aux hpitaux et aux instituts de recherche qui leur sont affilis d’atteindre les plus hauts niveaux d’excellence en recherche et de devenir des centres de recherche de renomme internationale dans une conomie mondiale axe sur le savoir. Le CRSH administre le Programme des chaires de recherche du Canada et accueille son Secrtariat dans ses locaux au nom des trois organismes subventionnaires fdraux.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
61,8 M$ 61,9 M$ 58,6 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
24 ETP 21 ETP -3

Rsultat attendu : Que les universits canadiennes ainsi que les instituts de recherche et les hpitaux qui leur sont affilis soient reconnus comme des centres d’excellence en recherche permettant de recruter et de garder au pays d’excellents chercheurs.

Rendement 2007-2008 : Comme l'indique le Rapport ministriel sur le rendement de 2006-2007 du CRSH, les 2 000 chaires de recherche du Canada ont t attribues aux universits canadiennes. la fin de l'exercice 2007-2008, on dnombrait 1 851 chaires6 actives, dont 405 (22 p. 100) dans le domaine des sciences humaines. Les chaires sont rparties de la faon suivante :

Distribution des chaires de recherche du Canada par organisme subventionnaire


Organisme Nombre Pourcentage
CRSNG 836 45
IRSH 610 33
CRSH 405 22
Total 1 851 100

L’un des indicateurs du succs du Programme des chaires de recherche du Canada est que plusieurs autres pays le prennent comme modle pour crer leurs propres programmes de professorat de recherche. Par exemple, l'Afrique du Sud a cr 210 chaires de recherche universitaire afin de chercher plaire aux meilleurs chercheurs et de renverser le mouvement d’exode des cerveaux . La France, de faon similaire, a mis sur pied les chaires internationales de recherche Blaise Pascal afin d'accueillir des chercheurs trangers de renomme mondiale dans tous les domaines scientifiques.

Depuis la cration du programme et en date de la fin de l'exercice de 2007-2008, 560 titulaires de chaire ont t recruts l’extrieur du Canada (environ 30 p. 100). Autre fait intressant : le programme a ramen au pays un nombre important de chercheurs expatris (reprsentant 46 p. 100 des titulaires recruts l'extrieur du Canada) qui s'taient taill une place de choix au sein d’tablissements trangers.

Selon l'valuation quinquennale du Programme des chaires de recherche du Canada , les centres de recherche associs des titulaires de chaire ont vu leur nombre de chercheurs augmenter de 2 816 la suite d’attribution de chaires, soit une augmentation de 59,9 p. 100. Le Programme des chaires a aussi t un succs en tant un levier pour le financement de la recherche – les universits et les titulaires de chaire ont connu une hausse de financement de la recherche de 218 343 millions de dollars par rapport l'investissement original.

L'expertise de bon nombre de ces chercheurs de calibre international est trs en demande chez les dcideurs des secteurs public et priv. Le 27 mars 2008, le Programme des chaires de recherche du Canada a tenu une clbration nationale afin de rendre hommage la contribution des titulaires de chaire l'entreprise de recherche en sciences humaines du Canada. Entre autres activits, il y a eu une table ronde laquelle ont particip des titulaires de chaire menant des recherches en politique publique et des hauts reprsentants des groupes de recherche en politique gouvernementale.

Finalement, dans le cadre du processus de renouvellement, de remplacement et de rattribution des chaires de recherche du Canada, les calculs servant attribuer les chaires sont revus aux deux ans. Un nouveau systme de calcul, qui sera mis en place en septembre 2008, servira dterminer les attributions bisannuelles de chaires aux universits. cet effet, le Secrtariat du Programme crera une interface lectronique qui permettra aux universits de faire le suivi et de planifier l'attribution et l'utilisation des chaires.

Profil d’un titulaire de chaire de recherche du Canada en sciences humaines

Jusqu’ tout rcemment, la dfinition des disciplines scientifiques et la transformation des universits ont t en grande partie tudies d’un point de vue historique et sociologique spar et distinct. Selon Yves Gingras, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences de l’Universit du Qubec Montral, ces deux domaines sont troitement lis.

M. Gingras se propose donc d’analyser l'volution des disciplines scientifiques durant la priode de 1700  2000 ainsi que les liens qu’elle entretient avec la transformation des universits. Il n’existe aucun doute que les universits jouent un rle cl dans l’avancement des connaissances, les dcouvertes et l’innovation au sein de bon nombre de domaines.

Au cours d’une carrire universitaire qui couvre plus de deux dcennies, M. Gingras a, grce son programme de recherche, mieux fait comprendre les bases conceptuelles, matrielles, sociales et conomiques qui ont une incidence sur l’volution de la production du savoir. Sa recherche, solidement supporte par l’analyse de donnes empiriques et des mthodes de recherche quantitatives, a donn lieu des discussions claires et facilit la prise de dcision concernant le rle futur des universits et leur impact dans le contexte d’une conomie axe sur le savoir.

M. Gingras a beaucoup crit sur l’histoire et la sociologie de la science, des technologies et de l’innovation; il a son actif de nombreux livres, articles et confrences. Il s’est galement vu dcerner de nombreux prix trs convoits, le plus rcent tant le prix Jacques-Rousseau, qui lui a t remis pour sa grande contribution l’tude sociale de la science et des technologies.

Yves Gingras est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences de l’Universit du Qubec Montral.

Rsultat stratgique 2 : La recherche – De nouvelles connaissances fondes sur l’excellence de la recherche en sciences humaines

Les activits de R. et D. sont essentielles la prosprit d’une conomie du savoir. L’investissement soutenu des secteurs public et priv dans la recherche favorise galement l’innovation. Selon les indicateurs de rendement en recherche de l’OCDE, le Canada se classe dans les premiers rangs des pays de l’OCDE sur le plan du rendement en recherche (qui inclut la recherche en sciences humaines) :

  • Le Canada est au deuxime rang des pays de l’OCDE pour la part de son PIB qu’il accorde la recherche et au dveloppement dans l’enseignement suprieur.
  • Le Canada est au sixime rang des pays de l’OCDE pour le nombre de publications par habitant.
  • Le Canada est au cinquime rang des pays de l’OCDE pour la qualit des publications.7

Les connaissances et l’expertise en sciences humaines apportent une importante contribution l’activit conomique canadienne. Les industries de services reprsentent maintenant 69 p. 100 de la production conomique canadienne, comparativement 31 p. 100 pour les industries de biens. Les industries de services dpendent en majeure partie des sciences humaines en ce qui a trait l’apport des connaissances […] Ces industries apportent chaque anne environ 696,7 milliards de dollars au PIB et leur part du march de l’emploi est value 76 p. 100. L’apport des industries qui dpendent du savoir gnr par les sciences, la technologie, le gnie et la mdecine reprsente 431,4 milliards de dollars; leur part du march de l’emploi est de 24 p. 100. 8

Le rsultat stratgique 2 reprsente le cœur des activits de programme d’aide la recherche du CRSH : la recherche dfinie par le chercheur, la recherche et la formation cibles ainsi que le dveloppement de la recherche stratgique. Ces activits appuient sa priorit no 1, soit investir dans la poursuite et le renouvellement de l’excellence en recherche dans le domaine des sciences humaines au Canada, ainsi que sa priorit no 2, soit appuyer une formation spcialise de haut calibre en recherche et instaurer un milieu propice l’apprentissage. L’accent qu’il met sur l’excellence en recherche vient appuyer d’une manire fondamentale les ambitions profondes du CRSH de qualit et d’impact dans la recherche et la formation qu’il soutient.

Activit de programme 2.1 : Recherche dfinie par le chercheur

Les subventions concernant la recherche dfinie par le chercheur soutiennent des projets et des programmes de recherche individuels ou d’quipe dont le sujet et la mthodologie sont dfinis par le chercheur principal. Il peut s’agir de projets et de programmes de recherche o les chercheurs font cavalier seul ou travaillent en petit groupe, fouillant bibliothques et archives; il peut s’agir aussi de projets et de programmes de recherche plus vastes, multidisciplinaires et collaboratifs pour lesquels des chercheurs, des partenaires et des assistants sont la tche sur le terrain, partout au pays.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
90,6 M$ 91,2 M$ 91,1 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
50 ETP 50 ETP 0

Rsultat attendu : Que le Canada puisse offrir un milieu de recherche propice la formation des diplms, l’avancement des connaissances et la diffusion des rsultats de recherche dans toutes les disciplines et tous les champs de recherche des sciences humaines.

Rendement 2007-2008 : Les activits de programme associes la recherche dfinie par le chercheur prennent appui sur deux principaux programmes : le Programme de subventions ordinaires de recherche, qui constitue l’un des plus importants investissements du CRSH, et le programme des Grands travaux de recherche concerte. Ces programmes permettent de gnrer des connaissances, de crer des partenariats et des rseaux nationaux de chercheurs de calibre international ou de les largir ainsi que d’offrir du mentorat, de la formation en recherche et du perfectionnement des comptences professionnelles aux tudiants de tous les cycles. La formation des tudiants de tous les cycles fait partie intgrante des activits de programme associes la recherche dfinie par le chercheur.

En bout de ligne, les rsultats des activits lies la recherche dfinie par le chercheur ont contribu, en 2007-2008, tout comme ce fut le cas pour les annes prcdentes, l’laboration de politiques et de programmes gouvernementaux. Par exemple, ils ont men au perfectionnement des comptences de recherche des universitaires et des chercheurs de demain, ils ont stimul la crativit et le dveloppement intellectuel , ils ont amlior la rputation internationale du Canada en matire de recherche et ils sont l’origine d’un grand nombre de publications (en majorit finances dans le cadre du programme d’Aide l’dition savante et d’autres programmes) qui ont enrichi la rserve mondiale des connaissances.

Par souci d’accrotre la rigueur de son processus d’valuation par les pairs, auquel il recourt pour choisir les projets de recherche qu’il finance, le CRSH a modifi la composition de la plupart des comits de slection qui se sont rencontrs en 2007-2008 afin d’y inclure une reprsentation internationale. Par exemple, 22 des 24 comits de slection du plus rcent concours du Programme de subventions ordinaires de recherche comptaient au moins un membre provenant de la communaut internationale des chercheurs.

Programmes principaux

Dpenses relles par programme principal (sous-activits)


Recherche dfinie par le chercheur Dpenses relles en 2007-2008
Subventions ordinaires de recherche 76,6 M$
Grands travaux de recherche concerte 8,3 M$

2.1.1 Subventions ordinaires de recherche

Le Programme de subventions ordinaires de recherche finance des projets de recherche qui tudient une multitude de questions lies l’exprience humaine et aident les Canadiens mieux comprendre le monde de plus en plus complexe dans lequel ils vivent . Le Programme vise stimuler la crativit et promouvoir l’avancement des connaissances en sciences humaines au Canada. En raison des normes rigoureuses de l’valuation par les pairs auxquelles est soumis le Programme, obtenir une subvention dans le cadre de ce programme est peru, tant par les nouveaux professeurs que par les professeurs tablis, comme tant une importante reconnaissance de l’excellence en recherche.

Le Programme de subventions ordinaires de recherche, qui reprsente le cœur des programmes du CRSH, appuie la recherche et la formation en recherche dfinies par des chercheurs seuls ou par des quipes de chercheurs, qui laborent de nouvelles thories et de meilleures mthodes de recherche et qui font avancer les connaissances sur l’tre humain et son comportement ainsi que sur des questions d’ordre social, conomique, culturel et intellectuel. En mme temps qu’il mise sur l’excellence en recherche, le CRSH tente d’augmenter la qualit et l’impact, deux de ses objectifs stratgiques, de la recherche et de la formation en sciences humaines. Le Programme est ainsi directement li l’engagement du gouvernement du Canada, que ce dernier a formul rcemment dans sa stratgie des sciences et de la technologie :  Nous maintiendrons notre leadership au sein du G7 en matire de rsultats de R-D en investissant davantage en R-D [...] Nous maintiendrons notre engagement favoriser un leadership mondial dans la recherche fondamentale et la recherche applique dans tous les domaines [...] Nous maintiendrons notre engagement former la prochaine gnration de chercheurs et d’innovateurs dont dpend la russite future du Canada .

Par l’embauche de plus de 20 000 professeurs entre 1998 et 2004 – dont plus de la moiti en sciences humaines –, les universits canadiennes ont particip activement au renouvellement de la capacit de recherche. Ces nouveaux venus, tout comme les chercheurs tablis, sont hautement qualifis et dtermins s’engager dans une recherche et un enseignement de calibre mondial afin d’exceller l’chelle internationale. Ceci a t rendu possible grce l’importante augmentation des investissements consacrs la recherche au cours de la dernire dcennie, une augmentation qui a permis d’intensifier encore plus la recherche en sciences humaines au Canada. Les demandes d’appui au CRSH ne cessent d’augmenter. En 2007-2008, le CRSH a accord des subventions ordinaires de recherche 841 nouveaux projets auxquels ont particip 1 641 chercheurs en sciences humaines.

Des subventions ordinaires de recherche dcernes en 2007-2008, 27,9 p. 100 sont alles des disciplines des humanits, 68,4 p. 100 des disciplines des sciences sociales et 3,7 p. 100 des projets pluridisciplinaires. Pour connatre la rpartition dtaille des subventions ordinaires de recherche par rgion, par province, par regroupement de disciplines ou d’autres catgories, veuillez consulter le site Web suivant : http://www.sshrc-crsh.gc.ca/site/winning-recherche_subventionnee/stats-statistiques/tables-tableaux-fra.aspx.

Par l’intermdiaire d’un appel unique de propositions, auquel ont rpondu, malgr un court pravis, quelque 350 candidats, l’initiative de financement en gestion, en administration et en finances a permis de subventionner 153 excellents projets de recherche totalisant un investissement de 18 026 467 $.

Depuis l’exercice de 2002-2003, les chercheurs ont fourni au CRSH des donnes sur les rsultats de leurs projets de recherche par l’intermdiaire du formulaire lectronique Rapport final de recherche . Les rcipiendaires de 2002-2003 sont censs remettre leurs rapports de recherche dfinitifs en 2007-2008. Comme les subventions ordinaires de recherche sont d’une dure de trois ans, les rsultats des rcipiendaires de 2007-2008 ne seront disponibles que lorsque les rapports finaux seront soumis en 2012-2013.

L’analyse d’un chantillon de 397 rapports – reprsentatif de la rgion, de la discipline, du type de recherche et du sexe de l’ensemble des rcipiendaires de subventions attribues en l’an 2002 – a montr qu’au total 1 115 articles de recherche valus par les pairs, 178 livres et 526 chapitres de livres ont t publis. De plus, la publication de 217 articles, de 59 livres et de 174 chapitres de livres a t approuve. En termes de mobilisation des connaissances, lorsqu’on a demand aux rcipiendaires de subventions qui ils avaient communiqu ou prvoyaient communiquer leurs rsultats de recherche, 83 p. 100 d’entre eux ont rpondu qu’il s’agissait d’un auditoire universitaire, 58 p. 100 qu’il s’agissait de dcideurs et 54 p. 100 qu’il s’agissait du public. En termes de formation, 99 p. 100 des chercheurs de l’chantillon ont dclar avoir engag des tudiants ou des chercheurs postdoctoraux, 2 764 et 74, respectivement.

En plus de gnrer de nouvelles connaissances grce la recherche, le mentorat tudiant est un critre important de l’valuation des demandes au Programme de subventions ordinaires de recherche. La majorit du budget demand est attribu la formation d’tudiants. En appuyant la recherche de calibre international, le CRSH fait dcouvrir ces tudiants des milieux dynamiques et prolifiques, et leur donne l’occasion de participer des travaux de recherche indits. Ils acquirent ainsi des comptences convoites sur le march du travail, aussi bien par les universits que par d’autres employeurs. Les chercheurs ont labor des stratgies de formation et de mentorat trs novatrices afin de faire participer des tudiants leurs projets de recherche. On confie aux tudiants des tches importantes, comme la collecte et l’analyse de donnes, la cordaction d’articles et la tenue de confrences, faisant de leur participation aux projets une exprience de recherche fructueuse.

Une tude mene en 2005 par Goss Gilroy Management Consultants, Formation des tudiants dans les projets de recherche subventionns par le CRSH, rvle un haut niveau d’engagement intellectuel des tudiants, une participation un vaste ventail d’activits lies la recherche dans divers tablissements, l’acquisition de comptences en recherche et en communication ainsi qu’un accs largi aux ressources et aux installations. Tant les tudiants que les chercheurs ont not l’impact important de certains aspects, par exemple la cration de relations et de rseaux, le dveloppement professionnel et une meilleure comprhension des carrires universitaires et non universitaires en recherche.

Sommaire des Subventions ordinaires de recherche

Gestion verte de la chane de sous-traitance : dveloppement et rendement

La gestion efficace de la toile que forment les fournisseurs et les clients d’une entreprise (en d’autres mots, la chane d’approvisionnement) est essentielle au dveloppement de la capacit concurrentielle de bien des entreprises canadiennes. De plus, pour bon nombre de ces entreprises, la gestion environnementale revt de plus en plus d’importance cause des pressions provenant de la rglementation, des clients et du public.

La recherche de Robert Klassen porte sur la manire de combiner ces deux secteurs de faon produire des rsultats mutuellement avantageux et, donc, d’amliorer la fois le rendement de production et le rendement environnemental. Les rsultats ont dmontr que collaborer avec les clients est essentiel pour rediriger les investissements vers la prvention de la pollution. De plus, pendant que les gestionnaires tentent de rendre plus verte leur chane d’approvisionnement, la cration de relations solides et stratgiques entre les entreprises – en mettant l’accent sur des aspects tels que le dveloppement de produit et le recentrage de processus – s’avre capitale.

Finalement, les entreprises qui investissent de l’argent pour assurer le retour des produits usags des clients en vue de les remettre neuf et de les rutiliser, processus d’approvisionnement invers, en sont encore leurs dbuts au Canada. Nanmoins, des politiques publiques incitatives et la modification des attentes des clients peuvent favoriser l’investissement dans ce secteur.

Ce projet de recherche novateur contribue faire du Canada un leader en gestion environnementale durable tout en augmentant sa comptitivit sur le plan conomique.

Robert Klassen est professeur et charg de cours J.J. Wettlaufer la Richard Ivey School of Business de l’University of Western Ontario.

2.1.2 Grands travaux de recherche concerte

Le programme des Grands travaux de recherche concerte appuie les projets avant-gardistes qui apportent des rponses aux grandes questions essentielles d’ordre intellectuel, social, conomique et culturel, et qui laissent prsager une vritable perce intellectuelle. Plus prcisment, le programme privilgie la recherche concerte comme principal mode de travail intradisciplinaire ou interdisciplinaire, dpartemental et universitaire au Canada et l’tranger. Les subventions attribues dans le cadre du programme des Grands travaux de recherche concerte ont une dure de sept ans.

Comme il met l’accent sur des enjeux d’une importance cruciale, de mme que sur la cration de partenariats et la collaboration l’chelle nationale et internationale, le programme des Grands travaux de recherche concerte du CRSH est nettement li l’engagement du gouvernement du Canada, que ce dernier a formul rcemment dans sa stratgie des sciences et de la technologie :  Nous maintiendrons notre leadership au sein du G7 en matire de rsultats de R. et D. en investissant davantage en R. et D. [...] et en soutenant la recherche et les rseaux nationaux et internationaux dans des domaines revtant une importance stratgique pour le Canada .

En fvrier 2008, le CRSH a annonc un investissement de 10 millions de dollars pour financer quatre Grands travaux de recherche concerte. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces subventions, veuillez visiter le site Web suivant : http://www.sshrc-crsh.gc.ca/site/whatsnew-quoi_neuf/pr-communiques/2008/mcri-gtrc-fra.aspx .

Un rapport spcial sur le rendement du programme des Grands travaux de recherche concerte, ralis en 2005 , rvle que le programme s’est avr tre un outil des plus efficaces pour le CRSH, l’aidant soutenir les meilleurs chercheurs de sa communaut. Beaucoup des questions abordes par les projets financs n’auraient pas t autrement tudies au Canada ou ailleurs dans le monde sans l’appui du programme, qui offre un soutien vital des travaux d’rudition des plus fructueux en sciences humaines. Le rapport indique que le programme des Grands travaux de recherche concerte a galement contribu l’amlioration de programmes, de services et de politiques dont bnficient les Canadiens.

Le rapport indique :  L’un des plus importants rsultats du programme des Grands travaux de recherche concerte a t son incidence sur la capacit d’aborder des enjeux d’une grande porte intellectuelle, sociale, conomique et culturelle. Ces enjeux portaient sur les processus de base de la dmocratie et le renforcement du tissu social, sur le dveloppement conomique fond sur des faits, sur la gestion responsable de l’environnement et sur le dveloppement durable. Dans certains cas, le lien entre les quipes des Grands travaux de recherche concerte et les responsables de l’laboration des politiques tait direct, et consolid dans le cadre des activits de recherche, tandis que dans d’autres, il tait davantage de nature thorique.

Le rapport indique galement que les Grands travaux de recherche concerte ont, sans quivoque, gnr un impact scientifique, un plus grand potentiel d’avance intellectuelle et une reconnaissance tant l’chelle nationale qu’internationale.

Activit de programme 2.2 : Recherche et formation cibles

Les activits de programme exposes dans la prsente section visent acqurir de nouvelles connaissances et comptences sur des questions sociales, conomiques et culturelles pressantes qui sont vitales pour les Canadiens; elles visent galement mettre ces connaissances et ces comptences la disposition des dcideurs de divers secteurs.

Les programmes portent sur des secteurs thmatiques dfinis par le CRSH en consultation avec des intervenants cls, notamment la communaut des chercheurs, les leaders d’autres secteurs comme l’industrie et le commerce, ses partenaires d’organismes non gouvernementaux et communautaires, d’autres organismes subventionnaires, des organisations internationales ainsi que les ministres et organismes du gouvernement fdral. De plus, par l’intermdiaire de vhicules comme le discours du Trne et le budget fdral, et de documents stratgiques comme sa stratgie des sciences et de la technologie, le gouvernement du Canada tablit des priorits qui requirent une recherche cible en sciences humaines. Par exemple, le budget de 2008 accordait au CRSH une somme de 12 millions de dollars pour appuyer des travaux de recherche qui permettent de mieux comprendre la manire dont l’environnement influence la vie des Canadiens et les besoins de dveloppement social et conomique des communauts du Nord. . la suite de quoi le CRSH a amorc l’laboration d’une stratgie de consultation et de programmes lis ce nouveau financement. L’accent que le CRSH met sur les secteurs thmatiques vient appuyer ses ambitions profondes de connexion et d’impact dans la recherche cible et les initiatives de formation qu’il soutient.

La recherche et la formation cibles sont appuyes par trois programmes cls : les Subventions de recherche stratgique, les Initiatives conjointes et l’Initiative de la nouvelle conomie.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
17,4 M$ 24,6 M$ 27,4 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
43 ETP 40 ETP -3

Rsultat attendu : Que de nouvelles connaissances sur d’urgentes questions sociales, conomiques et culturelles particulirement importantes pour les Canadiens soient mises la disposition des dcideurs dans divers secteurs.

Rendement 2007-2008 : En 2007-2008, dans le cadre de l’activit de programme Recherche et formation cibles, le CRSH a fait d’importants investissements afin de faire avancer les connaissances et de cultiver le talent en recherche au Canada. En tout, 274 subventions pluriannuelles, totalisant 34 017 024 $, ont t attribues dans le cadre des activits de programme. Parmi celles-ci : 233 subventions de recherche stratgique (y compris les subventions en gestion, en administration et en finances), 36 initiatives conjointes et cinq subventions de sensibilisation du public alloues dans le cadre de l’Initiative de la nouvelle conomie.

Le nom de l’activit de programme, Recherche et formation cibles, montre en lui-mme l’importance que le CRSH accorde la formation des tudiants, partie intgrante de son mandat et de ses activits. Le sommaire des rsultats de l’Enqute mene par Statistique Canada auprs des titulaires d’un doctorat indique :  Une grande partie des titulaires d’un doctorat ont dclar qu’ils prvoyaient s’engager dans des activits de recherche et de dveloppement, soit dans le cadre d’un emploi, soit dans le cadre d’une formation ou d’tudes postdoctorales. Cela devrait contribuer au renforcement des capacits de recherche et de dveloppement du Canada . Comme il a t indiqu prcdemment, la formation offerte aux tudiants diplms qui prennent part des projets de recherche financs par le CRSH constitue un apport de premier plan pour y arriver.

la suite d’une srie de consultations prvisionnelles entreprises en 2001-2002, le CRSH a mis sur pied et a lanc les cinq thmes prioritaires de recherche suivants : La recherche autochtone; L’environnement et le dveloppement durable; La culture, la citoyennet et l’identit (y compris les langues officielles); Les textes, les documents visuels, le son et la technologie (y compris les technologies de l’information et des communications); La recherche sur le Nord. La gestion, l’administration et les finances ont t tablis par le CRSH en tant que domaines prioritaires, la suite du budget de 2007 . Le gouvernement, dans son budget de 2008, a galement cibl une fois de plus l’environnement et le Nord en tant que secteurs de recherche prioritaires. Ces priorits aident le CRSH orienter et dfinir ses programmes et activits stratgiques et font actuellement l’objet d’un examen en vue de l’laboration de la stratgie des partenariats du CRSH. Les enjeux autochtones et les technologies de l’information et des communications sont galement deux secteurs prioritaires pour le gouvernement. Le CRSH pourrait, par exemple, inclure dans les technologies de l’information et des communications leur gestion, leurs impacts socitaux gnraux et les nouveaux mdias.

Dans le cadre de l’Anne polaire internationale, en 2007, le CRSH a annonc l’attribution de subventions de prs de 700 000 $ afin d’appuyer les projets de recherche sur le Nord canadien d’experts universitaires travaillant de concert avec des partenaires communautaires et gouvernementaux. La stratgie de recherche sur le Nord du CRSH vient appuyer les engagements qu’a pris par le gouvernement fdral en matire de souverainet, dont il a fait part dans le discours du Trne d’octobre 2007 :  Notre gouvernement prsentera une stratgie intgre pour le Nord. Cette stratgie visera renforcer la souverainet du Canada dans le Nord, et y protger l’environnement. Elle cherchera aussi favoriser le dveloppement social et conomique, ainsi qu’ amliorer et dcentraliser la gouvernance de faon ce que les habitants du Nord soient davantage matres de leur destin.

Programmes principaux

Dpenses relles par programme principal (sous-activits)


Recherche et formation cibles Dpenses relles en 2007-2008
Subventions de recherche stratgique 12,9 M$
Initiatives conjointes 4,2 M$
Initiative de la nouvelle conomie 4,5 M$

2.2.1 Subventions de recherche stratgique

Le CRSH a attribu 233 subventions de recherche stratgique en 2007-2008 : 26 dans Ralits autochtones, 35 dans Les textes, les documents visuels, le son et la technologie, 19 dans La recherche sur le Nord et 153 dans Gestion, administration et finances.

En 2007-2008, le CRSH a entrepris l’valuation du programme pilote Ralits autochtones (mis sur pied en 2004) la suite d’importantes consultations avec les communauts, consultations qui sont rsumes dans le document Les possibilits de la recherche autochtone : Rsultats du dialogue du CRSH sur la recherche et les peuples autochtones . Le projet pilote a donn lieu trois concours au terme desquels 83 projets ont t financs, pour un investissement total de 12,7 millions de dollars. L’objectif de l’valuation tait d’alimenter les discussions du conseil d’administration du CRSH quant l’avenir de la recherche autochtone au CRSH.

Selon les premiers rsultats, le programme a atteint ses principaux objectifs, y compris celui de btir une capacit de recherche autochtone (recherche mene dans le cadre des traditions des connaissances autochtones), celui d’offrir de la formation aux tudiants autochtones (prs de 500 en tout) et celui de btir une capacit communautaire de recherche lie aux politiques. La recherche subventionne maintient pleinement son engagement envers les communauts autochtones – possiblement davantage que dans le cas de la recherche autochtone non subventionne par le programme. Les avantages que la recherche procure la communaut sont au centre des projets de recherche financs dans le cadre du programme et des dmarches adoptes9. L’tude sera termine au cours de l’automne 2008.

En 2007-2008, le CRSH a galement tenu une valuation de son programme pilote Subventions de recherche-cration en arts et lettres. Les lments prsents dans cette valuation rvlent que le programme rpond bien aux pratiques et aux aspirations des chercheurs-crateurs, qu’il est efficace, et qu’il est unique au Canada et l’chelle internationale. Le contexte d’valuation a galement permis de formuler un certain nombre de recommandations visant amliorer les taux de russite du programme, sa gestion et les mesures de rendement afin de mieux en saisir les impacts. Le programme lancera une autre srie de concours plus tard cette anne.

Veuillez visiter le site Web du CRSH pour connatre la liste des valuations affiches, accompagnes des rponses de la direction :
http://www.sshrc-crsh.gc.ca/site/about-crsh/publications/pub_evaluations-fra.aspx.

2.2.2 Initiatives conjointes

Depuis leur cration en 1989, les Initiatives conjointes servent de cadre au CRSH lorsqu’il dcide de conclure des ententes de partenariats avec les utilisateurs de la recherche, de crer des programmes pour rpondre aux besoins de connaissances dans des secteurs cls (avantage du savoir) ainsi que de promouvoir la mobilisation des connaissances et l’utilisation de celles-ci (avantage entrepreneurial). Les Initiatives conjointes accordent une place de choix la formation, permettant ainsi des tudiants d’acqurir un norme bagage de connaissances et de comptences qu’ils pourront utiliser au cours d’une brillante carrire dans tous les secteurs de l’conomie. Elles demeurent donc en phase avec les principes noncs dans la stratgie des sciences et de la technologie du gouvernement fdral : elles mettent l’accent sur les priorits, elles btissent des liens et des partenariats et elles aident le Canada traduire les connaissances en applications pratiques propres amliorer notre richesse, notre mieux-tre et notre bien-tre .

Depuis leur cration jusqu’ la fin de 2007-2008, le CRSH a investi10 un total de 20 830 388 $ dans des initiatives conjointes actives. Grce ce financement, le CRSH a pu obtenir, durant la mme priode, un montant total supplmentaire de 25 264 093 $ en contributions des partenaires d’initiatives conjointes.

Le Projet Metropolis est un excellent exemple d’initiative conjointe entreprise par le CRSH . Il runit le CRSH et d’autres ministres et organismes fdraux intresss par les politiques d’immigration et d’intgration. Un investissement de prs de 1,5 million de dollars par anne, pour cinq ans, visant financer cinq centres de recherche existants a t approuv. En 2007, Citoyennet et Immigration Canada, la tte d’un consortium de ministres fdraux, et le CRSH ont sign un protocole d’entente quinquennal pour reconduire le financement du Projet Metropolis pour une troisime phase (2007-2012). En 2007-2008, le Projet Metropolis a lanc un concours de recherche national annuel afin de subventionner un important projet de recherche en matire de politiques men l’chelle du pays dans les domaines de l’immigration et de la diversit. Une subventions de recherche de 122 588 $ a t remise Lori Wilkinson, de l’University of Manitoba, pour son projet sur les transitions du march de l’emploi chez les nouveaux jeunes immigrants.

Parmi les autres initiatives conjointes actives en 2007-2008 figurent l’Initiative de recherche sur la participation au sport (avec Sport Canada ), l’Initiative canadienne sur les statistiques sociales (avec Statistique Canada) et le Rseau de recherche sur la gestion des ocans (avec Pches et Ocans Canada ).

L’Initiative canadienne sur les statistiques sociales : Accs aux centres de donnes de recherche participe actuellement un projet de mtadonnes qui va rvolutionner la manire dont les chercheurs recueillent des donnes. Autre volet du projet : laborer un systme intranet scuris qui permettra aux centres du rseau d’accder des donnes confidentielles d’une faon scurise. Statistique Canada et le CRSH travaillent de concert afin d’harmoniser leurs sites Web pour cette importante initiative conjointe.

Une valuation du mode de fonctionnement des Initiatives conjointes du CRSH a t mene en 2006-2007 afin de vrifier si leur mode de fonctionnement tait toujours adquat et si la manire de grer, de concevoir et de diffuser le programme tait efficace. L’valuation avait galement pour but de mettre au jour les rsultats et l’impact gnral du mode de fonctionnement. Mme si l’valuation indique que la gestion et la prestation de certains aspects gagneraient tre amliores, elle fait aussi ressortir des retombes positives, notamment l’tablissement de partenariats, les fonds gnrs pour la recherche en sciences humaines et le perfectionnement de la recherche et des capacits de mobilisation des connaissances. Le rapport d’valuation mentionne que l’impact du programme pourrait tre plus important si davantage de ressources y taient investies ou si on limitait le nombre d’initiatives finances . Le CRSH est la recherche de faons d’amliorer l’efficacit du programme dans le cadre de ses objectifs stratgiques : qualit, connexion et impact. Les initiatives conjointes, l’instar des autres programmes de partenariats, sont un lment important de la stratgie des partenariats du CRSH.

2.2.3 Initiative de la nouvelle conomie

L’Initiative de la nouvelle conomie est un programme de 100 millions de dollars lanc en 2001. Elle a pour objectif gnral d’aider le Canada et les Canadiens bien s’adapter la nouvelle conomie et en tirer des avantages. En particulier, elle favorise l’excellence de la recherche afin d’aider la socit canadienne mieux comprendre la nouvelle conomie et encourage la formation de partenariats entre les secteurs public et priv et des organismes but non lucratif.

En 2007-2008, dernire anne d’activit de cette importante initiative, la partie restante des fonds (4,5 millions de dollars) a servi financer d’autres initiatives de recherche concerte, des projets de sensibilisation du public et d’autres projets lis l’Initiative de la nouvelle conomie dans le cadre d’autres programmes du CRSH.

En 2007, le CRSH a entrepris une valuation (qui sera acheve en mars 2009) de l’Initiative de la nouvelle conomie afin de vrifier sa pertinence, ses ralisations, ses rsultats et son efficacit, et de faire ressortir les leons qu’il faut en tirer. L’valuation mettra en lumire les russites de l’Initiative, qui pourrait ventuellement servir de modle pour d’autres programmes ou initiatives de financement du CRSH.

Activit de programme 2.3 : Dveloppement de la recherche stratgique

Les activits de programme exposes dans cette section visent offrir aux tablissements de nouvelles perspectives, orientations et capacits ainsi que de nouveaux moyens pour mener la recherche en sciences humaines. Les programmes principaux de cette catgorie sont, entre autres, les Alliances de recherche universits-communauts et le Fonds d’initiatives internationales. Cette activit de programme comprend des activits spciales qui permettent au CRSH de positionner la recherche en sciences humaines de faon stratgique sur la scne canadienne et internationale.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
24,7 M$ 27,9 M$ 28,8 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
27 ETP 29 ETP +2

Rsultat attendu : Que de nouvelles perspectives, orientations, approches et capacits institutionnelles concernant la recherche en sciences humaines soient examines et tablies.

Rendement 2007-2008 : Dans le cadre du nouveau financement annonc par le gouvernement du Canada pour la recherche en gestion, en administration et en finances, le CRSH a tenu un concours unique pour le programme Fonds d’initiatives internationales, qui a servi subventionner 21 projets supplmentaires dans ces disciplines.

En 2007-2008, l’activit de programme Dveloppement de la recherche stratgique a appuy des mthodes de recherche novatrices qui ont repouss les frontires traditionnelles des travaux d’rudition. Un nouveau programme, Alliances internationales de recherche universits-communauts, a t lanc en partenariat avec le Centre de recherches pour le dveloppement international. Ce programme prend appui sur le succs du programme des Alliances de recherche universits-communauts du CRSH, qui vise gnrer des connaissances grce une collaboration et une interaction continues entre les chercheurs et les utilisateurs de la recherche. Ce modle permet d’appuyer la recherche, la formation, l’apprentissage mutuel et la production de nouvelles connaissances dans des domaines essentiels l’avancement social, culturel ou conomique des communauts canadiennes.

Le nouveau programme Alliances internationales de recherche universits-communauts du CRSH et du CRDI appuiera des projets de recherche conus et mens conjointement par des organismes communautaires et des tablissements postsecondaires du Canada et de pays revenu moyen ou relativement faible. Le partenariat entre les deux organismes runira des quipes de professionnels du Canada et de pays en dveloppement afin qu’ils entreprennent des travaux de recherche comparatifs et concerts, tout en travaillant avec les membres de communauts qui profiteront directement de la recherche. Chaque Alliance internationale de recherche universits-communauts comprendra un volet recherche , un volet ducation et formation ainsi qu’un volet mobilisation des connaissances rpondant aux besoins des partenaires universitaires et communautaires.

Programmes principaux

Dpenses relles par programme principal (sous-activits)


Dveloppement de la recherche stratgique Dpenses relles en 2007-2008
Alliances de recherche universits-communauts 11,6 M$
Fonds d’initiatives internationales 3,3 M$
Appui gnral 1,3 M$

2.3.1 Alliances de recherche universits-communauts

En 2007-2008, le CRSH a continu d’aider les chercheurs subventionns dans le cadre de ce programme partager leurs pratiques exemplaires, en incluant la tenue d’une runion de dmarrage de deux jours avec les nouvelles quipes afin de discuter des meilleures pratiques, des exigences en matire de rapports et des impacts.

Selon le rapport de rendement de 2003 du programme des Alliances de recherche universits-communauts (phase pilote), [le programme] a permis d’assurer le soutien financier de plusieurs alliances universits-communauts trs innovatrices et dynamiques [...] [Il] a cr un contexte trs propice la participation d’tudiants divers projets pour acqurir les comptences et l’exprience en recherche communautaire. [...] Les [Alliances de recherche communauts-universits] sont gnralement bien places pour favoriser la mobilisation des connaissances vers les intervenants et les secteurs stratgiques [...] .

En phase avec l’avantage entrepreneurial, dfini dans la stratgie des sciences et de la technologie du gouvernement fdral, le programme des Alliances de recherche universits-communauts favorise la coproduction de connaissances entre diffrents secteurs, ce qui permet de s’assurer que les connaissances et l’expertise issues du domaine universitaire sont adquatement mobilises afin de rpondre aux besoins de connaissances du reste de la socit. La mobilisation des connaissances permet de connatre plus rapidement l’impact de l’investissement des fonds publics dans la recherche et favorise le dveloppement social et conomique de la communaut.

Alliances de recherche universits-communauts

La gestion durable des ressources
University of Northern British Columbia

La cogestion de la John Prince Research Forest par l’University of Northern British Columbia et la Premire nation Tl’azt’en est un excellent exemple des objectifs que cherche atteindre le programme des Alliances de recherche communauts-universits, dont celui d’appuyer la collaboration, la recherche novatrice et l’apprentissage mutuel entre les organismes communautaires et les tablissements postsecondaires canadiens.

Ce partenariat est un modle de gestion durable des ressources sur les plans cologique, conomique et culturel, car, grce la recherche, l’ducation environnementale et la formation communautaire, il cr de nouvelles approches de gestion des ressources naturelles.

L’ducation et l’expertise en recherche, la gestion de projet et le transfert du savoir traditionnel sont au nombre des avantages que procure la nation Tl’azt’en son partenariat avec l’University of Northern British Columbia. De son ct, elle fournit l’universit du contenu plus riche pour ses programmes sur les ressources naturelles et l’environnement ainsi que des occasions, pour les tudiants des cycles suprieurs, de faire avancer les connaissances sur les protocoles de recherche multiculturelle et d’tablir les bases de futurs partenariats.

Les connaissances acquises et les progrs raliss sont diffuss d’importants publics, comme les membres de la communaut, les autres Premires nations, les universitaires, les fonctionnaires, les professionnels du milieu de la foresterie et d’autres organismes non gouvernementaux. Cette alliance sera certainement un modle de russite d’un projet de recherche concerte avec les Premires nations du Canada.

2.3.2 Fonds d’initiatives internationales

Le Fonds d’initiatives internationales est l’une des voies qu’a choisies le CRSH pour appuyer la collaboration internationale, qu’elle soit entre les organismes ou en recherche. Le Fonds d’initiatives internationales a t tabli en 2005 dans le but d’ aider les chercheurs des tablissements postsecondaires canadiens mettre en place et dvelopper des collaborations internationales en recherche, de faciliter la participation du Canada ce type de collaboration et d’assurer son leadership dans le cadre d’initiatives de recherche internationale en cours ou prvues offrant d’excellentes occasions de faire avancer la recherche mene au Canada. Les chercheurs canadiens ont dmontr un grand intrt par rapport ce programme. En 2007-2008, le CRSH a reu 197 demandes de financement et a remis 66 subventions. Les rsultats des concours lancs dans le cadre de ce programme dmontrent clairement que les chercheurs canadiens souhaitent collaborer avec des chercheurs de partout dans le monde, d’Amrique du Nord (53 p. 100), d’Europe (24 p. 100), d’Afrique (7 p. 100), de la rgion du Pacifique (7 p. 100), d’Amrique du Sud (5 p. 100) ainsi que de l’Asie et du Moyen-Orient (4 p. 100). Le nombre lev de demandes reues et leur qualit exceptionnelle montrent quel point il est ncessaire de soutenir davantage la collaboration internationale en recherche.

La nouvelle politique internationale du CRSH et la stratgie connexe reconnaissent l’importance de la collaboration internationale si on veut maintenir l’excellence en recherche et permettre la recherche canadienne de se positionner l’chelle mondiale. Elles reconnaissent aussi la ncessit d’offrir aux chercheurs canadiens de meilleures occasions de diriger des travaux de recherche concerte d’envergure internationale et d’y participer. De plus amples renseignements concernant cette politique et la stratgie connexe ainsi que sur les activits qui y sont lies se trouvent la section IV Autres sujets d’intrts .

2.3.3 Appui gnral

D’un point de vue stratgique, le CRSH estime important d’laborer de nouvelles approches et de nouvelles mthodes afin de bien cerner les profondes rpercussions sociales de ses investissements. Les trois projets de recherche financs la suite de l’appel unique de 2006-2007 visant concevoir des approches pour saisir l’impact de la recherche en sciences humaines ont fait partie d’un symposium portant sur les avantages de la recherche, symposium prsent par le CRSH dans le cadre du Congrs des sciences humaines de 2007, Saskatoon, et auquel ont particip des partenaires du Canada et des tats-Unis. En septembre 2007, le CRSH a lanc le Fonds prsidentiel du CRSH dans le cadre du programme Saisir les rsultats et les impacts de la recherche subventionne par le gouvernement, ce qui a permis de financer 14 projets supplmentaires.

Grce au rcent financement accord par le budget fdral de 2008 pour la recherche sur l’environnement et le Nord, le CRSH cherche de nouvelles faons de remplir l’engagement qu’il a pris par rapport aux retombes sociales et conomiques d’une conomie de l’hydrogne. On envisage la tenue d’ateliers similaires ceux portant sur la rduction du carbone. Le CRSH, avec son rseau d’universits et de partenaires des secteurs public et priv, mettra sur pied des activits de recherche et de consultation publique en ce qui concerne la recherche sur l’environnement et le Nord.

En collaboration avec le Projet de recherche sur les politiques, le CRSH a contribu au troisime symposium intitul Collaboration en recherche sur les politiques lies la population, au travail et la famille qui a eu lieu en dcembre 2007. Des chercheurs, des universitaires et des hauts fonctionnaires y ont discut du bien-tre social et conomique des Canadiens en 2017. Les discussions ont principalement port sur l’incidence politique des changements structuraux importants, notamment le vieillissement de la population, l’volution de la nature du travail, l’augmentation de la diversit et le changement des normes familiales et socitales.

Selon les recommandations de ses comits de travail, le Groupe consultatif interagences en thique de la recherche (mis sur pied par le CRSH, le CRSNG et les IRSC) entreprend une rvision substantielle de l’nonc de politique des trois Conseils : thique de la recherche avec des tres humains. Cette rvision comprendra notamment l’ajout de deux chapitres, l’un portant sur la recherche avec les peuples autochtones et l’autre sur la recherche qualitative, un enjeu d’un intrt particulier pour la communaut des chercheurs en sciences humaines. Le Groupe consultatif interagences publiera une bauche de la rvision de l’nonc… en vue d’une consultation publique l’automne 2008.

Ds 2006-2007, le CRSH s’est joint – avec les IRSC, le CRSNG, Sant Canada et d’autres parties intresses – au Forum des promoteurs de la protection des participants humains aux recherches au Canada pour examiner la possibilit d’instaurer un processus de gestion de la recherche avec des tres humains dont l’application ne se limiterait pas aux travaux financs par les trois organismes subventionnaires. Un comit d’experts, compos de chercheurs universitaires de partout au Canada, a t cr par le Forum. la suite des consultations entreprises par le Forum, le Comit d’experts a publi, au printemps 2008, un rapport final et des recommandations sur la gouvernance de l’thique en recherche. Le Groupe consultatif interagences continue de prendre une part active aux discussions sur la gouvernance qui se tiennent au sein du Forum.

Rsultat stratgique 3 : La mobilisation des connaissances – Le transfert, la diffusion et l’utilisation des connaissances en sciences humaines

Le rsultat stratgique 3 regroupe d’importants programmes du CRSH qui appuient sa priorit no 3, soit s’assurer que les connaissances profitent aux Canadiens. L’activit de programme Interaction et diffusion de la recherche est, grce des programmes comme Impact du savoir dans la socit et Rseaux stratgiques de connaissances, en phase avec les priorits que le gouvernement du Canada a dfinies dans sa stratgie des sciences et de la technologie. Les aspects thoriques et pratiques de la mobilisation des connaissances englobent les trois avantages noncs dans la stratgie.

Promouvoir la mobilisation des connaissances gnres par la recherche qu’il finance dans divers secteurs de la socit afin de favoriser une meilleure comprhension et de faciliter la prise de dcision est l’une des principales priorits du CRSH. Ce dernier appuie fervemment le rseautage ainsi que la diffusion, l’change et la coproduction des connaissances issues de la recherche en sciences humaines. L’objectif principal est de permettre, ceux pour qui les rsultats de la recherche en sciences humaines seront utiles – les universitaires, les tudiants, les responsables de l’laboration des politiques, les leaders du milieu des affaires, les groupes communautaires, les ducateurs et les mdias, entre autres –, d’avoir accs des connaissances qu’ils pourront utiliser pour faire avancer le dveloppement social, conomique, environnemental et culturel au Canada et dans le reste du monde.

Le CRSH aspire faire reconnatre la mobilisation des connaissances comme une nouvelle approche et comme une valeur fondamentale de sa culture organisationnelle. En 2007-2008, il a mis sur pied la Division de la mobilisation des connaissances et de l’intgration des programmes (qui relve de la nouvelle Direction des partenariats) afin d’aiguiller ses activits de mobilisation des connaissances ainsi que d’harmoniser et d’intgrer, au sein des divisions des Partenariats, des Bourses et des Subventions, ses programmes, ses projets de mobilisation des connaissances et ses politiques qui y sont lies.

Activit de programme 3.1 : Interaction et diffusion de la recherche

La recherche – tout comme les connaissances et les capacits qu’elle permet d’acqurir – gnre, directement ou indirectement, des avantages sociaux, conomiques et culturels pour la socit canadienne. Ces avantages sont, en grande partie, attribuables la mobilisation et l’application des connaissances. En fait, la mobilisation des connaissances et l’utilisation des rsultats de recherche sont tout aussi importantes que la recherche elle-mme et peuvent tre considres comme des lments essentiels la ralisation des travaux d’rudition. preuve, elles permettent, par exemple, d’apporter des amliorations aux services publics et privs (ducation), de moderniser les infrastructures (urbanisme), de parfaire les politiques (immigration), de rviser les pratiques et les procdures (mcanismes de rglement extrajudiciaire des conflits), de dfinir et de raffiner les grands concepts analytiques (productivit) ainsi que de mieux comprendre les principaux dfis auxquels le Canada doit faire face l’chelle nationale et internationale.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
22,4 M$ 57,9 M$ 61,0 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
17 ETP 18 ETP +1

Rsultat attendu : Que les rsultats de recherche en sciences humaines soient diffuss au sein et au del des disciplines, et partags entre les chercheurs et les utilisateurs de la recherche.

Rendement 2007-2008 : Comme la mobilisation des connaissances est un thme dominant de Dfinir nos orientations, le CRSH s’est efforc, en 2007-2008, d’en faire la promotion dans ses politiques, ses programmes et ses activits internes. Ces plans et ces activits respectent le cadre de mobilisation des connaissances qui a t approuv lors de la runion du conseil d’administration de juin 2006 et mis jour la runion d’octobre 2007.

En collaboration avec la communaut des chercheurs et d’autres partenaires, le CRSH a lanc en 2006 le programme pilote Impact du savoir dans la socit pour aider les universits accrotre l’utilisation de la recherche hors campus. Il a ensuite men terme deux concours (2006 et 2007) dans le cadre de ce programme.

En 2007, le CRSH a organis un premier concours dans le cadre du programme d’Aide aux revues de recherche libre accs afin de financer les publications lectroniques offertes sans frais, augmentant ainsi le lectorat, l’chelle tant nationale qu’internationale, des revues de recherche qui publient des travaux d’rudition originaux en sciences humaines. De plus, il a continu soutenir la diffusion de ses programmes d’aide l’dition savante, aux ateliers et aux colloques de recherche ainsi qu’aux socits savantes afin d’inciter les chercheurs rendre publics les rsultats de leurs travaux et mobiliser leurs efforts.

Le CRSH a galement lanc un nouveau concours dans le cadre du programme des Rseaux stratgiques de connaissances. Ce programme appuie les quipes de chercheurs et de partenaires qui partagent leurs connaissances quant des questions d’importance stratgique et intellectuelle.

Finalement, dans le cadre des occasions de financement uniques en gestion, en administration et en finances, le CRSH a allou des subventions pour plusieurs sous-activits de l’activit de programme Interaction et diffusion de la recherche : Impact du savoir dans la socit, Rseaux stratgiques de connaissances, Rseaux de centres d’excellence et Aide aux ateliers et aux colloques de recherche au Canada.

Programmes principaux

Dpenses relles par programme principal (sous-activits)


Interaction et diffusion de la recherche Dpenses relles en 2007-2008
Impact du savoir dans la socit 2,8 M$
Rseaux stratgiques de connaissances 3,7 M$
Aide aux revues de recherche et de transfert 2,4 M$
Rseaux de centres d’excellence 44,5 M$

3.1.1 Impact du savoir dans la socit

En 2007-2008, le CRSH n'a pas cess de superviser les 11 projets pilotes du programme Impact du savoir dans la socit afin de dterminer les meilleures pratiques adopter dans ce domaine. Les dtenteurs de subventions se sont runis dans le cadre du Congrs des sciences humaines de 2008 au cours de l'atelier intitul Dans le cadre universitaire et en dehors, un atelier d'une journe sur la mobilisation des connaissances. L'vnement, qui visait favoriser la croissance d'une communaut de praticiens en matire de la mobilisation des connaissances, mettait en vedette les meilleures pratiques d'quipes de chercheurs.

3.1.2 Rseaux stratgiques de connaissances

Pierre angulaire de la nouvelle vision stratgique du CRSH, le regroupement des efforts de recherche favorise l’interaction entre les chercheurs et la mobilisation des connaissances. En 2006, le CRSH a lanc le programme des Rseaux stratgiques de connaissances. En finanant le travail en rseau, le programme fait la promotion des principaux objectifs du nouveau plan stratgique du CRSH : resserrer les liens au sein de la communaut des chercheurs ainsi qu’entre les chercheurs et les utilisateurs de la recherche; crer un milieu de formation innovateur; favoriser et mieux faire connatre l’chelle internationale la vigueur de la recherche canadienne.

Rseaux stratgiques de connaissances

En 2007-2008, le programme des Rseaux stratgiques de connaissances a reu 22 millions de dollars sur une priode de sept ans pour financer 11 nouveaux rseaux. La recherche que mneront ces rseaux portera sur des questions cruciales telles que la mondialisation, l’itinrance, la durabilit commerciale, l’ducation et le patrimoine.

Un rseau de recherche et de politiques sur la prosprit durable

Le rseau Sustainable Prosperity, par exemple, tente de surmonter les dfis inhrents au dveloppement conomique durable en runissant des chercheurs universitaires de disciplines diffrentes et de divers pays ainsi que des hauts responsables de l’laboration des politiques du gouvernement, du monde des affaires et de la socit en gnral. Ce faisant, il entend faire avancer et synthtiser les connaissances, encourager le dialogue interdisciplinaire et intersectoriel ainsi qu’appuyer la recherche novatrice et pertinente en matire d’laboration de politiques dans le domaine de la durabilit.

En atteignant ces objectifs, ce rseau contribuera guider et acclrer la transition du Canada vers une nouvelle gnration d’approches environnementales axes sur le march, crant ainsi d’importants avantages environnementaux, conomiques et sociaux qui permettront au Canada de se positionner comme chef de file mondial en termes de durabilit.

Stewart Elgie, chercheur principal du rseau Sustainable Prosperity, est professeur agrg la Facult de droit de l’Universit d’Ottawa.

Pour plus d’information et pour consulter la liste des 11 rseaux subventionns, veuillez consulter le site Web suivant : http://www.sshrc-crsh.gc.ca/site/whatsnew-quoi_neuf/pr-communiques/2008/clusters-reseaux-fra.aspx.

3.1.3 Aide aux revues de recherche et de transfert11 et Aide l’dition savante

En rponse aux changements qui s’oprent dans le milieu de la communication universitaire, en particulier concernant l’adoption de publications lectroniques et du libre-accs, le CRSH a agrandi, en 2007-2008, son programme Aide aux revues de recherche et de transfert afin de permettre l’admissibilit des revues libre accs et d'appuyer la diffusion d’une recherche de haute qualit. Il s'agit d'un changement important, qui permet de placer le CRSH l'avant-scne de la pratique internationale au sein de ce secteur.

Le Programme d’aide l’dition savante, bien que modeste du point de vue financier, joue un rle majeur dans la carrire universitaire des chercheurs en sciences humaines en fournissant un appui financier la publication de prs de 200 ouvrages d’rudition par anne. La Fdration canadienne des sciences humaines administre le programme au nom du CRSH. Pour obtenir la liste des ouvrages financs par le programme en 2007-2008, veuillez consulter le document suivant :
http://www.fedcan.ca/english/pdf/publications/annualreport2007.pdf.

3.1.4 Rseaux de centres d’excellence

En mobilisant l’excellence en recherche au bnfice des Canadiens, les Rseaux de centres d’excellence runissent des chercheurs et des partenaires du milieu universitaire et des secteurs priv et public dans des sphres d’importance stratgique pour le Canada : les technologies de l’information et des communications, la construction et le gnie, l’environnement et les ressources naturelles ainsi que la sant et les sciences de la vie. Les Rseaux de centres d’excellence sont des partenariats multidisciplinaires et multisectoriels regroupant les universits, l’industrie, le gouvernement et les organismes but non lucratif. Ils visent faire fructifier le talent des chercheurs et des entrepreneurs du Canada afin d’offrir des avantages sociaux et conomiques l’ensemble de la socit canadienne. Le programme des Rseaux de centres d’excellence est administr par les trois organismes subventionnaires du Canada, en partenariat avec Industrie Canada; il est dirig partir des locaux du CRSNG. En 2007-2008, le CRSH a continu de crer, de maintenir et de renforcer des rseaux interdisciplinaires nationaux de chercheurs grce ce programme.

En 2007-2008, une valuation du programme des Rseaux de centres d’excellence a t ralise . L’valuation a conclu que le programme occupe une place unique en s’attaquant de manire intgre des problmes importants pour le Canada et qu’il a d’importantes retombes supplmentaires pour le Canada et les Canadiens et qu’il est gr de manire efficace et efficiente . De plus, il y est mentionn que le programme n’atteint que partiellement ses objectifs en matire de formation et il y est recommand que les rseaux laborent des stratgiques supplmentaires visant expressment privilgier les volets multidisciplinaires et multisectoriels de la formation de personnel hautement qualifi .

Le programme des Rseaux de centres d’excellence a un excellent taux de russite et semble avoir tout ce qu’il faut pour continuer rpondre aux priorits du gouvernement. Cependant, le rle et la participation des sciences humaines au sein de ces rseaux sont, depuis plusieurs annes, une source de proccupation. Les rseaux sont multidisciplinaires, et bien qu’il n’y en ait prsentement aucun qui se penche prcisment sur des sphres propres aux sciences humaines, un certain nombre d’entre eux offrent des perspectives de recherche sur des aspects sociaux, conomiques et thiques d’enjeux plus vastes. C’est le cas, par exemple, de rseaux comme AUTO21 (qui se concentre sur des questions relatives l’industrie automobile) et Sustainable Forest Management Network.

Rsultat stratgique 4 : Les institutions – Un milieu de recherche dynamique au Canada

Le rsultat stratgique 4 est directement li la priorit no 4 du CRSH, soit maintenir un milieu de recherche dynamique et quilibr. Grce au Programme des cots indirects, le gouvernement fdral protge son investissement dans la recherche en aidant les universits s’assurer que les projets qu'il finance profitent d’installations de calibre international, du meilleur quipement possible et du meilleur appui administratif qui soit.

En 2008, le budget fdral annonait un investissement de 15 millions de dollars supplmentaires dans ce programme, qui disposait alors d’une enveloppe budgtaire de 315 millions de dollars. Le Programme des cots indirects permet de financer quelque 130 universits et collges admissibles ainsi que les hpitaux et les instituts de recherche en sant qui leur sont affilis.

Activit de programme 4.1 : Cots indirects de la recherche

Le Secrtariat du Programme des chaires de recherche du Canada, qui est install dans les locaux du CRSH, administre le Programme des cots indirects au nom des trois organismes subventionnaires fdraux.

Le Programme des cots indirects vise principalement librer les tablissements admissibles d’une partie des cots cachs (ou indirects ) lis la ralisation d’activits de recherche finances par le gouvernement fdral dans cinq grandes catgories : installations, ressources de recherche, gestion et administration, exigences rglementaires et normes d'agrment ainsi que proprit intellectuelle.

Les cots indirects comprennent, entre autres, l'acquisition de ressources de bibliothque, la mise jour de bases de donnes, la rnovation de laboratoires et la promotion de programmes de recherche universitaire auprs du grand public. La valeur des fonds en cots indirects que reoivent les universits, les collges et les autres tablissements admissibles est calcule en fonction des subventions de recherche qu'ils ont reues en moyenne des trois organismes subventionnaires de la recherche pendant un cycle de trois ans. Les allocations des plus petits tablissements, qui contrairement aux grandes universits ne peuvent profiter des conomies d'chelle, se font selon des taux plus levs, ce qui leur permet d'amliorer leur capacit de recherche et leur excellence.

Ressources financires


Dpenses prvues Autorisations Dpenses relles
300,1 M$ 314,4 M$ 313,8 M$

Ressources humaines


Prvues Relles Diffrence
4 ETP 4 ETP 0

Rsultat attendu : Que les universits, les collges du Canada ainsi que les hpitaux et les instituts de recherche en sant qui leur sont affilis offrent un milieu de recherche de haut calibre.

Rendement 2007-2008 : En 2006-2007, la dernire anne pour laquelle des donnes sont disponibles, 35 p. 100 des fonds du Programme des cots indirects ont t utiliss pour les installations, 21 p. 100 pour les ressources de recherche, 32 p. 100 pour la gestion et l'administration, 7 p. 100 pour les exigences rglementaires et les normes d'agrment et, finalement, 5 p. 100 pour la proprit intellectuelle. Grce des visites d’installations, des entrevues cls de source sre et aux rapports annuels soumis par les tablissements bnficiaires, le CRSH a russi cerner les rsultats et l'impact du financement des cots indirects.

Par exemple, grce une subvention du Programme, la Dalhousie University a pu amliorer les gnrateurs de ses installations de recherche maritime afin d'assurer un dbit d'lectricit et d'air constant. Durant l'ouragan Juan, les gnrateurs taient tombs en panne, causant la perte de 3 000 des 5 000 poissons utiliss en recherche, la plupart d'entre eux provenant d'espces transgniques coteuses.

Bon nombre d'universits utilisent les fonds obtenus grce au Programme des cots indirects pour s'offrir des ressources documentaires, comme des inscriptions des revues et des bases de donnes en ligne (p. ex. le Rseau canadien de documentation pour la recherche). La Trent University a mis en place une gigaconnexion de calibre mondial des bases de donnes comme ORION, CANARIE et SHARKNET. Cette connexion a permis aux chercheurs de partager et de traiter une grande quantit de donnes ainsi que de participer des partenariats de recherche d'envergure internationale.

Le fait de pouvoir compter sur un appui externe de plus en plus important pour financer les activits de recherche peut galement tre reli au Programme des cots indirects. l'University of Calgary, par exemple, l’implantation de stratgies d'embauche et de rtention, rendue possible grce des fonds du Programme, a aid crer un contexte o les chercheurs de l'universit recherchent activement, et obtiennent, du financement et des subventions externes. La Lakehead University rapporte que les fonds reus dans le cadre du Programme lui ont permis de recueillir des montants d'argent quivalents d'autres programmes de financement, triplant de ce fait le montant allou aux initiatives de commercialisation.

Rpondre aux exigences rglementaires peut s'avrer trs coteux. Le soutien qu’offre le Programme des cots indirects permet aux universits et aux autres tablissements de recherche admissibles de maintenir ou d'amliorer les exigences rglementaires lies leurs activits de recherche. Par exemple, l'Universit d'Ottawa a indiqu que l'appui que lui donne le Programme est on ne peut plus essentiel pour y arriver.

Les tablissements bnficiaires ont galement indiqu que les subventions du Programme des cots indirects ont manifestement contribu recruter et garder en poste des chercheurs de calibre mondial.

Afin d’tre prt pour l’valuation prochaine de ses activits, le Programme des cots indirects a amlior, en 2007-2008, sa gestion du rendement en mettant jour son rapport annuel des rsultats et en validant les renseignements qu'il contient. De plus, il a conu et mis en place un protocole lui permettant de mener des visites de suivi afin de s’assurer que les tablissements participants respectent les objectifs tablis. Des efforts d’valuation de la capacit d’valuation du Programme des cots indirects ont t entrepris au dbut de 2008. On prvoit que l’valuation sommative du Programme sera termine en mars 2009.