Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Agence canadienne de développement international

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

SECTION 1 : APERU DE L’AGENCE

1.1 Message de la ministre

L’honorable Beverley J. Oda, C.P., dpute Depuis quarante ans, l'Agence canadienne de dveloppement international (ACDI) dirige les efforts dploys par le Canada pour rduire la pauvret dans le monde. De vritables progrs ont t effectus pour amliorer les conditions de vie de millions de personnes grce un meilleur accs aux soins de sant, une ducation de qualit, un revenu plus lev, un environnement plus salubre, de mme qu' la protection des droits de la personne et la promotion de l'galit entre les femmes et les hommes. Toutefois, nous pouvons faire plus, et nous pouvons le faire plus efficacement. Le gouvernement a la ferme volont de rendre les programmes de dveloppement du Canada plus efficaces en les ciblant davantage, en accroissant leur efficience et en amliorant la reddition de comptes.

cet gard, le prsent rapport montre comment l'argent des contribuables est dpens.

En 2007-2008, l'ACDI a centr son attention sur les priorits du gouvernement et a travaill sans relche donner suite aux engagements qu'il a pris. En Afghanistan, l'Agence a mis en œuvre le plus vaste programme d'aide bilatrale jamais entrepris par le Canada. Le Canada fait partie des partenaires du gouvernement afghan dans le cadre du Pacte pour l'Afghanistan, une entente quinquennale signe en 2006. Il est l'un des cinq principaux donateurs parmi la cinquantaine de pays qui appuient le peuple afghan.

Le Canada a aussi rpondu l'appel face la rcente crise alimentaire. En 2007, ses contributions au Programme alimentaire mondial et la Banque de crales vivrires du Canada aident nourrir plus de cinq millions de personnes vulnrables. Le Canada est le deuxime plus grand donateur au Programme alimentaire mondial.

Le Canada a une longue tradition d'aide aux populations moins fortunes. Nous devons nous assurer que notre aide contribue amliorer les conditions de vie des personnes dmunies. C'est avec plaisir que je soumets le prsent rapport, qui rend compte du rendement de l'ACDI.

Original sign par
L'honorable Beverley J. Oda, C.P., dpute
Ministre de la Coopration internationale

1.2 Dclaration de la direction


Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement de 2007-2008 de l'Agence canadienne de dveloppement international.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prparation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2008-2009 et, en particulier, les volets Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement.

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor.
  • Il repose sur les rsultats stratgiques et l'architecture des activits de programme de l'Agence qui ont t approuvs par le Conseil du Trsor.
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable.
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l'gard des rsultats obtenus, avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies.
  • Il rend compte de la situation financire en fonction des montants approuvs des budgets des dpenses et des Comptes publics du Canada.

Original sign par
Margaret Biggs

Prsidente
Agence canadienne de dveloppement international


1.3 Rendement de l'Agence

Contexte du rendement

Le programme d'aide du Canada vise d'abord et avant tout rduire la pauvret. Depuis le tout dbut, l'aide canadienne au dveloppement est axe sur les pays pauvres et marginaliss. Au fil des ans, l'approche du Canada en matire de dveloppement international a volu de pair avec les grandes rformes internationales dans la pratique du dveloppement. Elle vise reflter les leons tires et les nouvelles approches dans le domaine de la coopration pour le dveloppement.

Les Canadiens sont fiers de leur programme d'aide, ce qui ne les empche pas pour autant de remettre en question son efficacit. Dans le budget de 2007, le gouvernement du Canada a annonc qu'il s'engageait pleinement assurer l'efficacit de l'aide par un programme en trois volets destin mieux cibler le programme d'aide canadien, en accrotre l'efficacit et mieux en rendre compte. Conformment cette orientation, l'ACDI axe ses efforts sur quatre priorits : la concentration stratgique accrue des programmes, une meilleure prestation des programmes, l'utilisation efficace des ressources de l'Agence et une responsabilisation claire quant aux rsultats. Reconnaissant qu'il y a des limites ce qu'il peut faire isolment pour atteindre ses objectifs de concentration et d'efficacit accrues, le Canada prend part au dialogue international issu de la Dclaration de Paris sur l'efficacit de l'aide au dveloppement de 2005 afin d'accrotre la responsabilisation, la cohsion, la coordination et la concentration.

Dans l'ensemble, les progrs raliss dans le domaine du dveloppement international sont encourageants. Des millions de vies sont sauves. Par exemple plus d'enfants sont maintenant protgs contre des maladies vitables ou traitables. Un plus grand nombre d'autres personnes bnficient d'une meilleure qualit de vie, non seulement grce l'augmentation de leurs revenus, mais aussi par la promotion et la protection des droits de la personne. En outre, beaucoup de gens bnficient dsormais d'un meilleur accs une eau salubre ainsi qu' une ducation et des services de sant de base. Cela a entran une amlioration de nombreux indicateurs du dveloppement, ayant trait entre autres aux taux de mortalit infantile et d'alphabtisation, ce qui consolide l'assise d'un avenir meilleur. Par son apport, l'ACDI contribue grandement l'obtention de tels rsultats.

Les programmes d'aide de l'ACDI sont centrs sur les besoins et les secteurs l'gard desquels le Canada peut ajouter de la valeur. L'Agence continue faire bnficier le monde en dveloppement du savoir-faire canadien dans les domaines de la gouvernance dmocratique, de l'galit entre les femmes et les hommes, du dveloppement du secteur priv, de l'environnement, de la sant et de l'ducation de base. Cette approche aide les pays en dveloppement devenir autosuffisants et mieux tre en mesure de fournir les services de base leur population.

Risques et dfis

L'ACDI travaille dans certains milieux parmi les plus risqus du monde. Dans ces endroits, la population est aux prises avec une pauvret extrme, la guerre et les conflits, la dgradation de l'environnement, l'instabilit sociale et conomique, la famine, les maladies infectieuses ou les catastrophes naturelles. Les activits de l'Agence sont fondes sur une solide stratgie visant rduire les risques oprationnels et financiers, propres au dveloppement et pouvant compromettre sa rputation. Cette stratgie repose sur des orientations, une formation et des outils qui permettent d'valuer et de grer les risques pour assurer la bonne marche des activits de l'aide canadienne. Ce soutien contribue rduire l'incertitude pour les gestionnaires des programmes. Ceux-ci peuvent alors prendre des dcisions claires et assumer des risques responsables et appropris afin d'obtenir les meilleurs rsultats possibles en matire de dveloppement. Cela contribue galement une plus grande responsabilisation.

En 2007-2008, la difficult apporter la paix et la stabilit aux tats fragiles (par exemple l'Afghanistan, Hati, le Soudan, la Cisjordanie et la bande de Gaza) a continu d'tre un important facteur influant sur les activits de dveloppement. La rduction des risques de catastrophe a galement t au premier plan des programmes de dveloppement. Par exemple le Canada aide les gouvernements des Carabes faire face aux catastrophes naturelles. En fvrier 2007, il a apport une contribution de 20 millions de dollars au Mcanisme d'assurance contre les risques de catastrophe dans les Carabes. Ce programme de la Banque mondiale fournit aux gouvernements une assurance contre les pertes gouvernementales (ayant trait par exemple aux services publics essentiels) causes par les sismes et les ouragans catastrophiques. En juillet 2007, le Canada a commenc financer un programme rgional de gestion des risques de catastrophe dans les Carabes, dont le budget s'lve 20 millions de dollars.

En 2007-2008, l'ACDI a galement renforc sa capacit grer les risques financiers. cette fin, des outils de premire importance ont t mis au point. Mentionnons notamment la politique d'valuation des risques financiers, particulirement lorsqu'on utilise les systmes, les modles de prsentation de rapports et la formation propres un pays en dveloppement.

Leons apprises en 2007-2008

Rle du Canada en Afghanistan - La transformation de la participation du Canada en Afghanistan est amorce. Elle repose sur l'avis du Groupe d'experts indpendant sur le rle futur du Canada en Afghanistan et sur la motion adopte par la Chambre des communes le 13 mars 2008, prvoyant une harmonisation accrue entre les activits diplomatiques, civiles et militaires des partenaires gouvernementaux. Cette nouvelle phase sera axe sur les efforts de stabilisation et de consolidation de l'tat dans la province de Kandahar. Le gouvernement du Canada a annonc six priorits le 10 juin 20081. L'ACDI participe la mise en œuvre de trois d'entre elles :

  1. renforcer la capacit institutionnelle afghane d'offrir des services essentiels et de promouvoir la croissance conomique et, du mme coup, amliorer le niveau de confiance des Kandaharis en leur gouvernement;
  2. offrir une aide humanitaire afin de renforcer la capacit de la population surmonter les crises;
  3. contribuer renforcer la capacit dmocratique de l'Afghanistan par la mise en place d'institutions publiques et de processus lectoraux efficaces et responsables.

    Pour leur part, nos partenaires travaillent entre-temps la mise en œuvre des trois priorits suivantes :

  4. permettre aux Forces nationales de scurit de l'Afghanistan au Kandahar de renforcer la scurit et de promouvoir la loi et l'ordre;
  5. renforcer la scurit frontalire et faciliter le dialogue bilatral entre le Pakistan et l'Afghanistan;
  6. faciliter les efforts dirigs par les Afghans en vue d'une rconciliation politique.

La fiche de rendement sur les activits en Afghanistan, la section 2, donne plus de dtails ce sujet.

Examen par les pairs du programme de dveloppement du Canada - Tous les cinq ans, l'Organisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE) examine le programme d'aide du Canada. L'examen d'octobre 20072 a donn lieu une conclusion favorable et des orientations utiles en vue d'amliorer davantage ce programme canadien. bien des gards, il a confirm le bien-fond de la voie dans laquelle le gouvernement du Canada avait choisi de s'engager.

Le rapport d'examen reconnat les progrs accomplis dans plusieurs domaines, par exemple l'approche pangouvernementale pour l'intervention dans les tats fragiles, l'action humanitaire, l'attention accrue porte l'Afrique et l'augmentation du budget de l'aide. L'OCDE a recommand que le Canada :

  • adopte des objectifs clairs relatifs l'aide au dveloppement;
  • se concentre sur un moins grand nombre de pays partenaires;
  • distribue l'aide multilatrale d'une faon plus stratgique;
  • renforce la mise en œuvre de la Dclaration de Paris sur l'efficacit de l'aide au dveloppement;
  • dlgue des pouvoirs accrus ses employs travaillant sur le terrain;
  • mne terme son initiative de transformation.

Le Rapport sur les plans et les priorits de 2008-2009 de l'ACDI donne suite ces recommandations.

Enqute de suivi de la mise en œuvre de la Dclaration de Paris - L'OCDE a publi son rapport de 2008 sur l'enqute de suivi de la mise en œuvre de la Dclaration de Paris sur l'efficacit de l'aide au dveloppement. L'enqute dmontre que l'ACDI maintient son engagement l'gard de l'efficacit de l'aide :

  • Des progrs marqus ont t accomplis, de l'ordre de 74 %3, pour dlier notre aide publique au dveloppement (APD).
  • Des amliorations ont t observes dans l'harmonisation avec les autres donateurs par suite d'arrangements communs, surtout attribuables la participation de l'Agence des approches-programmes.

Parmi les domaines o l'ACDI peut amliorer son rendement, on compte les suivants :

  • l'augmentation du nombre de missions coordonnes et de la mise en commun des travaux d'analyse avec les autres donateurs;
  • le dliement de l'aide.

Puisque bon nombre des conditions pralables la mise en œuvre intgrale de la Dclaration de Paris sont maintenant en place, l'ACDI et les autres donateurs peuvent dployer des efforts vritables et concrets en vue de progresser en ce sens moyen terme.

Vrifications et valuations - Les vrifications effectues en 2007-20084 ont montr que les agents de l'ACDI appliquent les contrles financiers requis et procdent des valuations minutieuses (avec une diligence raisonnable) lors du choix et de l'approbation des subventions, des contributions ou des contrats. Selon les conclusions des vrifications, l'ACDI utilise ses ressources efficacement et se conforme aux lois ainsi qu'aux politiques et procdures du gouvernement. Les cas de non-conformit dcels taient habituellement mineurs et locaux. Des mesures ont t prises dans chaque cas pour corriger la situation, par exemple celles indiques dans l'exemple ci-dessous portant sur le programme du Mozambique.


La vrification du Programme du Mozambique a permis d'tablir que des contrles financiers et de gestion essentiels fonctionnent gnralement de manire efficace. Ce programme respecte les lois et les politiques applicables. Un cadre de reddition de comptes clairement dfini est en place. Il existe des processus de dfinition, de mise jour et de gestion des risques oprationnels ainsi que d'laboration de stratgies appropries d'attnuation des effets prjudiciables. Les rsultats du programme et des projets sont suivis, mesurs et communiqus la direction afin qu'elle puisse prendre des dcisions claires. Les procdures crites de vrification des comptes doivent tre amliores. En outre, la Politique sur les paiements de transfert du Conseil du Trsor concernant les dpenses admissibles au titre de l'aide doit tre clairement interprte.


1.4 Renseignements sommaires

Notre programme d'aide sert les intrts des Canadiens de quatre grandes manires : il contribue grandement accrotre le rayonnement et l'influence du Canada l'chelle internationale, il est l'expression concrte des valeurs chres la population canadienne, il permet d'tablir des relations long terme avec des conomies choisies partout dans le monde, et il contribue une plus grande scurit dans le monde pour le bnfice de la population canadienne.

Rsultats stratgiques et architecture des activits de programme

Le but du programme d'aide du Canada est de rduire la pauvret, de promouvoir les droits de la personne et d'accrotre le dveloppement durable dans les pays en dveloppement. Il dcoule des deux rsultats long terme, ou rsultats stratgiques (voir ci-dessous), auxquels l'Agence contribue en grant le programme d'aide en fonction de cinq principales activits de programme (voir ci-dessous). Chaque activit de programme est dfinie la section 2.

Rsultats stratgiques et architecture des activits de programme

L'exercice financier 2007-2008 a t marqu par la mise en œuvre de la nouvelle architecture des activits de programme de l'ACDI, prsente ci-dessus. En raison de cette modification des cadres de prsentation de rapports, toutefois, il est difficile de fournir une analyse comparative des dpenses entre 2006-2007 et 2007-2008. Par exemple, nous avions planifi 75 millions de dollars pour le dveloppement du secteur priv en 2007-2008 sous l'activit de programme Pays et rgions slectionns; cependant, les dpenses connexes sont prsentes sous l'activit de programme Institutions multilatrales, internationales et canadiennes. Nanmoins, parmi les facteurs cls expliquant les carts, on compte la priorit accrue accorde au programme de l'Afghanistan et le report de dpenses entran par le ralignement des programmes dans les activits de programme Pays de concentration et Pays et rgions slectionns. Des reports de dpenses ont galement donn lieu des dpenses plus leves que prvu dans l'activit de programme Institutions multilatrales, internationales et canadiennes.

L'augmentation des ressources humaines (en quivalents temps plein) est attribuable aux facteurs suivants : l'affectation de ressources additionnelles au programme de l'Afghanistan; l'embauche de personnel au lieu de la conclusion de contrats avec des consultants pour des services de gestion et de technologie de l'information; enfin, l'augmentation des ressources affectes la gestion des ressources humaines, ainsi que des ressources financires et contractuelles, afin de renforcer la capacit de gestion.


Ressources financires

Dpenses prvues

Total des autorisations

Dpenses relles

3 069 354 000 $

3 326 658 788 $

3 254 420 910 $

Ressources humaines (en quivalents temps plein)

Prvues

Relles

cart

1 676

1 791

115


 


 

2007 - 2008

Activit de programme

Rsultats escompts

Dpenses prvues

Dpenses relles

Rsultat stratgique : Accroissement de l'atteinte des objectifs de dveloppement cohrents avec les objectifs de la politique internationale canadienne

Pays de concentration

Capacit accrue des pays de concentration d'atteindre les objectifs de dveloppement

826 205 000 $

758 885 648 $

tats fragiles et pays frapps par une crise humanitaire

Rduction de la vulnrabilit des personnes touches par les crises

618 242 000 $

716 436 642 $

Rtablissement de la capacit des institutions publiques et de la socit civile

Pays et rgions slectionns

Capacit accrue des pays et des rgions slectionns d'atteindre la stabilit ou les objectifs de dveloppement

631 244 000 $

490 116 537 $

Contribution aux intrts internationaux du gouvernement du Canada

Institutions multilatrales, internationales et canadiennes

Capacit et efficacit accrues des institutions multilatrales et des organisations canadiennes et internationales d'atteindre les objectifs de dveloppement

919 004 000 $

1 235 072 645 $

Rsultat stratgique : Appui durable et action claire des Canadiennes et Canadiens envers le dveloppement international

Engagement des citoyens canadiens

Sensibilisation accrue, meilleure comprhension et engagement plus grand des Canadiens l’gard des enjeux du dveloppement international

74 659 000 $*

53 909 438 $


* De ce montant, 40 millions de dollars taient affects au renforcement des capacits des institutions en matire de gouvernance dmocratique.


Affectations l’ensemble des activits de programme

Services corporatifs*

Fournir des services de soutien aux programmes de l'ACDI


* Les ressources financires et les cots rattachs aux ressources humaines pour les services corporatifs sont rpartis parmi les autres activits de programme, comme l’exige le Secrtariat du Conseil du Trsor.

1.5 Progrs raliss l’gard des rsultats stratgiques et des priorits

Les progrs raliss par l'ACDI dans l'atteinte de ses deux rsultats stratgiques et la mise en œuvre de ses quatre priorits sont examins ci-dessous.


RSULTAT STRATGIQUE

INDICATEURS DE RENDEMENT SLECTIONNS

Accroissement de l’atteinte des objectifs de dveloppement cohrents avec les objectifs de la politique internationale canadienne

  • Progrs l'gard des objectifs du Millnaire pour le dveloppement (OMD)
  • Progrs vers la gouvernance dmocratique

Priorits de l'Agence

Type

tat du rendement5

Concentration stratgique accrue des programmes

Permanente

Good progress made

  • Ralisation 1 - Centrer les ressources sur les pays et les rgions prioritaires.

 

Accomplie
  • Ralisation 2 - Se concentrer sur les secteurs ayant des retombes importantes.

Accomplie

Meilleure prestation des programmes

Permanente

Progress made

  • Ralisation 3 - Reconnatre le rle de la socit civile dans l'efficacit de l'aide.

 

Accomplie

  • Ralisation 4 - Renouveler et renforcer les partenariats de l'ACDI avec les partenaires canadiens.
Accomplie
  • Ralisation 5 - valuer l'efficacit et la pertinence des principales institutions multilatrales et laborer une stratgie d'investissement.
Partiellement accomplie

Utilisation efficace des ressources de l'Agence

Permanente

Good progress made

  • Ralisations 6 et 7 - Investir dans un effectif durable; soutenir le renouvellement de la fonction publique.

 

Accomplie

Responsabilisation claire quant aux rsultats

Permanente

Good progress made

  • Ralisation 8 - Mettre en œuvre le Plan d'action de la Loi fdrale sur la responsabilit.

 

Accomplie


Dans le contexte actuel du dveloppement, l'atteinte de ce rsultat stratgique ncessite des approches complexes et multidimensionnelles. Par exemple l'ACDI partage la responsabilisation avec ses partenaires et, dans une plus large mesure, avec les bnficiaires eux-mmes. Les partenaires comprennent : les organisations et les institutions des pays en dveloppement; les institutions multilatrales, canadiennes et internationales; le secteur priv; les organisations non gouvernementales (ONG); le milieu universitaire; et les autres ministres fdraux. En raison de cette responsabilit partage, il est difficile de dmontrer la contribution directe de l'ACDI aux rsultats en matire de dveloppement et il est impossible d'attribuer une part prcise des rsultats cette contribution. En outre, beaucoup d'activits et de programmes sont requis pour favoriser l'tablissement de conditions propices l'obtention de rsultats par les pays partenaires. Par exemple de plus en plus de donateurs, dont le Canada, axent leurs efforts sur le renforcement des capacits, afin que les pays et les collectivits puissent maintenir long terme des rsultats qu'ils obtiennent.

Les progrs dcrits ci-dessous sont regroups dans trois domaines stratgiques : A) les progrs dans l'atteinte des objectifs de dveloppement; b) les progrs vers la gouvernance dmocratique; et c) les progrs dans la mise en œuvre des priorits de l'Agence.


Les OMD visent :

  1. liminer l’extrme pauvret et la faim
  2. assurer l’ducation primaire pour tous
  3. promouvoir l’galit entre les sexes et l’autonomisation des femmes
  4. rduire la mortalit infantile
  5. amliorer la sant maternelle
  6. combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
  7. assurer un environnement durable
  8. mettre en place un partenariat mondial pour le dveloppement

A) Progrs dans l’atteinte des objectifs de dveloppement

Les OMD sont un ensemble d'objectifs internationaux atteindre d'ici 2015. Des institutions fiables assurent le suivi des indicateurs connexes sur l'atteinte de ces objectifs dans le monde entier. Elles fournissent en grande partie les rares donnes mondiales disponibles sur les progrs en matire de dveloppement.

Nous sommes environ mi-parcours par rapport l'chance de 2015; il se peut toutefois que certains pays en dveloppement n'atteignent pas les objectifs. Nanmoins, des progrs d'une importance majeure ont t raliss depuis 2000, comme l'indique la prsente section.

Le Canada se concentre sur des secteurs cls qui contribuent l'atteinte des OMD, mais il reconnat par ailleurs que la libert et la dmocratie, les droits de la personne, la primaut du droit et des institutions efficaces sont les bases indispensables pour qu'un dveloppement vritable se produise.

L'ACDI surveille les progrs raliss dans l'atteinte de rsultats de dveloppement long terme qui comprennent les OMD; cependant, l'information prsente la section 2 est axe sur les rsultats plus immdiats obtenus dans le cadre de ses programmes.

Pourcentage de la population vivant avec moins de 1 $ par jour - 2000 et 2005

Pourcentage de la population vivant avec moins de 1 $ par jour - 2000 et 2005
Information non disponible pour les tats fragiles
Source : indicateurs de la Banque mondiale

Rduction de la pauvret - L'conomie mondiale subit des transformations profondes. Ces changements sont en partie attribuables la forte croissance dans un certain nombre de grandes conomies mergentes et l'intgration conomique accrue l'chelle mondiale. La forte croissance conomique a t un facteur cl dans la ralisation de progrs l'gard de la rduction globale de la pauvret; toutefois, les progrs ont t ingaux l'intrieur de chaque rgion et pays et d'une rgion ou pays l'autre. De plus, la rcente hausse considrable du prix de l'nergie et des aliments a illustr comment un certain nombre de pays en dveloppement pauvres sont facilement affects par la conjoncture mondiale. Elle a aussi mis en vidence la ncessit d'adopter une vaste approche pour s'attaquer aux dfis mondiaux.

Taux de mortalit des enfants de moins de cinq ans - 2000 et 2005

Taux de mortalit des enfants de moins de cinq ans - 2000 et 2005
Source : indicateurs de la Banque mondiale

Sant - Il y a eu d'importants progrs dans la ralisation des OMD lis la sant. Le taux mondial de mortalit des enfants gs de moins de cinq ans a diminu, passant de 91 naissances d'enfants vivants sur 1 000 en 1990 71 sur 1 000 en 2006. Cela signifie des millions de vies d'enfants sauves. L'ACDI a jou un rle de chef de file dans les efforts qui ont conduit l'obtention de ce rsultat grce ses activits dans les domaines de la vaccination, de la nutrition et de la lutte contre les maladies transmissibles. Toutefois, il reste encore beaucoup faire. Depuis 1990, 12 pays africains ont enregistr une hausse de la mortalit juvnile. On estime que prs de 10 millions d'enfants meurent chaque anne.

En 2007, le nombre de personnes vivant avec le VIH/sida s'levait 33,2 millions, dont 15,4 millions de femmes. De ce nombre total, plus de 90 % habitent dans des pays en dveloppement, et les deux tiers vivent en Afrique subsaharienne. Le nombre de personnes atteintes du VIH semble tre demeur le mme dans certains des pays les plus touchs; toutefois, 2,5 millions de nouvelles infections et 2,1 millions de morts attribuables au sida ont t enregistres en 2007. En Afrique subsaharienne, le nombre estimatif d'enfants de moins de 18 ans devenus orphelins cause du sida a plus que doubl entre 2000 et 2007, pour atteindre 12,1 millions. Les rpercussions du VIH/sida sont les plus profondes dans le cas des femmes et des filles. Celles-ci prsentent un risque accru de contamination par le VIH, elles assument habituellement l'essentiel des soins prodigus dans les familles touches et elles sont souvent victimes de discrimination et abandonnes si leur conjoint meurt du sida.

L'ACDI s'est engage atteindre des rsultats mesurables l'gard des OMD lis la sant. Par exemple depuis 2000, l'Agence a largi l'accs au traitement de la tuberculose, ce qui a conduit au traitement russi d'un nombre additionnel de quatre millions de personnes. Ces dernires annes, elle a soutenu les pays en dveloppement afin qu'ils renforcent leur systme de sant de manire  :

  • offrir des services plus accessibles et de qualit;
  • attnuer le fardeau de maladies telles que le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme;
  • amliorer la sant des mres et des enfants.

Dans le cadre de cet engagement, le Canada a t, en septembre 2007, l'un des premiers pays signer le Partenariat international pour la sant. Il s'agit d'un accord conclu entre des donateurs, des organisations internationales de la sant et des pays en dveloppement pour laborer des stratgies concrtes de mise en œuvre des principes de l'efficacit de l'aide dans le secteur de la sant. En novembre 2007, le premier ministre a annonc l'Initiative pour sauver un million de vies, dirige par le Canada. Ce programme fournit des services de sant de base, rentables et susceptibles de sauver des vies, aux mres et aux enfants dans les pays africains o les besoins sont les plus pressants.


Rponse aux besoins des pays en dveloppement en matire de sant

  • Au Mali, l'ACDI a financ divers projets afin d'amliorer la qualit, l'accessibilit et l'utilisation des services de soins de sant dans la rgion de Kayes, l'une des plus pauvres du pays. En consquence, entre 2002 et 2006, le nombre de naissances assistes par un personnel de sant qualifi est pass de 23 % 42 %. De plus, la proportion de nourrissons vaccins est passe de 49 % 96 %.
  • Le Canada s'est engag verser 980 millions de dollars au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme depuis la cration de celui-ci en 2002. la fin de 2007, le financement octroy par le Canada et les autres donateurs avait aid le Fonds fournir un traitement antirtroviral 1,4 million de personnes atteintes du VIH.
  • Madagascar, en 2007, l'ACDI a octroy des fonds la Croix-Rouge canadienne pour l'achat et la distribution de 491 800 moustiquaires de lit traites au moyen d'insecticides de longue dure afin de prvenir le paludisme, importante cause de dcs chez les enfants.

L'investissement de l'ACDI dans le secteur de la sant s'est lev prs de 667 millions de dollars, soit 23 % de ses dpenses totales d'aide en 2007-2008. Ce montant se rpartissait comme suit : environ 222 millions de dollars pour la lutte contre les maladies transmissibles, 135 millions pour la nutrition, 258 millions pour le renforcement des systmes de sant et 52 millions pour la sant gnsique.

Changement dans la part de l’conomie mondiale (entre 2000 et 2006)

Changement dans la part de l'conomie mondiale (entre 2000 et 2006)
Changement en % de la part de l’conomie mondiale totale entre 2000 et 2006 d’aprs le RNB (en PPA) des rgions en dveloppement par rapport au RNB mondial total

Dveloppement du secteur priv - La croissance conomique est une condition ncessaire la rduction durable de la pauvret et de la faim, en plus d'y contribuer de faon importante. Une croissance conomique soutenue dpend, quant elle, de l'nergie du secteur priv. Un secteur priv dynamique est vital pour permettre aux pays de tirer parti des occasions qu'offre la mondialisation, de crer des emplois et des possibilits de revenus pour la population et de gnrer des recettes fiscales pour les gouvernements. De nombreux pays en dveloppement ont fait des progrs constants pour stimuler une forte croissance axe sur le secteur priv au cours des dernires annes, ce qui leur a permis d'accrotre leur part de l'conomie mondiale (voir le graphique).

Cependant, les progrs sont ingaux au sein d'une rgion et d'une rgion l'autre; de plus, l'ingalit des revenus ne cesse d'augmenter dans de nombreux pays, soulignant ainsi l'importance de consacrer des efforts soutenus pour liminer les obstacles une croissance favorable aux pauvres, axe sur le secteur priv, dans les pays en dveloppement. Il s'agit d'une priorit importante pour l'ACDI.


Contribution de l'ACDI pour stimuler l'esprit d'entreprise

  • Les fonds accords par l'ACDI au projet du March de l'approvisionnement Kaboul contribuent accrotre les retombes conomiques locales des activits des participants au dveloppement international et soutenir les entreprises et les entrepreneurs afghans locaux. Ce projet a conduit l'octroi de nouveaux contrats d'une valeur de plus de 65 millions de dollars amricains des entreprises afghanes des secteurs de l'agriculture, de la construction et de la fabrication. Dans le cadre du projet, on a aussi cr un rpertoire pour l'approvisionnement en Afghanistan, qui compte maintenant plus de 3 500 entreprises afghanes lgalement constitues. Considr comme une pratique exemplaire par la Banque mondiale, ce projet sera tendu l'ensemble de l'Afghanistan.
  • L'ACDI finance la FEDECOVERA, une fdration de 36 coopratives et de 33 groupes de petits agriculteurs au Guatemala. Les fonds canadiens aideront la fdration accrotre sa production et ses exportations. Ils aideront aussi augmenter les revenus et amliorer le niveau de vie des 140 000 membres des familles qui font partie des coopratives. En 2007-2008, la capacit d'exportation de la FEDECOVERA a atteint 300 millions de tonnes. Cela reprsentait une impressionnante hausse de 650 % par rapport l'exercice prcdent, qui a entran une augmentation des revenus familiaux de l'ordre de 10  20 %.

Les investissements de l'ACDI dans le dveloppement du secteur priv s'levaient 545 millions de dollars en 2007-2008, soit 19 % des dpenses totales d'aide de l'ACDI et une hausse de 69 millions par rapport l'exercice prcdent. Le secteur agricole est demeur celui dans lequel l'Agence a effectu les investissements les plus importants : 193 millions de dollars en 2007-2008.

Taux d’achvement des tudes primaires - 2000 et 2005

Taux d'achvement des tudes primaires - 2000 et 2005
Source : indicateurs de la Banque mondiale

ducation - Au cours des six dernires annes, les pays en dveloppement ont ralis des progrs en vue d'atteindre les OMD lis l'ducation. Les taux d'inscriptions dans les coles primaires ont augment et des progrs spectaculaires ont t accomplis dans les rgions o les taux taient les plus bas (en particulier en Afrique subsaharienne). En outre, le nombre de filles qui frquentent l'cole est plus lev que jamais auparavant. Depuis 2000, le nombre d'enfants ne frquentant pas l'cole a diminu de plus de 25 millions. De mme, les dpenses tant trangres que nationales se sont accrues dans le domaine de l'ducation de base.

Cependant, il reste des dfis surmonter sur le plan de la qualit et de la quantit. l'chelle mondiale, quelque 72 millions d'enfants ne frquentent pas l'cole primaire et 774 millions d'adultes sont analphabtes. Les enfants qui ne vont pas l'cole ou qui cessent d'y aller sont plus susceptibles de provenir de mnages pauvres. Les filles continuent d'tre exclues du systme scolaire en plus grand nombre que les garons, tendance qui est particulirement manifeste en Asie de l'Ouest et du Sud.


Amlioration de la qualit et de l'accessibilit de l'ducation

  • En Afghanistan, le Programme d'amlioration de la qualit de l'ducation (PAQE), financ par de multiples donateurs et par la Banque mondiale, soutient des activits qui renforcent la capacit des coles et des collectivits grer les activits d'enseignement et d'apprentissage, en mettant particulirement l'accent sur la promotion de l'ducation des filles. En 2007, le Canada a annonc une contribution de 60 millions de dollars sur quatre ans dans le cadre de ce projet; une partie de cette somme financera la remise en tat, l'expansion ou la construction de plus de 50 coles ainsi que la formation de plus de 3 000 enseignants dans la province de Kandahar.
  • Dans le cadre du Plan de dveloppement de l'enseignement primaire de la Tanzanie, la sensibilisation l'galit entre les sexes, au VIH/sida et l'environnement est intgre au systme d'ducation du pays. Les rsultats de l'ducation primaire sont positifs : plus de 45 000 nouveaux enseignants ont t recruts et le taux national d'inscription scolaire a augment de 15 % (et s'tablit maintenant 96 %). Entre 2003 et 2007, l'ACDI a vers une contribution de plus de 70 millions de dollars au plan d'ducation de la Tanzanie.
  • Depuis 2001, l'ACDI a investi plus de 6,4 millions de dollars afin d'amliorer la qualit de l'ducation dans la rgion hatienne de l'Artibonite. Cette somme a notamment servi dispenser une formation 1 000 enseignants dans plus de 130 coles, ce qui a t profitable plus de 40 000 lves.

L'ACDI a vers plus de 290 millions de dollars, soit 10 % de ses dpenses totales d'aide, dans le secteur de l'ducation de base en 2007-2008; cela reprsentait une augmentation de plus de 30 millions par rapport l'exercice prcdent. Dans le cadre du G8 , le Canada s'est engag accrotre le financement de l'ducation de base en Afrique, pour le faire passer de 100  150 millions de dollars par anne d'ici 2010-2011. La somme de 150 millions de dollars tant affecte l'Afrique pour l'exercice 2007-2008, le Canada est en bonne voie de remplir l'engagement qu'il a contract au Sommet du G8.

Durabilit de l'environnement - Une rduction durable de la pauvret est tributaire d'un environnement salubre. La croissance dmographique, les changements climatiques, la pollution, les phnomnes mtorologiques extrmes et la mauvaise gestion des ressources naturelles mettent en pril les populations, les biens productifs et l'infrastructure physique des pays en dveloppement. La qualit et l'intgrit de l'environnement et de la base de ressources naturelles dans les pays en dveloppement sont des lments sous-jacents de tous les OMD; c'est pourquoi la durabilit de l'environnement est la fois un secteur prioritaire et un thme intgrer tous les secteurs d'activit de l'ACDI.

En dpit de leur importance, les progrs vers la durabilit de l'environnement ont t ingaux. Il y a eu une amlioration de l'accs l'eau en Amrique latine et en Asie, mais peu de progrs ont t enregistrs en vue d'inverser la tendance au dboisement l'chelle mondiale, voire la situation s'est mme aggrave dans bon nombre des rgions qui possdent la plus grande biodiversit. La dgradation de l'environnement et des ressources se poursuit sensiblement au mme rythme en Ocanie, en Amrique latine et en Afrique subsaharienne.

L'ACDI vise amliorer la gestion de l'environnement et des ressources naturelles dans les pays en dveloppement et contribuer des solutions mondiales. L'Agence a recours l'valuation environnementale afin d'intgrer les considrations environnementales tous ses programmes. Elle finance aussi des projets environnementaux tels que des projets de reboisement et de rtablissement de la biodiversit.


Contribution des solutions mondiales

  • L'ACDI s'est vu octroyer le prix international de 2008 de l'International Association for Impact Assessment, en reconnaissance de l'excellence de ses activits d'valuation des incidences environnementales et de son appui soutenu des projets cologiquement viables.
  • Au Ghana, plus de 1,6 million d'habitants des rgions les plus sches et les plus pauvres du Nord ont obtenu un accs fiable de l'eau potable grce aux efforts que l'ACDI a dploys pour renforcer la capacit locale grer les ressources hydriques et en matire assainissement.
  • La phase I de l'Initiative pour les marais Canada-Iraq, d'une valeur de 8,1 millions de dollars, a donn lieu aux ralisations suivantes : l'institution d'un rseau universitaire national de scientifiques de l'environnement chargs de surveiller la remise en tat des marais; la formation de scientifiques en vue d'amliorer leurs comptences d'analyse et de diffusion de donnes cologiques valides sur l'tat des marais iraquiens; enfin, la cration d'un Bureau directeur des marais iraquiens (Coordinating Body for the Iraqi Marshlands). En outre, le Canada a soutenu le gouvernement de l'Iraq dans son accession la Convention internationale sur les zones humides. L'ACDI tait au nombre des trois ministres et organismes fdraux qui ont reu l'valuation la plus favorable du Commissaire l'environnement et au dveloppement durable pour les progrs accomplis dans la mise en œuvre de l'valuation environnementale stratgique.
  • Le Fonds pour l'environnement mondial a t l'origine de bienfaits notables pour l'environnement dans les domaines de la biodiversit, des changements climatiques, des eaux internationales et de l'appauvrissement de la couche d'ozone. Au cours de 2007-2008, le Canada a renouvel son engagement l'gard du Fonds jusqu'en 2011.

En 2007-2008, l'ACDI a investi 134 millions de dollars dans des programmes environnementaux, soit une hausse de prs de 10 millions par rapport l'exercice prcdent.

galit entre les femmes et les hommes - Les progrs accomplis en matire d'galit entre les femmes et les hommes sont variables dans les pays en dveloppement. En 2007, le nombre de femmes sigeant aux parlements nationaux est pass 22 % dans les pays en dveloppement, ce qui est suprieur la moyenne mondiale de 18 %. La participation des femmes des emplois rmunrs dans des secteurs autres que l'agriculture augmente lentement dans les pays en dveloppement; cependant, les femmes constituent encore 60 % des travailleurs non rmunrs. Plus de filles frquentent l'cole que jamais auparavant; toutefois, les filles reprsentent toujours la majorit (57 %) des enfants qui ne sont pas inscrits l'cole. L'pidmie de VIH/sida continue de frapper davantage de femmes que d'hommes. Outre les filles et les jeunes femmes, un nombre croissant de femmes maries sont infectes. Une aide internationale plus considrable est requise pour amliorer la situation.


Atteinte de rsultats en matire d'galit entre les femmes et les hommes

  • Au Pakistan, le soutien de l'ACDI a permis aux dcideurs, aux responsables de l'application de la loi, la socit civile, aux organisations internationales, aux chercheurs et aux mdias d'unir leurs efforts pour lutter contre la traite des personnes. Ce sont surtout des femmes qui sont victimes de cette pratique. En consquence, les ministres participant la rglementation pour mettre un terme au trafic humain ont modifi leurs politiques et accru leur capacit protger les droits fondamentaux des femmes et des filles.
  • En gypte, un projet de l'ACDI a permis de constater que les filles ne bnficiaient pas des mmes possibilits que les garons en matire d'ducation technique, ce qui limitait leurs chances d'obtenir un emploi plus tard dans la vie. Les filles ont prcis que les comptences informatiques leur ouvraient la voie de meilleures perspectives de carrire. Une formation faisant appel une mthode innovatrice et interactive - la conception d'un jeu informatique - a t offerte aux filles afin d'amliorer leurs comptences en conception de logiciels. Cette mthode a aid surmonter la rsistance de la collectivit la participation des filles au projet et a runi des filles et des garons en vue d'atteindre un but commun.
  • Le financement consenti par l'ACDI au Programme des Nations Unies pour le dveloppement (PNUD) a contribu l'intgration de l'galit entre les sexes aux programmes de cette organisation. En 2007, de nombreux programmes du PNUD ont renforc les comptences en leadership des femmes, en particulier des femmes parlementaires et des reprsentantes lues l'chelon local.

B) Progrs vers la gouvernance dmocratique

La gouvernance dmocratique est l'une des cls de l'dification d'tats efficaces et responsables, qui appliquent la primaut du droit et permettent aux citoyens d'exercer leurs droits fondamentaux. Il est largement admis que la ralisation de progrs sur le plan de la gouvernance dmocratique est essentielle la cration de conditions propices la rduction de la pauvret, ainsi qu' la mise en place des facteurs qui permettront d'atteindre les OMD. La promotion de la gouvernance dmocratique aide assurer la scurit et la prosprit du Canada dans un monde de pays troitement lis.

Bien qu'il y ait eu une augmentation gnrale de la qualit de la gouvernance entre 2000 et 2006, les progrs relatifs des aspects particuliers de la gouvernance ont t ingaux l'chelle mondiale. Par exemple :

  • Le degr de libert d'expression et d'association des citoyens s'est lgrement accru ces dernires annes, sauf en Asie du Sud et de l'Est et au Moyen-Orient.
  • Dans toutes les rgions, des progrs ont t enregistrs en matire de stabilit politique. Les conflits ont diminu dans les pays faible revenu.
  • Des progrs variables ont t raliss sur le plan de l'efficacit gouvernementale en Asie de l'Est ces dernires annes; l'oppos, le niveau de rendement du secteur public s'est constamment amlior depuis 2004 en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
  • Le nombre de femmes sigeant aux assembles parlementaires a augment dans toutes les rgions, sauf en Afrique subsaharienne.
  • On a observ des amliorations globales de l'application de la primaut du droit dans de nombreuses rgions, mais non en Asie de l'Est ni en Amrique latine.
  • La corruption augmente dans le monde entier, en dpit de l'attention accrue prte ce problme.

Promotion de la gouvernance dmocratique par l'ACDI

  • En fournissant un appui au Bureau du dfenseur des citoyens du Prou, l'ACDI a contribu responsabiliser le gouvernement, informer les citoyens de leurs droits et crer un service pour le dpt des plaintes. Plus de 140 000 cas de violations des droits de la personne ont t examins depuis 2004. En 2007, 82 % des cas signals au dfenseur des citoyens ont t rgls en faveur du demandeur. De plus, le Canada a aid procurer des documents d'identit environ 19 000 personnes dans des rgions rurales qui taient aux prises avec de violents conflits au cours des dix dernires annes. La possession de ces documents garantit ces personnes leurs droits titre de citoyens, notamment l'accs aux services sociaux.
  • Un programme de dix ans pour venir en aide au ministre de l'conomie et des Finances du Mali a port fruit. En effet, ce ministre central a russi gnrer des recettes fiscales et les impts qu'il a perus ont plus que doubl, passant de 400 millions de dollars en 1997 950 millions la fin du projet, et l'administration fiscale malienne sert d'exemple en Afrique de l'Ouest. En outre, l'ACDI a favoris l'tablissement du Bureau du vrificateur gnral (BVG), le premier du genre en Afrique de l'Ouest francophone. Le deuxime rapport annuel du BVG a t publi en 2007; le gouvernement du Mali s'est montr dtermin mettre en œuvre les recommandations du rapport et lutter de faon assidue contre la corruption. Une tude indpendante a permis au premier ministre du Mali de conclure que 90 % des recommandations du rapport avaient t suivies.
  • Le Canada a continu de soutenir les autorits hatiennes pour moderniser le systme judiciaire. cette fin, l'ACDI a contribu l'tablissement de lois favorisant la cration du Conseil suprieur du pouvoir judiciaire hatien, qui a pour mandat de renforcer le rle du ministre de la Justice en matire de rglementation, de planification et de coordination. Le soutien apport ce dernier a permis la recompilation des lois en vigueur en Hati depuis 1804 et la distribution de cdroms contenant le texte de ces lois des juges, des parlementaires, des ministres et des tudiants. L'aide fournie pour l'tablissement de l'cole judiciaire et l'laboration d'un programme de formation a permis d'accrotre les connaissances de plus de 70 juges en 2008. En outre, le Code pnal et le Code rural ont t rdits, publis et distribus, avant d'tre mis la disposition de la population. Ainsi, prs de 1 000 personnes ont particip des ateliers et des confrences sur les droits de la personne, et plus de 330 reprsentants d'une soixantaine d'organisations de la socit civile ont amlior leur capacit de promouvoir les droits de la personne.
  • En Asie du Sud, l'ACDI a financ un projet rgional de formation judiciaire sur l'galit entre les sexes au Bangladesh, en Inde, au Npal, au Pakistan et au Sri Lanka. Destin principalement la formation de 450 juges d'instances suprieures, ce projet a en outre permis aux juges npalais qui ont reu cette formation de porter devant la Cour suprme de leur pays des causes qui ont fait jurisprudence, portant sur le viol conjugal et les droits de l'enfant. La formation dispense a donn lieu des changements dans les sentences judiciaires se rapportant aux cas de violence fonde sur le sexe dans les pays participants. Un manuel issu du projet et reprenant ces causes a t distribu des juges dans les pays mentionns. Les jugements rendus reposent dsormais sur les normes mondiales en matire de droits de la personne.

La gouvernance dmocratique est une pierre angulaire de l'aide internationale du Canada et une importante priorit de sa politique trangre. Les dpenses ce poste s'lvent 600 millions de dollars, soit 21 % du financement total de l'ACDI pour 2007-2008, comparativement 17 % l'exercice prcdent. Cette somme se rpartit ainsi : 185 millions de dollars pour la dmocratisation, 58 millions pour les droits de la personne, 324 millions pour le renforcement des capacits du secteur public et 34 millions pour la primaut du droit.

C) Progrs dans la mise en œuvre des priorits de l’Agence

Le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008 de l'ACDI prsentait huit ralisations cls (dcrites ci-dessous) l'appui de la mise en œuvre des quatre priorits de l'Agence suivantes :

  • concentration stratgique accrue des programmes;
  • meilleure prestation des programmes;
  • utilisation efficace des ressources de l'Agence;
  • responsabilisation claire quant aux rsultats.

Conformment aux exigences du Secrtariat du Conseil du Trsor, l'ACDI prsente son autovaluation de chaque ralisation.

Priorit 1 : Concentration stratgique accrue des programmes


Ralisation 1 - Centrer les ressources sur les pays et les rgions prioritaires.

Accomplie - L'ACDI a continu de raliser des progrs dans la concentration de son aide bilatrale. Les dpenses dans les programmes bilatraux ont continu d'augmenter, passant de 78 % dans les 20 premiers pays en importance en 2006-2007 81 % en 2007-2008. Un consensus a t atteint au sujet de la concentration gographique. Cela permettra de prendre des engagements financiers long terme.


  • En Afghanistan, le Canada a fait le plus important investissement qu'il ait jamais effectu dans un seul pays au cours d'une seule anne. Il a aussi fait de l'efficacit et de la coordination de l'aide internationale des priorits cls dans ce pays. La fiche de rendement la section 2 fournit plus de dtails.
  • Hati est le deuxime programme-pays en importance de l'ACDI de l'exercice 2007-2008. L'Agence a continu participer l'effort global du Canada en vue d'attnuer la fragilit et de promouvoir la scurit et la stabilit dans ce pays. Le programme d'Hati de l'ACDI contribue raffirmer le renouvellement de l'engagement du Canada dans les Amriques. Le Canada a accru son financement en Hati, le faisant passer de 520  555 millions de dollars pour la priode 2006-2011. La fiche de rendement la section 2 fournit plus de dtails.
  • En Amrique latine et dans les Carabes, l'ACDI a renforc son soutien aux efforts de renouvellement de l'engagement du gouvernement du Canada dans les Amriques. L'Agence a labor un cadre pour les Carabes qui rgira un programme de 600 millions de dollars chelonn sur les dix prochaines annes. La fiche de rendement la section 2 fournit plus de dtails.
  • En Afrique, l'investissement de l'ACDI dans le secteur de l'ducation a contribu, de concert avec l'apport d'autres donateurs, l'atteinte de la parit entre les sexes dans le domaine de l'ducation de base dans 14 pays subsahariens.
  • Le Fonds canadien pour l'Afrique, qui a pris fin le 31 mars 2008, tait un outil unique en son genre qui a aid les pays d'Afrique parvenir une croissance et un dveloppement durables.

Ralisation 2 - Se concentrer sur les secteurs ayant des retombes importantes, en mettant davantage l'accent sur la gouvernance dmocratique et les droits et l'galit des femmes.

Accomplie - L'ACDI a continu mettre l'accent sur la gouvernance dmocratique et l'galit entre les femmes et les hommes dans ses programmes, ses partenariats et ses politiques. Dans les programmes-pays de l'Agence et dans ses partenariats avec les organisations canadiennes, internationales et multilatrales, la gouvernance dmocratique est un secteur prioritaire et l'galit entre les sexes est un thme transversal.


  • Depuis plus de trois dcennies, l'galit entre les femmes et les hommes est un engagement au cœur des programmes de dveloppement de l'ACDI. L'Agence jouit d'une rputation solidement tablie auprs des donateurs, des gouvernements des pays en dveloppement et des autres partenaires titre de voix influente et efficace en faveur de l'intgration de l'galit entre les sexes.
  • L'ACDI intgre l'galit entre les femmes et les hommes ses programmes, mais dans certains cas, cela ne suffit pas pour obtenir des rsultats. L'Agence a alors recours des programmes expressment axs sur l'galit des sexes afin de s'assurer d'obtenir les rsultats escompts. L'ACDI met tout en œuvre pour amliorer la faon dont ses programmes et ceux de ses partenaires abordent la question de l'galit entre les sexes.
  • Depuis 2006, l'ACDI a renforc ses connaissances et son savoir-faire en gouvernance dmocratique afin de promouvoir des programmes innovateurs et efficaces cet gard dans l'ensemble de l'Agence, et de servir de centre de coordination pour les partenaires et les spcialistes canadiens et internationaux dont le travail est ax sur la gouvernance dmocratique.
  • L'ACDI s'est assure que la gouvernance dmocratique demeure un lment cl de sa faon d'aborder les programmes bilatraux, particulirement dans les pays de concentration et les tats fragiles. La gouvernance dmocratique est aussi au premier plan des programmes de partenariat de l'Agence avec la socit civile, le secteur priv et les organisations multilatrales et internationales, ce qui permet l'application d'une approche tout azimut en vue d'obtenir des rsultats dans ce domaine.

Priorit 2 : Renforcer la prestation des programmes


Ralisation 3 - Reconnatre le rle de la socit civile dans l'efficacit de l'aide.

Accomplie - En assumant la prsidence du Groupe consultatif sur la socit civile et l'efficacit de l'aide du Comit d'aide au dveloppement (CAD) de l'Organisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE), l'ACDI a dirig un vaste processus de consultation qui a favoris la reconnaissance accrue du rle de la socit civile dans l'efficacit de l'aide.


  • Le Groupe consultatif a consult 2 000 intervenants de 90 pays et a publi divers documents d'analyse. En fvrier 2008, il a organis Gatineau (Qubec) un forum international rassemblant 208 reprsentants cls des donateurs, des gouvernements partenaires et de la socit civile. Le rapport sur les conclusions et les recommandations du forum a t approuv par le Groupe de travail de l'OCDE sur l'efficacit de l'aide. Il a t dpos au troisime Forum de haut niveau sur l'efficacit de l'aide, tenu Accra, au Ghana, du 2 au 4 septembre 2008.
  • Ces travaux ont permis d'enrichir les connaissances de la communaut internationale sur l'efficacit de l'aide. Les divers rles jous par les organisations de la socit civile (OSC) sont maintenant davantage reconnus. En outre, on comprend mieux les moyens prendre pour tirer le meilleur parti de la complmentarit des divers intervenants. Dans le monde entier, les OSC ont maintenant davantage conscience de la ncessit d'une action concerte afin d'amliorer leur efficacit et elles s'organisent afin de faire progresser les travaux cet gard.

Ralisation 4 - Renouveler et renforcer les partenariats de l'ACDI avec les partenaires canadiens.

Accomplie - En consultation avec ses principaux partenaires canadiens, l'ACDI a poursuivi son examen visant accrotre l'efficacit, la responsabilit et la transparence.


  • Une srie de principes de premire importance et de programmes possibles ont t recenss pour guider l'Agence et ses partenaires dans l'obtention de rsultats de dveloppement plus efficaces. Au nombre de ces principes et programmes, soulignons la reconnaissance du rle capital des participants autres que les tats dans le dveloppement, l'adoption d'une approche plus stratgique l'gard des programmes de partenariat et le soutien du leadership des organisations de la socit civile et du secteur priv des pays du Sud.
  • Cet examen a t pris en compte dans la nouvelle approche intgre de l'ACDI l'gard de la socit civile et de l'efficacit de l'aide.

Ralisation 5 - valuer l'efficacit et la pertinence des principales institutions multilatrales et laborer une stratgie d'investissement.

Partiellement accomplie - En 2007-2008, l'ACDI a continu amliorer ses valuations de ses principaux partenaires multilatraux; cependant, les efforts en vue d'laborer une stratgie d'investissement se poursuivent, en raison notamment des dfis attribuables au nombre et la diversit des organisations multilatrales.


  • En 2007-2008, les conclusions de l'valuation de l'efficacit et de la pertinence des institutions multilatrales (MERA) ont t utilises pour laborer les stratgies de l'ACDI visant aider les partenaires multilatraux amliorer l'efficacit de leur gestion. On peaufine actuellement la MERA afin d'amliorer la qualit des renseignements recueillis.
  • Le Canada a particip au sondage de 2007 du Rseau d'valuation du rendement des organisations multilatrales (MOPAN).6 Ce sondage portait sur la Banque africaine de dveloppement, le PNUD et l'Organisation mondiale de la Sant (OMS). Ces organisations ont estim que les conclusions du sondage taient positives et qu'elles seraient utiles pour amliorer les retombes de leurs activits dans les pays.
  • Le Canada a particip, avec d'autres membres du MOPAN, la mise au point d'une approche plus solide de l'valuation de l'efficacit des organisations multilatrales. Cette approche devrait accrotre la porte, la qualit et la fiabilit de l'information, amliorer l'harmonisation entre les interventions des donateurs et rduire les cots de transaction d'affaires des donateurs et des organisations multilatrales.

Priorit 3 : Utilisation efficace des ressources de l’Agence


Ralisations 6 et 7 - Investir dans un effectif durable; soutenir le renouvellement de la fonction publique.

Accomplie - L'ACDI a continu mettre en œuvre la Loi sur la modernisation de la fonction publique (LMFP). L'Agence a rempli ses engagements dans les quatre secteurs prioritaires du Plan d'action pour le renouvellement de la fonction publique : planification, recrutement, perfectionnement des employs et infrastructure habilitante.


  • Planification - On a procd au premier exercice de planification intgre visant dterminer les priorits en matire de gestion des ressources humaines l'chelle de l'Agence.
  • Recrutement - On a dpass le nombre projet de 57 nominations de diplms postsecondaires des postes de dure indtermine, pour atteindre 76 nominations. L'Agence a aussi adopt une approche de promotion du talent dans le groupe de la direction et le bassin de futurs cadres suprieurs. Des discussions sur le rendement, l'apprentissage, le cheminement de carrire et la relve sont intgres l'approche.
  • Perfectionnement des employs - Certaines parties du programme d'apprentissage pour les nouveaux agents de dveloppement et du programme d'apprentissage au leadership ont t mises en œuvre titre de projet pilote. L'Agence a dpass le taux prvu de 90 % pour l'achvement des plans d'apprentissage par les employs, et a atteint un taux de 93 %.
  • Infrastructure habilitante - On a amlior les systmes afin de satisfaire aux exigences de mise en œuvre de la LMFP. La capacit de la fonction de gestion des ressources humaines a t stabilise.

En outre, l'examen stratgique effectu en 2007-2008 a permis l'ACDI de poursuivre le travail sur l'efficacit de l'aide, ainsi que sur la concentration accrue et l'amlioration de l'efficacit et des rsultats, en cernant les occasions de raffecter 5 % du budget de l'Agence, des programmes et pays priorit moindre aux initiatives priorit leve. Les raffectations seront effectues sur trois ans.

Priorit 4 : Responsabilisation claire quant aux rsultats


Ralisation 8 - Mettre en œuvre le Plan d'action de la Loi fdrale sur la responsabilit.

Accomplie - L'ACDI a particip activement au plan du gouvernement dcoulant du rapport du Groupe d'experts sur les programmes de subventions et de contributions du gouvernement fdral. L'Agence a aussi travaill renforcer les fonctions lies la responsabilit, tel qu'indiqu ci-dessous.


  • On a labor une structure organisationnelle de dirigeant principal des finances (DPF) et un plan de mise en œuvre, comprenant une analyse des rles et des responsabilits, conformment aux directives et aux politiques financires du Conseil du Trsor. Ces efforts se traduiront par la mise sur pied d'une organisation de DPF en 2008-2009.
  • Le Bureau du dirigeant de la vrification, qui relve directement de la prsidente, a t cr le 1er avril 2007.
  • L'ACDI est en train de terminer le recrutement de membres externes de son Comit de vrification afin d'assurer l'indpendance de ce comit.
  • On a entrepris une valuation du degr de prparation du systme de contrles financiers de l'Agence afin d'examiner l'tat actuel de ses rapports financiers en prvision des tats financiers vrifis, qui feront partie de la mise en œuvre du modle de DPF.
  • Une mise jour complte du profil de risque de l'Agence a t effectue et mise l'essai.
  • L'Agence a travaill en troite collaboration avec le Secrtariat du Conseil du Trsor afin d'laborer des cadres de mesure du rendement pour les sous-activits (par exemple des programmes-pays).
  • L'ACDI a mesur ses progrs en fonction des principes de l'efficacit de l'aide dans le contexte du sondage de 2008 de l'OCDE sur la mise en œuvre de la Dclaration de Paris. Elle a labor un plan d'action chelonn sur trois ans.
  • L'ACDI a labor un plan d'action, la suite de sa participation active au plan du gouvernement dcoulant du rapport du Groupe d'experts sur les programmes de subventions et de contributions du gouvernement fdral, afin de simplifier ses procdures oprationnelles et de rduire le fardeau administratif.

RSULTAT STRATGIQUE

INDICATEURS DE RENDEMENT SLECTIONNS

Appui durable et action claire des Canadiennes et Canadiens envers le dveloppement international
  • Degr de soutien du public
  • Degr de connaissance, de soutien et d'engagement relativement au programme de dveloppement du Canada

Ce rsultat reflte l'intention de l'Agence de promouvoir un rle plus actif et participatif des Canadiens au dveloppement international. Le soutien du public est crucial pour l'excution du programme canadien d'aide au dveloppement et ce soutien est tributaire de la comprhension des problmes de dveloppement qui persistent dans de nombreux pays. En consquence, les activits de communication et d'engagement de l'ACDI sont axes sur l'information, l'ducation et l'engagement des Canadiens l'gard d'une vaste gamme d'enjeux lis au dveloppement international. En 2007-2008, l'ACDI a sensibilis 52 000 Canadiens grce au Fonds d'engagement du public. Ce nombre dpassait largement l'objectif initial, qui consistait atteindre au moins 10 000 Canadiens.

De plus, l'Agence co-investit dans les activits de sensibilisation et de diffusion de ses partenaires canadiens, ainsi que dans les programmes de ces derniers qui offrent aux Canadiens des possibilits de participer au dveloppement international. Les programmes du Bureau de la gouvernance dmocratique ont pour but d'amliorer l'efficacit de l'aide du Canada en tablissant des partenariats avec des spcialistes, des organisations, des institutions et d'autres ministres cls au Canada, dont le travail est ax sur la gouvernance dmocratique. ce titre, en 2007-2008, le Canada a fait bnficier d'autres pays de son expertise dans ce domaine par l'entremise de 84 observateurs lectoraux canadiens. Une nouvelle mthode a t lance afin de fournir une aide technique en temps opportun en gouvernance dmocratique.


Groupe de travail de l'ACDI sur l'Afghanistan : communication de la mission

  • Depuis avril 2007, l'ACDI a particip plus de 100 vnements locaux partout au pays.
  • Il y a actuellement 30 ONG canadiennes qui participent avec l'ACDI aux communications sur l'aide et le dveloppement en Afghanistan.
  • L'exposition de photos Reconstruire l'Afghanistan a t prsente dans 23 villes et vue par 18 000 Canadiens.
  • L'ACDI a aussi contribu au site Web du gouvernement consacr l'Afghanistan (qui a reu en mai 2008 10 000 visites, dont 70 % ont t effectues par de nouveaux visiteurs).