Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Message des ministres


Stockwell Day
Ministre du Commerce international
Lawrence Cannon
Ministre des Affaires trangres

En qualit de nouveaux ministres des Affaires trangres et du Commerce international, nous avons le plaisir de vous prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2007-2008 du Ministre. Le ministre des Affaires trangres et du Commerce international reprsente le Canada dans le monde. Il dfend les intrts politiques et conomiques du Canada auprs de la communaut internationale et met l'exprience canadienne au service du rglement des questions mondiales. Le Ministre gre la prsence internationale du Canada, soit le vaste rseau de missions du pays partout dans le monde qui est si essentiel pour faire progresser le programme international du Canada.

La priode actuelle est importante pour le Ministre : il a lanc un programme de transformation afin de devenir le plus moderne, le plus flexible et le plus efficace possible. Cette transformation fait suite aux rsultats de l'examen stratgique du Ministre au titre du nouveau systme de gestion de dpenses du gouvernement annonc dans le budget fdral de 2007. Nous sommes fiers de faire partie de ce ministre qui clbrera son 100e anniversaire le 1er juin 2009.

En 2007-2008, le ministre des Affaires trangres et du Commerce international a align ses tches sur les priorits du gouvernement annonces dans le discours du Trne d'octobre 2007. Le Ministre a concentr son action sur trois lments en particulier, soit la mission canadienne en Afghanistan, les tats-Unis et l'engagement dans l'hmisphre occidental, et les marchs en dveloppement ou mergents, notamment la Chine et l'Inde. Le Ministre a accompli des progrs considrables dans ces domaines, dans beaucoup d'autres aspects des politiques et initiatives internationales et commerciales du Canada, et dans la mise en œuvre continue de son programme de transformation. Dans le prsent rapport figurent des renseignements complets sur les ralisations de cette anne, d'abord sous forme de rsum dans la section 1, puis en dtail, par activit de programme, dans la section 2.

Nous invitons tous les Canadiens constater les bnfices valeur ajoute que leur procure le Ministre en lisant le prsent rapport et en consultant les quelque 200 sites Web du Ministre (voir la page d'accueil l'adresse www.international.gc.ca/international/index.aspx?lang=fre). Nous profitons galement de cette occasion pour rendre hommage aux employs du Ministre et la diligence, l'engagement et au professionnalisme dont ils font preuve pour servir les Canadiens, au pays comme l'tranger.

Dclaration de la direction


Louis Lvesque
Sous-ministre du Commerce international
Leonard J. Edwards
Sous-ministre des Affaires trangres

Nous avons le plaisir de prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2007-2008 du ministre des Affaires trangres et du Commerce international en vue de son dpt au Parlement.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prsentation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2007-2008 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement :

  • il est conforme aux exigences prcises de prsentation des rapports qui figurent dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor (SCT);
  • il repose sur les rsultats stratgiques et l'architecture des activits de programme du Ministre approuvs par le Conseil du Trsor;
  • il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable;
  • il fournit une base de reddition de comptes quant aux rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations confies au Ministre;
  • il fait tat de la situation financire d'aprs les chiffres des dpenses prvues approuvs par le SCT qui figuraient dans le Rapport sur les plans et les priorits.

Section 1 : Aperu du rendement du Ministre

1.1. Les trois priorits du gouvernement en matire de politique trangre et de commerce international

En 2007-2008, le ministre des Affaires trangres et du Commerce international a align troitement ses activits sur les priorits cls du gouvernement en matire de commerce extrieur et de politique trangre, lesquelles ont t nonces dans le discours du Trne d'octobre 2007. Ces priorits sont les suivantes :

  • L'Afghanistan : l'approche pangouvernementale adopte par le Canada en Afghanistan reprend les trois piliers du Pacte pour l'Afghanistan : scurit, gouvernance et dveloppement. En contribuant mettre en place des institutions afghanes qui appuient les processus dmocratiques, le Canada participe aux efforts de rconciliation politique dploys par les Afghans afin d'affaiblir l'insurrection et d'instaurer une paix durable. En mme temps, fidle aux points forts avrs du Canada, la contribution canadienne demeure axe sur des objectifs cls qui concordent avec ceux du gouvernement afghan et de la communaut internationale. Le Ministre joue un rle important par rapport ces trois piliers complmentaires en consacrant des ressources et de l'expertise la mission du Canada en Afghanistan (voir www.afghanistan.gc.ca/canada-afghanistan/approach-approche/index.aspx?lang=fre&highlights_file=&left_menu_en=&left_menu_fr=&mission=).
  • Les tats-Unis et l'engagement dans l'hmisphre occidental : le Canada et les tats-Unis entretiennent une relation unique en son genre qui cre une foule d'occasions de collaborations efficaces sur de nombreuses questions de nature dlicate et complexe. L'tendue et la profondeur de cette relation sur les questions de dfense et de renseignement, de commerce, d'investissement, d'nergie, de gestion des frontires et d'immigration - pour ne citer que quelques exemples - renforcent ce lien unique, que ni l'un ni l'autre n'entretient avec aucun autre pays du monde.

    L'engagement du Canada dans l'hmisphre occidental repose sur trois objectifs cls : la promotion et le renforcement de la prosprit; la scurit; et les valeurs fondamentales que sont la libert, la dmocratie, les droits de la personne et la primaut du droit. Pour ouvrir de nouvelles perspectives aux exportateurs, aux investisseurs et aux prestataires de services canadiens, le gouvernement travaille conclure des accords de libre-change ainsi que des ententes de coopration dans le domaine de l'environnement et du travail. Le Canada collabore avec ses voisins dans la rgion pour prvoir les menaces transnationales telles que la criminalit, les pandmies et les catastrophes naturelles, et pour y ragir rapidement et efficacement. Le Canada est rsolu collaborer avec des partenaires de l'hmisphre pour que les valeurs communes que sont la libert, la dmocratie, les droits de la personne et la primaut du droit soient protges et renforces. Il est dtermin galement partager les modles de gouvernance canadiens pour contribuer l'tablissement d'institutions publiques plus efficaces, plus responsables et plus inclusives (voir http://geo.international.gc.ca/can-am/main/menu-fr.asp?lang_update=1 et http://geo.international.gc.ca/cip-pic/geo/objectives-fr.aspx?lang_update=1).
  • Les marchs en dveloppement/mergents, notamment la Chine et l'Inde : le Ministre exerce un rle de chef de file dans la mise en œuvre de la Stratgie commerciale mondiale du Canada (voir www.international.gc.ca/commerce/strategy-strategie/index.aspx?lang=fre). Des plans pluriannuels propres chaque secteur ont t labors pour 13 marchs prioritaires, dont la Chine, l'Inde et le Brsil. Le Service des dlgus commerciaux ouvre de nouveaux bureaux et se met au service des entreprises canadiennes dans ces trois marchs et dans d'autres grands centres commerciaux. De plus, le SDC est en train de moderniser ses outils et de revoir la formation du personnel afin d'tre en mesure de rpondre la demande croissante des socits canadiennes l'gard d'un soutien de plus en plus spcialis sur ces marchs, par exemple des conseils sur les questions lies la responsabilit sociale des entreprises et sur les possibilits d'intgrer les chanes de valeur mondiales. Le Canada exploite son rseau commercial international pour promouvoir les occasions d'investissement et les liens de transport avec les conomies asiatiques forte croissance par le biais de l'Initiative de la porte et du corridor de l'Asie-Pacifique. Pour garantir des conditions d'accs concurrentielles aux entreprises, aux investisseurs et aux socits d'innovation canadiens, le Canada passe de nouveaux accords avec des partenaires dans des marchs mergents au moyen du large ventail d'instruments de politique internationale. Il continue de mettre en œuvre un programme bilatral ambitieux, compte tenu notamment de l'absence d'volution du Programme de dveloppement de Doha lanc dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce.

Pour atteindre ces priorits, le Ministre s'est attel son programme de transformation et son examen stratgique en suivant quatre paramtres fondamentaux. En premier lieu, le gouvernement est fermement rsolu restaurer le rle de chef de file du Canada dans les dossiers mondiaux et promouvoir plus efficacement les valeurs qui caractrisent la politique trangre du Canada, savoir la scurit, la prosprit et la dmocratie. Ces valeurs caractrisent toutes les dmarches du Canada dans les affaires internationales, y compris l'tablissement de ses priorits cet gard. En deuxime lieu, conformment l'objectif du greffier du Conseil priv l'gard du renouvellement de la fonction publique, le Ministre recrute activement et s'efforce d'attirer et de fidliser les personnes dotes des comptences complexes dont il a besoin. En troisime lieu, le Ministre prend des mesures pour pouvoir rpondre plus efficacement aux attentes des Canadiens en matire de responsabilisation et de gestion financire. En dernier lieu, le Ministre s'adapte l'engagement international croissant des Canadiens et rpond la demande accrue que ce nouveau comportement gnre en matire de services consulaires, de passeport et sur le plan du dveloppement commercial.

1.2. L'examen stratgique et le programme de transformation

1.2.1. L'examen stratgique

Au printemps 2007, le Ministre a entrepris un exercice d'examen de la convergence pour vrifier si ses politiques, ses programmes et ses activits taient aligns sur les trois priorits du gouvernement en matire de politique trangre et de commerce international, et pour œuvrer en accord avec l'engagement du premier ministre visant restaurer le leadership canadien dans les affaires mondiales. Cet exercice, qui a permis de tirer de nombreux enseignements, visait galement accrotre la souplesse de l'organisation, amliorer ses mthodes de travail et revoir la reprsentation ministrielle l'tranger.

Au milieu de cet exercice (c'est--dire en juin 2007), le gouvernement a annonc le lancement du processus d'examen stratgique de tous les ministres et organismes au titre du nouveau systme de gestion des dpenses. Ce ministre a t un des premiers lancer un examen de l'intgralit des dpenses et des cots de fonctionnement directs des programmes, afin de dterminer les rinvestissements effectuer pour soutenir les priorits du gouvernement, de trouver des moyens de mieux optimiser les dpenses des programmes et de veiller ce que les dpenses soient effectues bon escient, avec les bonnes personnes et aux bons endroits. Le but de cet exercice tait d'apporter des changements entranant une transformation afin de refaonner en profondeur le Ministre et le travail qu'il accomplit.

1.2.2. Le programme de transformation

Dans le monde entier, les ministres des affaires trangres et du commerce international modifient leur structure et leurs activits pour pouvoir aborder plus efficacement les ralits de l'environnement mondial dans lequel ils voluent.

La mondialisation, aujourd'hui moteur premier du changement, rend les pays, les socits et les villes de plus en plus interdpendants; le programme international est donc de plus en plus complexe et de plus en plus charg. Les secteurs traditionnels de la paix et de la scurit, du commerce et de la prosprit - activits de base des ministres des affaires trangres et du commerce extrieur - sont rattraps par les proccupations lies l'environnement, aux droits de la personne et l'nergie. Par ailleurs, de plus en plus d'acteurs, gouvernementaux ou non, s'engagent dsormais activement dans les relations internationales. Pour ce ministre, le dfi relever consiste se concentrer sur les lments qui sont au cœur de son mandat tout en mettant profit ses forces et ses atouts particuliers, savoir la plateforme internationale, ses connaissances des pays et des marchs, son exprience des tribunes et des ngociations internationales et son expertise du droit international, afin d'aider ses partenaires fdraux, ainsi que les entreprises et les organisations non gouvernementales, exercer des activits internationales. Le ministre des Affaires trangres et du Commerce international, comme tous les ministres analogues ailleurs dans le monde, considre qu'il est important d'noncer des lignes directrices stratgiques proactives et de favoriser la cohrence, la coordination et l'intgration des activits internationales entreprises par un nombre croissant de partenaires fdraux.

Le programme de transformation du Ministre a bnfici d'un ferme soutien du gouvernement qui, dans le budget fdral de 2008, s'est engag consacrer 189 millions de dollars sa mise en œuvre. Le programme de transformation gnrera une meilleure prestation de services et fera du ministre des Affaires trangres et du Commerce international une organisation moderne qui rpondra aux exigences de pertinence et de responsabilisation imposes par le gouvernement. Il est opportun que le Ministre opre cette transformation alors qu'il clbrera son 100e anniversaire en 2009. De nouveau, le Ministre dmontre son aptitude s'adapter aux circonstances et raffirme sa raison d'tre pour le gouvernement et pour les Canadiens en gnral.

Le programme de transformation repose sur six principes :

  • Harmonisation avec les priorits du gouvernement : le Ministre a cherch dterminer les activits les moins prioritaires dont il pouvait se dpartir afin d'investir ses ressources dans les priorits majeures du gouvernement. Par consquent, le Ministre se concentre sur les trois priorits du gouvernement en matire de politique trangre et de commerce international indiques la section 1.1. Il change galement son mode de fonctionnement afin d'tre en mesure de rpondre rapidement et avec souplesse aux nouvelles priorits qui se prsentent.
  • Consolidation de la plateforme internationale du Canada : le Ministre renforcera sa prsence l'tranger et s'assurera de la prsence de missions canadiennes dans les lieux qui rpondent le mieux aux intrts du Canada. Il renforcera sa prsence sur le terrain et la rduira l'administration centrale, tout en maintenant des relations troites avec ses partenaires fdraux reprsents dans les missions canadiennes l'tranger.
  • Amlioration des services aux Canadiens : l'engagement mondial des Canadiens dpend en grande partie des services consulaires, de passeport et commerciaux dispenss par le Ministre. La Stratgie commerciale mondiale du gouvernement entrane dj des amliorations au chapitre des services commerciaux du Ministre. Passeport Canada continue de remanier ses procdures pour rpondre aux nouvelles demandes de services. Et la modernisation du Secteur des affaires consulaires est le point de dpart d'un accent important tre mis sur ce service cl pour les Canadiens.
  • Concentration sur les activits stratgiques essentielles : le Ministre renforcera ses activits stratgiques et de programme dans les secteurs qui constituent le cœur de son mandat : paix et scurit, commerce et investissement, droit international et droits de la personne. Paralllement, il rduira son action dans les secteurs o il est prfrable de laisser la responsabilit d'autres ministres.
  • Renforcement de la responsabilisation : le Ministre a mis en place de nouvelles structures et de nouveaux bureaux, notamment le poste de dirigeant principal des finances, pour assurer la grance la plus efficace possible des fonds publics. De plus, il a renforc la fonction de vrification et d'valuation.
  • Renouvellement des ressources humaines : le Ministre intensifiera le recrutement pour renouveler son personnel, instaurera une prime l'apprentissage afin que ses employs conservent les comptences ncessaires pour rester concurrentiels dans le monde d'aujourd'hui, et encouragera l'apprentissage des langues trangres qui sont importantes maintenant et qui le seront pour plusieurs dcennies (le chinois, l'arabe, le russe, le japonais, l'espagnol et le portugais).

Le Ministre a mis en place une quipe charge de superviser la mise en œuvre de son programme de transformation, forme d'employs temps plein, de membres virtuels qui bnficient d'un soutien horizontal de tout le Ministre et d'experts en gestion du changement et en communication de l'extrieur de l'organisation. Le Ministre a dj accompli des changements importants dans les domaines suivants :

  • il a renforc sa structure de gouvernance en crant : un Conseil excutif qui nonce des orientations et exerce un contrle pour contribuer l'atteinte des rsultats stratgiques; deux sous-comits de niveau suprieur, le premier charg de la rattribution des ressources et le second du contrle de la mise en œuvre du programme de transformation; et quatre organes de recommandation et d'examen en guise de soutien, chacun prsid par un sous-ministre adjoint et charg soit de faire progresser les travaux pour atteindre les rsultats stratgiques du Ministre, soit des services internes qui lui incombent (Conseil des politiques et des programmes, Conseil des services extrieurs, Conseil des missions et Conseil des services centraux);
  • il a amlior la prestation des services consulaires et de gestion d'urgence en assurant une meilleure coordination entre les deux et en les rendant plus efficaces (voir section 2.4.1.);
  • il a resserr l'intendance de ses ressources financires en crant un poste de dirigeant principal des finances;
  • il a renforc la fonction de vrification en scindant le Bureau de l'inspecteur gnral (dornavant le Bureau de l'inspecteur gnral et le Bureau du dirigeant principal de la vrification) et en crant un Comit de vrification ministriel dot d'un prsident indpendant extrieur au Ministre, ainsi qu'un Comit d'valuation ministriel pour surveiller plus efficacement la gestion des rsultats et la mesure du rendement, avec l'aide du Bureau de l'inspecteur gnral;
  • il a remani son architecture des activits de programme pour 2008-2009 afin de mieux reflter la rintgration du Ministre en 2006 et de placer l'organisation sur des fondements solides axs sur les rsultats (une explication des avantages de la nouvelle AAP figure la section 1.3.1.).

Toutefois, tous les changements indiqus ci-dessus ne sont pas illustrs dans le prsent Rapport ministriel sur le rendement, qui doit tre fond sur l'AAP suivie dans le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008 du Ministre 1.

1. Aprs la rintgration en fvrier 2006 des portefeuilles des Affaires trangres et du Commerce international, le MAECI a prpar une AAP intrimaire la demande du SCT. Celle-ci a t approuve par le SCT le 1er aot 2006. Le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008 du Ministre a suivi cette AAP intrimaire; conformment aux exigences du SCT, le prsent RMR doit donc la suivre galement.

1.2.3. Mise en œuvre des leons apprises

Depuis quelques annes, le Ministre reconnat la ncessit de moderniser ses activits et accomplit des progrs rguliers cet gard. L'examen stratgique et le programme de transformation montrent que le Ministre reconnat, au plus haut niveau, avoir tir des leons et qu'il les met en application dans l'exercice de ses activits. (Des renseignements plus dtaills sur les leons apprises pour chaque activit de programme figurent la section 2.)

La nouvelle AAP dfinit plus clairement le Ministre comme une seule et mme entit. La nouvelle structure de gouvernance permettra d'noncer des orientations plus claires et donnera plus de souplesse aux activits ministrielles. Le programme de transformation gnre quant lui des amliorations, notamment administratives, qui feront du Ministre une organisation plus accessible pour les Canadiens, mieux branche sur les priorits pangouvernementales et dote de plus de souplesse et d'efficacit pour dispenser les services souhaits et attendus par les Canadiens.

1.3. L'architecture des activits de programme

1.3.1. Comparaison entre l'AAP intrimaire de 2007-2008 et la nouvelle AAP (approuve le 7 juin 2007 par le Conseil du Trsor)

L'AAP provisoire intrimaire (voir section 1.3.2.) combinait les rsultats stratgiques et les activits de programme d'Affaires trangres Canada et de Commerce international Canada lorsqu'ils taient distincts. Une fois le Ministre rintgr, l'AAP a engendr quatre rsultats stratgiques : promouvoir les intrts du Canada sur le plan international, promouvoir les intrts commerciaux du Canada sur le plan international, desservir le gouvernement du Canada l'tranger et desservir les Canadiens l'tranger. Globalement, cette AAP concordait avec le mandat du Ministre, mais elle prsentait les rsultats stratgiques comme des thmes plutt que comme des rsultats finaux. Cette mthode n'a pas permis de dfinir efficacement les rsultats escompts du Ministre ni de faciliter la mesure du rendement, tel qu'il est expos dans l'valuation du Cadre de responsabilisation de gestion du Ministre de 2006 (voir www.tbs-sct.gc.ca/maf-crg/assessments-evaluations/2006/ext/ext_f.asp).

Le Ministre a dploy de nombreux efforts pour amliorer les principaux lments de la nouvelle AAP. En premier lieu, les rsultats stratgiques sont exprims en rsultats finaux, lesquels constituent les avantages long terme et durables gnrs par le Ministre au bnfice des Canadiens. En deuxime lieu, la nouvelle AAP a t rationalise, avec trois rsultats stratgiques au lieu de quatre : le programme international du Canada, les services internationaux destins aux Canadiens et la plateforme internationale du Canada (qui runit le troisime et le quatrime rsultats stratgiques de l'AAP intrimaire). En troisime lieu, la nouvelle AAP est plus logique : elle illustre une progression constante depuis les sous-sous-activits de programme et leurs effets jusqu'aux trois rsultats stratgiques. Cette articulation montre comment toutes les activits du Ministre contribuent l'atteinte des rsultats stratgiques et comment toutes les activits s'inscrivent dans un tout qui se tient. En quatrime lieu, la nouvelle AAP condense le nombre d'activits de programme, qui de 14 sont passes 7, rendant les activits du Ministre beaucoup plus simples comprendre. En dernier lieu, la nouvelle AAP est la premire reflter entirement la rintgration du Ministre et servir de rfrence pour le suivi et l'valuation du rendement. Tout cela devrait contribuer grandement la clart et l'uniformit de la gestion axe sur les rsultats du Ministre et de l'tablissement des rapports destins au public. L'utilisation de la nouvelle AAP dans les rapports de planification et de rendement du Ministre pour 2008-2009 garantira une plus grande clart dans la dfinition des activits du Ministre, de ses mthodes de travail, des rsultats qu'il vise et de ses mthodes de mesure et de compte rendu du rendement.

1.3.2. L'architecture des activits de programme intrimaire du Ministre

Le prsent rapport est fond sur l'AAP intrimaire du Ministre, constitue de quatre rsultats stratgiques distincts mais complmentaires et de 14 activits de programme (voir section 2). Le premier rsultat porte sur la dfense et la promotion des intrts du Canada et l'exercice de la diplomatie pour reflter les intrts et les valeurs du pays. Le deuxime illustre les initiatives lies au commerce international et les services connexes fournis par le Ministre aux Canadiens. Le troisime porte sur la gestion du rseau de missions canadiennes l'tranger par le Ministre, et le quatrime est li aux services consulaires et aux services de passeport fournis par le Ministre aux Canadiens au pays et l'tranger.

L'AAP illustre l'orientation stratgique du Ministre. Les activits de programme permettent de progresser vers les quatre rsultats stratgiques (en italique ci-dessous) :

  • Promouvoir les intrts du Canada sur le plan international : en partenariat avec les Canadiens, promouvoir le Canada et ses valeurs dans le monde, dfendre les intrts canadiens l'tranger et permettre aux Canadiens de mieux comprendre le contexte international (grce aux activits de programme Politique et planification stratgiques, Scurit internationale, Enjeux mondiaux, Relations bilatrales et Protocole). (Nota : par " intrts canadiens ", on entend les priorits et les dossiers importants pour le Canada dans le contexte international, notamment le terrorisme, la lutte contre le terrorisme, la scurit et les changements climatiques.)
  • Promouvoir les intrts commerciaux du Canada sur le plan international : tant au Canada qu' l'tranger, en collaboration avec les entreprises canadiennes et d'autres intervenants (grce aux activits de programme Politique commerciale et ngociations, Marchs mondiaux et relations commerciales, Dveloppement du commerce international et Promotion de l'investissement tranger direct et coopration en science et technologie).
  • Desservir le gouvernement du Canada l'tranger : le gouvernement excute ses programmes et atteint les rsultats escompts dans un environnement sr au moyen de services et d'infrastructures efficaces et conomiques dans les missions du Canada l'tranger (grce aux activits de programme Services communs et infrastructure - soutien de l'administration centrale et des missions l'tranger). (Cette tche englobe deux activits de programme, l'une au Canada et l'autre dans les missions l'tranger, mais elles sont combines dans le prsent RMR pour simplifier la prsentation.)
  • Desservir les Canadiens l'tranger : fournir aux Canadiens qui voyagent et qui vivent l'tranger une aide, des conseils et des services efficaces concernant leurs documents de voyage et leurs besoins consulaires (grce aux activits de programme Affaires consulaires, Passeport Canada (fonds renouvelable) et Passeport Canada (fonds vots). (Dans le prsent RMR, l'instar du Rapport sur les plans et sur les priorits, les deux activits de programme de Passeport Canada sont prsentes ensemble.)

1.4. Le rsum du rendement du Ministre (Tableaux)

1.4.1. La raison d'tre du Ministre

Le ministre des Affaires trangres et du Commerce international gre les relations politiques et conomiques que le Canada entretient avec d'autres pays aussi bien sur une base bilatrale qu' travers les organisations internationales dont il est membre. Celles-ci comprennent les Nations Unies, le G8, l'Organisation mondiale du commerce, le Commonwealth, la Francophonie, l'Organisation des tats amricains, l'Organisation de coopration et de dveloppement conomiques et l'Organisation du Trait de l'Atlantique Nord.

Le Ministre exerce une politique trangre ferme qui consiste dfendre les intrts du Canada, projeter les valeurs canadiennes dans le monde entier et assurer la scurit au Canada. Il fournit des services de passeport, consulaires et de nature commerciale (commerce et investissement) aux Canadiens qui voyagent, qui travaillent ou qui font des affaires l'tranger. En outre, il aide ses partenaires fdraux, provinciaux et territoriaux exercer leurs activits internationales dans les missions du Canada aux quatre coins du monde.

1.4.2. Ressources financires et humaines totales du Ministre


Ressources financires (en millions de dollars)
2007-2008 Dpenses
prvues
Autorisations
totales
Dpenses
relles
Total pour le Ministre 2 832,4 2 874,6 2 670,9

Dans le Rapport sur les plans et les priorits du Ministre pour 2007-2008, on indiquait que les dpenses prvues au cours de l'exercice s'levaient 2 832,4 millions de dollars. Les autorisations de dpenses totalisaient 2 874,6 millions de dollars, sans compter les postes non budgtaires lis Exportation et dveloppement Canada. Le Ministre reoit un budget qui lui est allou par des crdits parlementaires exposs au Tableau au 2 de la section 3. Il bnficie de trois crdits approuvs (dpenses de fonctionnement, dpenses en capital, et subventions et contributions) et d'autorisations lgislatives, telles que les contributions aux rgimes d'avantages sociaux des employs et le fonds renouvelable de Passeport Canada. Le Budget principal des dpenses du Ministre pour 2007-2008 s'levait 2 681,2 millions de dollars : 2 002,2 millions de dollars au poste budgtaire et un poste non budgtaire de 679 millions de dollars pour EDC.

En plus des crdits approuvs au titre du Budget principal des dpenses pour 2007-2008, le Ministre a reu presque 240 millions de dollars de crdits supplmentaires par le biais de deux exercices du Budget supplmentaire des dpenses de 2007-2008. Les dpenses relles ont totalis 2 670,9 millions de dollars. D'aprs la structure des crdits du Ministre, le montant des dpenses de 2 670,9 millions se rpartit comme suit : 1 222 millions de dollars du crdit 1 (dpenses de fonctionnement, dont les salaires), 170,9 millions de dollars du crdit 5 (dpenses en capital), 742,4 millions de dollars du crdit 10 (dpenses en subventions et contributions couvrant 74 programmes de subventions et contributions) et 535,6 millions de dollars en autorisations lgislatives diverses. Aprs le rajustement de 543 millions de dollars de revenus non disponibles et l'ajout de 78 millions de dollars qui reprsente les services sans frais reus par le Ministre, les dpenses nettes du Ministre pour 2007-2008 s'lvent 2 205,9 millions de dollars. Cette information financire est expose par activit de programme au Tableau au 1 de la section 3. L'information financire provient des tats financiers du Ministre et les dpenses relles sont reportes dans les Comptes publics du Canada pour le mme exercice. Les dpenses indiques par activit de programme sont effectues au moyen de sommes alloues, majores d'une allocation supplmentaire rpartie entre tous les programmes pour les dpenses en services ministriels du Ministre.

Passeport Canada est un organisme de service spcial qui fonctionne grce un fonds renouvelable, avec les recettes des droits perus. Normalement, Passeport Canada ne reoit de fonds ni du Budget principal ni du Budget supplmentaire des dpenses. Toutefois, titre exceptionnel, l'organisme peut recevoir des crdits. En 2007-2008, un montant supplmentaire de 55 millions de dollars a t octroy Passeport Canada au moyen du Budget supplmentaire des dpenses pour qu'il puisse mettre en place les mesures de financement des projets d'immobilisation des initiatives de scurit nationale et se conformer aux recommandations du Bureau du vrificateur gnral du Canada.

Comme d'autres ministres et organismes fdraux, le ministre des Affaires trangres et du Commerce international doit faire face des contraintes budgtaires. La majorit de ses dpenses pour les salaires, de ses dpenses de fonctionnement et de ses dpenses en capital sont finances par des crdits vots. Depuis quelques annes, le gouvernement fdral annonce des initiatives et des stratgies de ralignement qui visent renouveler et moderniser la gestion des dpenses afin d'optimiser les dpenses et d'amliorer l'efficience. Depuis la succession d'exercices de raffectations pangouvernementales qui ont dbut en 2004, le Ministre est parvenu des rductions de dpenses cumules de plus de 106 millions de dollars de son budget annuel, dont 42,3 millions en 2007-2008. Il a su grer ces rductions de manire efficace mais nanmoins, elles ont amoindri la flexibilit globale du Ministre sur le plan des ressources.

1.4.3. Emploi des ressources humaines

Le Ministre demeure rsolu disposer d'un personnel bilingue, multiculturel, innovant, compos d'autant d'hommes que de femmes, qui soit un reflet plus juste de la socit canadienne. Il s'efforce galement de combler l'cart de ressources dans certains groupes professionnels cls.


Ressources humaines (ETP)
2007-2008 Prvu Rel Diffrence
ETP 11 371 11 965 594

Les ETP sont des quivalents temps plein, c'est--dire les ressources humaines ncessaires pour assurer un niveau d'emploi moyen sur 12 mois, raison de 37,5 heures de travail par semaine. Les sections 2 et 3 comportent des prcisions sur les ETP allous chaque activit de programme. Le personnel du Ministre se divise en trois groupes. Dans le premier groupe se trouvent les employs canadiens permutants - principalement des agents du service extrieur, des employs de soutien administratif et des spcialistes des technologies de l'information - qui sont muts rgulirement entre l'administration centrale et les missions canadiennes l'tranger. Le deuxime groupe est compos du personnel non permutant qui travaille pour l'essentiel l'administration centrale. Le troisime est compos des employs recruts sur place, l'tranger, qui travaillent dans les missions. (Les lignes directrices du SCT exigent une analyse des paramtres lis aux capacits en ressources humaines du Ministre et de la manire dont ils affectent le rendement. Cette information est fournie pour chaque activit de programme la section 2.)

1.4.4. Les priorits du Ministre pour 2007-2008 et leurs liens avec les rsultats stratgiques

Le Tableau au suivant indique les six priorits nonces dans le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008.


Priorits stratgiques Type Situation
1. Un Canada plus scuritaire et plus prospre au sein d'un partenariat nord-amricain renforc Priorit stratgique en cours Priorit atteinte
2. Une comptitivit conomique accrue du Canada grce un engagement commercial amlior, un accs sr aux marchs et un soutien cibl aux entreprises canadiennes Priorit stratgique en cours Priorit atteinte
3. Un meilleur soutien international l'gard de la libert et de la scurit, de la dmocratie, de la primaut du droit, du respect des droits de la personne et de la grance de l'environnement Priorit stratgique en cours Priorit atteinte
4. Une utilisation responsable et cohrente du systme multilatral afin d'atteindre les rsultats escompts en ce qui concerne les enjeux mondiaux auxquels s'intressent les Canadiens Priorit stratgique en cours Priorit atteinte
5. Une amlioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport et en matire d'activits commerciales internationales Priorit de gestion en cours Priorit atteinte
6. Une meilleure harmonisation des ressources ministrielles (humaines, financires, matrielles et technologiques) pour soutenir les objectifs de la politique internationale et l'excution des programmes tant au pays qu' l'tranger Nouvelle priorit Priorit atteinte

Ces priorits, comme les activits de programme et les rsultats escompts, sont relies logiquement aux quatre rsultats stratgiques du Ministre, comme le montre le Tableau au ci-dessous. Ce Tableau au indique galement les dpenses par activit de programme et le rendement de chaque activit par rapport aux rsultats escompts.


Activits de programme par rsultat stratgique
lments de l'AAP Rsultats escompts Situation 2007-2008 Participe l'atteinte des priorits suivantes
Dpenses
prvues
Dpenses
relles
en millions de dollars
Rsultat stratgique n 1 Promouvoir les intrts du Canada sur le plan international: en partenariat avec les Canadiens, promouvoir le Canada et ses valeurs dans le monde, dfendre les intrts canadiens l'tranger et permettre aux Canadiens de mieux comprendre le contexte international
Politique et planification stratgiques Diriger la formulation de la politique trangre et de la stratgie commerciale globales du Canada et laborer des stratgies interministrielles pangouvernementales, notamment en matire de diplomatie ouverte Rsultat atteint 36,4 37,8 1, 4, 6
Scurit internationale Intgrer, dfendre et promouvoir les intrts du Canada en matire de scurit internationale, aux niveaux bilatral et multilatral, ainsi que grer et mettre en œuvre les responsabilits du Ministre pour ce qui est des politiques et des programmes en matire de scurit et de renseignement   373,0 426,7 1, 3, 4, 6
Enjeux mondiaux Promouvoir un systme multilatral renforc et plus efficace capable de servir les intrts du Canada relativement aux questions d'ordre mondial, en particulier les relations et le dveloppement conomiques internationaux, l'environnement et le dveloppement durable, les droits de la personne et la scurit humaine Rsultat atteint 496,2 478,4 1, 2, 3, 4, 6
Relations bilatrales Orienter et promouvoir les relations diplomatiques bilatrales du Canada au pays et l'tranger Rsultat atteint 163,4 146,5 1, 2, 3, 4, 5, 6
Protocole Administrer et faciliter la prsence de diplomates trangers au Canada ainsi que planifier et organiser les visites officielles de la gouverneure gnrale, du premier ministre, des ministres du portefeuille, ainsi que de tous les vnements diplomatiques officiels Rsultat atteint 40,9 42,9 2, 5, 6
Rsultat stratgique n 2 Promouvoir les intrts commerciaux du Canada sur le plan international, tant au Canada qu' l'tranger, en collaboration avec les entreprises canadiennes et autres intervenants
Politique commerciale et ngociations Analyser, ngocier, dfendre et reprsenter les intrts conomiques et commerciaux du Canada au pays et l'tranger, en consultation avec les intervenants concerns Rsultat atteint 58,1 45,7 1, 2, 3, 4, 5, 6
Marchs mondiaux et relations commerciales Intgrer les intrts du Canada tant conomique qu'en matire de commerce, d'investissement et de science et technologie aux niveaux rgional et bilatral, et grer les relations commerciales Rsultat atteint 48,7 55,4 2, 5, 6
Dveloppement du commerce international Grer et offrir des services commerciaux internationaux aux Canadiens Rsultat atteint 737,1 508,4 2, 5
Promotion de l'investissement tranger direct et coopration en science et technologie Attirer, conserver et accrotre l'investissement tranger direct au Canada Rsultat atteint 17,2 22,4 2, 5, 6
Rsultat stratgique n 3 Desservir le gouvernement du Canada l'tranger : le gouvernement excute ses programmes et atteint les rsultats escompts dans un environnement sr au moyen de services et d'infrastructures efficaces et conomiques dans les missions du Canada l'tranger
Services communs et infrastructure - soutien de l'administration centrale et des missions l'tranger Administrer et fournir les services communs dispenss par l'administration centrale et les missions aux programmes gouvernementaux et aux ministres partenaires qui exercent des activits l'tranger Rsultat atteint 819,0 845,7 6
Rsultat stratgique n 4 Desservir les Canadiens l'tranger : fournir aux Canadiens qui voyagent et qui vivent l'tranger une aide, des conseils et des services efficaces concernant leurs documents de voyage et leurs besoins consulaires
Affaires consulaires Administrer et fournir des services consulaires aux Canadiens Rsultat atteint 47,3 49,0 5
Passeport Canada - organisme de service spcial (fonds renouvelable et fonds vots) Administrer et fournir des services de passeport aux Canadiens par l'entremise du fonds renouvelable de Passeport Canada ainsi que des autres ententes de financement Rsultat atteint (4,9) 12,0 5

1.5. Le rsum du rendement (texte)

Pour tracer une image complte du rendement du Ministre en 2007-2008, il faut commencer par exposer les principaux facteurs qui ont affect ses activits ainsi que les principales mthodes qui ont t suivies pour mesurer les ralisations relles par rapport aux rsultats escompts qui avaient t noncs dans le Rapport sur les plans et les priorits. La prsentation des donnes sur le rendement suit cette mme logique.

1.5.1. Les facteurs externes et internes ayant eu une incidence sur le Ministre

Parmi les facteurs externes : premirement, l'importance des relations entre le Canada et les tats-Unis et la position stratgique du Canada en Amrique du Nord demeurent le fondement de la politique trangre et conomique canadienne. Deuximement, de nouvelles puissances comme la Chine et l'Inde refaonnent le paysage international. Les pays industrialiss subissent une froce concurrence mondiale et doivent relever des dfis dmographiques lis au vieillissement de la population. Paralllement, la mondialisation resserre les liens d'interdpendance et collectivise les risques tels que les dsquilibres financiers de l'conomie mondiale, la dgradation de l'environnement, les effets des changements climatiques, le terrorisme et la propagation de la criminalit transnationale et des maladies. Par ailleurs, le prix lev du ptrole entrane d'une part, des inquitudes l'chelle mondiale quant l'approvisionnement en nergie, aux conomies d'nergie et au dveloppement de nouvelles sources de ptrole, mais aussi d'nergie renouvelable, et d'autre part, des proccupations quant l'impact global de ces dveloppements sur l'conomie mondiale et l'environnement. Troisimement, la mission de l'OTAN en Afghanistan continue voluer alors que de manire plus gnrale, des tats fragiles et en droute et des conflits inter-tats continuent, partout dans le monde, de reprsenter des menaces pour la paix et la stabilit dans les rgions. Quatrimement, les organisations multilatrales continuent de subir des pressions rformistes pour rester au fait des ralits mondiales changeantes. Enfin, le Ministre continue de faire face la demande croissante 1) de ses partenaires fdraux qui souhaitent utiliser la plateforme internationale du gouvernement (le rseau de missions canadiennes l'tranger) et 2) des Canadiens qui souhaitent obtenir des services de passeport, consulaires et commerciaux.

Les facteurs internes qui influent sur le droulement quotidien des activits du Ministre sont notamment la ncessit de faire une transition rapide et sans accroc vers sa nouvelle structure de gouvernance et la mise en œuvre continue de son programme de transformation.

Gestion des risques : de toute vidence, le Ministre volue dans un environnement international complexe qui ne cesse de changer. En consquence, ses plans et ses activits sont appels aussi tre modifis afin de rpondre l'instabilit internationale, des changements imprvus dans les politiques des autres pays et des actions hostiles telles que des actes de sabotage, le terrorisme ou la guerre dans diffrentes parties du monde. Un bon exemple est la crise de 2006 au Liban o le Ministre a d dplacer rapidement des ressources afin d'aider vacuer les Canadiens de ce pays.

Le Ministre continue d'amliorer ses mthodes d'valuation, de gestion et de communication des risques. En 2007-2008, il a Relis son profil de risque organisationnel qui nonce 15 risques oprationnels, stratgiques et externes cls et les relie aux activits de programme de la nouvelle AAP.

Au cours de la dernire anne, le Ministre a rpertori ses activits o il y a des risques, et ce, pour l'ensemble de ses activits, a confi la coordination et l'intgration de la gestion du risque une seule unit, et a men sa premire session de formation globale afin de contribuer renforcer les capacits de gestion du risque et de mieux intgrer les activits lies la gestion du risque. Parmi les autres exemples du travail ministriel ralis dans ce domaine qui sont mentionner, soulignons :

  • l'intgration de la gestion du risque au sein de sa nouvelle structure de gouvernance, et ce, dans le cadre de la planification organisationnelle;
  • la mise en œuvre d'une mthode informatise de gestion du risque afin de grer les activits commerciales du Canada dans le secteur du bois d'œuvre rsineux;
  • l'tablissement par Passeport Canada de son propre profil de risque organisationnel.

La plus rcente valuation du Cadre de responsabilisation de gestion du Ministre a soulign les progrs raliss en matire de gestion intgre du risque au cours de l'anne 2007, quoique celle-ci tait fortement axe sur l'activit Profil de risque organisationnel. Rsultat : le Ministre a obtenu une note accepTableau pour sa gestion du risque.

Dfis pour le Ministre : au terme de son dernier cycle d'valuation du CRG (cycle V), le Secrtariat du Conseil du Trsor a reconnu les amliorations apportes au cours de la dernire anne par le Ministre l'gard du leadership fond sur les valeurs et de la culture organisationnelle, ainsi que de la gestion des finances, des technologies de l'information, des biens et des projets. Il a not galement l'laboration de la nouvelle AAP et reconnu les progrs accomplis par le Ministre touchant son plan intgr de ressources humaines. Cependant, le SCT a conclu aussi que le Ministre doit intensifier ses efforts et laborer un plan oprationnel intgr l'chelle de l'organisation ainsi que des comptes rendus de rendement qui tablissent plus clairement le lien entre les ressources et les rsultats, amliorer la gestion des renseignements en lien avec la Loi sur l'accs l'information et la Loi sur la protection des renseignements personnels, et renforcer la fonction de vrification interne. Comme il est indiqu la section 1.5.3., le Ministre travaille dj la rsolution de ces points.

Perspectives pour le Ministre : premirement, le Ministre est en mesure de dfendre les intrts du Canada sur la scne internationale grce sa prsence dans de nombreuses organisations multilatrales et son rseau de missions dans le monde. Deuximement, les atouts du Canada, en particulier son conomie la fine pointe de la technologie qui repose sur le savoir et sur une main-d'œuvre diversifie, lui permettent d'exercer des activits commerciales l'chelle mondiale. Troisimement, l'mergence du Canada en tant que fournisseur d'nergie sTableau et fiable peut lui permettre de renforcer son influence dans les affaires mondiales.

Travaux des comits parlementaires et rapports de la vrificatrice gnrale concernant le Ministre : en 2007-2008, le gouvernement a formul des rponses aux rapports prsents par le Comit permanent des affaires trangres et du dveloppement international sur la situation au Darfour, la politique canadienne en Hati et le rle du Canada dans le soutien international au dveloppement dmocratique. Le gouvernement a rpondu galement aux rapports du Comit permanent du commerce international sur les 10 tapes de mise en vigueur d'une meilleure politique commerciale et sur les ngociations de libre-change entre le Canada et la Core du Sud.

La vrificatrice gnrale du Canada a publi un rapport en mai 2007 sur la gestion des ressources humaines au Ministre. Celui-ci y a donn suite en adoptant diffrentes mesures et en diffusant, en octobre 2007, son plan stratgique sur les ressources humaines pour 2007-2010. Les mesures comprennent des investissements importants visant moderniser et mettre niveau la base de donnes du personnel PeopleSoft; ce travail devrait tre termin en 2009. Un programme de recrutement l'chelle nationale a t entrepris dans les universits canadiennes afin de pouvoir embaucher des employs ds le printemps 2009. Une prime spciale pour les risques a t mise en place afin de compenser les employs affects Kaboul et Kandahar. Quant au dossier de l'emploi des conjoints, il sera abord dans le cadre de l'examen global initi par le Conseil du Trsor.

En fvrier 2007, la vrificatrice gnrale a trait des services de passeport et indiqu la ncessit d'effectuer une valuation complte des risques pour la scurit, de lancer un programme de contrle de la qualit des dcisions d'admissibilit, d'adopter des pratiques plus strictes concernant l'accs au systme de dlivrance automatique des passeports et de suivre une stratgie de ressources humaines intgre. Passeport Canada a labor une mthode d'valuation approfondie des risques pour la scurit. Davantage de prcisions seront donnes dans le rapport annuel de 2007-2008 de Passeport Canada sur les mesures prises pour rpondre au rapport de la vrificatrice gnrale. De plus, en mai 2008, la vrificatrice gnrale a tudi la question des droits consulaires de 25 $ demands aux adultes prsentant une demande de passeport. Dans son rapport, elle a formul diverses recommandations que le Ministre mettra en œuvre.

Initiatives horizontales qui concernent le Ministre : dans ses activits quotidiennes, le Ministre met beaucoup l'accent sur sa collaboration avec toute une srie de partenaires fdraux. Cela tient deux raisons. Premirement, plusieurs enjeux internationaux comportent une dimension nationale en plus d'avoir une incidence sur le plan intrieur (et vice-versa); en consquence, ils doivent tre traits en tenant compte de toutes les perspectives et parties pertinentes. Deuximement, plusieurs ministres et organismes fdraux œuvrent l'tranger; il est donc essentiel que le programme international du gouvernement du Canada soit mis de l'avant de manire cohrente et coordonne afin que tous les partenaires fdraux agissent comme les membres unis au sein d'une seule et mme quipe.

Au cours de la dernire anne, le Ministre a particip trois grands dossiers de nature horizontale : l'Initiative de reprsentation accrue, le Programme de la plateforme nord-amricaine et le Fonds pour la paix et la scurit mondiales. Plusieurs ministres et organismes fdraux ont particip l'IRA qui s'est termine le 31 mars 2008. Cette initiative a consist mettre en place une mthode et une orientation coordonnes et intgres pour la gestion et la promotion des intrts canadiens, le commerce, l'expansion des affaires, la science et la technologie et les intrts d'investissement aux tats-Unis. Grce l'accroissement des capacits de reprsentation canadienne, l'augmentation des programmes mis en œuvre et au renforcement de la collaboration rendus possibles grce l'IRA, les ministres et les organismes fdraux participent maintenant au PPNA, lequel intgrera des lments cls de la Stratgie commerciale mondiale afin de renforcer la position concurrentielle du Canada sur le march des tats-Unis. Quant au FPSM, il a permis de dispenser l'aide canadienne dans les situations importantes lies la paix et la scurit internationales. Le Ministre a contribu au FPSM avec des partenaires fdraux, dont la Gendarmerie royale du Canada, Dfense nationale Canada et l'Agence des services frontaliers du Canada. (Voir le Tableau au 9, la section 3, qui sera accessible en ligne l'adresse www.tbs-sct.gc.ca/dpr-rmr/st-ts-eng.asp une fois les RMR 2007-2008 prsents au Parlement.)

1.5.2. Mthode de mesure du rendement du Ministre

Mesurer le rendement de faon efficace et efficiente constitue un lment important de la gestion axe sur les rsultats et l'gard de laquelle le Ministre s'est engag. En vue de l'utilisation des outils de mesure du rendement exposs ci-aprs, le Ministre a procd des consultations avec le SCT et apport de manire continue des amliorations en fonction des leons et des pratiques exemplaires apprises. Premirement, la dernire valuation du CRG du Ministre et l'examen stratgique dont il a rcemment fait l'objet ont suscit d'excellents commentaires qu'il a t possible d'exploiter pour renforcer la gestion et garantir l'atteinte de meilleurs rsultats pour les Canadiens. Deuximement, le Ministre utilise des cadres de gestion et de responsabilisation axs sur les rsultats et des cadres de vrification fonds sur le risque, en plus des techniques les plus rcentes de vrification et d'valuation de ses activits l'administration centrale et dans ses missions l'tranger, des donnes oprationnelles et de la rtroaction de ses clients. Troisimement, le Ministre value la part de responsabilit de ses employs dans la progression de ses priorits et de ses rsultats stratgiques au moyen de lettres de mandat et d'ententes de gestion du rendement (pour les chefs de mission et les cadres suprieurs) et d'ententes de rendement pour le reste du personnel. Quatrimement, le Ministre met la dernire main au Cadre de mesure du rendement de sa Structure de gestion, de ressources et de rsultats - architecture des activits de programme, qui noncera des objectifs long terme et des indicateurs de rendement pour chaque niveau de la nouvelle AAP.

l'aide des renseignements recueillis grce ces outils, lorsque cela a t possible, les units ministrielles ont donn la preuve de leurs ralisations par rapport aux objectifs prvus et au regard des indicateurs de rendement dfinis dans le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008 et dont elles sont responsables. Cette information, qui constitue le fondement du prsent RMR, a t examine et approuve par la haute direction.

1.5.3. La russite du Ministre par rapport aux priorits fixes et aux rsultats stratgiques noncs

En 2007-2008, en dpit de l'accroissement de la demande l'gard des services qu'il dispense, au sein et l'extrieur du gouvernement, le Ministre est parvenu rpondre aux priorits fixes (tant ministrielles que pangouvernementales) et progresser vers ses rsultats stratgiques. Pour illustrer le lien entre ce que le Ministre a annonc qu'il allait entreprendre et ce qu'il a rellement accompli, la prsente section expose les principales ralisations du Ministre par rapport aux quatre rsultats stratgiques (en gras) et aux priorits gouvernementales et ministrielles (en italique).

Trois notes liminaires : premirement, le rsum de rendement suivant porte sur les priorits gouvernementales et ministrielles, conformment aux lignes directrices du SCT, et n'analyse que brivement le travail rgulier du Ministre. La section 2 contient davantage de prcisions sur les initiatives en cours en indiquant leur lien avec les priorits. Deuximement, les priorits ne sont pas exposes ci-dessous par ordre numrique, comme dans le Tableau au de la section 1.4.4., mais dans l'ordre qui correspond aux rsultats stratgiques. Troisimement, de nombreuses priorits ministrielles correspondent plus d'un rsultat stratgique. Cependant, tant donn que le texte suivant est un rsum, seules les principales priorits sont exposes pour chaque rsultat.

Rsultat stratgique n 1 - Promouvoir les intrts du Canada sur le plan international: tant donn l'emplacement stratgique du Canada en Amrique du Nord, la premire priorit du Ministre en vue de ce rsultat tait Un Canada plus scuritaire et plus prospre au sein d'un partenariat nord-amricain renforc. Principales ralisations : la scurit et la prosprit du continent ont bien t prises en compte dans le plan d'action qui traitait de thmes comme le commerce, l'investissement, la scurit et l'ducation et qui a t tabli l'issue du Sommet des leaders nord-amricains en aot 2007 Montebello, une rencontre organise par le Ministre. Pour renforcer la scurit, le Canada et les tats-Unis ont renouvel l'accord portant sur les lignes de communications intgres relatif la coopration en matire de transport militaire et sign le plan bilatral de soutien aux autorits civiles, un cadre de soutien militaire rciproque en cas de catastrophe naturelle ou d'autre crise. Conscient de l'importance de dfendre efficacement l'ensemble des intrts canadiens aux tats-Unis, le Ministre a men des discussions avec des partenaires fdraux sur une initiative susceptible de succder l'Initiative de reprsentation accrue, laquelle a servi de mthode intgre pour promouvoir les intrts du Canada aux tats-Unis. (La section 1.5.1. contient davantage de dtails sur le Programme de la plateforme nord-amricaine.) Les initiatives de dfense des intrts du Canada sont concluantes, comme le prouve le report juin 2009 de la mise en œuvre par les tats-Unis de l'Initiative relative aux voyages dans l'hmisphre occidental. En vertu de l'IVHO, dj en vigueur pour les voyages ariens, tous les Canadiens et tous les Amricains entrant aux tats-Unis devront dtenir un passeport ou une autre pice d'identit sre.

Le Canada et le Mexique ont renforc leurs relations au niveau de la scurit en tablissant un plan d'action commun qui facilitera la coopration bilatrale en matire de dfense, de scurit et de scurit publique. Les consultations qui ont eu lieu entre les deux pays sur la scurit leur ont permis de s'entendre sur une approche plus coordonne de la lutte contre le terrorisme, la criminalit et les drogues. Le deuxime cycle de pourparlers politico-militaires entre les deux pays, coprsid par le Ministre, a port sur des questions continentales (catastrophes naturelles et engagement avec les tats-Unis) et internationales (Afghanistan et G8).

La troisime priorit du Ministre en vue de ce rsultat stratgique tait Un meilleur soutien international l'gard de la libert et de la scurit, de la dmocratie, de la primaut du droit, du respect des droits de la personne et de la grance de l'environnement. Le Canada est en Afghanistan pour aider les Afghans reconstruire leur pays afin d'en faire une socit sTableau , dmocratique et autonome, conformment au rang prioritaire qu'occupe l'Afghanistan dans la politique trangre du gouvernement. Le Canada est prsent en Afghanistan avec plus de 60 autres pays et organisations internationales, la demande du gouvernement afghan qui a t dmocratiquement lu et dans le cadre d'une mission dirige par l'OTAN et autorise par l'ONU. Le Canada est l'avant-garde des efforts diplomatiques qui sont dploys pour que la communaut internationale reste attentive l'Afghanistan. Le Canada est un chef de file en ce qui a trait aux efforts visant faire augmenter le niveau de l'aide la reconstruction et les forces militaires d'appui ncessaires; d'ailleurs, il a lui-mme accru sa contribution.

La stature du Canada dans le monde s'est renforce : grce sa mission en Afghanistan, le Canada a raffermi son rle d'acteur mondial d'influence. Il fait partie des cinq pays qui consentent le plus d'aide au dveloppement, des quatre pays qui fournissent le plus d'assistance militaire et des principaux acteurs de la scne diplomatique en Afghanistan. Par l'entremise du Fonds pour la paix et la scurit mondiales, le Canada a entrepris 24 projets de soutien des forces de scurit afghanes, plus de 20 projets dans le domaine de la justice, de la lutte contre les stupfiants et de la lutte contre le terrorisme, et 17 initiatives qui ont permis de renforcer les services de police et la collecte du renseignement li au contrle de la drogue. Le Canada a collabor avec ses allis pour obtenir des troupes supplmentaires en Afghanistan et financer la reconstruction et le dveloppement. En mars 2008, le Parlement a vot la prolongation de l'engagement du Canada en Afghanistan jusqu'en 2011, suivant les recommandations du Groupe de travail indpendant sur le rle futur du Canada en Afghanistan.

Grce l'aide canadienne, l'Afghanistan a accompli des avances importantes. Aujourd'hui, prs de six millions d'enfants, dont un tiers de fillettes, sont inscrits l'cole, contre 700 000 en 2001 (uniquement des garons). Le revenu par habitant a doubl entre 2002 et 2007. Plus de 80 p. 100 des Afghans ont maintenant accs des soins mdicaux essentiels, une hausse de 9 p. 100 par rapport 2004. Depuis 2002, plus de cinq millions de rfugis afghans sont retourns dans leur pays et 90 p. 100 d'entre eux ont trouv un emploi dans les six mois suivant leur retour. Paralllement, le Canada continue d'aider le gouvernement afghan devenir autonome en menant des projets de formation qui s'adressent aux responsables, aux juges et aux forces policires et militaires.

S'agissant du soutien international accru en faveur des lments qui constituent la troisime priorit du Ministre, le Canada a prsid deux des six groupes de travail du G8 sur le terrorisme international et le crime organis, et a favoris des dmarches fondes sur le consensus dans le contexte de la stratgie mondiale des Nations Unies pour lutter contre le terrorisme. Le Canada a continu de tenir un rle de chef de file en se servant de son investissement considrable en Hati pour mobiliser d'autres partenaires, notamment en Amrique latine, afin d'engager des ressources en faveur de la stabilisation et de la reconstruction d'Hati. l'appel du Canada, des partenaires d'Amrique latine ont accru leur contribution la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Hati. Le Ministre a mobilis 3 millions de dollars du Programme Glyn-Berry (voir http://geo.international.gc.ca/cip-pic/cip-pic/aboutthegbp-fr.aspx?lang_update=1) pour renforcer sa contribution au soutien de la dmocratie, en rponse au rapport du Comit permanent des affaires trangres et du dveloppement international intitul Nouvel accent sur l'aide la dmocratie. En apportant un soutien politique et en consentant un effort financier, le Canada a renforc la capacit de l'Organisation des tats amricains promouvoir la dmocratie dans l'hmisphre occidental tout en coordonnant des changes de haut niveau et un engagement pangouvernemental dans la rgion. Ces initiatives correspondaient toutes la priorit d'engagement du Canada dans l'hmisphre occidental, axe sur la promotion et le renforcement de la prosprit, la scurit et les valeurs que sont la libert, la dmocratie, les droits de la personne et la primaut du droit.

Le Canada a jou un rle phare dans les organisations internationales pour engager des actions sur les questions essentielles lies la scurit et aux droits de la personne. Il a poursuivi son engagement l'gard du Partenariat mondial contre la prolifration des armes de destruction massive et des matires connexes. Au nombre des ralisations importantes, on peut citer le dmantlement de 12 sous-marins nuclaires russes dclasss et une contribution de 9 millions de dollars au projet de mise hors service du dernier racteur russe de production de plutonium militaire. Paralllement, le Canada a parrain la rsolution adopte par l'Assemble gnrale de l'ONU exprimant la proccupation des pays membres au sujet des violations des droits de la personne en Iran. Le Ministre a œuvr l'laboration d'une politique nuclaire canadienne vis--vis de l'Iran et formul des conseils sur les dveloppements nationaux en Iran. De mme, le Ministre a coordonn la position du Canada sur la Dclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et en a fait la promotion dans le monde entier.

Parmi les autres travaux mens en lien avec cette priorit, le Ministre a particip la Confrence d'Annapolis visant relancer le processus de paix au Moyen-Orient; aussi, le Canada a convoqu des runions du Groupe de travail sur les rfugis pour rpondre aux besoins des rfugis palestiniens au Liban et la frontire entre l'Iraq et la Syrie. En collaboration avec l'Agence canadienne de dveloppement international, le Ministre a continu de superviser la mise en œuvre du programme de reconstruction de 300 millions de dollars en Iraq (approuv par le Cabinet en 2003 et qui prendra fin en mars 2010). En outre, le Canada a promis de consacrer 300 millions de dollars la rforme de la scurit et de la justice de l'Autorit palestinienne. Le Ministre a financ 96 projets d'intervention d'urgence, de prvention de conflits, d'oprations de paix et de stabilisation dans les pays prioritaires que sont l'Afghanistan, le Soudan et Hati, ainsi que dans quatre autres tats fragiles. Ces fonds ont permis d'accrotre considrablement les capacits de ces pays en matire de personnel policier et correctionnel, de scurit et de consolidation de la paix, et de gestion des frontires.

Paralllement, 147 projets, notamment dans les Amriques, en Asie et en Afghanistan, ont t financs au titre du Programme d'aide au renforcement des capacits antiterroristes du Ministre. L'dition 2008 du Dialogue sur la dmocratie du Ministre, qui s'est tenue sur le thme Les stratgies canadiennes en vue de soutenir la dmocratie dans les Amriques , a permis de runir 143 participants canadiens et trangers; de plus, le Ministre a organis le premier Forum des ides Canada-Carabes Bridgetown, la Barbade, pendant la visite du premier ministre en juillet 2007. Les rsultats obtenus en Hati et dans le reste de la rgion des Amriques ont contribu directement l'atteinte de la deuxime priorit du gouvernement relative la politique trangre et au commerce international, savoir l'engagement dans l'hmisphre occidental. En fait, le Ministre a repris la vision du premier ministre en faveur d'un hmisphre plus prospre, plus dmocratique et plus sr pour en faire une plateforme stratgique et un plan d'action pangouvernementaux intgrs afin d'harmoniser et de cibler plus stratgiquement les initiatives du Canada dans cette rgion. Le Ministre a dfini des objectifs politiques, ralign ses programmes et ses ressources et profit du soutien de ses partenaires fdraux pour promouvoir et renforcer la prosprit, la scurit et les valeurs que sont la libert, la dmocratie, les droits de la personne et la primaut du droit dans les Amriques.

Le Canada a nomm Aung San Suu Kyi citoyenne d'honneur en reconnaissance du long combat qu'elle a men au nom de la dmocratie et de la libert pour le peuple de Birmanie , honorant ainsi un engagement annonc dans le discours du Trne d'octobre 2007. Le Canada a pris des mesures contre la Birmanie, en prenant notamment son encontre les plus dures sanctions de toute la communaut internationale.

Le Ministre a mis en œuvre plusieurs programmes de subventions aux tats-Unis et au Mexique pour promouvoir l'enseignement et la recherche au Canada, faciliter la mobilit des tudiants et faire connatre les arts visuels et les arts de la scne canadiens. Une centaine de bourses de recherche ont t dcernes au titre du Programme Fulbright Canada-tats Unis. Dans le cadre du programme de bourses Canada-Mexique, 15 bourses pour les tudes suprieures ont t attribues des tudiants mexicains. Les ngociations ont dmarr pour officialiser les arrangements pris avec les tats-Unis et avec le Mexique sur la mobilit des jeunes afin de faciliter les changes en Amrique du Nord. En vertu du Programme de promotion des arts, des subventions de plus de 1,5 million de dollars au total ont permis de soutenir les activits de 70 artistes canadiens aux tats-Unis et au Mexique, et 14 subventions pour un total de 355 000 $ ont permis des acheteurs amricains et mexicains d'assister des festivals canadiens de cinma et de tlvision.

Le Ministre a amlior son processus de stratgies par pays et par rgion pour rpondre aux priorits fixes et raligner les ressources en consquence afin d'aider mettre sur pied le Groupe de travail sur l'Afghanistan et le secrtariat de la Stratgie pour les Amriques. Le Ministre a labor et mis en œuvre une Stratgie pangouvernementale pour les Amriques afin de cibler les travaux des missions, des ministres et des organismes fdraux sur cette grande priorit gouvernementale.

S'agissant de la quatrime priorit du Ministre, Une utilisation responsable et cohrente du systme multilatral afin d'atteindre les rsultats escompts en ce qui concerne les enjeux mondiaux auxquels s'intressent les Canadiens, le Ministre a collabor avec de nombreux partenaires canadiens pour promouvoir la Stratgie intgre pour le Nord du Canada (voir http://pm.gc.ca/fra/media.asp?id=2016) par l'adhsion du Canada au Conseil de l'Arctique. Le Canada a jou un rle prpondrant dans l'adoption de rformes de gestion cls l'ONU, avec notamment l'tablissement d'un comit consultatif de vrification indpendant. la prsidence de la Confrence ministrielle de la Francophonie, le Canada collabore avec des partenaires fdraux et avec les gouvernements du Qubec et du Nouveau-Brunswick pour les prparatifs du Sommet de la Francophonie qui aura lieu Qubec en octobre 2008 pour en faire un vnement russi. Le Canada et le Japon ont collabor avant et pendant la Confrence des Nations Unies sur les changements climatiques qui s'est droule Bali, en dcembre 2007, pour soutenir la position selon laquelle tous les gros metteurs de gaz effet de serre devraient prendre des engagements entranant des obligations pour rduire leurs missions (voir la section 2.1.4.2.). Le Canada a particip l'laboration du dialogue sur la structure du G8 (le processus de Heiligendamm) avec cinq conomies mergentes (Brsil, Chine, Inde, Mexique et Afrique du Sud).

Rsultat stratgique n 2 - Promouvoir les intrts commerciaux du Canada sur le plan international: le Ministre a accompli des progrs considrables au cours de l'exercice vers l'atteinte de son deuxime rsultat stratgique, paul par la Stratgie commerciale mondiale. La deuxime priorit du Ministre, Une comptitivit conomique accrue du Canada grce un engagement commercial amlior, un accs sr aux marchs et un soutien cibl aux entreprises canadiennes, souligne le fait que l'ouverture du pays au commerce et l'investissement internationaux n'est pas trangre, loin de l, la prosprit du pays. Des plans de dveloppement de 13 marchs prioritaires apportent une cohsion aux politiques et aux programmes commerciaux du Canada et aident intgrer les socits canadiennes dans les chanes de valeurs mondiales et les rseaux commerciaux mondiaux. l'appui de la deuxime et de la troisime priorits cls du gouvernement relatives la politique trangre et commerciale axes sur les tats-Unis et l'engagement dans l'hmisphre occidental, et sur les marchs en dveloppement/mergents, notamment la Chine et l'Inde, le Ministre consacre de nouvelles ressources aux marchs prioritaires, dont la Chine, l'Inde et les Amriques.

La stratgie redynamise de ngociations commerciales bilatrales du Ministre porte galement ses fruits : le Canada a termin les ngociations d'un accord de libre-change avec l'Association europenne de libre-change et le Prou, ses premiers ALE en six ans. Le Ministre a progress galement dans les ngociations d'un ALE avec la Colombie et conclu des accords bilatraux sur l'investissement avec l'Inde et la Jordanie, ainsi que des accords sur le transport arien avec huit pays. Au cours du Sommet Canada-Union europenne de juin 2007, les dirigeants ont convenu de collaborer la ralisation d'une tude visant valuer les cots et les avantages d'un partenariat conomique resserr. Au titre de la Stratgie de promotion des investissements trangers du Ministre, le rseau commercial du Canada au pays et l'tranger utilise de nouveaux outils et met en œuvre de nouveaux programmes pour faire valoir avec force et conviction l'avantage de partenariats avec les socits canadiennes et de promouvoir le Canada en tant que destination de choix pour l'investissement, les entreprises et l'innovation l'chelle mondiale. Le Ministre poursuit les ngociations d'accords sur la promotion et la protection des investissements trangers (APIE) avec 13 pays en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe, et il a conclu avec succs la ngociation d'APIE avec l'Inde et avec a Jordanie. Le Canada a conclu de nouveaux accords sur le transport arien, ou largi des accords existants, avec l'Irlande, le Kowet, la Jordanie, l'Islande, la Nouvelle-Zlande, Singapour, le Mexique et la Barbade. De plus, il a entrepris des ngociations avec l'Union europenne en vue de l'laboration d'un cadre qui servira conclure un accord de transport arien de type Ciel ouvert couvrant 27 pays.

La mise en œuvre de la Stratgie commerciale mondiale a permis au Ministre d'laborer une srie de stratgies visant rpondre un bon nombre de lacunes dans les efforts dploys prcdemment en matire d'investissement et saisir les dbouchs qu'engendrent l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique ainsi que les Jeux olympiques d'hiver de 2010. Le terrain est maintenant prt pour accueillir les publics trangers selon un modle ordonn et volets multiples. La Stratgie commerciale mondiale a galement permis de financer le renforcement des capacits quant aux principales politiques en matire d'innovation, et un certain nombre d'accords, divers niveaux, ont t signs avec des partenaires cls en matire d'innovation.

Concernant la cinquime priorit du Ministre, Une amlioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport et en matire d'activits commerciales internationales, les principales ralisations sont : une rvision du menu de services offerts par le Service des dlgus commerciaux afin de mieux reflter l'environnement commercial dans lequel voluent les entreprises canadiennes; l'ouverture d'un nouveau bureau satellite du SDC Qubec; la mise au point de nouveaux outils et l'organisation de formations l'intention des dlgus commerciaux afin d'aider les socits canadiennes raliser des investissements internationaux; le lancement d'un projet pilote pour la mise en place d'un nouveau modle de prestation des services du SDC aux entreprises canadiennes ax sur les secteurs; la production de six guides de financement par pays ou par rgion pour les marchs risque lev; le renforcement des services aux exportateurs de bois d'œuvre rsineux par l'amlioration du systme des contrles l'exportation et l'importation; et la suite du dploiement de TRIO, un systme lectronique de gestion de l'information sur les clients et les contacts utilis par les employs du SDC.

Rsultat stratgique n 3 - Desservir le gouvernement du Canada l'tranger: la sixime priorit du Ministre pour 2007-2008, Une meilleure harmonisation des ressources ministrielles (humaines, financires, matrielles et technologiques) pour soutenir les objectifs de la politique internationale et l'excution des programmes tant au pays qu' l'tranger, lui a permis de progresser sur ses quatre rsultats stratgiques. Principales ralisations : dans le cadre de l'exercice d'harmonisation du Ministre, le Conseil des missions et le Conseil des services centraux ont t chargs d'tudier de quelle manire les services administratifs, les achats et les services pourraient tre fournis plus efficacement et plus conomiquement au Ministre et ses partenaires fdraux reprsents dans les missions du Canada l'tranger. En vue de constituer un point de gestion central et un centre d'expertise pour la supervision et la prestation des services communs aux ministres et aux organismes qui utilisent le rseau, le Ministre a cr un nouveau secteur, le Secteur de la plateforme internationale, plac sous la responsabilit d'un SMA.

Le Ministre a fourni des services communs et d'infrastructure 168 missions dans 109 pays. Concernant ces services, peu de plaintes ont t adresses par des clients l'administration centrale (moins de 0,3 p. 100 des employs l'tranger) et la totalit a t rsolue. Le Ministre a approuv prs de 467 demandes de changement de poste, dont 207 de ministres et d'organismes partenaires. Le Ministre ngocie un nouveau protocole d'entente avec ses partenaires afin d'amliorer encore la prestation des services communs au gouvernement du Canada l'tranger.

Rsultat stratgique n 4 - Desservir les Canadiens l'tranger: la cinquime priorit du Ministre, Une amlioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport et en matire d'activits commerciales internationales, vise permettre aux Canadiens d'exercer des activits dans le monde entier. Principales ralisations : le Ministre a honor ses engagements et renforc ses services consulaires en atteignant plusieurs rsultats mesurables. Premirement, il a aid prs de 1 000 Canadiens l'tranger dans 38 situations d'urgence internationales et ouvert plus de 255 000 nouveaux dossiers, ce qui reprsente une hausse de 4 p. 100 par rapport l'anne prcdente. Parmi les ralisations majeures du Ministre, signalons sa mdiation russie qui a permis de rendre son pre au Canada un enfant qui avait t enlev et se trouvait en France; et la collaboration du Ministre avec Citoyennet et Immigration Canada pour assurer le dpart de Gaza, en toute scurit, de 145 Canadiens et de membres de leurs familles qui ne sont pas Canadiens. Deuximement, en collaboration avec Dfense nationale Canada, le Ministre a labor des plans oprationnels pour venir en aide des Canadiens dans 14 pays. Troisimement, les efforts consentis pour amliorer le taux de rtroaction des clients ont port des fruits : en 2007-2008, les rponses de clients ont plus que doubl et 93 p. 100 d'entre eux taient satisfaits ou trs satisfaits des services dont ils ont bnfici. Ce rsultat, qui repose sur des formulaires de rtroaction envoys par 2 708 clients, est plus faible que le taux de 96 p. 100 de l'anne prcdente; cependant, il a t calcul partir de plus du double de formulaires et reflte donc plus prcisment et de manire plus crdible la satisfaction des clients. Paralllement, conscient l'issue de l'examen stratgique qu'il fallait mettre en place une structure plus solide pour la gestion du volume des tches consulaires et afin de se doter de bonnes installations et d'un personnel comptent adquat, le Ministre a transform la Direction gnrale des affaires consulaires en Secteur des services consulaires et de la gestion des urgences, sous la direction d'un SMA. Cette dcision a ouvert la voie l'amlioration de l'efficience, de la planification des ressources humaines et des conditions de travail. Une Direction gnrale de la gestion des urgences a t cre pour traiter les nouvelles responsabilits que le Ministre doit assumer en vertu de la Loi sur la gestion des urgences (sanctionne le 22 juin 2007). Dans le cadre de l'examen stratgique, le Ministre a propos d'affecter des ressources supplmentaires aux programmes de gestion des affaires consulaires et des urgences.

S'agissant de l'amlioration des services de passeport, Passeport Canada a ouvert 67 nouveaux bureaux d'agents rceptionnaires, accru la capacit de son centre d'appels et embauch et form prs de 1 500 nouveaux employs. De plus, l'organisme a mis en œuvre le Programme de renouvellement simplifi de passeport, qui a servi plus de 30 p. 100 des demandes de passeport d'adulte en 2007-2008 sans qu'aucun impact ngatif n'ait t constat sur la scurit ni l'intgrit des documents. Passeport Canada a poursuivi le dveloppement de son projet de reconnaissance faciale et de gestion des cas lis la scurit et au renseignement. Pour rpondre un taux de demandes de passeport sans prcdent (4,8 millions de passeports ont t dlivrs, soit 30 p. 100 de plus que la dernire anne qui avait elle-mme atteint un niveau sans prcdent), l'organisme a dploy des efforts concerts pour ramener le temps d'attente dans des limites accepTableau s. Passeport Canada a atteint la plupart de ses objectifs de rendement, quoique la demande ait excd ses capacits de presque le double pendant les premiers mois de l'exercice. Des plans ont t mis en place pour rgler ces problmes de capacit et en dcembre 2007, tous les modes de prestation taient en mesure de satisfaire aux normes de service.

Activits habilitantes (Services ministriels et Ressources humaines): le Ministre a atteint des rsultats en lien avec ses activits habilitantes concernes par la sixime priorit, Une meilleure harmonisation des ressources ministrielles (humaines, financires, matrielles et technologiques) pour soutenir les objectifs de politique internationale et l'excution des programmes tant au pays qu' l'tranger. Ces activits ont permis au Ministre de progresser par rapport tous ses rsultats stratgiques noncs. Principales ralisations : le Ministre a maintenu son attention sur son programme de transformation (voir section 1.2.2.). Il a ralis un examen stratgique pour russir atteindre de nouveaux rsultats dans l'intrt des Canadiens (voir section 1.2.1.). De mme, l'laboration d'une nouvelle architecture des activits de programme a t essentielle pour reflter pleinement la rintgration des portefeuilles des Affaires trangres et du Commerce international en un seul ministre. L'AAP amliorera grandement l'harmonisation des ressources ministrielles avec les priorits ainsi que la production des comptes rendus par rapport aux plans et au rendement.

En tablissant une nouvelle structure de gouvernance (voir section 1.2.2.), le Ministre a amlior ses fonctions d'examen et de supervision. Il a cr galement un poste de dirigeant principal des finances et mettra en œuvre le modle connexe en 2008-2009. Le Comit excutif a contrl les dpenses ministrielles, les pressions impuTableau s au financement et les carts budgtaires grce aux rapports mensuels FINSTAT (rapports financiers mensuels prpars l'intention des sous-ministres). De plus, le Ministre a mis sur pied un Comit de vrification ministriel, dont le prsident est extrieur au Ministre. Un Bureau du dirigeant principal de la vrification a t cr, relevant directement des sous-ministres, et une nouvelle unit de services intgrs a t tablie. L'valuation du CRG du Ministre a fait tat des efforts soutenus dploys par le Ministre pour amliorer la gestion de ses ressources financires.

En ce qui concerne la gestion des ressources humaines, le Ministre a atteint ses rsultats en matire de recrutement, de formation et de perfectionnement professionnel. Dans l'anne, le Ministre a lanc ou conclu des processus d'avancement collectifs pour chaque catgorie de son personnel dirigeant. Sous le niveau des cadres suprieurs, le Ministre a embauch plus de 160 agents politiques et commerciaux du service extrieur ainsi que des agents de gestion et des affaires consulaires afin de complter le cadre permutant du Ministre. Une stratgie en matire de langues officielles a t labore et une stratgie de perfectionnement en langues trangres, dont le besoin tait vivement ressenti, a t amorce pour le personnel diplomatique. De plus, les exigences de formation ont t atteintes et de nouveaux cadres ont suivi des formations sur les lments fondamentaux de la gestion dans la fonction publique. Des formations ont t organises galement pour prsenter le renouveau politique et conomique, La Nouvelle Voie, tandis que le programme de formation l'efficacit interculturelle du Programme de perfectionnement du service extrieur a t enrichi d'un nouveau cours intitul Ressource culturelle en ligne sur l'Afghanistan. En rponse au rapport de la vrificatrice gnrale de mai 2007, le Ministre a labor et mis en œuvre un outil de planification des ressources humaines afin d'amliorer la planification et la gestion des ressources dans les missions l'tranger. Au total, 125 chelles de salaires ont t revues pour assurer la comptitivit des salaires sur les marchs locaux et se conformer aux lois locales sur le travail.

Concernant les demandes lies l'accs l'information et la protection des renseignements personnels, le Ministre en a reu davantage, soit 18,2 p. 100 de plus que l'anne prcdente. Le volume de travail et une pnurie de personnel expriment en la matire ont affect son rendement dans ce domaine. Pour rgler ce problme, le Ministre a pris plusieurs mesures dont l'accroissement de ses capacits permanentes, la formation de nouveaux analystes et de responsables ministriels en AIPRP, l'laboration d'une nouvelle stratgie de gestion des cas et le lancement d'un processus ministriel plus rationalis pour les demandes d'AIPRP.

L'utilisation constante du module de gestion du matriel dans les missions l'tranger a renforc et amlior le suivi et l'analyse de toute l'activit ministrielle lie l'attribution des marchs. De plus, le centre d'expertise pour les marchs de services a t agrandi afin d'amliorer la gestion des marchs. Le Ministre a ralis de grands projets immobiliers au cours de l'anne, dans les dlais prvus et sans dpasser le budget. Il a mis en œuvre une nouvelle structure de gouvernance en matire de gestion de l'information et de technologie de l'information et a effectu des investissements dans ce secteur. Tous ces travaux ont t accomplis dans les dlais, selon le budget prvu et la satisfaction des clients.

Le Ministre a russi sensibiliser davantage le public canadien et tranger aux politiques trangre et commerciale du Canada et mieux les faire comprendre en mettant en œuvre des services de communication stratgiques. Ces services ont t renforcs par un recours accru aux outils de communication lectroniques (comme Facebook) et grce l'amlioration des normes de gestion des sites Web. Le Ministre a publi 208 communiqus de presse, rpondu plus de 3 000 demandes des mdias, analys les couvertures mdiatiques de la politique trangre et des programmes commerciaux canadiens, et fourni des services de soutien aux communications pour les rencontres et les visites internationales.

Le Ministre a poursuivi la normalisation de ses 200 sites Web afin de renforcer l'image du Canada au pays comme l'tranger. L'an dernier, les sites Web du Ministre ont reu 19,3 millions de visites et les inscriptions en ligne ses communiqus de presse, avis aux mdias et discours ont augment de 15 p. 100 par rapport l'anne prcdente. Le site Web du Service des dlgus commerciaux (voir www.infoexport.gc.ca/ie-fr/MarketReportsAndServices.jsp) a t ramnag et environ 530 nouveaux profils sectoriels de marchs y ont t affichs. Les inscriptions CanadExport (la source canadienne officielle de nouvelles et de conseils sur les dbouchs commerciaux, les occasions d'exportation et les possibilits d'investissement, l'adresse http://w01.international.gc.ca/canadexport/splash.asp) ont augment pour s'tablir 19 000. Avant la mise en ligne de CanadExport en 2006, les inscriptions ce service s'levaient 5 600. Des campagnes de publicit nationales ont t lances pour faire connatre le SDC auprs des entreprises canadiennes et attirer de nouveaux employs.

Dans le cadre de son programme de transformation, le Ministre a cr la Plateforme internationale, le poste de dirigeant principal des finances et le Secteur des services consulaires et de la gestion des urgences; il a lanc les processus interministriels d'administration de la Plateforme internationale du Canada et procd des raffectations des fonds de l'enveloppe de l'aide internationale; il a labor une stratgie de communication et constitu l'quipe InnovAction pour disposer d'une tribune interactive permettant de gnrer et de promouvoir des ides novatrices venant des employs. De mme, il a ouvert un site intranet interactif sur la transformation.

1.6. Contenu de la section 2

L'information prsente la section 2 est lie l'AAP intrimaire (voir diagramme ci-dessous). La section 2 donne plus d'information gnrale et de renseignements prcis sur le rendement atteint par activit de programme. Une dfinition de l'activit de programme concerne est d'abord donne, suivie d'un rsum (sous forme de Tableau au et de texte) sur l'atteinte des rsultats prvus. Les ressources humaines et financires prvues et relles de l'activit de programme sont numres. Pour chaque rsultat prvu, une justification est donne. Le rsum est suivi d'un sommaire des leons apprises durant l'exercice et de la manire dont elles seront ou ont t appliques. Chaque expos se termine par une brve explication sur le rendement en lien avec les capacits en matire de ressources humaines de l'activit de programme.

Le rendement qui fait l'objet du prsent rapport est le rendement du Ministre relativement aux six priorits stratgiques exposes dans le Rapport sur les plans et les priorits de 2007-2008. Au cours de l'anne, le Ministre a dfini quatre grandes priorits partir du discours du Trne de 2007 et d'autres dclarations du gouvernement (Afghanistan; tats-Unis et engagement dans l'hmisphre occidental; marchs en dveloppement/mergents, notamment la Chine et l'inde; et lancement du processus de transformation du Ministre). Le Ministre a commenc travailler sur ces quatre priorits cls en 2007-2008, mais les renseignements sur le rendement relatif ces priorits sont rpartis entre les six priorits stratgiques qui avaient t tablies dans le RPP de 2007-2008.