Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Instituts de recherche en santé du Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Section I - Aperu

L'honorable Leona AglukkaqMessage du ministre

Je suis trs heureuse de vous prsenter le Rapport ministriel sur le rendement (RMR) de 2007‑2008 des Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC).

L'an dernier, le gouvernement du Canada a publi Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, une nouvelle stratgie pluriannuelle conue pour crer une conomie prospre et promouvoir une meilleure qualit de vie au Canada grce aux sciences et la technologie.

Dans le cadre de cette stratgie, nous avons renforc notre engagement en faveur de la recherche en sant. Un milieu de la recherche en sant robuste non seulement gnre d'importantes connaissances, mais permet d'amliorer la sant des Canadiens, renforce notre systme de soins de sant, cre de nouveaux emplois et stimule la croissance conomique.

Les IRSC jouent un rle vital dans la cration et le maintien d'un milieu de la recherche en sant florissant au Canada. Ils continuent d'appuyer une recherche canadienne de classe mondiale, et ils ont form des partenariats stratgiques qui ont maximis l'impact des efforts de recherche.

Les IRSC procurent de nombreux avantages aux Canadiens. Par leur rigoureux processus d'examen par les pairs, ils veillent ce que les meilleurs projets et les plus brillants chercheurs soient financs. Par leurs partenariats avec l'industrie, ils acclrent l'intgration des dcouvertes des chercheurs dans des applications commerciales. Par leurs programmes innovateurs d'application des connaissances, les IRSC mettent en contact les chercheurs, les cliniciens et les responsables des politiques pour assurer l'intgration des rsultats de la recherche dans de nouvelles interventions de sant pour les patients et les prestataires de services de sant communautaire.

Le travail des chercheurs en sant canadiens a dj un impact sur la sant des populations partout dans le monde. Quand le magazine Time a publi sa liste des dix plus importantes dcouvertes mdicales de 2007, c'est une tude internationale dirige par le Dr Stephen Moses, un chercheur financ par les IRSC, qui a pris la premire place. Le Dr Moses a dirig deux essais cliniques sur la circoncision des garons qui ont permis de rduire l'incidence du VIH chez les jeunes hommes. Les IRSC ont investi plus de 2,5 millions de dollars dans cette tude.

Le Canada commence seulement voir les avantages de la contribution des IRSC la recherche en sant. Leur impact positif sur la vie des Canadiens sera senti par des gnrations venir.

L'honorable Leona Aglukkaq
Ministre de la Sant
Gouvernement du Canada


Dr. Alain BeaudetMessage du prsident

Au cours de l'anne coule, les chercheurs financs par les IRSC ont continu de dmontrer pourquoi le Canada jouit d'une rputation mondiale d'excellence scientifique. Assurer l'excellence de la recherche est au coeur du mandat des IRSC.

En 2007-2008, des chercheurs financs par les IRSC ont mis au jour les racines gntiques de l'autisme, rendant ainsi possible le dpistage gntique de la maladie et assurant une intervention prcoce, c'est--dire au moment o elle est le plus efficace. D'autres chercheurs financs par les IRSC ont obtenu des cellules souches de la peau qui se sont rvles fort prometteuses pour la mdecine rgnratrice. Des chercheurs des IRSC ont aussi mis en vidence les risques que comporte l'utilisation d'antipsychotiques pour traiter la dmence chez les personnes ges.

Au cours de la dernire anne, les IRSC ont continu d'aller de l'avant avec d'ambitieux nouveaux programmes qui rpondent au besoin d'une application utile des connaissances. Un de ces programmes est celui des Partenariats pour l'amlioration du systme de sant, une nouvelle approche stimulante qui runit chercheurs et dcideurs au cours du processus de recherche pour amliorer les systmes de sant. Des programmes comme celui-l aideront les IRSC fournir des solutions de soins de sant adaptables qui rpondront aux besoins de diffrentes administrations publiques au Canada.

Au cours de la mme priode, les IRSC ont galement procd la mise jour de leur Plan stratgique. Le conseil d'administration de l'organisme a approuv trois stratgies gnrales pour raliser son mandat : saisir l'excellence dans le milieu de la recherche en sant canadienne; s'attaquer aux priorits de recherche pour amliorer la sant des Canadiens, appuyer des services et des produits de sant efficaces et renforcer notre systme de sant; et transformer les connaissances en bienfaits pour la sant et en avantages conomiques. Nos partenaires joueront un rle d'une importance cruciale dans la mise en application de ces stratgies.

Les IRSC sont au service du Canada et des Canadiens. Grce au soutien constant et ferme du gouvernement du Canada, et son engagement en faveur du dveloppement scientifique et technologique, les IRSC ont t en mesure de faire d'importants investissements dans la recherche en sant. Des collaborations avec le secteur priv, d'autres organismes de financement fdraux et provinciaux, des partenaires internationaux et des organismes de bienfaisance dans le domaine de la sant ont accru - et continueront d'accrotre - l'impact de ces investissements.

Les IRSC continueront de s'efforcer de btir une communaut de recherche en sant plus solide et plus productive au Canada pour aider amliorer la sant et la vie de tous les Canadiens.

Dr Alain Beudet, M.D., Ph.D.
Prsident, Instituts de recherche en sant du Canada


Dclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, Rapport ministriel sur le rendement de 2007-2008 des Instituts de recherche en sant du Canada.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prparation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2007-2008 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement :

  • Il est conforme aux exigences particulires de reddition de comptes dcrites dans les Lignes directrices du SCT;
  • Il repose sur les rsultats stratgiques approuvs et l'architecture des activits de programmes du ministre qui ont t approuvs par le Conseil du Trsor;
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable;
  • Il offre un modle de responsabilisation pour les rsultats atteints avec les ressources et les autorits alloues;
  • Il fait tat des sommes qui ont t alloues et approuves dans le Budget des dpenses et les Comptes publics du Canada.

Nom : Dr. Alain Beaudet, M.D., Ph.D.

Titre : Prsident, Instituts de recherche en sant du Canada


Renseignements sommaires

Mandat des IRSC

Le mandat des IRSC est d'exceller, selon les normes internationales reconnues de l'excellence scientifique, dans la cration de nouvelles connaissances et leur application en vue d'amliorer la sant de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de sant et de renforcer le systme de sant au Canada (projet de loi C-13, 13 avril 2000).

Pour remplir son mandat, les IRSC fournissent une gamme de programmes et d'activits destins appuyer la recherche exceptionnelle - tant la recherche stratgique ou cibl que celle entreprise par les chercheurs, renforcer la capacit de recherche en sant, et favoriser l'application des connaissances conformment au mandat et aux orientations stratgiques des IRSC. Les IRSC financent prs de 12 000 chercheurs et stagiaires en sant dans des universits, des centres hospitaliers universitaires, d'autres organismes de sant et des centres de recherche la grandeur du pays qui appuient les recherches en sant dans les domaines suivants : la recherche biomdicale, la recherche clinique, la recherche sur les services et systmes de sant, ainsi que la recherche sur la sant des populations, sur les dimensions socitales et culturelles de la sant et sur les effets de l'environnement sur la sant. Ils financent la recherche en sant qui rpond aux normes internationales les plus leves d'excellence et d'thique. Ensemble ces activits permettront de faire du Canada un chef de file mondial dans la cration et l'utilisation de connaissances en sant, et ce, pour le mieux-tre des Canadiens et des gens de partout ailleurs.

Ressources financires (en million de dollars)



2007-2008
Dpenses prvues
869,5 $
Autorisations totales
993,7 $
Dpenses relles
974,1 $


Ressources humaines



2007-2008
Prvues
406
Relles
361
cart
45


Architecture des activits du programme (AAP) des IRSC
L'architecture des activits du programme (AAP) qui sous-tend le rapport ministriel des IRSC, telle qu'elle a t approuve par le Conseil du Trsor, est illustre la Figure 1 ci-dessous. L'AAP se compose des trois rsultats stratgiques et des principales activits du programme sur lesquelles s'appuient les rsultats stratgiques des IRSC. L'information sur le rendement prsente dans la section II est organise en fonction de l'AAP. noter que l'AAP des IRSC a t rvise en 2007-2008 selon les directives du SCT afin de mieux reflter la manire dont les IRSC financent la recherche pour raliser leur mandat. Comme ces changements ont pris effet le 1er avril 2008, il n'en est pas tenu compte dans le prsent document.

Figure 1 : Architecture des activits de programme (AAP) des IRSC

Figure 1 : Architecture des activits de programme (AAP) des IRSC

Sommaire du rendement des IRSC pour 2007-2008

Dans leur Rapport sur les plans et les priorits (RPP) pour 2007-2008, les IRSC ont pris des engagements par rapport aux priorits et aux investissements connexes indiqus dans les tableaux ci-dessous. Ces tableaux rsument le rendement des IRSC au regard des rsultats attendus et des priorits. Enfin, ils permettent de comparer les dpenses prvues aux dpenses relles pour chaque rsultat stratgique. Il importe de noter que les liens entre les intrants, les extrants et les impacts de la recherche sont difficiles dterminer, car le savoir augmente de faon incrmentielle, sur une longue priode et par de multiples canaux. L'attribution du crdit pour les impacts de la recherche peut aussi tre complexe, puisqu'ils peuvent souvent tre le rsultat d'un certain nombre de projets de recherche raliss ou financs en collaboration ou indpendamment dans le mme pays et/ou dans des pays diffrents. Le prsent rapport fournit donc des informations limites sur le rendement pour ce qui est des rsultats et des impacts de la recherche finance par les IRSC. Les IRSC ont pris l'engagement de mesurer les rsultats des activits qu'ils financent et d'en rendre compte. Par exemple, ils ont entrepris en 2007-2008 de crer un systme de rapport sur la recherche pour recueillir systmatiquement des informations sur les rsultats et les impacts de la recherche finance.

Comme le montrent les Tableaux 1 et 2, et comme il est indiqu plus en dtail dans la section II du prsent rapport, les IRSC ont ralis d'importants progrs dans les domaines prioritaires et ont russi atteindre les rsultats attendus en faisant les dpenses prvues, dans toutes ses activits de programme sauf une. Cette situation du rendement a t dtermine sur la base d'une valuation des dpenses prvues et relles, des activits et des extrants, plutt que d'une valuation approfondie de l'efficience et de l'efficacit.

L'efficience est mesure au niveau de l'organisation plutt que de l'activit du programme, la plupart des programmes partageant des processus et des systmes oprationnels communs. Les IRSC se considrent comme efficients, leurs cots administratifs s'tablissant constamment sous le seuil qu'ils se sont fix de 6 % de leur budget annuel (4,8 % en 2007-2008), et trs en de de la norme dans l'administration fdrale. Cet exploit est le rsultat d'une automatisation pousse aux IRSC pour la rception et le traitement lectroniquement des demandes, et de l'apport des plus de 2 000 chercheurs qui donnent, en moyenne, trois semaines de leur temps - gratuitement - pour servir au sein des plus de 130 comits d'examen par les pairs.

Les IRSC dterminent l'efficacit de leurs programmes dans une grande mesure par le mcanisme de l'valuation. Au cours des huit dernires annes, ils ont procd quelque 21 valuations et collabor 6 autres valuations communes par les trois organismes . De plus, comme le prvoyait leur loi constitutive, les IRSC ont fait l'objet en 2006 d'une valuation exhaustive par un comit d'examen international compos de 27 minents scientifiques et d'autres professionnels, sous la conduite du Dr John Bell, professeur Regius de mdecine l'Universit d'Oxford. Pour la plupart, les tudes qui ont servi l'valuation ont conclu que les programmes contribuent, comme prvu, aux objectifs du programme et ont recommand divers ajustements aux programmes pour amliorer le rendement. Le Comit d'examen international a notamment conclu que :  Les ralisations des IRSC ce jour sont nombreuses, et pratiquement tous les aspects de leur mandat ont t considrablement dvelopps... bon nombre des activits ralises comportent de nouvelles approches, potentiellement trs intressantes et productives, pour augmenter l'efficacit et la pertinence de la recherche... il est probable que le modle produise des retombes nouvelles et importantes sur la sant humaine . Bien que nous reconnaissions que nous n'avons pas les rsultats d'valuation pour justifier une valuation en profondeur de tous nos programmes, les IRSC ont rcemment finalis leur plan d'valuation quinquennal, qui garantira que tous leurs programmes seront valus d'ici 2012-2013. Les rsultats des valuations seront prsents dans les rapports futurs.

Dans un cas, les IRSC n'ont pas atteint les rsultats attendus. Pour l'activit du programme 2.4, clairer la recherche, les pratiques cliniques et les politiques publiques sur les questions thiques, juridiques et sociales qui ont trait la sant et la recherche en sant les dpenses relles ont t sensiblement infrieures aux prvisions. Cette situation est le reflet du manque de capacit de recherche en thique au Canada. Bien que les programmes dans ce domaine aient au fil du temps aid renforcer cette capacit, les chercheurs intresss et capables demeurent trop peu nombreux pour que tout le financement disponible soit utilis. noter que les fonds non utiliss ont t transfrs d'autres domaines prioritaires au cours de l'anne.

Dans un cas, les IRSC ont surpass les rsultats attendus. Pour l'activit du programme 3.2, Appuyer les efforts nationaux visant mettre en vidence les avantages conomiques pour le Canada des progrs en recherche en sant raliss dans des tablissements canadiens les dpenses relles, l'activit et les extrants ont t sensiblement suprieurs aux prvisions. Le budget de 2007 prvoyait un financement de 163 millions de dollars pour le nouveau programme des Centres d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR). Ce programme innovateur investit dans l'tablissement de centres de recherche et de commercialisation capables d'assurer un leadership global au Canada. Le financement a t accord aux trois conseils subventionnaires sur la base des rsultats du concours inaugural, avec le rsultat que les IRSC ont reu 73,5 millions de dollars de plus au cours de la priode.

Tableau 1 - Priorits de l'organisme



Nom

Type

Sommaire du rendement

Priorit stratgique no 1 :
Recherche
Faire progresser les connaissances en matire de sant au moyen d'excellentes recherches thiques, dans l'ensemble des disciplines, des secteurs et des lieux gographiques.

Continu

Atteint*

Priorit stratgique no 2 :
Chercheurs

Perfectionner et garder les chercheurs canadiens du domaine de la sant dans des milieux de recherche dynamiques, innovateurs et stables.

Continu

Atteint*

Priorit stratgique no 3 :
Application des connaissances

Catalyser l'innovation en sant qui permettra de renforcer le systme de sant et la croissance de l'conomie canadienne.

Continu

Atteint*



* Comme il s'agit de priorits permanentes, atteint est cens indiquer que d'importants progrs ont t accomplis dans les domaines prioritaires. Cette dtermination est fonde sur les meilleures donnes probantes disponibles selon lesquelles les rsultats attendus pour 2007-2008 sont atteints dans la majorit des activits du programme qui contribuent au domaine prioritaire. La situation du rendement pour chacune des activits du programme est expose au Tableau 2.

Tableau 2 - Activits de programme par rsultat stratgique



Activit de programme Rsultats prvus Sommaire du rendement 2007-2008 Contribue la priorit suivante
Dpenses prvues
(en million de dollars)
Dpenses relles
(en millions de dollars)
Rsultat stratgique 1.0 : Recherche exceptionnelle - Soutenir la meilleure recherche en sant pour crer des connaissances en sant qui tiennent compte des possibilits et des priorits.
1.1. Financer la recherche en sant Programmes de financement efficaces et efficients pour mener des recherches en sant thiques qui permettront de saisir les occasions et de s'attaquer aux priorits. Atteint 493,5 M$ 539,5 M$ Priorit stratgique no 1
Rsultat stratgique 2.0 : Chercheurs exceptionnels dans des milieux innovateurs - Un solide milieu de recherche en sant capable d'entreprendre des recherches exceptionnelles.
2.1. Financer des stagiaires et des chercheurs en sant Programmes de financement efficaces et efficients qui garantissent un bassin de stagiaires et chercheurs en sant hautement qualifis en mesure d'effectuer des recherches exceptionnelles. Atteint 203,6 M$ 202,3 M$ Priorit stratgique no 2
2.2. Financer des ressources en recherche, des collaborations et d'autres subventions en vue de renforcer le milieu de la recherche en sant. Programmes de financement et partenariats efficaces et efficients qui mnent un milieu de recherche dynamique et permettent la ralisation de recherches exceptionnelles. Atteint 70 M$ 68 M$ Priorit stratgique no 2
2.3. Renforcer et appuyer un solide milieu de recherche en sant grce des alliances nationales et internationales et l'tablissement de priorits. Les programmes nationaux et internationaux de recherche en sant sont labors et mis en oeuvre. Atteint 28,1 M$ 24 M$ Priorit stratgique no 2
2.4. clairer la recherche, les pratiques cliniques et les politiques publiques sur les questions thiques, juridiques et sociales (QEJS) qui ont trait la sant et la recherche en sant. Utilisation et application des connaissances en thique comme partie intgrante de la prise de dcision dans la pratique, la recherche et les politiques en matire de sant. Pas atteint 6,3 M$ 2,2 M$ Priorit stratgique no 2
Rsultat stratgique 3.0 : Mise en pratique des rsultats de la recherche en sant - Adoption de la recherche en sant dans la pratique, les programmes et les politiques favorisant la productivit dans le systme de sant et stimulation du dveloppement conomique au moyen de dcouvertes et d'innovations
3.1. Appuyer des activits sur l'application, l'change et l'utilisation des connaissances et sur les stratgies pour renforcer le systme de sant. La diffusion, l'change, la synthse et l'application efficaces des rsultats issus de la recherche sont mises en oeuvre pour crer de nouvelles connaissances, renforcer la capacit et les rseaux du Canada et, en collaboration avec nos partenaires, effectuer des recherches efficaces et appliquer les connaissances issues de la recherche en sant. Atteint 40,7 M$ 39,8 M$ Priorit stratgique no 3
3.2. Appuyer les efforts nationaux visant mettre en vidence les avantages conomiques pour le Canada des progrs en recherche en sant raliss dans des tablissements canadiens.

Mobiliser le milieu de la recherche en vue d'amliorer les produits et services, et de renfor

cer le systme de sant et l'conomie.

Attentes dpasses 27,3 M$ 98,3 M$ Priorit stratgique no 3



1.1 Cadre de fonctionnement des IRSC

Approche de la recherche en sant
Ils ont pour vision de faire du Canada un chef de file mondial dans la cration et l'utilisation de nouvelles connaissances grce la recherche en sant, et ce, au profit de la sant des Canadiens et de la collectivit mondiale.

Les 13 instituts des IRSC
Les IRSC sont constitus de 13 instituts, qui se consacrent chacun un thme de recherche en sant qui est important pour les Canadiens et qui aide tablir les priorits de recherche en sant pour les IRSC. Comme il a t inscrit dans leur loi constitutive en 2000, les instituts en question sont virtuels et temporaires, et rattachs une universit ou un hpital d'enseignement, plutt que des structures de brique et de mortier. Ce mode d'organisation est unique dans le monde et procure aux instituts la souplesse ncessaire pour pouvoir ragir et tre efficaces, et facilite un lien direct avec le milieu de la recherche en sant.

Chacun des 13 instituts des IRSC est dirig par un directeur scientifique reconnu comme expert dans son domaine et au sein du milieu de recherche. Chaque institut est guid par son conseil consultatif d'institut, qui se compose d'intervenants du domaine de la sant comme des bailleurs de fonds de la recherche en sant, des chercheurs, des utilisateurs de la recherche et des reprsentants des secteurs priv et bnvole.

Les IRSC utilisent une approche multidisciplinaire et collaborative, centre sur les problmes, de la recherche en sant. Par l'entremise de leurs instituts, les IRSC crent de nouvelles possibilits pour les chercheurs en sant canadiens de produire des rsultats qui comptent pour les Canadiens et le reste du monde.



Instituts des IRSC

Institut de la sant des Autochtones (ISA)
Institut du vieillissement (IV)
Institut du cancer (IC)
Institut de la sant circulatoire et respiratoire (ISCR)
Institut de la sant des femmes et des hommes (ISFH)
Institut de gntique (IG)
Institut des services et des politiques de la sant (ISPS)
Institut du dveloppement et de la sant des enfants et des adolescents (IDSEA)
Institut des maladies infectieuses et immunitaires (IMII)
Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite (IALA)
Institut des neurosciences, de la sant mentale et des toxicomanies (INSMT)
Institut de la nutrition, du mtabolisme et du diabte (INMD)
Institut de la sant publique et des populations (ISPP)



Un rle cl dans le Portefeuille de la sant
Les IRSC constituent le point de coordination de toutes les activits gouvernementales en sant. Ils se composent de six entits aux mandats distincts mais complmentaires, dont les IRSC. En tant qu'organisme de financement de la recherche en sant du Canada, les IRSC font une contribution essentielle l'accomplissement des obligations du ministre de la Sant en finanant les projets de recherche et d'application des connaissances ncessaires pour orienter l'volution des politiques et de la rglementation en sant au Canada. Cette contribution repose sur un rseau vaste et grandissant de liens tisss avec les directions de Sant Canada et de l'Agence de sant publique du Canada, ce qui permet aux dcideurs du portefeuille de disposer en temps opportun d'information scientifique de haute qualit sur la sant.

Le Portefeuille de la sant compte environ 11 700 employs et son budget est de plus de 4,5 milliards de dollars.

Portefeuille de la sant

Collaboration avec les organismes de financement fdraux
Les IRSC travaillent troitement avec d'autres organismes de financement fdraux - soit le Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie (CRSNG), le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) - afin de crer des mcanismes interorganismes pouvant favoriser une approche plus complte de la gestion globale du soutien de la recherche. Des initiatives interorganismes particulires sont galement en cours pour appuyer la mise en oeuvre de la Stratgie fdrale de sciences et technologie. Les organismes ont tabli des mcanismes au niveau de la haute direction pour assurer une planification et des changes constants, l'harmonisation des politiques et des pratiques, et l'excution des programmes en collaboration. Un rapport et un plan d'action interorganismes dtaills ont t prsents aux ministres de la Sant et de l'Industrie en janvier 2008.

Activits de base des IRSC
Parmi les activits des IRSC, notons le financement, la coordination et la promotion de la recherche en sant par l'entremise des concours ouverts, des initiatives stratgiques et de l'application des connaissances. Les IRSC financent deux types de recherche : ouverte et stratgique (ou cible). Dans la recherche ouverte, les scientifiques choisissent eux-mmes leurs projets, car ils savent mieux que quiconque o pousser les recherches pour obtenir des rsultats. La recherche ouverte est le fondement du progrs scientifique, puisqu'elle permet aux meilleures ides de s'imposer.

Dans la recherche stratgique, les IRSC dterminent des secteurs prioritaires en rponse aux proccupations des citoyens, des experts, des gouvernements ou d'autres intervenants, et invitent le milieu de la recherche proposer des projets dans ces secteurs. Les IRSC ont galement recours la recherche stratgique lorsqu'ils souhaitent renforcer la capacit du milieu de la recherche en sant dans un domaine o les comptences expertes font dfaut, par exemple dans le cas des nouvelles technologies mergentes, ou pour permettre au Canada de saisir une chance de devenir un chef de file mondial.

Pour que les IRSC puissent s'acquitter de leur mandat, il est vident que l'entreprise de recherche en sant au Canada doit tre forte. Le Canada a besoin d'un approvisionnement continu en personnel hautement qualifi pour raliser le travail de recherche dans les universits, les hpitaux et les autres tablissements de recherche du pays. Les IRSC ont des programmes de formation et d'appui salarial pour soutenir le dveloppement professionnel des meilleurs chercheurs possibles toutes les tapes de leur carrire.

Application des connaissances
lment cl du mandat des IRSC, l'application des connaissances (AC) est un processus dynamique et itratif qui englobe la synthse, la dissmination, l'change des connaissances et leur application conformment l'thique en vue d'amliorer la sant de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de sant et de renforcer le systme de sant. Cela est accompli par le financement de recherche et d'activits centres sur l'application des connaissances; la facilitation et la gestion de partenariats qui peuvent acclrer l'application des connaissances; et l'laboration de politiques, de cadres et d'outils de mesure d'analyse et d'valuation pour jauger les rsultats et les impacts de la recherche finance par les IRSC.

Commercialisation
La commercialisation fait partie intgrante du mandat de l'AC. Pour aider la ralisation de ce mandat, les IRSC ont cr des programmes conus pour faciliter le passage des dcouvertes de la recherche en sant du milieu universitaire au march.

Partenariats des IRSC - Tirer le maximum de profit de notre impact
En plus de faire de la recherche, de former des scientifiques et de promouvoir l'utilisation des rsultats de la recherche, les IRSC s'emploient crer des synergies dans le secteur de la recherche en sant en regroupant des personnes et des tablissements l'intrieur de rseaux et de collaborations, pour ainsi accrotre leur efficacit.

Les IRSC collaborent aussi avec d'autres intervenants pour augmenter l'impact de leurs activits. Des partenaires donnent accs diffrents auditoires, ce qui assure plus de possibilits de faire connatre les avantages de la recherche aux Canadiens. Ils oeuvrent conjointement avec des centaines d'organismes petits et grands, dont la Fondation Bill et Melinda Gates et d'autres organismes bnvoles oeuvrant dans le domaine de la sant, comme la Fondation des maladies du coeur du Canada. Les IRSC collaborent aussi avec des organismes du secteur priv, y compris des socits pharmaceutiques.

Au cours de leurs huit ans d'existence, les IRSC ont conclu plus de 830 ententes de partenariat avec plus de 400 organisations. Au cours de la mme priode, ces partenariats ont permis des projets de recherche dirigs par les IRSC de bnficier de plus de 716,2 millions de dollars de financement additionnel1. Toutefois, les contributions des partenaires ne se mesurent pas en termes financiers seulement. Elles jouent un rle cl en aidant dterminer les priorits de recherche, ainsi que dans la cration de programmes et d'initiatives qui aident rpondre ces priorits.


  1. Les contributions des partenaires sont probablement sous-estimes, car elles ne comprennent pas les apports en nature et les fonds de certains partenaires qui ne sont pas administrs par les IRSC.

Collaborations internationales2
Depuis leur cration en 2000, les IRSC ont tabli de solides relations de collaboration avec des organisations soeurs dans divers pays en Afrique, en Asie-Pacifique, en Europe et dans les Amriques. ce jour, les IRSC ont tabli plus de 150 partenariats et collaborations, runissant chacune des chercheurs canadiens et internationaux de pointe pour s'attaquer des questions de recherche en sant d'importance et d'intrt mutuels. Par leurs programmes de subventions et de bourses, les IRSC ont financ plus de 2 300 projets de recherche aux dimensions internationales, visant tous trouver des rponses des questions de sant d'importance critique pour le Canada et l'ensemble du monde.

Recherche de classe mondiale dans le cadre du processus d'examen par les pairs des IRSC
Le systme d'examen par les pairs des IRSC fait en sorte que le processus de financement des IRSC est juste et ouvert, que l'argent des contribuables est dpens judicieusement et que les meilleurs chercheurs sont financs. Les demandes de financement adresses aux IRSC subissent un rigoureux examen par des pairs, c'est--dire des comits d'experts dans le domaine pertinent. Ces experts examinent l'importance de chaque proposition pour l'amlioration des connaissances et la promotion de la sant des Canadiens. En 2007-2008, il y avait prs de 130 comits d'examen par les pairs. Plus de 2 000 examinateurs experts du Canada et de l'tranger - qui donnent gracieusement en moyenne 15 jours de leur temps -participent au processus d'examen par les pairs chaque anne.


2. Les collaborations internationales incluent toutes subventions finances o au moins un des chercheurs de l'quipe de recherche a dclar appartenir un tablissement et/ou un institut de recherche principal participant au projet qui est situ en dehors du Canada, ainsi que toutes bourses dtenues par des boursiers dont l'tablissement et/ou institut de recherche principal participant au projet a t dclar tre l'extrieur du Canada. Elles incluent aussi toutes les subventions ou bourses finances sur une liste prdfinie d'initiatives internationales.


1.2 Facteurs externes et internes qui ont influ sur le rendement des IRSC en 2007-2008

Plusieurs facteurs externes et internes ont influenc le rendement global des IRSC en 2007-2008, par exemple :

1. La Stratgie de S et T, Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada
En mai 2007, la Stratgie de sciences et technologie du gouvernement, Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, a t dvoile. Elle visait faire en sorte que la politique publique et les dpenses soient stratgiques, efficientes et responsables, conduisent des rsultats, et fassent une diffrence dans la vie des Canadiens. Les trois organismes - les IRSC, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie (CRSNG) -, de concert avec la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), ont travaill ensemble au cours de la dernire anne pour donner suite aux objectifs de politique de la Stratgie de S et T. Les trois organismes se sont concentrs sur deux priorits en 2007-2008 :

a) la conception et la mise en place rapides et efficaces de programmes qui refltent les objectifs de la Stratgie de S et T du gouvernement. Par exemple, les trois organismes ont collabor pour crer un nouveau Comit consultatif du secteur priv et lancer le nouveau programme des Centres d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR) en juin 2007, dont le premier concours a pris fin en fvrier 2008.

b) la cration de mcanismes interorganismes qui favorisent une approche plus complte de la gestion globale du soutien de la recherche. Les trois organismes et la FCI ont procd une analyse de base de l'volution des investissements fdraux dans la recherche universitaire et entrepris des consultations avec les parties prenantes externes sur cette question.

Les IRSC contribuent directement chacun des trois avantages de la stratgie, comme suit :

Avantage des connaissances
Les IRSC investissent dans la recherche en sant, dans des secteurs qui sont des forces du Canada, et forment des quipes de recherche multidisciplinaires pour s'attaquer des problmes de sant complexes. Ensemble, les IRSC et le CRSNG ont doubl leurs investissements dans leur programme conjoint de projets de recherche concerts en sant (PRCS), qui vise runir les chercheurs en sciences naturelles et en gnie avec leurs confrres en sciences de la sant pour des avantages sanitaires et conomiques accrus.

Avantage entrepreneurial
Les IRSC insistent de plus en plus sur l'intgration des nouvelles connaissances dans des applications pratiques et des avantages concrets pour les Canadiens, par leurs programmes d'application des connaissances et de commercialisation. En septembre 2007, les IRSC ont lanc leur nouvelle Politique sur l'accs aux rsultats de la recherche. Entre en vigueur le 1er janvier 2008, la politique encourage les chercheurs financs par les IRSC s'assurer que leurs articles de recherche originaux sont librement accessibles en ligne dans les six mois suivant leur publication.

Avantage sur le plan humain
Les programmes de formation, de bourses et de chaires de recherche des IRSC contribuent attirer et retenir les personnes hautement spcialises dont le Canada a besoin pour tirer son pingle du jeu dans l'conomie mondiale. Le Programme Canada-Chine de bourses de recherche en sant Norman Bethune permettra des savants chinois de venir tudier au niveau du doctorat dans des tablissements canadiens.

2. Les recommandations de l'examen aprs cinq ans des IRSC
En juin 2006, le Comit d'examen international (CEI) charg de l'examen aprs cinq ans du rendement des IRSC a dpos son rapport final, dans lequel il a fait l'loge des ralisations des IRSC ce jour et indiqu des points cls amliorer. Nombre de ces amliorations ont t apportes en 2007-2008. Les IRSC continueront d'amliorer les autres points signals en 2008-2009 et au-del dans le cadre de leur deuxime exercice de planification stratgique et d'tablissement des priorits, connu comme le Plan stratgique II.

3. Le renouvellement du Plan stratgique des IRSC : Plan stratgique II
En janvier 2004, les IRSC lanaient leur premier plan stratgique quadriennal : Investir dans l'avenir du Canada : Plan stratgique des IRSC pour l'innovation et la recherche en sant. En 2007-2008, les IRSC ont entrepris de renouveler et de rviser leur plan stratgique en vue de crer le Plan stratgique II, qui s'inspirera des enseignements tirs au cours de leurs sept premires annes et des recommandations faites par le CEI. L'orientation du Plan stratgique II est dtermine par le conseil d'administration des IRSC, qui approuvera le plan dans son ensemble et surveillera l'adquation des activits et des progrs des IRSC. Dans l'laboration du plan, les IRSC harmoniseront leurs orientations stratgiques et priorits en matire de recherche et d'application des connaissances avec la politique gouvernementale globale, comme les priorits sur le plan de la sant du gouvernement, la Stratgie de S et T et le discours du Trne. Le processus de planification stratgique comprendra des consultations nationales avec les partenaires des IRSC et les parties prenantes dans la recherche en sant. Une stratgie d'investissement quinquennale sera tablie pour appuyer la mise en oeuvre du Plan stratgique.

4. Le changement la direction
Aprs sept ans comme prsident inaugural des IRSC, le Dr Alan Bernstein a remis sa dmission en novembre 2007. Le leadership exceptionnel du Dr Bernstein la tte des IRSC et de la communaut de recherche en sant a eu une profonde influence sur le succs des IRSC jusqu'ici. Le Dr Pierre Chartrand, vice-prsident du Portefeuille de la recherche aux IRSC, a t nomm prsident intrimaire pendant que durait la recherche d'un nouveau prsident. En mars 2008, le Dr Alain Beaudet, mdecin montralais, chercheur en neurosciences, et prsident et premier dirigeant du Fonds de la recherche en sant du Qubec (FRSQ) depuis 2004, a t nomm prsident des IRSC. Sa date d'entre en fonction a t fixe au 1er juillet 2008.

5. Les principaux risques pour les IRSC
Depuis leur cration, les IRSC ont connu une croissance remarquable. L'investissement soutenu du gouvernement dans la recherche en sant au cours de la dernire dcennie a permis au Canada de tirer parti des avances en biologie et en mdecine, de financer d'importantes dcouvertes canadiennes en sant et de consolider la place du Canada sur la scne mondiale. Pendant qu'ils s'efforaient de raliser intgralement leur mandat, les IRSC sont passs d'un conseil subventionnaire une organisation mature de recherche en sant et d'application des connaissances, volution qui a t guide par le rapport du Comit d'examen international. Cette transformation comporte un certain nombre de risques. Ces risques doivent tre attnus afin que les IRSC puissent russir et tre efficaces, et s'assurer d'tre en mesure de dmontrer l'impact des investissements dans la recherche en sant.

Dans cette section, nous avons mis en relief les principaux risques stratgiques pour les IRSC. Dans la mesure du possible, nous dcrivons l'impact et la probabilit des risques, ainsi que les stratgies d'attnuation qui ont t adoptes. Nous avons aussi dgag un certain nombre de risques oprationnels plus particuliers qui influent sur nos programmes, et nous avons raccroch ces risques nos rsultats stratgiques dans d'autres sections du document.

Risque no 1 : Affectation optimale des fonds de recherche : Il y a un risque que les fonds des IRSC ne soient pas affects de faon optimale pour favoriser l'atteinte de leurs rsultats stratgiques.

Impact : Il pourrait s'ensuivre que des occasions de recherche admissibles qui cadrent avec les priorits gouvernementales ne soient pas finances, ou que de grandes initiatives stratgiques soient sous-finances et n'aient donc pas un impact important, ce qui pourrait se rpercuter sur la soutenabilit long terme de la capacit de recherche en sant au Canada.

Attnuation : Un certain nombre de comits consultatifs et directeurs ont t tablis pour assurer l'affectation optimale des fonds de recherche. Par exemple, le Comit de la recherche et de l'application des connaissance (CRAC), compos du prsident, des directeurs scientifiques et d'un certain nombre d'autres hauts dirigeants, est responsable, au nom du conseil d'administration, de toutes les dcisions en matire de recherche, y compris les dcisions de financement. En outre, toutes les nouvelles propositions d'investissement sont soumises un processus qui garantit qu'elles rpondent des critres de concordance, d'impact et de durabilit.

Risque no 2 : Efficacit des programmes des IRSC : Il y a un risque que les programmes des IRSC ne soient pas conus pour assurer la cration de connaissances et leur application de manire efficace ni pour accrotre la capacit de recherche en sant au Canada.

Impact : La recherche en sant est la source de connaissances nouvelles sur la sant humaine, y compris sur la faon de conserver une sant optimale; de prvenir, de diagnostiquer et de traiter la maladie; et de grer le systme de soins de sant. Des programmes inefficaces pourraient limiter la gnration de nouvelles connaissances et d'avances scientifiques en sant, ainsi que la capacit d'attirer, de dvelopper et soutenir un solide personnel de recherche. Avec le temps, les IRSC seraient moins en mesure d'amliorer la sant des Canadiens, d'assurer l'introduction de services et de produits de sant plus efficaces, et de renforcer le systme de soins de sant canadien.

Attnuation : Pour attnuer ce risque, les IRSC ont considrablement augment leur capacit d'valuation et tabli un plan d'valuation long terme pour que tous leurs programmes soient valus au moins une fois tous les cinq ans. Les IRSC sont aussi en train d'laborer un cadre de contrle de la conception de programme qui donnera l'assurance que les pratiques exemplaires, les enseignements tirs et les rsultats d'valuation sont pris en compte dans la conception de nouveaux programmes.

Risque no 3 : Durabilit du modle de financement pour les oprations : Il y a un risque que le modle de financement actuel des IRSC au niveau oprationnel restreigne la capacit de l'organisation de continuer accrotre sa capacit interne, amliorer ses procds et systmes ainsi qu' renforcer ses contrles internes pour amliorer son efficacit, rpondre aux exigences des organismes centraux, et accrotre sa responsabilit et sa transparence globales.

Impact : Il pourrait s'ensuivre une incapacit attirer et retenir des ressources possdant le niveau de comptence et d'exprience requis; des contrles financiers laissant dsirer; et une incapacit crer les procds, l'information et les outils pour appuyer une gestion et une prise de dcision efficaces.

Attnuation : Pour attnuer ce risque, les IRSC ont adopt une mthode de planification oprationnelle intgre qui exige que les gestionnaires planifient les activits et dterminent les besoins en ressources ou les enjeux sur une base annuelle, ainsi qu'un mcanisme d'examen trimestriel des progrs par rapport ces plans. Les IRSC sont aussi en train d'tablir une feuille de route oprationnelle sur cinq ans pour donner une vision de l'volution continue des activits des IRSC, avec une valuation des fonds requis pour soutenir les activits l'avenir et des stratgies de financement pour raliser la vision.


1.3 Engagement de responsabilit des IRSC

Suivent certaines des activits entreprises par les IRSC en 2007-2008 qui dmontrent leur engagement rendre compte aux Canadiens et s'assurer que leurs programmes et investissements ont le plus grand impact positif possible sur la socit canadienne et la recherche au niveau international.

Mesurer les impacts de la recherche et en rendre compte
Mesurer le rendement et en rendre compte est essentiel aussi bien pour que les IRSC tiennent leur promesse de rendre compte aux Canadiens que pour nous assurer que nos programmes et nos investissements ont le plus grand impact positif possible au Canada et sur le plan international. Les IRSC comprennent l'importance de mesurer le rendement de multiples niveaux : rendement organisationnel, rendement des programmes, et rendement et rsultats de la recherche en sant elle-mme. Nanmoins, mesurer les impacts des investissements dans la recherche en sant reprsente un dfi; les pays partout dans le monde font face aux mmes difficults.

Les IRSC ont cr, publi et prsent, au niveau national et international, un cadre permettant d'valuer l'impact de la recherche qu'ils financent, et ils travaillent avec d'autres conseils subventionnaires un cadre partag pour rendre compte de l'impact. Le cadre des IRSC nonce cinq catgories d'impact de la recherche (avancement des connaissances, renforcement de la capacit, prise de dcision claire, bienfaits pour la sant et incidences conomiques). Les IRSC seront davantage en mesure de rendre compte de faon plus exhaustive des deux catgories reprsentant les impacts plus court terme, en l'occurrence l'avancement des connaissances et la cration d'une capacit de recherche, avec le nouveau systme de rapport sur la recherche qui sera mis en oeuvre en 2009. De mme, plusieurs tudes spciales sont en cours pour saisir l'impact et en rendre compte dans les catgories plus long terme, soit l'utilisation de la recherche en sant pour guider les dcisions ainsi que les avantages sur le plan de la sant et de l'conomie.

Capacit d'valuation et d'analyse renforce
Les IRSC ont investi considrablement pour renforcer leur capacit d'valuation et d'analyse, y compris dans les comptences analytiques permettant de mesurer les impacts de la recherche en sant. De mme, en 2007-2008, le groupe de l'valuation a travaill l'laboration d'un plan quinquennal, tape cl en vue de satisfaire aux exigences du Conseil du Trsor en ce qui concerne l'valuation globale selon la nouvelle Politique fdrale d'valuation propose. Dans l'laboration de ce plan quinquennal, les IRSC se montrent proactifs en se prparant rpondre aux exigences en matire de responsabilisation et de rapport du gouvernement fdral une fois que la nouvelle Politique d'valuation aura t approuve l'automne 2008.

Systme de rapport sur la recherche
En 2007-2008, les IRSC ont entrepris de crer un systme de rapport sur la recherche (SRR) pour rpondre au besoin de mieux rendre compte du rendement. Le SRR facilitera la collecte systmatique, la synthse et la communication des rsultats de la recherche en sant et de leurs impacts. Il fournira des donnes essentielles la surveillance, l'analyse et l'valuation du rendement des IRSC. En 2008-2009, les IRSC commenceront appliquer leur politique de rapport en fin de subvention, qui exigera que les chercheurs documentent les extrants et les impacts de leur recherche.

Politique sur l'accs aux rsultats de la recherche
En septembre 2007, les IRSC ont dvoil leur nouvelle Politique sur l'accs aux rsultats de la recherche. En vertu de cette politique, qui s'appliquera toutes les subventions des IRSC accordes aprs le 1er janvier 2008, les bnficiaires de subventions doivent faire tout leur possible pour veiller ce que leurs articles de recherche critiqus par des pairs soient rendus disponibles gratuitement le plus tt possible aprs leur publication. Le libre accs permet aux auteurs de rejoindre un plus vaste public, ce qui a le potentiel d'accrotre l'impact de leurs recherches. Du point de vue de l'application des connaissances, la politique appuiera la priorit stratgique des IRSC qui consiste faire connatre rapidement les conclusions de la recherche et en faciliter l'utilisation par les responsables des politiques, les administrateurs du systme de soins de sant, les cliniciens et le public, en rendant beaucoup plus ais l'accs la recherche. Cette politique prend appui sur d'autres initiatives importantes visant promouvoir l'ouverture et la transparence des recherches finances par les IRSC, comme l'inscription des essais cliniques et des essais contrls randomiss.

Programme des examinateurs de la collectivit
Les IRSC tiennent favoriser la participation du public la recherche en sant au Canada. Un des mcanismes permettant d'atteindre ce but consiste inviter des examinateurs de la collectivit faire partie des comits d'examen par les pairs des IRSC. Ces examinateurs sont de simples citoyens qui ne sont pas actifs comme universitaires ou chercheurs, mais qui possdent un intrt dmontr pour la sant et les sciences. Ce programme offre un mcanisme pour rendre compte au public, accrot la transparence du processus d'examen par les pairs des IRSC, et permet de communiquer les mrites de l'investissement dans la recherche en sant au public ainsi qu'aux parties prenantes. Avec l'appui des principales parties prenantes, y compris les prsidents des comits d'examen par les pairs des IRSC, le nombre d'examinateurs de la collectivit est pass de 7 en 2006-2007 15 en 2007-2008. Ces examinateurs de la collectivit ont particip 20 runions d'examen par les pairs dans le cadre du Programme ouvert de subventions de fonctionnement et ont examin plus de 600 rsums en langage non spcialis.


1.4 Conformit aux rsultats stratgiques du gouvernement du Canada

La recherche en sant se raccroche directement aux engagements du gouvernement du Canada pour amliorer la sant des Canadiens et btir une conomie innovatrice et fonde sur le savoir. Le tableau suivant illustre comment les rsultats stratgiques et les principales activits du programme des IRSC cadrent avec les rsultats stratgiques du gouvernement du Canada et les appuient :

Tableau 3 - Conformit aux priorits stratgiques du gouvernement du Canada



Priorit stratgique des IRSC Activit de programme des IRSC Conformit aux priorits stratgiques du gouvernement du Canada Explication de la conformit
1. Recherche exceptionnelle 1.1 Financer la recherche en sant conomiques : Une conomie axe sur l'innovation et le savoir Par des investissements dans la recherche innovatrice et des bourses de carrire et d'appui salarial pour les meilleurs chercheurs canadiens, les IRSC tablissent un plan de recherche du 21e sicle qui aidera le Canada raliser l'Avantage du savoir.
2. Chercheurs exceptionnels dans des milieux innovateurs 2.1 Financer des stagiaires et des chercheurs en sant conomiques : Une conomie axe sur l'innovation et le savoir Les IRSC sont un partenaire intgral dans la ralisation de l'Avantage humain qui fait partie de la Stratgie de S et T du gouvernement, et reconnaissent que des gens talentueux, comptents et cratifs sont l'lment le plus indispensable d'une conomie nationale florissante.
  2.2 Financer des ressources en recherche, des collaborations et d'autres subventions en vue de renforcer le milieu de la recherche en sant. Sociales : Des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit Les IRSC ont pour mandat d'exceller dans la cration de nouvelles connaissances et leur transformation en avantages pour les Canadiens; cela est accompli en partie par l'entretien de partenariats avec les secteurs des affaires, universitaire et public.
2.3 Renforcer et appuyer un solide milieu de recherche en sant grce des alliances nationales et internationales et l'tablissement de priorits. Sociales : Des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit Les 13 instituts des IRSC mettent en contact les commanditaires de la recherche, les chercheurs et les utilisateurs des connaissances (y compris les responsables des politiques et les praticiens) pour dterminer les priorits stratgiques de recherche, en accord avec les priorits scientifiques du gouvernement pour amliorer la sant des Canadiens et notre systme de soins de sant.
2.4 clairer la recherche, les pratiques cliniques et les politiques publiques sur les questions thiques, juridiques et sociales qui ont trait la sant et la recherche en sant Sociales : Des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit Les IRSC entretiennent un milieu de recherche qui repose sur l'excellence mondiale dans tout le spectre de la recherche en sant - des sciences de base aux services et la politique de sant.
3. Mise en pratique des rsultats de la recherche en sant 3.1 Appuyer des activits sur l'application, l'change et l'utilisation des connaissances et sur les stratgies pour renforcer le systme de sant. Sociales : Des Canadiens en sant ayant accs des soins de sant de qualit Les IRSC mettent l'accent sur l'application des connaissances afin d'accrotre l'utilisation de la recherche pour favoriser la sant et renforcer le systme de soins de sant du Canada, ce qui est en accord avec le principe de la Stratgie de S et T voulant que les avantages de la recherche rapportent tous les Canadiens.
3.2 Appuyer les efforts nationaux visant mettre en vidence les avantages conomiques pour le Canada des progrs en recherche en sant raliss dans des tablissements canadiens conomiques : Une conomie axe sur l'innovation et le savoir La mise en oeuvre des activits de commercialisation des IRSC assurera l'harmonisation de nos efforts avec l'Avantage entrepreneurial du Canada, qui encourage l'intgration de la recherche dans des applications pratiques qui amlioreront la sant et le systme de soins de sant, et qui renforceront l'conomie.



1.5 Comment les IRSC profitent aux Canadiens

Les Canadiens comprennent que la recherche en sant a rendu possibles les remarquables avances en sciences de la sant des dernires dcennies. La recherche en sant soutenue par le Conseil de recherches mdicales (CRM) auparavant et les IRSC ensuite a procur de nombreux avantages sur le plan de la sant aux Canadiens, comme de meilleures mthodes diagnostiques, thrapeutiques et chirurgicales, de meilleurs mdicaments, et un systme de soins de sant amlior. Les activits des IRSC ont directement rapport aux besoins des Canadiens, soit :

  • Le besoin de rduire les effets de la maladie et de la mauvaise sant, qui peuvent inclure une esprance de vie rduite, une moindre qualit de vie et une perte de productivit. La recherche permet de trouver des traitements pour attnuer ces impacts.
  • Le besoin de ragir rapidement et efficacement aux crises dans le domaine de la sant, comme les closions pidmiques - les chercheurs peuvent tre rapidement mobiliss en telle situation, comme nous l'avons constat durant la crise du SRAS;
  • Le besoin d'amliorer le rapport cot-efficacit de notre systme de sant. La recherche peut aider concevoir des moyens innovateurs et efficaces d'offrir les services de sant;
  • Le besoin pour le gouvernement de disposer de donnes scientifiques pour guider ses dcisions en matire de politiques et de rglementation. Par exemple, la recherche peut fournir le fondement scientifique ncessaire pour fixer des objectifs en matire de temps d'attente, ou dterminer si un mdicament particulier est dangereux ou inefficace;
  • Le besoin de faire en sorte que la recherche soit thique, particulirement lorsqu'elle porte sur des sujets humains. Par exemple, les IRSC ont labor un premier ensemble de lignes directrices en matire d'thique pour la recherche auprs des populations autochtones qui est finance par le gouvernement fdral au Canada.
  • Le besoin de leadership pour s'attaquer aux enjeux complexes comme le fardeau croissant de l'obsit et de la maladie mentale au travail. Les IRSC ont lanc quelques initiatives majeures en raction ces enjeux, en collaboration avec les secteurs public, bnvole et priv du Canada et de l'tranger.