Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Section 1 – Vue d’ensemble de l’organisme

1.1 Message du ministre

Minister

Le portefeuille de l’Industrie a connu une anne charge et russie en 2007-2008. En tant que ministre de l’Industrie, je me rjouis des progrs que nous avons accomplis relativement notre objectif de favoriser une conomie du savoir concurrentielle qui profite toute la population canadienne.

Une conomie concurrentielle fournit des emplois et des possibilits aux Canadiens, ainsi que des produits et des services de premire qualit aux consommateurs. Notre rendement conomique soutient la qualit de vie dont nous jouissons au pays, et le CRSNG de faon importante la ralisation de cet objectif.

Le portefeuille de l’Industrie regroupe Industrie Canada et dix autres organismes, socits d’tat et organismes quasi judiciaires. Ensemble, ils font progresser le dveloppement industriel, scientifique et conomique du Canada et contribuent faire en sorte que nous demeurions concurrentiels dans le march mondial.

En tant que pays, nous devons demeurer centrs sur la faon dont nous pouvons continuer d’offrir un environnement conomique innovateur et entrepreneurial, d’aider nos entreprises profiter des occasions d’affaires et d’offrir de la varit et de la qualit aux consommateurs. Le march mondial continue d’voluer, transformant les forces dynamiques qui influent sur le rendement du Canada. Je suis fier du fait que le portefeuille de l’Industrie participe cet effort collectif en ralisant ce qui suit:

  • Nous nous efforons de rendre notre part du march des services sans fil plus concurrentielle et, cette fin, nous avons lanc la politique-cadre pour la vente aux enchres du spectre rserv aux services sans fil volus. Cette politique-cadre vise offrir un vaste choix et un meilleur service aux consommateurs et aux entreprises, ce qui, selon nous, mnera aussi une diminution des prix.
  • Nous avons publi des lignes directrices pour clarifier l’application de la Loi sur Investissement Canada relativement aux socits d’tat trangres qui investissent au pays, afin de nous assurer que les Canadiens continuent de jouir des retombes dcoulant des investissements trangers.
  • Nous avons form le Groupe d’tude sur les politiques en matire de concurrence pour tudier de faon indpendante les lments cls des politiques canadiennes sur la concurrence et les investissements et en prsenter un compte rendu, afin de veiller ce qu’elles profitent rellement aux Canadiens.
  • Nous avons cr le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile en vue de soutenir les fabricants automobiles qui mettent sur pied des projets de recherche-dveloppement (R-D) stratgiques de grande envergure visant fabriquer des vhicules innovateurs, moins polluants et plus conergtiques. De la mme faon, les investissements raliss dans le cadre de l’Initiative stratgique pour l’arospatiale et la dfense continuent de favoriser la R-D stratgique qui se traduira par des produits et des services innovateurs et de qualit.

Une de mes grandes priorits en tant que ministre de l’Industrie continue d’tre la stratgie nationale des sciences et de la technologie (S et T), Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, annonce par le premier ministre Harper en mai 2007.

  • Le budget de 2008 comprenait des mesures et des initiatives l’appui de la stratgie des S et T qui s’levaient 654 millions de dollars sur trois ans.
  • Nous avons mis en place le Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation en vue de fournir au gouvernement des conseils stratgiques objectifs sur les questions touchant les sciences et la technologie au Canada.
  • Le gouvernement a accord 105 millions de dollars en 2007-2008 au soutien des activits de sept nouveaux centres d’excellence. Ces projets pilotes ont le potentiel de faire du Canada un chef de file mondial dans les domaines de recherche qui offrent des occasions d’affaires stratgiques l’industrie canadienne.
  • En mars dernier, le robot canadien deux bras, Dextre, a t install avec succs sur la Station spatiale internationale.

L’anne a t marque par les progrs et les russites, et c’est avec plaisir que je vous prsente le Rapport ministriel sur le rendement du CRSNG pour l’exercice 2007-2008. Je suis dtermin tirer parti de ces russites en 2008 et au cours des annes venir. De plus, je continuerai de collaborer avec les reprsentants du portefeuille de l’Industrie pour rendre le Canada plus efficace, plus productif et plus concurrentiel.

Le ministre de l’industrie,
Tony Clement

1.2 Dclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement (RMR) de 2007-2008 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie du Canada (CRSNG).

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prsentation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2007-2008 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement:

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat.
  • Il repose sur les rsultats stratgiques et l'architecture des activits de programmes du ministre qui ont t approuvs par le Conseil du Trsor.
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable.
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l'gard des rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies.
  • Il rend compte de la situation financire en fonction des montants approuvs des budgets des dpenses et des Comptes publics du Canada.

Suzanne Fortier, prsidente
Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie du Canada

1.3 Architecture des activits de programme

La figure 1 illustre l’architecture des activits de programme (AAP) du CRSNG en 2007-2008. la suite de l’approbation de l’AAP du CRSNG pour l’exercice 2007-2008, de nouveaux programmes ont t mis en œuvre (voir ci-dessous). Le CRSNG se servira de l’AAP mise jour dans des rapports ultrieurs.

Figure 1
Architecture des activits de programme du CRSNG


  1.0 Les gens 2.0 La dcouverte 3.0 L’innovation
Rsultats stratgiques Professionnels hautement qualifis en sciences et en gnie au Canada Recherche concurrentielle de haute qualit en SNG au Canada Utilisation productive des nouvelles connaissances en SNG au Canada
Activits 1.1 Promouvoir les sciences et le gnie
1.2 Appuyer les tudiants et les stagiaires postdoctoraux
1.3 Attirer et garder en poste les membres du corps enseignant
2.1 Financer la recherche fondamentale
2.2 Financer la recherche dans des domaines stratgiques
3.1 Financer des partenariats universits-industrie-gouvernement
3.2 Appuyer la commercialisation
Sub-activities 1.1.1 Promotion des sciences et recherche en ducation
1.2.1 Bourses de recherche de 1er cycle
1.2.2 Bourses d’tudes suprieures du CRSNG
1.2.3 Bourses d’tudes suprieures du Canada
1.2.4 Bourses postdoctorales
1.2.5 Bourses postdoctorales de R et D industrielle 1.3.1 Chaires de recherche du Canada
1.3.2 Chaires de recherche industrielle et autres 1.3.3 Prix et distinctions
2.1.1 Subventions la dcouverte
2.1.2 Subventions d’occasions spciales de recherche
2.1.3 Institut Perimeter
2.1.4 Subventions de renforcement de la capacit de recherche dans les petites universits
2.1.5 Subventions d’outils et d’instruments de recherche
2.1.6 Subventions d’appui aux ressources majeures
2.1.7 Appui gnral
2.2.1 Subventions de projets stratgiques
2.2.2 Subventions de projets de recherche concerte sur la sant
3.1.1 Subventions de recherche et dveloppement cooprative
3.1.2 Ententes de partenariat de recherche
3.1.3 Rseaux de centres d’excellence
3.1.4 Subventions de rseaux stratgiques
3.2.1 Subventions de mobilisation de la proprit intellectuelle
3.2.2 Subventions du Programme De l’ide l’innovation
3.2.3 Subventions du Programme d’innovation dans les collges et la communaut

Nouveaux programmes

Par suite du budget fdral de 2007 et de 2008 et pour contribuer la ralisation des objectifs de la stratgie fdrale en matire de S et T, le CRSNG a cr plusieurs programmes, notamment les programmes suivants.

  • Programme de centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR) - Ce programme vise crer des centres de classe mondiale afin de faire avancer la recherche et de faciliter la commercialisation des technologies, des produits et des services. Ces centres œuvrent dans les domaines prioritaires de la stratgie fdrale en matre de S et T, savoir, la sant, les technologies de l’information et des communications, l’environnement ainsi que l’nergie et les ressources naturelles. Le programme finance les cots d’exploitation et de commercialisation des CECR.
  • Programme de rseaux de centres d’excellence dirigs par les entreprises (RCE-E) - Tel qu’il a t annonc dans le Budget de 2007, l’objectif de ce nouveau programme est de financer des rseaux collaboratifs d’envergure pour encourager l’innovation dans le secteur priv en vue d’assurer aux Canadiens des retombes sur le plan de l’conomie, de la sant, de la socit et de l’environnement.
  • Programme de stages en R et D industrielle (SRDI) - L’objectif du programme est de crer de nouvelles occasions pour les tudiants des cycles suprieurs en S et T. Le programme appuie des stages qui sont offerts par l’entremise des entreprises participantes aux tudiants des cycles suprieurs et aux stagiaires postdoctoraux afin d’appuyer le gouvernement fdral qui s’est engag accrotre le nombre de travailleurs du savoir au Canada. Le Programme de SRDI permettra aux tudiants d’tre en contact avec des problmes pratiques du milieu industriel tout en leur donnant l’occasion de faire valoir leur savoir-faire afin de rpondre aux besoins du secteur priv canadien en matire de recherche.
  • Initiative CNRC-CRSNG-BDC en nanotechnologie - Cette initiative labore par le CRSNG, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et la Banque de dveloppement du Canada (BDC) fournit une occasion spciale aux scientifiques du CNRC et aux chercheurs universitaires canadiens qui œuvrent en nanoscience et en nanotechnologie de collaborer des projets de recherche de grande envergure dans les domaines critiques de l’nergie, de l’environnement et des technologies de l’information et des communications (TIC).
  • Programme des technologies nergtiques de quatrime gnration CRSNG-RNCan-EACL - Ce programme, cofinanc par le CRSNG et le Bureau de recherche et de dveloppement nergtique de Ressources naturelles Canada (RNCan), en collaboration avec nergie atomique du Canada limite (EACL), appuie des initiatives de recherche sur la technologie des racteurs grande chelle. Les chercheurs universitaires du Canada, en collaboration avec des scientifiques d’EACL, peuvent recevoir des fonds pour explorer des domaines particuliers de recherche lis aux technologies nergtiques de quatrime gnration dans le domaine des racteurs refroidis l’eau supercritique (RESC).
  • Programme de bourses d’tudes suprieures du Canada Vanier (BESC Vanier) - Le programme vise former et attirer la prochaine gnration de chercheurs de calibre mondial. On a ainsi cr une nouvelle catgorie de bourses doctorales nommes en l’honneur de l’ancien gouverneur gnral Georges P. Vanier. Le Programme de BESC Vanier encouragera les meilleurs tudiants au doctorat, canadiens et trangers, poursuivre leurs tudes au Canada. Les bourses Vanier s’appuieront sur un point fort du Canada, les tudes suprieures, et aideront former la main-d’œuvre qualifie dont le Canada aura besoin pour relever les dfis de l’avenir.
  • Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada (CERC) - L’objectif du programme vise renforcer la capacit des universits canadiennes de recruter et de retenir les meilleurs leaders en sciences. Ces chaires de recherche prestigieuses seront offertes dans les quatre secteurs prioritaires tablis dans la stratgie fdrale en matire de S et T, savoir l’environnement, l’nergie et les ressources naturelles, la sant et les technologies de l’information et des communications. L’appui accord par le programme aux titulaires d’une chaire leur permettra de mettre sur pied une quipe de chercheurs remarquables et d’entreprendre des travaux de recherche de pointe dans des domaines qui ont une grande importance stratgique pour le Canada.
  • Programme d’innovation dans les collges et la communaut (ICC) - Le Programme d’ICC vise accrotre l’innovation l’chelle communautaire et rgionale en permettant aux collges canadiens de renforcer leur capacit de travailler avec des entreprises industrielles locales, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Tel qu’il avait t a annonc dans le budget de 2007 du gouvernement fdral, le Programme pilote d’ICC du CRSNG a t renforc et largi.

1.4 Renseignements sommaires

Le CRSNG est le principal organisme fdral qui investit dans la recherche et la formation la recherche dans les disciplines des sciences naturelles et du gnie. Il est financ directement par le Parlement et il relve de cette assemble par l’intermdiaire du ministre de l’Industrie.

La mission du CRSNG est d’investir dans les gens, la dcouverte et l’innovation afin de dvelopper une conomie nationale vigoureuse et d’amliorer la qualit de vie de tous les Canadiens. Le CRSNG appuie les priorits gouvernementales en matire de S et T visant affermir le Canada, accrotre les possibilits pour les jeunes Canadiens et Canadiennes et investir dans le savoir et la crativit.

Stratgie fdrale en matire de S et T

La stratgie fdrale en matire de S et T intitule Raliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada a t publie en mai 2007. Par l’entremise de la stratgie en matire de S et T, le gouvernement fdral s’est engag maintenir le leadership canadien au sein du G 7, relativement la performance en R et D dans le secteur public. La stratgie tire profit des forces existantes, concentrant les efforts dans les domaines o le Canada peut aspirer l’excellence l’chelle mondiale, pour ainsi avoir une incidence relle sur la vie des Canadiens et sur les marchs.

La stratgie en matire de S et T met l’accent sur trois avantages pour le Canada : un avantage entrepreneurial, qui transforme la connaissance en applications pratiques; un avantage du savoir, qui produit de nouvelles ides et se fonde sur l’excellence en recherche, et un avantage humain qui accrot et maintient au pays le nombre de personnes hautement qualifies dont le Canada a besoin pour prosprer dans l’conomie mondiale. Regroups, ces avantages font cho au mandat du CRSNG et sa position stratgique.

Ainsi, les grands axes privilgis par le CRSNG, savoir les gens, la dcouverte et l’innovation, correspondent directement aux grandes finalits de la stratgie fdrale en matire de S et T, savoir crer un avantage humain, un avantage du savoir et un avantage entrepreneurial. En termes gnraux, pratiquement tous les fonds du CRSNG sont accords l’appui de ces avantages.

Intgrs aux fonctions de planification et de prise de dcisions du CRSNG, les principes de la stratgie sont galement solidement ancrs dans la faon dont l’organisme mne bien ses activits, qui comprend : un systme d’valuation concurrentiel, reposant sur l’examen par les pairs pour assurer des niveaux d’excellence de calibre mondial et l’optimisation des fonds; un juste quilibre de programmes cibls et large assise pour assurer la prise en charge des sujets de recherche prioritaires, de mme qu’un large ventail de sciences, depuis la dcouverte jusqu’ la recherche applique et la commercialisation; une srie de programmes de recherche concerte qui privilgient les partenariats entre l’industrie et les tablissements postsecondaires et qui encouragent la commercialisation ainsi que des contrles pertinents dont l’efficacit est avre et valide aux fins de la reddition de comptes

La figure 2 prsente les ressources financires dpenses par le CRSNG. La figure 3 prsente les rsultats attendus par activit de programme. Selon les donnes prsentes la section 2, tous les rsultats prvus pour 2007-2008 ont t atteints.

Figure 2
Renseignements sommaires sur le CRSNG

Raison d’tre:


Le CRSNG s’emploie faire du Canada un pays de dcouvreurs et d’innovateurs au profit de tous les Canadiens. Pour ce faire, il investit dans les gens, la dcouverte et l’innovation dans les universits et les collges canadiens.

Ressources financires (en millions de dollars)


2007-2008
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
899,8 M$ 1 015,4 M$ 1 012,5 M$

Ressources humaines (quivalent temps plein)


2007-2008
Prvues Relles Diffrence
319 327 +8

Priorits de l’organisme


Priorit Type Sommaire du rendement
1. Former les dcouvreurs et les innovateurs de demain En cours Atteint avec succs
2. Renforcer la capacit du Canada en matire de dcouverte En cours Atteint avec succs
3. Saisir les nouvelles occasions de recherche En cours Atteint avec succs
4. Tirer parti des avantages de la recherche universitaire En cours Atteint avec succs

Figure 3
Activits de programme par rsultat stratgique


  2007-2008 (en millions de dollars)  
Rsultat stratgique et activit de programme Rsultats prvus Sommaire du rendement Dpenses prvues Dpenses relles Priorit
Rsultat stratgique no 1 : Les gens
Professionnels hautement qualifis en recherche dans les sciences et le gnie au Canada
1.1 Promouvoir les sciences et le gnie Les tudiants sont encourags s’intresser la recherche en sciences naturelles, en mathmatiques et en gnie. Atteint avec succs $4.1 $4.4 1
1.2 Appuyer les tudiants et les stagiaires postdoctoraux Un bassin de Canadiens hautement qualifis qui possdent des comptences de pointe en sciences et en recherche la disposition des secteurs industriel, gouvernemental et universitaire canadiens. Atteint avec succs $136.4 $137.9 1
1.3 Attirer et garder en poste les membres du corps enseignant Une capacit de recherche accrue en sciences et en gnie. Atteint avec succs $167.8 $148.0 1, 2
Rsultat stratgique no 2 : La dcouverte
Recherche concurrentielle de haute qualit en sciences naturelles et en gnie (SNG) au Canada
 
2.1 Financer la recherche fondamentale Renforcement de la capacit de dcouverte, d’innovation et de formation des chercheurs universitaires dans le domaine des SNG. Atteint avec succs $403.6 $454.3 1, 2, 3
2.2 Financer la recherche dans des domaines stratgiques La recherche et la formation cibles dans des domaines nouveaux d’importance nationale sont privilgies. Atteint avec succs $57.7 $75.4 1, 2, 3, 4
Rsultat stratgique no 3 : L’innovation
Utilisation productive des nouvelles connaissances en en sciences naturelles et en gnie au Canada
 
3.1 Financer des partenariats universits-industrie-gouvernement La collaboration mutuellement avantageuse entre le secteur priv et les chercheurs des universits et des ministres fdraux produit des retombes industrielles ou conomiques au profit du Canada. Atteint avec succs $115.0 $181.8 4
3.2 Appuyer la commercialisation Le transfert des connaissances et de technologies qui rsident dans les universits, les collges et les hpitaux du Canada est facilit. Atteint avec succs $15.2 $10.7 4
TOTAL     $899.8 $1,012.5  

1.5 Rendement global du CRSNG

Avant de rendre compte du rendement du CRSNG, il serait utile de dcrire le contexte o il volue. En raison de sa mission l’appui de la recherche et de la formation, le CRSNG fait partie du systme d’innovation du Canada et du monde, et il est reprsentatif de nombreux organismes subventionnaires qui ont une vocation similaire. En plus du rle plus traditionnel qu’elles jouent sur le plan de l’ducation, les universits du monde entier sont devenues des centres de cration de connaissances. Dans la plupart des pays industrialiss, les universits jouent un rle cl dans le dveloppement conomique de la nation. tant donn les avantages socioconomiques dcoulant de l’ducation et de la recherche universitaires, le financement de ces tablissements et de leurs activits par le gouvernement est devenu la norme.

Cadre de financement

Au cours des dix dernires annes, le paysage de la recherche a beaucoup chang au Canada. L’investissement fdral dans la R et D au niveau de l’enseignement suprieur s’est accru considrablement au cours de cette priode (voir la figure 4). Dans de nombreux domaines de recherche, le Canada est vraiment un acteur de calibre mondial, comme en tmoigne sa capacit accrue d’attirer et de retenir des gens trs talentueux. Le systme national des sciences et d’innovation offre aux chercheurs canadiens les outils dont ils ont besoin pour tre des pionniers de la connaissance, saisir les possibilits d’innovation et s’attaquer des dfis mondiaux comme l’adaptation aux changements climatiques et l’nergie durable. Le CRSNG s’est engag contribuer la ralisation des objectifs de la stratgie en matire de S et T et aider le milieu de la recherche tirer le maximum des possibilits qu’elle lui offre.

Figure 4

En 2006, les pays de l’Organisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE) ont investi 168 milliards de dollars dans la recherche universitaire. La contribution des professeurs et des tudiants des universits canadiennes correspond 5,9 p. 100 de cette recherche. En pourcentage du PIB, le Canada investit davantage dans la recherche universitaire que tous ses concurrents du G7 et il se classe deuxime parmi les pays de l’OCDE, lgrement derrire la Sude (voir la figure 5).

Figure 5

En 2007, la R et D universitaire reprsentait 36 p. 100 de toute la recherche mene au Canada, telle que mesure en fonction des dpenses. Ce pourcentage dpasse largement la moyenne de 18 p. 100 de la R et D ralise par les universits dans les pays membres de l’OCDE.

Le CRSNG est le principal organisme subventionnaire de la recherche en sciences naturelles et en gnie dans les universits canadiennes. En 2007, celles-ci ont effectu pour quelque 4,3 milliards de dollars de travaux de recherche dans ces domaines. Le CRSNG a fourni directement prs du cinquime du financement total. La figure 6 ventile le financement de la recherche par sources directes.

Figure 6

Prs de 12 000 chercheurs universitaires et plus de 26 000 tudiants universitaires et stagiaires postdoctoraux reoivent un appui du CRSNG. (Pour faire une recherche dans une base de donnes o sont rpertories toutes les bourses et les subventions accordes par le CRSNG, rendez-vous www.crsng.gc.ca/funding/funding_dec_f.asp.) En outre, le CRSNG appuie un nombre considrable de techniciens dans les universits. La plupart des universits canadiennes ainsi qu’un nombre croissant de collges bnficient des programmes du CRSNG. Les industries et les ministres canadiens collaborent de plus en plus avec le CRSNG. La figure 7 prsente des renseignements dtaills sur les clients et les partenaires de l’organisme. On y voit galement la rpartition des clients dans les deux groupes principaux (personnes et organismes) et les tendances au cours des dix dernires annes.

Figure 7
Clients et partenaires du CRSNG, 2007-2008


  Nombre de clients participants ou ayant reu un appui Part du march1 Tendances dans la part du march au cours des dix dernires annes
Clients:      
Chercheurs universitaires 11,755 75% Faible augmentation
tudiants de 1er cycle 9,502 7% Augmentation modre
tudiants la matrise ou au doctorat 14,659 35-40% Augmentation modre
Stagiaires postdoctoraux 2,340 40-45% Faible augmentation
Techniciens et professionnels de la recherche dans les universits 3,504 30%-35% Augmentation modre
Organismes partenaires:      
Universits et collges 93 75% Faible augmentation
Entreprises effectuant de la R et D2 1,435 10% Augmentation modre
Ministres et organismes fdraux vocation scientifique2 26 80% Faible augmentation
Ministres et organismes provinciaux vocation scientifique2 23 25-40% Faible augmentation

Source:

  1. Pourcentage de toutes les personnes et de tous les organismes admissibles un appui du CRSNG qui reoivent des fonds du CRSNG.
  2. Organismes partenaires du CRSNG (pour l’ensemble des programmes du CRSNG).
  3. Ce pourcentage ne s’applique qu’aux universits.

En tant que principaux bnficiaires du financement du CRSNG, les professeurs et les tudiants universitaires sont aussi les principaux clients du CRSNG. Les bureaux d’administration des universits, tels que les bureaux de la recherche, sont des partenaires cls pour assurer une excution rentable des programmes du CRSNG. Plus en aval, les bureaux de transfert de technologie des universits aident gnrer les retombes socioconomiques au cœur du rsultat stratgique vis par le CRSNG. De plus, plusieurs programmes du CRSNG exigent la participation de partenaires industriels ou gouvernementaux ou des deux. On trouve des statistiques dtailles sur les demandes reues et l’appui accord par le CRSNG http://www.crsng.gc.ca/about/fact_f.asp.

tant donn la multitude des partenaires en jeu, le lecteur doit se garder d’attribuer les rsultats prsents la section 2 uniquement au financement du CRSNG. Il n’existe aucun moyen facile d’isoler l’incidence du financement du CRSNG. Toutefois, comme le financement du CRSNG est un facteur cl au stade initial des travaux menant aux rsultats attendus, par l’entremise de l’valuation par les pairs, la plupart de ces rsultats ne seraient probablement pas possibles sans lui.

Rendement du CRSNG

Le CRSNG mesure son rendement en valuant les programmes d’aide la recherche et la formation, leurs rpercussions, leur rentabilit et leur pertinence. En examinant les indicateurs de rendement pour valuer les programmes d’aide la recherche, il importe de se rappeler que ces investissements mettent plus de temps porter des fruits que la plupart des autres investissements de l’tat. Les retombes des investissements du CRSNG dans la recherche et la formation en sciences naturelles et en gnie ne peuvent tre valus qu’ long terme. Par consquent, les rsultats prvus indiqus dans le Rapport sur les plans et les priorits du CRSNG de 2007-2008 doivent tre considrs comme des rsultats prvus pour les annes venir. Les renseignements sur le rendement contenus dans le prsent rapport permettent de porter un regard rtrospectif sur les rsultats dcoulant des fonds accords par le CRSNG au cours de la dernire dcennie et, dans certains cas, mme avant.

Au cours des dernires annes, le CRSNG a remport du succs sur plusieurs fronts. Il a entre autres:

  • contribu au maintien d’une forte prsence dans la recherche mondiale en SNG, en appuyant annuellement prs de 12 000 professeurs d’universit canadiens comptant parmi les plus cratifs et les plus productifs qui produisent une part croissante des connaissances de haute qualit;
  • appuy la formation de dizaines de milliers d’tudiants la matrise et au doctorat et de jeunes chercheurs professionnels, qui ont trouv des emplois rmunrateurs et qui apportent leur contribution aux secteurs de l’conomie canadienne fonds sur les connaissances et qui travaillent principalement dans le secteur de la R et D;
  • travaill en partenariat avec plus de 1 400 entreprises canadiennes afin de transfrer les connaissances cres dans le milieu universitaire aux entreprises qui contribuent la sant conomique;
  • aid la mise au point de nouveaux procds et produits, dont certains ont donn lieu la cration d’entreprises qui investissent de manire apprciable dans l’conomie nationale et dont l’investissement annuel dpasse largement celui du CRSNG.

En 2007 2008, le CRSNG a galement procd de nombreux changements afin d’harmoniser ses activits la stratgie fdrale en matire de S et T, notamment:

  • la conception et l’excution efficaces de programmes (programmes nouveaux et amliorations aux programmes dj en place) qui refltent les objectifs de la stratgie fdrale en matire de S et T et qui mobilisent le milieu de la recherche postsecondaire autour des domaines prioritaires de la stratgie;
  • la cration de mcanismes interorganismes qui favorisent une approche plus exhaustive de la gestion gnrale de l’appui la recherche;
  • l’tablissement de nouveaux partenariats avec le secteur commercial, notamment le lancement rapide de nouveaux programmes tels que le Programme des rseaux de centres d’excellence dirigs par les entreprises (RCE-E);
  • la canalisation des efforts dans les domaines prioritaires dans le cadre des programmes nouveaux et existants axs plus particulirement sur les initiatives qui transcendent le mandat des divers organismes de financement;
  • le renforcement de la commercialisation, du transfert de technologie ainsi que des activits de transfert et de mobilisation des connaissances de tous les organismes subventionnaires par l’intermdiaire d’un leadership interne et des amliorations au programme.