Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Agence canadienne de développement international

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Stratgie de dveloppement durable

Quatre objectifs cls ont t fixs dans la Stratgie de dveloppement durable (SDD) 2007-2009 l'appui du but de l'ACDI que constituent la rduction de la pauvret, la promotion des droits de la personne et l'accroissement du dveloppement durable. Les progrs accomplis relatifs la mise en uvre de cette SDD sont signals conformment au cadre de rendement ci-dessous.


Objectif 1 de l'ACDI : Soutenir le dveloppement conomique quitable
Rsultats escompts Mesures de rendement Rendement rel
Productivit accrue, innovation, possibilits d'emploi et de revenu 1. Crdit intrieur au secteur priv (pourcentage du produit intrieur brut [PIB]) 1. Le crdit intrieur dans le secteur priv des pays revenu faible et intermdiaire est pass de 50,4 % en 2000 57,3 % en 20061.
2. Productivit du travail (PIB parit du pouvoir d'achat [PPA] par personne employe) 2. La productivit du travail dans les pays en dveloppement est passe de 2 507 $ en 1990 4 356 $ en 20062. La tendance s'est maintenue et, en 2007, la productivit a atteint 4 762 $. Elle varie d'une valeur leve de 11 262 $ en Europe et Asie centrale, une valeur intermdiaire de 9 678 $ en Amrique latine et dans les Carabes et une faible valeur de 1 869 $ en Afrique subsaharienne.
3. Rapport entre le nombre d'emplois chez les jeunes (15-24 ans) et la population, et taux de chmage chez les jeunes 3. Rapport entre le nombre d'emplois chez les jeunes et la population : 48 % en 2006 et 44,5 % en 2007, comparativement 54 % en 1991. Entre 1995 et 2005, le nombre de possibilits d'emploi pour les jeunes a chut dans la plupart des rgions du monde et le chmage chez les jeunes a augment de 17,7 % : le nombre de jeunes sans emploi est pass de 72,8 millions 85,7 millions dans le monde. (En 2007, il y en avait 71,4 millions). Pour les annes 2005, 2006 et 2007, l'Afrique du Nord a connu les taux les plus levs de chmage chez les jeunes, respectivement 34,5 %, 24 % et 24 %; suivi de l'Asie occidentale (23,6 %, 21 %, 21 %) et de l'Afrique subsaharienne (18,3 %, 12 %, 12 %)3. Dans les annes venir, ce sont les pays en dveloppement qui devront relever le plus grand dfi en matire de chmage chez les jeunes et de s'assurer que les emplois disponibles sont convenables et productifs.
4. Proportion de femmes salaries dans le secteur non agricole 4. Entre 2000 et 2008, le pourcentage de femmes salaries occupant des emplois non agricoles a subi une lgre hausse; il est pass de 52,3 % 52,6 %4. Le rapport emploipopulation a aussi lgrement augment, allant 49 % 49,3 %5. Toutefois, la crise conomique a cr de nouveaux obstacles l'gard de l'emploi des femmes dans les pays en dveloppement; car mme si le pourcentage de femmes salaries est lev, elles occupent les emplois les plus vulnrables.
5. Nombre de personnes vivant avec 1,25 $/jour 5. Le nombre de personnes vivant avec 1,25 $ par jour a diminu 6.
  • Entre 1990 et 2005, ce nombre a diminu de 1,8 milliard 1,4 milliard de personnes l'chelle de la plante.
  • En raison de la rcession et de la crise alimentaire mondiale, entre 55 et 99 millions de personnes de plus que prvu avant la crise vivent dans l'extrme pauvret.
Rglements plus efficaces favorisant l'investissement, la cration d'entreprises et l'entreprise responsable7 Nombre d'obstacles administratifs et rglementaires limins pour crer un environnement propice aux affaires.

l'chelle internationale, 113 conomies ont ralis 239 rformes entre juin 2007 et juin 2008, ce qui a facilit les activits commerciales. Cela reprsente le plus grand nombre de rformes effectues en une anne depuis 2004. Ces rformes taient principalement axes sur le dmarrage d'entreprises, l'allgement du fardeau fiscal, la simplification des rglements lis l'importation et l'exportation et l'amlioration des systmes de renseignements sur le crdit. En 2007-2008, les conomies africaines ont initi plus de rformes tires des rapports Doing Business que n'importe quelle autre anne du rapport : 28 conomies ont ralis 58 rformes, le plus grand nombre depuis 2004.

En 2007-2008, 49 conomies ont simplifi le dmarrage d'entreprises et ont rduit les cots connexes; et 115 conomies, plus de la moiti des conomies mondiales, ont effectu 193 rformes dans ces domaines au cours des cinq dernires annes (depuis 2004).

Capacit accrue des pays en dveloppement bnficier du systme de commerce mondial 1. Changements relatifs aux exportations totales de marchandises en provenance des pays en dveloppement et des pays les moins avancs. Exportations totales de marchandises (en millions de dollars amricains)8

1A. Pays en dveloppement ne se trouvant pas parmi les pays les moins avancs
2004 : 2 989 516,8 $ (taux de croissance de 26,4 %)
2005 : 3 643 340,4 $ (taux de croissance de 22,1 %)
2006 : 4 370 213,2 $ (taux de croissance de 20,2 %)
2007 : 5 064 382,0 $ (taux de croissance de 15,19 %) 9

1B. Pays les moins avancs
2004 : 55 878,0 $ (taux de croissance de 29,8 %)
2005 : 76 513,6 $ (taux de croissance de 36,9 %)
2006 : 99 294,7 $ (taux de croissance de 29,8 %)
2007 : 125 644,0 $ (taux de croissance de 21,15 %)

2. Nombre de personnes ayant bnfici des activits d'assistance technique lie au commerce (ATC) offertes dans les pays en dveloppement et les pays les moins avancs. 2. Le total approximatif de bnficiaires de l'ensemble de l'ATC de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2007 s'levait plus de 19 000. Ce chiffre inclut aussi ceux qui ont bnfici des contributions de l'OMC en faveur des activits d'ATC organises par d'autres organismes. En 2006, l'ATC a touch environ 14 700 personnes; comparativement 12 400 en 2005; 12 000 en 2004; 14 000 en 2003; 16 000 en 2002. noter qu'en ralit, le nombre de bnficiaires est moindre, car plusieurs ont particip plus d'une activit d'ATC. Au total en 2007, 457 activits de formation ont t organises grce l'OMC. Les formations duraient entre une journe et douze semaines, et il pouvait y avoir de 1 20 employs ou plus par activit, selon la dure de la formation. En moyenne, chaque activit comportait 30 participants. En 2007, la plupart des activits (166) se sont droules en Afrique, ce qui reprsente 37 % de la prestation totale des formations annuelles; suivi de l'Asie-Pacifique avec 77 activits (17 %) et l'Amrique latine, 55 (12 %). Les autres activits ont eu lieu ailleurs dans le monde 10.
3. Quantit d'aide au commerce fournie 3. Entre 2002 et 2005, l'aide au commerce s'levait en moyenne 21,1 milliards de dollars; elle se chiffrait 23,5 milliards en 2006 et 25,4 milliards en 2007. Elle aide les pays en dveloppement exploiter les avantages potentiels de la libralisation du commerce en renforant leur capacit de produire des biens et de respecter les normes des marchs d'exportation.
4. Satisfaction des participants selon les rsultats de l'ATC 4. Une activit d'ATC est gnralement considre comme tant russie si au moins 80 % des participants lui accordent la note trs russie ou russie . La vrification de l'ATC par l'OMC a permis de dterminer que le taux de satisfaction des participants tait au-dessus de la norme : 98 % des participants ont donn une note de trs russie ou russie aux activits. Ce rendement est peu prs gal celui de 2005 et de 200611.
Objectif 2 de l'ACDI : Soutenir le dveloppement social et mettre l'accent sur les personnes vivant dans la pauvret
Rsultats escompts Mesures de rendement Rendement rel
Progrs dans la prvention et le contrle des maladies lies la pauvret Taux de prvalence de la tuberculose et taux de mortalit li cette maladie. Prvalence de la tuberculose dans les pays faible revenu12 :
2000 : 421 sur 100 000 personnes

2007 : 387 sur 100 000 personnes
Rduction du fardeau du VIH/sida Prvalence du VIH chez les jeunes Depuis 2000-2001, la prvalence du VIH chez les jeunes (1524 ans) a chut dans 8 des 11 pays ayant la prvalence la plus leve et o il y a suffisamment de donnes pour analyser les tendances rcentes. Plus de la moiti des jeunes (15-24 ans) atteints du VIH/sida sont des femmes.
Prvalence du VIH chez les adultes Prvalence du VIH chez les adultes dans les pays en dveloppement en 2007 : 1 842 sur 100 000 personnes13.
Nombre annuel de nouveaux cas Le nombre annuel de nouveaux cas est pass de 3 millions en 2001 2,7 millions en 2007.
Morts lies au VIH Dans l'ensemble, deux millions de personnes sont mortes du sida en 2007, comparativement environ 1,7 million en 2001.
Rduction des taux de mortalit infantile et juvnile Mortalit des enfants de moins de cinq ans Mortalit des enfants de moins de cinq ans dans les pays faible revenu14 :
2000 : 142 sur 1 000 personnes
2007 : 126 sur 1 000 personnes
Mortalit infantile Mortalit infantile dans les pays faible revenu :
2000 : 90 sur 1 000 personnes
2007 : 80 sur 1 000 personnes
Amlioration de la sant sexuelle et gnsique et rduction de la mortalit maternelle Accouchements assists Accouchements assists par un membre qualifi du personnel mdical dans les pays faible revenu :
1990-1999 : 39
2000-2006 : 44
Taux de mortalit maternelle Mortalit maternelle dans les pays faible revenu :
2005 : 650 par 100 000 personnes (donnes non disponibles pour les annes ultrieures)
Amlioration de la scurit alimentaire et de la nutrition Personnes dnutries Pourcentage de personnes dnutries dans l'ensemble de la population des pays en dveloppement :
2004-2006 : 16 %
2008 : 17 %
Productivit agricole Productivit agricole dans les pays en dveloppement (valeur agricole ajoute par travailleur, en dollars) : 558 $
Proportion de personnes vulnrables ncessitant une aide alimentaire compare la proportion des besoins en aide alimentaire qui sont satisfaits.  
Vitamine A Taux de couverture des supplments de vitamine A avec au moins une dose (chez les enfants gs de six mois cinq ans) 15 :
2001 : 59 %
2007 : 72 % (62 % couverture complte)
Consommation de sel iod Pourcentage de mnages consommant du sel iod dans les pays en dveloppement16 :
1997-2002 : 66 %
2000-2007 : 70 %
Renforcement des systmes de sant Accs aux services de sant (nombre de consultations par anne par habitant)  
Ressources humaines en sant (nombre de travailleurs de la sant par cadre et par rgion)

En 2007, il y avait 2 mdecins pour 100 000 personnes en Afrique, comparativement 32 en Europe; 19 dans les Amriques; 5 en Asie du Sud-Est; 10 dans la Mditerrane orientale; 14 dans le Pacifique Ouest.

En Afrique, il y a 11 infirmires et sages-femmes pour 100 000 personnes; comparativement 79 en Europe; 49 dans les Amriques; 12 en Asie du Sud-Est; 15 dans la Mditerrane orientale; 20 dans le Pacifique Ouest.

Le nombre de travailleurs de la sant communautaire par rgion n'tait pas disponible.

Ingalits ( noter qu'on tente actuellement d'atteindre un consensus l'gard des questions conceptuelles et statistiques lies la mesure et l'interprtation de ces ingalits.) Selon les statistiques provenant des 90 pays 17 ayant les donnes ncessaires, il y a d'importantes ingalits entre les rgions urbaines et rurales ainsi qu'entre les mnages les plus riches et les plus pauvres. titre d'exemple, dans la moiti de ces pays, le taux de mortalit juvnile est au moins 1,4 fois plus leve dans les rgions rurales que dans les rgions urbaines; et dans le vingtime percentile de la population la plus pauvre, au moins 1,9 fois plus leve que le vingtime percentile de la population la plus riche. Dans 64 % des pays, le pourcentage d'accouchement assist par un membre qualifi du personnel mdical est au moins 20 % plus lev dans les rgions urbaines que les rgions rurales. Il semble y avoir moins d'ingalit entre ces deux rgions en ce qui concerne la vaccination contre la rougeole; un cart de 20 % ou plus n'est prsent que dans 10 % des pays.
Meilleur accs l'ducation pour tous Pourcentage d'enfants inscrits l'cole primaire En 2006, environ 75 millions d'enfants, dont 55 % sont des filles, n'ont pas frquent l'cole; comparativement 103 millions en 1999. En Afrique subsaharienne, le taux net de scolarisation a augment de 54 % 70 % entre 1999 et 2006; en Asie centrale et du Sud, de 75 % 86 %.
Pourcentage d'enfants qui terminent leurs tudes primaires Le pourcentage d'enfants qui terminent la dernire anne d'tudes primaires a augment entre 1999 et 2004 dans la plupart des pays o les donnes existent. Mme si 79 % des lves dans les pays en dveloppement s'inscrivent pour leur dernire anne d'tudes, ils ne la compltent pas tous. Par exemple, dans les Carabes, 88 % des lves atteignent la dernire anne; en Afrique subsaharienne ce n'est que 63 %. Cela pourrait tre attribuable au fait qu'ils chouent aux examens finaux ou qu'ils abandonnent leurs tudes pour une autre raison.
Progrs dans l'limination des disparits entre les sexes dans l'ducation Rapport filles-garons pour les tudes primaires, secondaires et suprieures dans les pays en dveloppement

En 2006, dans 59 des 176 pays qui comptabilisent des donnes, un nombre gal de filles et de garons frquentaient l'cole primaire, soit 20 pays de plus qu'en 1999.

Dans les pays en dveloppement, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole primaire en 2006, 95 filles taient inscrites (en hausse par rapport 91 en 1999).

  • En Asie du Sud et de l'Ouest, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole primaire en 2006, 95 filles taient inscrites.
  • En Afrique subsaharienne, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole primaire en 2006, 89 filles taient inscrites.

Dans les pays qui comptabilisent des donnes, 37 % d'entre eux sont parvenus instaurer la parit entre les sexes dans l'enseignement secondaire en 2006.

Dans les pays en dveloppement, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole secondaire en 2005, il y avait 94 filles inscrites (en hausse par rapport 89 en 1999).

  • En Amrique latine, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole secondaire en 2006, 107 filles taient inscrites.
  • En Afrique subsaharienne, pour chaque tranche de 100 garons inscrits l'cole secondaire en 2006, 80 filles taient inscrites.

Dans les pays en dveloppement, pour chaque tranche de 100 garons inscrits aux tudes suprieures en 2006, 93 filles taient inscrites (en hausse par rapport 78 en 1999).

  • En Asie du Sud et de l'Ouest, pour chaque tranche de 100 garons inscrits aux tudes suprieures en 2006, 76 filles taient inscrites.
  • En Afrique subsaharienne, pour chaque tranche de 100 garons inscrits aux tudes suprieures en 2006, 67 filles taient inscrites.
Rapport femme-homme de 15 24 ans qui sont alphabtes.

De 1985 1994 et de 2000 2006, le nombre d'adultes analphabtes a chut de 100 millions de personnes. Il y a encore environ 776 millions d'adultes qui ne savent ni lire ni crire, dont 64 % sont des femmes. Dans les pays en dveloppement, pour chaque tranche de 100 hommes qui savent lire et crire, il y a 85 femmes. Il s'agit d'une hausse des annes 1985 1994, o il y avait seulement 77 femmes alphabtes pour chaque tranche de 100 hommes.

Renforcement de la lutte contre le VIH/sida grce l'ducation Nombre de politiques et de programmes de sensibilisation au VIH/sida mis en place

Le rapport de 2006 intitul Enqute mondiale sur l'tat de prparation du secteur ducatif face au VIH et au sida18 prsente les rsultats de la premire enqute internationale sur l'tat de prparation du secteur de l'ducation l'gard du VIH/sida. Ce rapport constate l'tat de prparation de 71 ministres de l'ducation en vue de grer et d'attnuer les consquences du VIH/sida. Selon le rapport :

  • dans l'ensemble, 32 % des ministres de l'ducation avait une politique sur le VIH/sida pour le secteur de l'ducation, notamment 40 % dans les pays forte prvalence, 27 % dans les pays prvalence intermdiaire et 30 % dans les pays faible prvalence;
  • un ministre de l'ducation sur cinq a indiqu qu'il avait une politique en milieu de travail ou en matire des ressources humaines lie au VIH/sida;
  • 79 % des pays abordent le VIH/sida dans leurs programmes d'tudes primaires et 89 %, dans les programmes d'tudes secondaires; 90 % dans les pays forte prvalence; 87 % dans les pays prvalence intermdiaire; 89 % dans les pays faible prvalence.
Amlioration de la stabilit et de la protection des enfants en situation d'urgence Nombre de filles et de garons touchs par une crise qui participent des programmes d'ducation, formels ou non.

Le nombre et la nature des crises et des urgences mondiales changent constamment; par consquent, le suivi de statistiques en vue de faire ressortir les amliorations est peu fiable, car la population mondiale change constamment selon l'amplitude des crises, qui sont imprvisibles. De plus, jusqu' maintenant, il n'existe pas de donne mondiale consolide ou de calculs approximatifs pour mesurer l'ducation. Les enfants qui vivent dans des situations de crise incluent les enfants vivant dans une rgion touche par une catastrophe naturelle ainsi que ceux touchs par une guerre urgente et par la violence relative un conflit, y compris les enfants rfugis.

Entre 37 % et 53 % (ou plus) de l'ensemble des enfants qui ne frquentent pas l'cole (75 millions en 2006) vivent dans des tats fragiles touchs par un conflit19.

Inscription de la 1re la 6e annes par rapport aux donnes de 98 coles des camps du Haut Commissariat des Nations Unies pour les rfugis (HCR) 20
En ce qui a trait aux lves rfugis de la 1re la 6e annes, 38 % des camps inclus dans l'tude respectent la norme selon laquelle 100 % des enfants doivent tre inscrits l'cole; 30,6 % respectent partiellement la norme; et 32 % ne la respecte pas.

Pourcentage d'lves, selon le sexe, qui frquentent les coles des camps de l'UNHCR (2008)
Ventil par sexe, voici le pourcentage d'lves rfugis inscrits de la 1re la 6e annes : 62,8 % des filles et 75,8 % des garons. L'indicateur de parit entre les sexes (IPS) demeure infrieur un. Malgr un nombre croissant de filles inscrites l'cole primaire au cours des dernires annes, la question de terminer le primaire et passer aux tudes secondaires demeure un problme.

Inscription de la 1re la 6e annes des enfants rfugis dans des rgions urbaines (2008)
En ce qui concerne les lves rfugis dans les rgions urbaines inscrits de la 1re la 6e annes, 32 % des rgions urbaines incluses dans l'tude respectent la norme selon laquelle 100 % des enfants doivent tre inscrits; 60 % respectent partiellement la norme; et 8 % ne la respecte pas.

Objectif 3 de l'ACDI : Appuyer la gestion environnementale et la gestion des ressources naturelles
Rsultats escompts Mesures de rendement Rendement actuel
Application intgrale des outils environnementaux aux dcisions de l'ACDI en matire de politiques, de plans, de programmes et de projets Nombre d'tudes d'impact sur l'environnement et d'valuations environnementales stratgiques (EES) de l'ACDI qui s'appliquent ses dcisions en matire de politiques, de plans, de programmes et de projets, conformment la Loi canadienne sur l'valuation environnementale (LCEE) ou de la directive du Cabinet sur l'EES, s'il y a lieu.

L'ACDI se conforme pleinement la LCEE. Pour 2008-2009, 122 projets ont t valus et publis dans le registre public.

l'heure actuelle, l'ACDI fait de la recherche prparatoire pour l'examen parlementaire 2010 de la LCEE.

L'ACDI coprside le groupe de travail sur l'EES de l'Organisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE), un sous-comit du Comit d'aide au dveloppement de l'OCDE et d'ENVIRONET. L'ACDI a mobilis le groupe de travail sur l'EES de l'OCDE laborer une mthodologie de qualit pour les EES que l'Agence et les autres membres de l'OCDE devront suivre.

En 2008-2009, 57 politiques, plans et programmes ont t soumis des EES dtailles. Chaque EES complte est accompagne d'une dclaration publique du ministre qui est accessible sur le site Web de l'ACDI.

Meilleure capacit des pays dvelopper et utiliser les ressources naturelles de manire durable Degr d'intgration de la durabilit de l'environnement dans les politiques et les programmes des pays

Des spcialistes en environnement sont prsents dans chaque direction gographique pour donner des conseils stratgiques sur l'intgration de l'environnement dans les projets et les programmes.

L'ACDI fournit aux spcialistes en environnement une formation sur la gestion axe sur les rsultats afin qu'ils soient mieux en mesure d'intgrer les considrations environnementales aux programmes-pays. Elle fournit aussi une formation en matire de l'environnement aux personnes affectes l'tranger, ce qui les aide avoir conscience des enjeux connexes une fois sur le terrain.

L'ACDI a intgr les considrations environnementales aux lignes directrices des nouveaux cadres de programmes-pays.

Le nouvel Outil de suivi et de rapport sur l'investissement (OSRI) de l'ACDI rend bien compte de l'intgration environnementale, ce qui permet l'Agence de mieux valuer les considrations environnementales qui ont t intgres et de mieux cerner comment amliorer l'intgration environnementale dans le futur. Cet outil a aussi t conu afin d'aider l'Agence mieux faire rapport de ses engagements environnementaux internationaux (Convention des Nations Unies sur la lutte contre la dsertification, Convention des Nations Unies sur la biodiversit, Conventioncadre des Nations Unies sur les changements climatiques).

L'ACDI a aussi labor d'autres outils, y compris la section sur l'environnement du programme de formation obligatoire des nouveaux agents de dveloppement, l'intgration de l'environnement au chapitre des programmes ractifs de la Carte routire de l'ACDI, un programme d'apprentissage en ligne sur l'intgration environnementale l'Agence et un CDROM, qui sert d'outil de travail l'Agence canadienne d'valuation environnementale.

cologisation des oprations l'administration centrale 1. Initiatives pour mettre en uvre la Politique d'achats cologiques du gouvernement du Canada.

1. a) Le rapport sur l'approvisionnement cologique touchant la gestion du matriel est en cours d'laboration et sera mis en pratique d'ici 2010 pour effectuer un suivi de rendement en matire d'achats cologiques.
b) On a discut de la Politique d'achats cologiques et des exigences de l'ACDI avec les fournisseurs de locaux.
c) Un plan pour la gestion des biens, y compris les exigences cologiques, a t labor.
d) Quelque 90 % des fournitures de bureau ont t achetes par l'entremise des offres commandes cologiques de TPSGC.
e) Quelque 80 % des dchets solides et dangereux ont t recycls. De plus, on a mis en uvre un nouveau programme pour recycler les CD et les disquettes ayant de l'information confidentielle.

2. Nombre d'employs forms dans le secteur de l'approvisionnement 2. Tous les agents de la gestion du matriel, de l'approvisionnement et de la planification organisationnels ont suivi une formation en ligne sur les achats cologiques.
3. Nombre d'initiatives lances pour rduire la consommation d'eau et d'nergie 3. a) Lancement d'une campagne de sensibilisation pour rduire la consommation d'nergie l'ACDI en encourageant les employs teindre les lumires et les appareils lectriques.
b) Fermeture automatique des crans d'ordinateur aprs 20 minutes d'inutilisation.
c) Mise en uvre d'un protocole sur les runions cologiques dans l'ensemble de l'Agence, ce qui rduira les effets ngatifs environnementaux des runions.
e) Sensibilisation et mobilisation du personnel des directions gnrales grce une quipe cologique.
4. Nombre de vhicules remplacs par des modles hybrides 4. Le parc de vhicules satisfait aux exigences de la Politique d'achats cologiques, ce qui rduira l'mission de gaz effet de serre.
5. Pourcentage d'essence l'thanol achet pour les vhicules de l'ACDI 5. Quelque 80 % de l'essence achete pour les vhicules de l'ACDI est du carburant l'thanol.
6. Niveau d'utilisation de vidoconfrences entre l'administration centrale de l'ACDI et les bureaux l'tranger 6. On a recours aux vidoconfrences environ 50 heures par semaine avec les partenaires et les bureaux canadiens et trangers, ce qui rduit le nombre de dplacements requis pour participer des runions.
7. Quantit de papier achete pour les imprimantes et les photocopieurs. 7. Depuis 2006, on a rduit de 15 % la quantit de papier achete grce l'adoption de l'impression recto-verso par dfaut.
Objectif 4 de l'ACDI : Appuyer les progrs en matire de gouvernance dmocratique et de droits de la personne
Rsultats escompts Mesures de rendement Rendement actuel
Dmocratisation accrue, amlioration du rendement et de la responsabilisation du secteur public, amlioration de la primaut du droit Niveau de gouvernance dmocratique

Dans les dernires dcennies, la dmocratisation s'est grandement accrue l'chelle mondiale; il y a maintenant 80 pays considrs comme dmocratiques, ce qui reprsente prs de la moiti de la population de la plante. Cependant, l'expansion de la dmocratie a stagn au cours des deux dernires annes21.

Au cours de la dernire dcennie (1998-2008), l'Europe de l'Est et l'Amrique latine se sont amliors l'gard de l'ensemble de leur gouvernance; toutefois l'Asie du Sud s'est dtriore. Les autres rgions ont ralis des progrs mitigs22. Les preuves dmontrent toutefois que l o l'on s'engage en faveur d'une rforme, la gouvernance s'amliore. Dans toutes les rgions, des pays particuliers se sont substantiellement amliors sur le plan de la gouvernance, bien que le point de dpart de certains ft un niveau trs faible23.

Gouvernance dmocratique
La mesure dans laquelle les citoyens sont en mesure de participer l'lection de leur gouvernement et de profiter de la libert d'expression, de la libert d'association et de la libert de presse a augment lgrement au cours des dernires annes en Afrique subsaharienne, en Europe de l'Est, en Amrique latine et dans les Carabes. Elle a cependant diminu en Asie du Sud, en Asie de l'Est, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord24.Des progrs ont t raliss pour parvenir la stabilit politique dans toutes les rgions, sauf le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Asie du Sud25.

Rendement et responsabilisation du secteur public
Malgr les progrs mitigs sur le plan de l'efficacit du gouvernement de l'Asie de l'Est et de l'Europe de l'Est dans les dernires annes, l'Afrique subsaharienne, l'Amrique latine et le Moyen-Orient ont connu des amliorations constantes au niveau du rendement du secteur public depuis 200426.

Proportion de siges occups par les femmes dans les instances gouvernementales locales

Bien que le nombre de siges occups par des femmes dans les administrations locales soit encore minoritaire, il a augment avec le temps. l'chelle mondiale, le pourcentage moyen de femmes qui sigent aux parlements nationaux est pass de 12,8 % en mai 1999 18,4 % en mai 200927. De mai 2008 mai 2009, le nombre de femmes dans les parlements est rest le mme dans toutes les rgions, sauf en Afrique subsaharienne et en Asie o il a lgrement augment.

Malgr l'attention accrue porte sur les problmes de corruption, les amliorations l'gard du contrle de niveau de corruption dans le monde s'affaiblissent28. Un nombre croissant de pays, principalement en Afrique, mais galement en Asie et en Amrique du Sud, s'engagent respecter l'Initiative relative la transparence des industries extractives, qui soutient la gouvernance amliore par la publication intgrale et la vrification des paiements des entreprises et des recettes du gouvernement provenant du ptrole, de l'essence et des mines.

Primaut du droit
Des amliorations ont t apportes sur le plan de la primaut du droit en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans les Carabes, mais le contraire s'est produit en Asie de l'Est et en Asie du Sud. Quant l'Amrique latine, les progrs ont t mitigs29.

Renforcement des institutions de protection des droits de la personne, initiatives efficaces de la socit civile (p. ex. ducation en matire de droits de la personne) et politiques publiques inclusives Niveau d'amlioration en matire de droits de la personne

Dans les domaines des droits civils et politiques, des personnes ont t tortures ou ont subi de mauvais traitements dans au moins 78 pays (comparativement 81 en 2007), ont eu des procs injustes dans au moins 50 pays (comparativement 54 en 2007) et n'ont pas eu le droit de parler librement dans au moins 81 pays (comparativement 77 en 2007) 30. Au moins 2 390 personnes dans le monde ont t excutes; 78 % des excutions ont eu lieu dans des pays du G20. Dans au moins 27 pays, des demandeurs d'asile ont t forcs de retourner dans des tats o ils pourraient tre emprisonns, victimes de torture ou mme tus. Des prisonniers d'opinion ont t retenus dans au moins 50 pays31.


Les progrs lis aux droits conomiques, sociaux et culturels ont galement t irrguliers. Par exemple, bien que les taux de mortalit juvnile l'chelle mondiale aient chut, seulement 33 pays (comparativement 32 en 2007) sont en voie d'atteindre l'ODM sur la mortalit juvnile32. La privation et la pauvret accrues causes par la situation conomique mondiale ont men au refus de droits conomiques et sociaux, y compris des pnuries alimentaires et l'utilisation de nourriture comme arme politique, l'expulsion dans au moins 24 pays et la violation des droits des peuples autochtones33.

Des progrs ont t raliss dans le traitement des violations des droits de la personne grce des progrs dans l'laboration d'instruments, de mcanismes et de normes sur les droits juridiques de la personne l'chelle de l'ONU et des forums internationaux ainsi que dans la sensibilisation et l'engagement accrus de la communaut internationale. En 2008, le Canada a prsid le Comit international de coordination des institutions nationales des droits de l'homme, ce qui a contribu faire avancer son rle tous les niveaux. Le Canada tait aussi un membre actif du Conseil des droits de l'homme, organisme intergouvernemental qui prsente des recommandations l'Assembl gnrale de l'ONU sur les situations de violations de droits de la personne.


1 Indicateurs de dveloppement dans le monde 2008

2 Ibid.

3 Indicateurs de dveloppement dans le monde 2008 et ODM : Rapport 2006.

4 ODM : Rapport 2007.

5 Tendances mondiales de l'emploi des femmes 2009, Bureau international du Travail, Genve.

6 ODM : Rapport 2009.

7 Depuis 2004, les rapports annuels Doing Business suivent les rformes visant simplifier la rglementation des entreprises, renforcer les droits de proprit, faciliter l'accs au crdit et l'excution des contrats en mesurant leur impact sur dix types d'indicateurs.

8 Rapport sur les pays les moins avancs (2006), Confrence des Nations Unies sur le commerce et le dveloppement (CNUCED).

9Toutes les nouvelles statistiques sur les changes commerciaux (2007, 2008) sont tires du Manuel de statistiques de la CNUCED 2008.

10 Rapport annuel de l'Organisation mondiale du commerce (2008).

11 Activits de formation de l'Organisation mondiale du commerce Comit du commerce et du dveloppement (2008) : rapport d'audit sur la coopration technique pour 2007.

12 Statistiques sanitaires mondiales 2009, Organisation mondiale de la Sant.

13 Ibid.

14 Ibid.

15 www.unicef.org/sowc09/docs/SOWC09_Table_2.pdf.

16www.unicef.org/sowc09/docs/SOWC09_Table_2.pdf.

17 Statistiques sanitaires mondiales 2009, Organisation mondiale de la Sant.

18 http://hivaidsclearinghouse.unesco.org/ev.php?ID=5293_201&ID2=DO_TOPIC.

19 ducation pour tous - Rapport de suivi 2008, Rsum, Paris, UNESCO (2007) p. 5 et Last in Line, Last in School: How Donors are failing children in conflict-affected fragile states, London, International Save the Children Alliance, 2009, p. 1 et 18.

20 Standards and Indicators Handbook , Haut Commissariat des Nations Unies pour les rfugis, 2007 et 2008.

21 Economist Intelligence Unit's Democracy Index, Economist Intelligence Unit, 2008.

22 Governance Matters VIII: aggregate and individual governance Indicators 19962008, Document de recherche stratgique n 4978 de la Banque mondiale.

23 Ibid.

24 Ibid.

25 Ibid.

26 Ibid.

27 Les femmes dans les parlements nationaux, Union interparlementaire.

28 Governance Matters VIII: Aggregate and Individual Governance Indicators 1996-2008, Document de recherche stratgique n 4978 de la Banque mondiale.

29 Ibid.

30 Amnestie Internationale Rapport 2009.

31 Ibid.

32 Rapport de suivi mondial 2009 : Une crise du dveloppement, Banque mondiale.

33 Amnestie Internationale Rapport 2009.