Longue description de l'image : /pol-cont/30641-02-fra.gif

Cette charte est la deuxième section du modèle conceptuel des modes d'exécution. Les quatres boîtes qui se trouvaient au bas de la section précédente se trouvent au haut de celle-ci: « Par le gouvernement lui-même », « Aide aux parties à l'extérieur du gouvernement », « Partenariats » et « Secteur privé ». La boîte « Aide aux parties à l'extérieur du gouvernement » mène à une plus grande boîte qui se lit « Dispositions financières ». Dans cette même boîte, on retrouve deux colonnes: « Paiements de transfert », qui inclut « Subv. », « Contr. », « Contr. remb. », « MOF », « PTS » et « APT, et la colonne « Autres dispositions », qui inclut « Prêts », « Garanties d'emprunts » et « Assurances crédit ». Cette nouvelle boîte, ainsi que les boîtes « Par le gouvernement lui-même » et « Partenariats », pointent à une boîte qui se lit « Modes de financement ». Cette dernière mène à une question, « Comment? », puis à trois nouvelles boîtes. La première s'intitule « Crédits traditionnels » et compte deux colonnes: « Cadre budgétaire », qui inclut « Budget de fonctionnement », « Grands projets d'immob. » et « Contrôle distinct », et la colonne « Dispositions administratives », qui inclut « Compte d'attente », « Report » et « Affectation bloquée ». La deuxième boîte s'intitule « Autorisations de dépenser les recettes » et inclut « Fonds renouvelables », « Crédits nets » et « Frais d'utilisation ». La dernière boîte s'intitule « Comptes à fins déterminées » et inclut « Dons/autres ». Les boîtes « Crédits tradtionnels » et « Autorisations de dépenser les recettes » pointent à une nouvelle boîte qui lit « Opérations non monétaires - Aliénation des biens excédentaires de l'État ». Une note au bas de la charte explique que « MOF » et « PTS » sont des dispositions particulières propres aux programmes autochtones.

Retourner au texte complet