4. Formulation de l’énoncé de risque

La méthode recommandée pour formuler l’énoncé de risque comprend deux éléments : l’événement et ses répercussions négatives possibles s’il n’est pas géré.

Énoncé de risque (menace) : Si (événement) survient, il pourrait (répercussions négatives).

Exemple : Les pratiques distinctes des régions et de l’administration centrale pour la production des rapports d’inspection peuvent occasionner un écart sur le plan de la surveillance de la conformité et faciliter ainsi l’entrée illégale de matières non réglementées au pays.

L’énoncé de possibilité dresse le portrait exact d’un événement qui aura des répercussions positives. Soulignons qu’il peut être difficile de formuler un énoncé de possibilité car les répercussions touchent généralement de multiples intervenants ou plus d’un secteur ou d’une fonction d’une organisation. Les possibilités peuvent découler de diverses situations et approches. La méthode recommandée pour formuler l’énoncé de risque concernant une possibilité comporte au moins deux éléments : l’événement et ses répercussions positives possibles s’il est bien géré.

Énoncé de risque (possibilité) : Si (événement) survient, il pourrait (répercussions positives).

Exemple : En cas de réalignement des opérations, il est possible de collaborer avec des organismes du portefeuille afin d’obtenir des gains d’efficience pour la prestation des services de soutien.

Les événements de risque et leurs répercussions, positives ou négatives, doivent concorder avec le mandat et les objectifs de l’organisation. Les énoncés de risque trop généraux sont trop vagues, et une présentation floue de l’information peut se révéler trompeuse. De ce fait, on encourage les organisations à formuler des énoncés de risque clairs et concis dont le contenu est spécifique ou élargi et qui s’appliquent au mandat et aux activités de l’organisation.

Un énoncé de risque spécifique décrit la menace ou la possibilité ciblée. Il renferme des détails importants, y compris les répercussions possibles sur l’organisation et d’autres organisations ou intervenants. Les énoncés de risque spécifiques peuvent changer plus souvent car ils traitent d’un événement précis et ciblé. En général, il est plus facile de gérer des énoncés de risque car la nature précise du risque est transparente aux yeux des décideurs.

Un énoncé de risque élargi décrit le risque en des termes qui correspondent aux menaces ou aux possibilités communes, et il précise les répercussions possibles sur l’ensemble de l’organisation. L’énoncé de risque élargi procure plus de stabilité car il est moins susceptible d’être modifié au fil du temps, et il est généralement de nature plus horizontale, ce qui peut être avantageux lorsqu’il s’agit de traiter des renseignements sensibles dont les détails ne peuvent pas être partagés.

Les énoncés de risque inclus dans le profil de risque organisationnel doivent être à un niveau suffisamment élevé pour préciser le niveau de risque potentiel relatif à la réalisation de ses objectifs, et ils doivent comprendre suffisamment de détail et de précision pour être en mesure de gérer de manière efficace.

Un énoncé de risque peut également comprendre le facteur associé à l’événement. Le facteur est une circonstance interne ou externe qui alimente un risque. Les facteurs sont souvent relevés par les analyses du contexte. Il peut arriver que plusieurs facteurs soient associés à un seul événement. Dans un tel cas, il est recommandé d’intégrer les facteurs les plus probables à l’énoncé de risque et d’ajouter les autres facteurs à la description complète des risques du profil de risque organisationnel (consultez le Guide d’élaboration d’un profil de risque organisationnel du Secrétariat). Un énoncé de risque bien exprimé ne doit pas contenir trop de facteurs, surtout s’ils ne sont pas pertinents. Des exemples d’énoncés de risque indiquant les facteurs de risques connexes :

Énoncé de risque (menace) : Si (événement) se produit en raison de (facteur), il pourrait (répercussions négatives).

Exemple : Les retards importants dans la récupération des dossiers occasionnés par les outils existants de stockage des données et les pratiques en vigueur peuvent empêcher le ministère de répondre de manière adéquate aux demandes d’accès à l’information et aux recherches électroniques.

Énoncé de risque (possibilité) : Si (événement) se produit en raison de (facteur), il pourrait (répercussions positives).

Exemple : Dans le cadre de la nouvelle structure régionale, l’organisation peut tirer avantage des moyens dont dispose les bureaux régionaux pour accroître sa capacité d’intervention en cas d’urgence et être en mesure d’appuyer la direction nationale de la formation en matière de gestion des urgences.

Quelle que soit la structure choisie, on encourage les organisations à formuler des énoncés de risque bien construits (clairs, pertinents et concis) avec des renseignements utiles et pertinents qui éclaireront le processus décisionnel de la haute direction en matière de risques.

Date de modification :