Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Accord de Vancouver


L'Accord de Vancouver a t sign le 9 mars 2000 par le gouvernement fdral, le gouvernement provincial et la ville de Vancouver. Il tait question de crer des quartiers sains, srs et viables Vancouver, commencer par le Downtown Eastside. L'entente hors fonds comporte trois volets : la sant et la scurit de la communaut; le dveloppement conomique et social; la mise en valeur du potentiel de la communaut. Les trois ordres de gouvernement collaborent dans la limite de leurs champs de comptence et des mandats qui leur sont confis, et ils mnent bien les activits ayant fait l'objet d'un accord pralable en se servant de fonds disponibles pour des programmes existants. La mobilisation de la collectivit est une dimension dterminante de l'approche adopte pour appliquer l'entente.

Un ministre fdral et un ministre provincial de mme que le maire de Vancouver forment le comit charg des politiques. Un comit de gestion compos de trois cadres suprieurs reprsentant chacun un ordre de gouvernement relve du comit tripartite. Les ministres fdraux responsables sont les suivants : Diversification de l'conomie de l'Ouest, DRHC et Sant Canada. Plusieurs autres ministres et organismes fdraux (comme Industrie Canada, Justice, Patrimoine canadien, Condition fminine Canada, Citoyennet et Immigration, Services correctionnels et la Socit canadienne d'hypothque et de logement) participent galement cette entreprise.

D'aprs l'tude de cas  la plupart des rpondants estiment que l'AV est un modle de coordination interministrielle... puisque, dans l'ensemble, la collaboration et les communications entre les ministres sont excellentes . D'aucuns estiment que la coordination entre les gouvernements a encourag les intervenants utiliser les fonds disponibles de faon plus stratgique; par ailleurs, l'approche ascendante a favoris l'instauration de meilleurs partenariats.

Leons apprises :

Accord de Vancouver

Voici les facteurs qui, selon l'tude de cas, ont contribu en partie la russite de l'Accord de Vancouver considr en tant qu'initiative horizontale :

  • tablissement de structures horizontales appropries, comme le comit interministriel qui l'on a confi un mandat clair
  • leadership de certains, surtout d'un ministre et de deux fonctionnaires fdraux qui se ont t les champions de l'initiative et qui ont mobilis l'appui en sa faveur
  • mobilisation de la collectivit (c.--d. des intervenants) qui est essentielle
  • engagement d'un coordonnateur ou d'une coordinatrice des communications

Voici les principaux facteurs qui, selon l'initiative horizontale, ont gn l'aboutissement de l'Accord de Vancouver :

  • absence de ressources financires et d'un personnel entirement consacrs au projet;  sans de telles ressources humaines et financires ddies, il est difficile voire impossible pour les ministres de consacrer le temps et les efforts ncessaires l'utilisation des fonds existants de faon novatrice et exhaustive  en vue de rgler les problmes auxquels est confronte la communaut concerne
  • absence d'un secrtariat
  • les actuelles modalits et conditions d'un grand nombre de programmes fdraux sont considres comme trop restrictives pour permettre de rpondre aux besoins; ces modalits et conditions ne permettent pas d'obtenir la souplesse voulue
  • priorit accorde au travail vertical plutt qu'au travail horizontal;  le travail horizontal est important jusqu'au point o des conflits de travail surviennent, aprs quoi c'est le travail cadre qui prend le dessus